Général Piquemal, il manque un chef aux Gilets jaunes : vous !

Lettre ouverte au général Piquemal

Mon Général,

Le 6 février 2016, vous étiez à Calais avec des milliers de Français qui criaient « Général avec nous » et nous avons tous en mémoire les conditions indignes de votre arrestation. Nous nous rappelons tous ces gendarmes, vos frères d’armes selon votre expression, ne se mettant pas au garde-à-vous lorsque vous entonniez la Marseillaise au milieu des manifestants.
Vous disiez à l’époque « ce n’est qu’un début, il va se passer des choses… »

Vous avez été poursuivi pour « participation à une manifestation non autorisée », ils voulaient faire un exemple, se venger. Relaxé par l’institution judiciaire le 26 mai, le politicien caméléon Le Drian, en tant que ministre de la Défense, obtient votre radiation des cadres de l’armée. Le port de votre uniforme vous sera désormais interdit.

La bien-pensance politique ne pouvait supporter l’expression franche d’un serviteur de l’État respecté et d’un combattant d’élite admiré par son entourage. Le 6 février 2016, mon Général, avec votre arrestation, nous sommes entrés en dictature.

Le 9 décembre 2018, vous étiez à Paris, sur les Champs-Élysées parmi des milliers de Gilets jaunes. Il se passait des choses et vous disiez « on fera tout pour que la France renaisse, la France est éternelle, vous appeliez à l’organisation du mouvement… »
Pour être un Gilet jaune de la première heure, pour avoir été sur le barrage de Feyzin au sud de Lyon, près d’un mois, je peux vous assurer que cette « organisation » vire au cauchemar. Tout le monde parle, personne n’écoute. Tout le monde commande, personne n’obéit.

Il nous manque un leader, un chef, une voix. Un homme d’expérience et de caractère. Venez nous aider, vous avez ouvert la voie aux Gilets jaunes, ceux-ci seront vos premiers soutiens. Créons en dehors des partis, à partir du cercle des citoyens patriotes, un grand mouvement de libération nationale et de progrès social.

Aujourd’hui, en cette période où le père Noël ne passera pas chez beaucoup de familles, alors que jamais autant de richesses n’ont été produites. Aujourd’hui où notre vieux pays doit subir un président malotru, qui n’aime pas les Français, qui même n’hésite pas à les insulter alors qu’il devrait leur témoigner considération et estime.

S’enfonçant chaque jour un peu plus dans le chaos, la France est un pays en déclin, elle a perdu sa crédibilité, son identité est menacée. On recule devant tout, nos « élites » sont dans un état de repentance permanente. La fierté est remplacée par la génuflexion.

Plus grave, dans quelques années, les personnes qui constituent la France depuis l’origine vont devenir minoritaires sur notre sol.
Aujourd’hui, nous sommes en hiver, après vient le printemps et viennent les moissons, et les moissons les plus abondantes, mon Général, sont celles préparées et organisées par les âmes fortes, des âmes libres qui refusent toute soumission. Venez nous aider, l’espérance est de notre côté…

Cordialement,

Daniel Albout

image_pdf
0
0

53 Commentaires

  1. Le peuple français s’est vu privé de service militaire il y a 20 ans, et donc d’apprentissage de l’organisation, cohésion, rusticité, commandement, discipline, résilience etc… Le mouvement GJ en souffre. Et on y voit beaucoup de femmes (aïe! aïe! aïe! Qu’ai-je écrit là !). D’anciens militaires y seraient utiles mais évitons les généraux pour coiffer le total. Ceux d’aujourd’hui ne sont guère fiables. Regardez Piquemal encadré par ses 2 cagoulés ! Bigeard est bien mort ! Pour contrer nos zélites mondialisées et les indésirables fanatisés, organisons en parallèle un grand scoutisme pour tous âges, transmettant les savoir-faire cités plus haut et fondé sur nos valeurs traditionnelles.

    • J’ai en effet trouvé assez choquant de voir 2 lascars cagoulés à côté de lui, ça sent pas le très net tout ça.
      Sinon chuis d’accord avec toi…

  2. Autant Martinez, le blablateur, est à récuser, autant le Gal Piquemal est à honorer.
    Il est « monté sur scène », lui !
    Agé, mais volontaire, il doit être la Caution d’une nouvelle France Patriote !

  3. Le Général est quelqu’un de très estimable, un homme de grand courage. Mais ce qui fait la force des Gilets Jaunes c’est justement qu’ils n’ont pas de chef, et que si certains prennent la parole, comme le général Piquemal, comme Jérôme Rodriguez, aucun n’est reconnu comme représentant plus l’ensemble des Gilets Jaunes qu’un autre. Leur force c’est d’être insaisissables comme de l’eau vive. Un chef donnerait trop de prise au pouvoir. Un chef ? A ce moment là pourquoi pas Lalanne pendant qu’on y est ? (rires) Et puis rappelons qu’à chaque révolution, dès qu’ils ont renversé un roi ou un dictateur, ils s’empressent de se choisir un chef…Et ça repart pour un tour, privilèges, abus de pouvoir, etc…. Alors non, pas de chef !

    • Chef n’est pas le mot, mais concernant un ancien militaire de haut rang, c’est naturellement ceui qui s’impose.Le Général est âgé de 78 ans , je pense que le pouvoir n’aurait pas beaucoup de prise sur lui. Par contre, pour mettre en place une organisation, aider à définir les priorités dans les revendications, ce serait l’homme qu’il faudrait. Ne pas avoir de responsable reconnu, en plus pas soupçonnable d’arrières pensées arrivistes, c’est une faiblesse notamment au niveau médiatique

    • L’absence de représentation, de chef seule est une faiblesse des GJ car ils piétinent en déversant la multiplicité de leurs revendications à laquelle on ne peut répondre. Couplée avec le soutien de l’opinion là est leur véritable force. Car pour Macron ce n’est pas seulement les GJ qui contestent sa politique mais bien le peuple. Inversement que les GJ se voient comme le peuple sera en revanche leur plus grande erreur. Eux mêmes sont contraints de tenir compte de ce peuple dans leur action comme dans leurs revendications. Ils doivent continuer à en être l’expression et donc les représentants. A mon avis les GJ devraient disparaître une fois qu’ils auront fait leur office : redonner la voix au peuple. S’ils continuent d’exister ensuite ça sera comme une nouvelle force d’opposition.

      • L’opinion va finir par se retourner contre les GJ, les médias sont au boulot en montrant en boucle des scènes de violence bien choisies. Sans chef, sans patron, sans une personnalité qui impulse, qui coordonne, c’est la disparition des GJ assurée.. Piquemal à 78 ans,ne risque pas de « tirer la couverture à lui », il aime son pays, il a mouillé la chemise etc….

        • C’est vrai qu’il y a une bataille de l’information et de l’image autour des GJ avec un enjeu de faire basculer l’opinion. Vous avez l’air de partir du principe que le mouvement des GJ a pour finalité de renverser le pouvoir en place. Je pense plutôt que leur raison d’être au-delà de leurs revendications est de refondre le dialogue avec le pouvoir pour permettre au peuple d’avoir plus de prise sur les décisions et ne plus les subir. Ils se font l’écho du peuple (c’est pour ça que l’opinion les soutient) et leur voix se diluera dans celle du peuple. Continuer à exister au delà c’est devenir une force d’opposition qui ne sera plus la voix du peuple mais celle d’un parti. Un général n’a aucun utilité si mon analyse est juste.

  4. Un Bonaparte ou un De Gaulle, c’est clair qu’on n’en aura plus jamais.
    Moi, un autre Poutine ou un autre Orban me suffiraient déjà bien pour rétablir l’ordre dans ce pays dégénéré par le gauchisme et le laxisme.

  5. Beaucoup de commentateurs dénigrent le Général Christian Piquemal, mais ou était ils quand le général manifestait à Calais ou ailleurs. Je le suit depuis cette époque, et bon dieu, si tous les patriotes étaient de cette trempe, nous n’en serions pas là. En plus, ce général dispose d’une structure nationale avec le Cercle des citoyens patriotes et les volontaires pour la France du général Martinez. Voilà ce qu’il faut aux gilets jaunes, des hommes et des femmes engagés et en réseaux. Et tous dans les rangs! Le pays a besoin de gens qui agissent, pas de bavards…….

  6. laissez donc ce général où il est, la mariane au sein droit nu tendant un drapeau tricolore l’a remplacé

    • On ne fait pas la guerre avec les seins à l’air, à moins d’impressionner l’ennemi!.

  7. Cher père Noël, mon seul souhait ,un chef un vrais, qui a fait ces preuves,alors oui au Général P, mais à ces détracteurs ,je répond la chose suivante,pensez vous que le pouvoir ne lui à pas rappeler qu’il n’en est pas moins homme sous son uniforme et que en t’en que tel il à des enfants et petits enfants et que l’État à les moyens de leurs pourrir l’existence. De bonne fêtes à tous .Si vi pacem parabellum

    • L’adage latin dit (sagement) : « Si vis pacem para bellum ! »
      Ne pas confondre S.V.P. avec le « parabellum » qui, si je ne m’abuse, est le nom d’un pistolet.

  8. Le problème c’est qu’un Bonaparte ou un de Gaulle il n’ y en a qu’un par siècle, bon ça s ‘este terminer par Waterloo pour le premier et un référendum perdu pour le second.MAIS
    Bonaparte avant d’être Napoléon à sauver un pays qui sombrait dans le chaos et de Gaulle point permis départ de la France et d’enfer acteurs de la victoire mais non pas un pays administré par l’étranger comme j’étais dans la tension des Américains avec l’Amgot.
    Il faut d’abord penser à l’action du peuple avant de rechercher un homme(ou femme) providentiel tu ne manquera pas de sortir du lot quand la situation sera encore plus grave qu’elle n’est maintenant.

    • « Le problème c’est qu’un Bonaparte ou un de Gaulle il n’ y en a qu’un par siècle »…sans doute, le temps de reconstituer la population…combien de millions de morts ces fameuses « campagnes » napoléoniennes ?

  9. J’ai beaucoup de difficultés à comprendre, alors que nous avons tout un panel de généraux à la langue bien pendue qui se disent patriotes et veulent un pays souverain et respecté, il ne s’en trouve aucun pour former un groupe capable de déloger l’occupant de l’élysée!.
    Pourtant, si j’ai bonne mémoire, il leur suffit de crier cette simple phrase pour remettre les choses à leur place: « à moi la légion et les militaires, la France est en danger »!.

  10. Autant l’arrestation du Général Piquemal à Calais était révoltante et m’a, comme beaucoup d’autres patriotes, indigné, autant le comportement ultérieur de celui-ci m’a profondément déçu.

    Voir celui qu’on nous présentait comme un vrai brave se déballonner lamentablement ainsi qu’il l’a fait fut tout-à-fait affligeant.
    .
    Alors, je ne suis pas a priori contre un général, mais certainement pas pour celui-là !

    • Tout à fait je ne l’ai pas oublié et puis de toute façon qui peut croire que cet homme de plus de 75 ans puisse incarner une résistance populaire. Après son arrestation à Calais il s’était déballonné!
      De plus je respecte la volonté des gilets jaunes de ne pas avoir justement de chef ni de représentant d’ailleurs on a vu ce que ça a donné avec les chefs représentant autoproclamés où là quinquagénaire en sac Hermès qui a fait beaucoup de barouf pour finalement se ranger derrière le gouvernement.
      Laissons à ce mouvement l’initiative d’être inédit dans sa manière d’agir: d’abord finir avec la macronie et ensuite il y aura des chefs ELUS !homme ou femme pour remettre le pays debout et lui rendre sa fierté!

  11. Pour l’avoir vu faire en direct, le général Piquemal sait galvaniser des troupes. Il est capable de réunir ses régiments, de leur commander d’embarquez, en sachant très bien que le lendemain midi la moitié seront au tapis. Et les types y vont. Maintenant, il est trop « mili ». Mais, ils sont déjà 13 autour du Gal Martinez, que Parly et ses 16 milliards de pertes à la SNCF menace de sanctionner. T’as qu’à y venir cocotte on t’attend. Macron a la trouille de NOTRE armée (les généraux ont reçu des primes récemment) et NOTRE police (pareil avec primes de 300€ et règlement des heures sups). Ca sent le sapin, c’est de saison.

    • Ouais mais ça s’était avant seulement depuis qu’il a changé de vie c’est plus pareil. Y s’est reconverti en infirmier mais y pique mal, beuh…

      Je peux pas sortir, c’est déjà fait !

  12. Ben putain, après une séance de lèche pareille, y va pu avoir un seul poil de sec le général !
    Sinon, sans façons en ce qui me concerne, j’ai pas pour habitude de prendre pour exemple đes gens qui retournent leur vestes commme comme il l’a si bien fait au sujet de PEGIDA…

      • Tu sais la différence entre James Watt et Marlène schiappa amigo ?
        Ben le premier à inventé le régulateur à boules et la seconde a adopté l’éjaculateur à boules…

        Ok je sors….😆😆😆

  13. Putain notre dernier espoir : un vieux général à la retraite. Ah non il y aussi une gamine d’a peine 30 ans. Si les « patriotes » ne manquent pas d’imagination ils ont l’air au bout du rouleau.

    • Des généraux qui veulent pas (trop) se mouiller.
      Un parti (RN) qui monopolise la cause patriote et dont les dirigeants ne semblent pas vouloir réellement accéder au pouvoir.
      Plusieurs autres groupuscules nationalistes incapables de s’allier entres eux pour former une réelle et véritable opposition .
      Je ne parle même pas des faux-c*** Dupont-Gnangnan et Wauquiez !

      Oui on a du soucis à se faire !

      • Nicolas
        Moi je vois ça d’un œil extérieur. Mais franchement les patriotes sont les champions de la machine à perdre effectivement. Sans compter cette fausse bonne idée de liste RL aux européennes. Bref aucune stratégie si ce n’est celle de la dispersion.

    • « Putain notre dernier espoir : un vieux général à la retraite »…ça on l’a déjà fait il y a quelques décennies, on en parle encore, lol

      • Gélase
        Et oui les patriotes sont aussi champions de la nostalgie. M’est avis que ce n’est pas avec ça qu’on gagne. Mais voulez-vous seulement gagner ou juste vous lamenter sur la France et plus généralement le monde qui changent ?

  14. Un général, n’importe lequel mais un vrai avec des couilles « grosses comme ça » qui nous promette du sang, de la sueur et des larmes pour chasser enfin l’envahisseur et redresser le pays !

  15. Je ne suis pas tres friand d’une dictature militaire et Clemenceau disait la guerre est une affaire trop grave pour la confier aux militaires !!! Mais en ce moment nous vivons une guerre économique d’ampleur inquiétante sans grands hommes integres a la tete du pays qui commence a se révolter….alors oui , il faut un tape dur ,mais le miracle du redressement ne se fera pas dans la journée : il ne faut pas rever
    http://zebuzzeo.blogspot.com/2012/12/grece-le-regime-des-colonels-laisse-la.html

  16. Macron va tout faire pour diviser le mouvement des GJ, voire à l’encourager à créer une liste pour mieux affaiblir le RN son principal rival, aux élections de mai 2019. N’en doutons pas, Macron fort d’une police politique qui vraisemblablement existe déjà (cf. l’affaire Benalla) , va tout faire pour s’accrocher au pouvoir et mener à terme la déconstruction institutionnelle de la France, mission qui lui a été assignée pat l’Etat profond. Après l’accord de Macron sur le Pacte onusien des migrations, reconnaissons que la Nation est en voie de disparition. Reste encore l’Armée. C’est là où le général Piquemal pourrait faire office d’interface entre l’Armée et les GJ qui sans son appui ne pourront inscrire dans la Constitution le RIC, avec le maintien de la paix civile, hors du chaos.

    • Le chaos,Viktor RN JG,General Piquemal,ou toutes autres structures patriotiques,le chaos est inevitable.ce pays sera a feu et a sang

      • @ crap2sp – C’est bien pourquoi l’Armée qui est consubstantielle à la Nation doit se rallier aux GJ qui sont l’émanation de la France profonde elle même le socle de l’Armée. Sans Nation, il n’y a plus d’Armée. Ne confondons pas la Nation et l’Etat. La général Piquemal est un homme de terrain, ce n’est pas selon son profil un général de salon ou de ministère. En s’imposant l’Armée-Nation (Gj) peut nous éviter le chaos.

  17. Bonne idée, par rapport à celle du tirage au sort de représentants Gilets Jaunes auprès des médias !

  18. Général Piquemal oui,c’est deja mieux que l’autre etron francis lalanne,mais je pense que nos journaleux s’en présseraient de le dézinguer illico,en plus ancien chef militaire rien de tel pour rassembler enormement avec un vrai chef ! c’est une bonne idée.

    • N’empêche que le bêleur botté n’a jamais chié sur ses potes du chaud-bizeness, Piquemal à quant à lui gerbé et chié en même temps sur PEGIDA, lequel a le plus d’honneur ?

Les commentaires sont fermés.