Gaza : je refuse de soutenir Israël, la vraie guerre se mène en France contre le grand remplacement

Publié le 3 août 2014 - par - 1 695 vues
Share

drapeau_suisseJe réponds à Charles DALGER. Je suis moi aussi Pieds Noirs (mais catholique de naissance) et un lecteur de José CASTANO que je considère comme un Camarade de combat pour tout ce qui concerne la Mémoire et la Résistance de l’Algérie française. Un Ami.

Je vous connais peut-être Charles Dalger, à qui il faut rappeler, pour la Vérité historique, que nous ne sommes pas « Pieds Noirs comme vous » mais « que vous êtes Pieds Noirs comme nous ».

Je ne puis, par contre, pas adhérer à ce que vous appelez chez José « l’engagement clair, que vous avez aujourd’hui, en faveur d’Israël ». Certes j’ai eu le même clair engagement que lui jusque dans les années 80. Israël nous « vengeait » des Arabes, nous « sortions » de notre guerre d’Algérie. Et puis il y avait les attentats en France et les détournements des avions par les Palestiniens. Et ces derniers étaient plutôt soutenus à l’époque par la Gauche et surtout pas les Communistes et Gauchistes que je combattais (Vietnam). Enfin, je voyais dans les colons juifs nos colons et dans les Israéliens des Pieds Noirs que l’on voulait chasser de leurs terres et en lesquels je me retrouvais. Chrétien de naissance, j’ai donné des preuves de soutien à Israël que même les juifs français n’ont pas données, sauf ceux qui ont fait leur Alya.

Avec les années, les rages qui parfois m’aveuglaient se sont un peu estompées, même si la plupart de mes investissements sont restés. J’ai vieilli, laissant moins de place à la fougue de la jeunesse, au profit de la réflexion. J’ai peu à peu compris le sort des Palestiniens, que je n’avais même pas voulu voir en 78 quand j’ai effectué un voyage spécial en Israël à la rencontre des Parachutistes, de l’Armée en général, avec montée au Golan, manœuvre de chars et montée à Massada, entrée au Liban, réception à la Knesset et rencontre de Shamir, étude des Kibboutz, enfin visites des Lieux Saints. Paras français et israéliens tentaient de « recoller les morceaux » des relations brisées entre Israël et France », suite à une manipulation (Chirac ?) anti Giscard d’Estaing (photo truquée prise à Longchamp et transformée en « VGE regardant à la jumelle les Kibboutz depuis les lignes syriennes du Golan ». Publiée dans la Presse, elle était destinée à le priver totalement du vote juif.

Oui, j’ai commencé seulement plusieurs années après à comprendre que les Palestiniens avaient aussi le Droit de vivre libres, qu’ils n’étaient pas responsables de la Guerre 39/45 et donc des mauvais choix en matière de territoire et frontières qui les avaient privés de leur Terre, qu’ils vivaient dans des camps (que j’avais refusés de voir en 78), qu’ils étaient oppressés et condamnés dans leur très grande majorité à la misère, etc.

Et puis aujourd’hui, je n’ai plus d’admiration pour les canonniers des bateaux au grand large, pour les aviateurs intouchables, pour les pilotes des drones dans les bureaux, pour les lanceurs de missiles de l’arrière. Depuis de très longues distances, ils bombardent, sans risques pour la plupart d’entre eux, des populations civiles, tuant sans distinction femmes et enfants. Crimes de guerre dont on accuserait tout État qui ne serait pas allié des Américains, dans une guerre dont ils tirent indirectement profit. Pas plus d’admiration d’ailleurs pour ce qui s’est passé en Serbie, en Irak, en Lybie etc., toujours à l’initiative des USA et de leurs alliés ou plutôt valets de l’Otan, France comprise.

Et je ne cache pas, que tout en n’oubliant pas les crimes islamistes, j’ai une certaine admiration pour des combattants peu équipés qui se battent contre toute cette technologie. Et puis, après tout, en quoi le terrorisme des Palestiniens serait-il moins noble que celui des Fellaghas dont les représentants de la Communauté juive oublient aujourd’hui les crimes et le fait qu’il s’agissait du premier terrorisme érigé en doctrine contre les populations civiles. Pourtant, vos représentants pleurent sur le sort des moudjahidines et salissent l’Histoire de La France qui pourtant n’a pas fait le centième de ce que fait Israël. J’ai vu les représentants de la Communauté, mais aussi, sous leurs pressions y compris médiatiques, beaucoup de Pieds Noirs israélites, oublier la réalité de la Guerre d’Algérie, renier notre Résistance et leur adhésion à certainement 90% au combat de l’OAS.

Mais je n’oublie pas que les Israéliens sont aussi conduits à la guerre et qu’ils se sentent au moins tout autant propriétaires de leur Terre que nous l’étions en Algérie après 130 ans de présence. Je refuse donc de prendre réellement partie. Pas plus que je ne l’ai fait, malgré des convictions fortes, quand mes amis de pensée se rangeaient sans discernement dans le camp des Catholiques irlandais (pourtant en mon cœur) contre les Protestants unionistes. Ou quand d’autres amis choisissaient de soutenir l’Otan contre les Serbes au prétexte qu’ils avaient fait la Guerre aux Croates catholiques. Et toujours pas pour l’Irak, la Lybie, la Tunisie, l’Égypte, l’Iran, la Syrie. Je juge que nous n’avions pas à nous déchirer, malgré les discours prétextant que les USA et leurs valets se battent pour nos libertés et notre sécurité. Et ce malgré les commémorations sur le Débarquement. J’ai donné pour le Vietnam et je n’oublie pas qu’ils ont tout fait pour nous « sortir » d’Indochine, d’Algérie et de toute l’Afrique aujourd’hui. Je sais qu’ils financent les banlieues (Consul US à Lyon) et nous demandent d’accueillir le maximum d’immigrés, ce qui tue leur potentiel concurrent européen, récupérant au mieux nos élites. Nous défendons aujourd’hui leurs seuls intérêts pétroliers, stratégiques et commerciaux, participant en cela à la lutte contre l’autre concurrent, la Russie. Si nous nous levions demain pour une résistance armée contre le Grand remplacement, nous serions bombardés comme les Serbes quand ils ont voulu résister à la création de deux pays musulmans sur leur Terre ancestrale.

J’adhère totalement aux combats de Riposte Laïque. Mais notre Guerre actuelle est en France, contre le Grand Remplacement. Or qui est notre plus grand ennemi ici ? Ce ne sont pas les envahisseurs à qui nous ouvrons la porte. Ils ont après tout raison de venir cueillir les fruits de notre travail et le patrimoine que nous ont laissés nos ancêtres en sacrifiant leur sueur et leur sang. Ceux qui nous trahissent et nous tirent dans le dos, sont bien sûr avec en tête nos Politiciens bien pensants, la gauche, l’extrême gauche et même les présidents et élus de la Droite qui ont fait croire à nos compatriotes les plus aisés qu’il fallait voter pour eux pour diminuer les impôts, en les laissant traiter de l’immigration qu’ils se faisaient forts de contenir. Et puis les Médias. Mais qui était en pointe dans cet abandon, cet abrutissement de nos masses ? Qui nous a castrés, qui nous a interdit de dire, qui nous a menacés de prison, voire menacés de mort, qui nous a taxés de racisme, et donc qui a fait voter ces lois dites antiracistes si ce n’est les représentants de la Communauté juive en France ?

Comment osez-vous parler du vieux président de parti qui a alerté les Français dont les Juifs depuis les années 80 ? Moi-même, je disais à mes nombreux amis juifs (pas celui de service) que les Juifs seraient les premières victimes de ses discours antinationaux et de ces lois, de l’Invasion, notamment quand le vote juif ne pèserait plus vis-à-vis des votes de l’immigration, quand ceux qui en sont issus deviendraient nombreux dans les médias et quand le nombre créerait des risques de troubles incontrôlables aux yeux de nos lâches politiciens. On y arrive ! C’est pour cela que vous voudriez nous tendre la main sous réserve que l’on ne soit pas trop FN. Comment pouvez-vous tenter de tromper aussi effrontément en ramenant la faute à 2012. Alors que la Droite a ouvert les vannes sous toutes les présidences de droite dont au moins 19 années récentes ? Comment pouvez-vous tromper en parlant de politique antijuive avec un premier ministre dont on sait les origines ? Simplement entre les deux communautés et leur poids, une par l’Histoire et sa présence dans tous les corps d’État, les Médias et l’autre par le nombre, le Gouvernement essaie de louvoyer. Comment pouvez-vous pleurer sur le risque éventuel de dissolution de la Ligue de Défense Juive (j’ai eu il y a longtemps des combats communs avec le Bétar), alors que vos représentants (dont vous peut-être) ont demandé la dissolution de groupes nationaux qui ne faisaient pas le dixième de la LDJ ?

Abonné au site Riposte Laïque, je regrette qu’il prenne parti au détriment du seul combat qui doive nous intéresser le Grand remplacement et pas seulement l’Islamisme.

Roger Colline

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.