GB, Allemagne, Israël : mortalité multipliée par 20 avec la 3e dose!

bataille-vaccin.jpg

Depuis quelque temps, la situation de la Grande Bretagne me laisse perplexe. Voici la courbe des décès :

La mortalité est multipliée par 20 depuis l’accalmie d’avril-mai-juin. Pas de panique et relativisons, car cela reste inférieur aux décès de début d’année : 8 fois moins. Ce qui surprend, c’est cette croissance, constante, sans raison car si jusqu’à maintenant, chaque vague était due à un nouveau variant, ce n’est plus le cas. Le variant delta domine le monde, en Grande Bretagne il dépasse 99%.

Est-ce que, et ce serait nouveau, le même variant réinfecterait, et pourrait être à l’origine d’une nouvelle vague, moins forte vu les immunités acquises, par vaccin ou naturellement ? Pas impossible car l’immunité vaccinale s’épuise, nous sommes à 10-11 mois après le début de la première campagne. Être réinfecté par le même virus quand on n’a plus d’immunité n’est pas anormal.

Ceci semble également confirmé par la « qualité » des cas graves hospitalisés ou décédés. Si en France on occulte le problème affirmant que ces malades sont quasi exclusivement des non-vaccinés, les Anglais sont plus factuels et publient des chiffres honnêtes. Le dernier rapport de la UK Health Security Agency (leur ANSM) montre que pour le mois d’octobre, ces cas graves ou mortels sont autant non vaccinés que vaccinés, voire un peu plus chez les vaccinés. En effet, au 31 octobre, les personnes entièrement vaccinées représenteraient 55% des cas de covid, mais 68% des hospitalisations et 83% des décès. Au 31 octobre, 67,02% de la population était « fully vaccined ». À risque égal, ils devraient représenter 67% des hospitalisés et décès. Étant à 83%, la maladie serait plus grave chez les vaccinés, contrairement à ce qu’on nous dit ?

 

55% des cas au lieu de 67%, ils sont un peu moins touchés, normal car vaccinés, mais quand ils l’attrapent, et il y en a de plus en plus avec la baisse de l’immunité, la maladie « semble » (« est » ?) plus grave ?

Nous savons maintenant que les vaccinés sont autant porteurs que les non vaccinés, c’était nié au départ, c’est reconnu par tous maintenant. Nous savons aussi qu’ils sont autant contaminants, nié au départ, reconnu par tous maintenant. Nous savons maintenant que la protection disparaît très rapidement, nié au départ, reconnu par tous maintenant (encore quelques réfractaires). Il semble maintenant que les vaccinés semblent pouvoir développer des formes plus graves (phénomène ADE ?), c’est encore nié aujourd’hui. Est-ce que, comme pour le reste, cela sera reconnu demain ? « Seuls les chiffres ne se discutent pas », ils parleront.

Tout le monde craint et annonce maintenant une nouvelle vague, qui semble avoir démarré en Europe, la Grande Bretagne précédant les autres pays. Y a-t-il quelque chose qui pourrait l’expliquer, alors qu’il y a de plus en plus de vaccinés et pas de nouveaux variant ? En France le pass censé l’empêcher ne semble rien faire, de plus en plus de cas, malgré les contraintes de ce pass et 4 millions de vaccinés complémentaires.

Nous avons évoqué ici, pour Israël, qui a un peu plus d’avance, la coïncidence entre reprise de leur vague delta qui allait vers le mieux, et campagne pour la troisième dose.

Est-ce que cela s’applique aussi pour la Grande Bretagne ?

UNITED KINGDOM

Qu’en est-il également en Allemagne, dont la presse vient de s’inquiéter ?

GERMANY

Et la France, qui redémarre doucement une nouvelle vague ? Pourquoi cette vague sans nouveau variant et avec plus de vaccinés ? Voici la courbe comparative de ces quatre pays, concernant la troisième dose.

TROISIÈME DOSE

Israël l’a fait plus tôt, plus vite, on a vu le résultat. L’Angleterre un peu plus tard, moins vite, la courbe de décès est en parfait décalage, même chose pour la France : à campagne de vaccination moins vite, moins forte (ce dont se plaignent les autorités), vague moins forte, à peine débutante.

Ce n’est pour le moment qu’une hypothèse, peut-être une ou des coïncidences, car ce schéma ne se reproduit pas forcément dans chaque pays. La Belgique a les mêmes courbes que l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne montrent l’inverse, mais ces deux pays ont démarré plus tard la dernière campagne de vaccination, il y a moins d’un mois. Les Etats Unis font également bande à part, avec baisse de l’épidémie malgré la troisième dose, mais dans le même temps il est vrai que là-bas, la consommation d’Ivermectine (officielle, sans compter les formes vétérinaires), a été multipliée par 25.

Le bon moyen de confirmer la chose, est de rendre le pass dépendant de la troisième dose pour la booster, et suivre les courbes d’hospitalisations et de décès. Notre Président tranchera dans quelques jours. Il nous dira aussi sans doute qu’Israël a mis fin à sa dernière vague grâce à la troisième dose, alors que cette vague a vu plus de cas et presque autant de morts que toutes les précédentes, et qu’elle n’a pas chuté plus vite que toutes les précédentes, malgré cette troisième dose qui n’a rien empêché. Cette chute est commune à toutes les épidémies virales, traitées ou non.

Pour rappel, en Inde, la vague delta, sans vaccin et avec Ivermectine, a duré un mois de moins que la seconde, troisième ou quatrième vague israélienne, et ce, malgré des conditions sanitaires plus difficiles.

En ce qui concerne les nouveaux variants, ils ne semblent pas vouloir se développer rapidement, bien que tous apparus pour la première fois il y a plus d’un an. Le sous-delta AY.4.2, représente moins de 0,5% des cas mondiaux (dans une trentaine de pays, le maximum en dessous de 1% en GB). Le mu, reste très Colombien, quant au Lambda, on n’en parle plus beaucoup à part au Pérou. Ils restent tous suivis de près.

https://www.covid-factuel.fr/2021/11/06/covid-que-se-passe-t-il-en-grande-gretagne/

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2021/11/08/grande-bretagne-allemagne-israel-mortalite-multipliee-par-20-avec-la-3eme-dose/

image_pdfimage_print
23

17 Commentaires

  1. « Au 31 octobre, 67,02% de la population était « fully vaccined ». À risque égal, ils devraient représenter 67% des hospitalisés et décès. Étant à 83%, la maladie serait plus grave chez les vaccinés, contrairement à ce qu’on nous dit ? » Ce n’est pas impossible mais en réalité c’est sans doute faux. La théorie des probabilités enseigne dès la terminale la notion de probabilité conditionnelle. L’hypothèse présentée ici serait valable si et seulement la probabilité de 0,67 d’être pleinement vacciné était équirépartie, mais ce n’est sûrement pas le cas. La probabilité conditionnelle P(V)/R d’être Vacciné « sachant que » on n’appartient à une population à Risque, fragile parce que vieux ou avec des comorbidités, est certainement supérieur à 0,67 , et peut-être même à 0,83 ( ce qui signifierait alors que le vaccin protège quand même un peu malgré tout ) auquel cas le raisonnement ne tient pas car ce sont bel et bien surtout les gens à Risques qui meurent du covid. Il faudrait avoir des chiffres précis sur la pleine vaccination dans les populations à risque de mourir pour pouvoir tirer des conclusions. Et si la statistique est comprise entre 67 et 83%, alors la conclusion reste néanmoins valable.

    • Surprise ! Beaucoup de propos à « l’emporte pièces » font florès sur ce site…C’est bizarre, vous passiez là par hasard ? (rire)

    • Vous avez raison : la simple comparaison des taux ne suffit pas, puisqu’on a de bonnes raisons de penser que les vaccinés, surtout chez les personnes âgées qui sont moins « obligées » de se faire vacciner que les autres, sont plus à risques, en moyenne, que les non vaccinés.
      L’efficacité des vaccins me semble plus facile à voir sur la courbe des décès, nettement moins nombreux que lors des épidémies précédentes (2020 et début 2021). Le variant delta est manifestement moins létal que les précédents – la situation aux USA il y a quelques mois le montrait très bien, cf un article du Dr Maudrux qui reprenait un tableau publié par le NY Times – mais cela ne suffit pas à expliquer qu’on ait eu 8 fois moins de décès quotidiens au pic de l’épidémie de delta. Le vaccin est efficace sur les formes graves ; pas autant que ce que nous chantent les labos et le gouvernement, plutôt autour de 60-70%, comme l’a observé l’IHU de Marseille.

  2. Que crèvent tous ceux qui ont été volontaires pour la « vaccination ». ça fera des cons en moins !

  3. Vous avez beau prévenir des risques d’une troisième dose auprès de ceux qui ont reçu la deuxième, ils n’en tiennent pas compte et là font AVEC EN PLUS le vaccin contre la grippe. Trois doses dans le corps dont on ne connaît toujours pas la composition PLUS une dose de vaccin contre la grippe dont on ne connaît pas plus la composition? Que va donner TOUT CE MELANGE dans le corps des gens ??? = La morts pour beaucoup pendant que les MILLIARDS continuent de tomber dans les caisses des labos et les miettes dans les poches de ceux qui les aident à pratiquer cette escroquerie mondiale !

  4. Covid-19 : «Vacciner des gens qui ont des anticorps, c’est une aberration», rappelle la médin, Véronique Rogez
    https://www.youtube.com/watch?v=uZKPwNQfJbk

    J’envisage de compléter mon masque par une gouttière car chaque hiver je subis le covid.
    De même, quelqu’un peut-il nous dire si un site propose des doses à pas cher ?

  5. C’est le vaccin qui tue pas la fausse pandémie ! tant pis pour les vaccinés ils n’avaient qu’à réfléchir……..

    • bien sûr, un confinement de 3 ans aurait été bien suffisant pour se priver de cette accélérateur de la solution finale des retraités…
      A quelque chose malheur est bon…et puis ça va accélérer le remplacement, en fait c’est globalement positif tout ça…

  6. « Il semble maintenant que les vaccinés semblent pouvoir développer des formes plus graves (phénomène ADE ?), c’est encore nié aujourd’hui. »

    Oh, lorsque j’ai attrapé la bestiole (déjà d’un injecté!), l’une de ems collègues m’a dit : « je suis injectée, pas le choix. Mais dans ma patientèle, 70% des malades de la covid ont été vaxxinés, et c’st parmi eux qu’on voit les symptômes les plus graves, et j’ai peur ».
    C’était fin avril!

  7. je ne suis pas fort en mathématiques, mais la quatrième dose devrait donc augmenter la mortalité de la troisième de 20 nouveaux % (au mieux)…au pire sans doute beaucoup plus. (rire)
    Les pompes funèbres doivent anticiper cette vague de décès et commander dès aujourd’hui les boites nécessaires.
    En ajoutant à ces calculs très fins le vaccin nantais qui est de composition plus classique va-t-il faire décélérer cette manne pour les pompes funèbres ? (disponible février ?)
    ce serait dommage : pour une fois qu’une entreprise a de gros espoirs d’envol du marché….Et une majorité des employés sont « piquouzés » !!!. Il faudra réquisitionner les non vaccinés pour assurer le « service final minimum »

  8. Dans les ministeres, les préfectures , les communes sensibles , existent des dossiers , préparés dans le calme , utilisant les compétences des divers intervenants , répartissant les moyens et les taches .On trouve des dossiers SEVESO…PANDEMIE….ACCIDENT NUCLEAIRE…CATASTROPHE NATURELLE ? INNONDATION ….ACCIDENT AERIEN etc….TOUT EST PR2VU !Pourquoi les dossiers pandémie n’ont ils pas été activés et notre gouvernement ( et les autres ) se livrent ils à une gestion hasardeuseà la petite semaine , avec des comités pseudods scientifiques et des ARS/ANS /MINISTERES qui brillent par leur incompétence et leurs mensonges !

  9. En clair MacronPinochet et ses godillots sont des assassins . Disont les choses comme elles le sont . A quand tout les FRANCAIS en « gilets Jaunes » dans la rue ? Avec l’obligation de la 3 ème dose imposée aux FRANCAIS MacronPinochet aura sa campagne de payée par BIGPHARMA .

  10. Bonjour et merci pour ce travail d’analyse qui met en évidence la faible efficacité des vaccins ARN, voir la dangerosité !
    La voie du traitement de cette maladie par les médicaments peu onéreux et éprouvés sur le terrain, n’est pas suivi par les gouvernements, pourquoi ?

Les commentaires sont fermés.