Geert Wilders, l’anti-Philippot, ovationné : les militants ne veulent pas d’islam dans notre France

Publié le 1 décembre 2014 - par - 2 407 vues

MarinegeertPlusieurs leçons sont à tirer du congrès du Front national, qui s’est déroulé ce week-end à Lyon. Nous avons d’abord vu à l’œuvre les nervis du régime, les fascistes qui se prétendent anti-fascistes, qui ont pu se permettre de vandaliser et de briser des dizaines de vitrines, en plein centre de Lyon, et d’agresser des inspecteurs de police et des membres des forces de l’ordre. La duplicité de ce régime et des différents ministres de l’Intérieur, hier Valls, ce jour Cazeneuve, éclate au grand jour. Les grands moyens contre de paisibles manifestants de LMPT, et des consignes de ne pas riposter aux agressions des gauchistes.

Nous avons vu, d’autre part, que l’élection du comité central a confirmé la grande popularité de Marion Maréchal Le Pen, qui a mis Florian Philippot dans le rétroviseur, de manière spectaculaire, ce dernier n’arrivant que quatrième, alors qu’il est omniprésent sur tous les plateaux de télévision. Ce résultat mérité d’être décortiqué. C’est d’abord un camouflet sérieux pour celui qui est présent sur tous les plateaux de télévision du matin au soir en passant par le midi, et qui se vante en petit comité de faire seul la ligne du parti avec Marine. Marion était présente à toutes les initiatives de La Manif pour Tous, quand Philippot, englué dans sa culture faussement marxiste, n’y voyait avec dédain qu’un dérivatif du pouvoir pour détourner le peuple des vrais objectifs. Marion, même si nous avouons ne pas avoir compris ses prises de position en faveur de la reconnaissance de l’Etat palestinien (alors que Gilbert Collard a été exemplaire sur la question) n’a jamais, sur l’islam, tenu les propos relativistes, conciliants et opportunistes du conseiller de sa tante. Sur l’incroyable réintégration de Maxence Buttey, dont Philippot porte la responsabilité, elle s’est démarquée. Elle incarne, malgré son jeune âge, une ligne identitaire qui manque cruellement à celui qui a tout fait, de manière peu élégante, pour la priver de parole à ce congrès.

Mais un événement capital, bien que tu par la presse, est la présence de Geert Wilders, et surtout la teneur de son discours. Alors que depuis quelques semaines, les principaux leaders du FN, suivant la ligne de Florian Philippot, multipliaient les paroles conciliantes avec l’islam, le député hollandais a remporté un véritable triomphe quand il a, sans tourner autour du pot, affirmé qu’il y en avait assez de l’islam. Voilà l’exemple à suivre pour les militants du FN et pour sa présidente, c’est ce discours que les Français attendent. Nous rêvons qu’un dirigeant du FN ait le même courage que Machiel de Graaf, député du Parti de la Liberté, auteur d’un texte inoubliable, “Sans l’islam, les Pays-Bas seraient un pays merveilleux”. A quand un texte semblable, osant dire que sans l’islam, la France serait encore le plus beau pays du monde ? Le fait que Fabien Engelmann, malgré une campagne de presse incessante menée contre lui depuis plusieurs mois, arrive 25e, est également un signe qui ne trompe pas : les militants du FN ne veulent pas de l’islam dans notre France.

On ne peut que regretter, dans ce contexte, l’élection au Bureau politique de l’ineffable Dussausaye, celui qui ose affirmer que ceux qui parlent du Grand Remplacement reprennent des thèses racialistes. Jean-Marie Le Pen, lui aussi ovationné debout, a repris cette théorie, pour le plus grand bonheur des militants. Félicitons-nous également de la présence d’Aymeric Chauprade au prochain bureau politique.

Quant à Riposte Laïque, il continuera à œuvrer le plus utilement possible pour convaincre un maximum de dirigeants, et la présidente du FN, que c’est le discours de Geert Wilders qui fera gagner la France, et certainement pas celui de Philippot.

Paul Le Poulpe

DISCOURS DE GEERT WILDERS

Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Je suis très heureux d’être aujourd’hui, à Lyon, la capitale de la Résistance française.

C’est un privilège de m’adresser à ce rassemblement des patriotes français, devant mon amie, Marine Le Pen, la prochaine Présidente de la France !

Mon parti, le Parti pour la Liberté, est, selon les sondages, le plus grand parti des Pays-Bas. Et votre parti, le Front National,  est, selon les sondages, le premier parti de France.

L’avenir nous appartient !

L’avenir appartient aux patriotes  de l’Europe ! Car les peuples de l’Europe en ont assez de la trahison des élites multiculturelles qui détruisent nos identités et nos traditions.

De ces hypocrites qui gaspillent nos richesses et entravent notre prospérité, qui mettent en danger l’avenir de nos enfants.

Tout comme vous, nous voulons garder notre pays souverain et indépendant. Tout comme vous, nous voulons utiliser les impôts de nos concitoyens pour nos concitoyens.

Tout comme vous, nous luttons pour préserver notre identité. Tout comme vous, nous ne voulons pas que des étrangers viennent dans notre pays et nous disent qu’ils sont maîtres chez nous.

Nous disons :

Mettez les criminels, les djihadistes, les immigrés clandestins DEHORS

Et tous ceux qui refusent de s’adapter à nos valeurs.

Mettez les dehors et ne les laissez jamais revenir !

Parce que les seuls maîtres aux Pays-Bas sont les Néerlandais

Tout comme les seuls maîtres en France sont les Français!

Nous ne voulons pas qu’une culture étrangère et barbare nous prive de nos libertés. Nous nous opposons à l’immigration massive.

Et à propos de l’islam nous disons trop c’est trop!

Il est LEGITIME que nous défendions nos propres valeurs et nos libertés.

Nous sommes fiers de ce que nous sommes, nous sommes fiers d’être Néerlandais, fiers d’être Français,

Fiers de la civilisation que nos parents nous ont laissée et que nous voulons laisser à nos enfants.

Nous défendons notre pays, nous défendons notre drapeau, nous défendons notre héritage, nous défendons notre nation.

Nous devons lutter sans relâche afin de regagner nos patries, afin de les extraire de l’union européenne, de la spirale immigrationniste, les sortir des griffes de cette élite hypocrite et prétendument multiculturelle

Mes chers amis,

Je sais que les temps sont difficiles, je sais qu’un dur combat nous attend. Mais je sais aussi qu’à cœur vaillant, rien d’impossible ! Et je sais, que  chacun de vous dans cette salle est courageux.

Je sais que vous constituez l’épine dorsale du Front National, qui constitue à son tour l’épine dorsale de la France.

Je sais que vous êtes présents ici, aujourd’hui,

Parce qu’un cœur Français bat dans votre poitrine

– un cœur qui est prêt à lutter pour la France.

Le Maréchal Foch disait, il y a cent ans:

Accepter l’idée d’une défaite, c’est être vaincu.”

Nous ne sommes pas vaincus, nous n’acceptons pas la défaite, parce que nos pays s’éveillent,

Les Pays-Bas s’éveillent, la France s’éveille.

Nos  compatriotes, de plus en plus nombreux,  se rendent compte que nous disons  la vérité et nous nous battons pour la liberté et la survie de nos pays.

Permettez-moi de terminer ce discours en vous souhaitant un Joyeux Noël et une Bonne Année.

Car ce sera, en effet, vraiment une grande année, une bonne année et une heureuse année pour tous les patriotes de l’Europe!

Vive les Pays-Bas, Vive la France !

Merci et A Bientôt !

  

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi