Général Piquemal, tirer dans le dos de Pegida, c’est dégueulasse !

Publié le 9 février 2016 - par - 107 commentaires - 8 092 vues
Share

christian-piquemal-a-la-manifestationGénéral Piquemal, lorsque j’ai appris votre volonté, relayée par Riposte Laïque, de venir à Calais, je n’en ai pas cru mes yeux. Un homme de votre trempe, avec un passé exceptionnel, à la Légion et chez les parachutistes, se mettait, à 75 ans, une nouvelle fois au service de son pays, en décidant, malgré l’interdiction inique d’un rassemblement patriotique, d’être présent à cette initiative.

http://ripostelaique.com/calais-le-general-piquemal-annonce-sa-presence-le-6-fevrier.html

Vos propos étaient alors sans ambiguïté.

APPEL DU GENERAL PIQUEMAL

A propos de Calais
Par décision du ministre de l’Intérieur, la manifestation prévue le 6 février à CALAIS vient d’être interdite, et ce pour deux raisons :

l’organisation en serait attribuée à PEGIDA France (organisation jugée à droite de l’extrême-droite) ce qui, selon les autorités politiques, présente des risques importants et pourrait occasionner des troubles à l’ordre public,
l’état d’urgence justifierait l’interdiction des manifestations à risques.

Malgré cette mesure arbitraire et abusive, et en raison notamment du nombre important de participants prévus ainsi que des moyens matériels qu’ils ont engagés, nous maintenons notre participation, apolitique, qui se fera dans l’ordre, le calme et la discipline des « vieilles troupes » ; j’y serai présent physiquement.

Il y aura dans nos rangs des personnes vulnérables (femmes, enfants, personnes âgées et/ou handicapées) et il n’est donc pas question, à aucun moment, de se confronter aux forces de l’ordre autrement qu’amicalement : des consignes précises ont été données et un personnel de sécurité veillera à leur application.

C’est donc confiant dans le futur déroulement de notre action que j’invite tous les Patriotes et associations patriotiques à se joindre à nous.

Plus nous serons nombreux, plus nous serons crédibles et en mesure de faire pression sur le pouvoir politique afin qu’il tienne compte de la volonté et de la souveraineté du Peuple.

Serrons les rangs, restons DEBOUT, afin que VIVE la France !

En nous, l’espoir doit subsister ! Du plus profond de notre Patrie jaillira toujours une flamme que rien, ni personne, ne pourra jamais éteindre !

GALLIA PATRIA NOSTRA !

Général de Corps d’Armée (2s) Christian PIQUEMAL,
Président du Cercle de « Citoyens-Patriotes »

http://blog.cercle-citoyens-patriotes.fr/

Votre présence à Calais était l’événement d’un week-end fait de mobilisations, sur le thème « Sauvons notre pays, sauvons notre culture, sauvons notre futur », avec des rassemblements à Bordeaux, Montpellier, Saint-Brieuc, et, le lendemain, Rungis.

Votre arrestation, brutale, a scandalisé la France entière, bien au-delà de la seule mouvance patriotique. Vos propos, tenus juste avant votre arrestation, lors d’une interview de la correspondante de Boulevard Voltaire, Charlotte d’Ornellas, étaient ceux d’un vrai combattant, sachant galvaniser ses hommes avant d’aller au feu. Vous avez trouvé les mots qu’il fallait pour décrire la réalité de la France socialiste, en affirmant que des gens allaient se lever, dans les mois qui allaient venir, pour sauver notre pays de sa destruction programmée.

Présent à Rungis, le dimanche 7 février, je puis témoigner que l’indignation était générale, et que la seule prononciation de votre nom a suscité immédiatement, de la part de la salle, debout, un tonnerre d’applaudissements. De nombreux participants demandaient à Pierre Cassen et Christine Tasin d’organiser au plus vite un rassemblement parisien. Ces derniers ne repoussaient pas l’idée, mais préféraient attendre le jugement qui devait tomber, à Boulogne, le lundi 8 février, à midi.

L’annonce de votre malaise, et de votre hospitalisation, a révolté la France entière.

Vos premiers propos, sur TV-Libertés, dès votre sortie de garde à vue, montraient que, malgré la fatigue et les mauvais traitements, vous demeuriez dans un esprit combatif, montrant aux Français que vous n’étiez pas homme à vous laisser intimider, ni à reculer devant les menaces et les pressions.

Dans ce contexte, le Siel avait fait savoir qu’il était partant pour organiser un grand rassemblement pour vous soutenir, jeudi soir, au Trocadéro.

SielPiquemal

Si les organisateurs avaient annoncé votre venue, cela aurait un élan patriotique exceptionnel, certains auraient vu le début de la Reconquista, que vous appeliez de vos voeux, avant d’être brutalement chargé, samedi à Calais. C’est par dizaine de milliers que les Français seraient descendus dans la rue, rendant impossible toute interdiction de Valls-Cazeneuve.

Et puis, d’un seul coup, par une interview accordée à Marc-Olivier Fogiel, vous avez tout cassé, Général Piquemal. Vous avez brisé net le formidable élan qui était en train de se construire autour de vous. Vous avez osé dire »regretter d’être venu à ce rassemblement », expliquant laborieusement que vous ne souhaitiez pas la présence de Pegida, en calomniant grossièrement ce mouvement.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/le-general-piquemal-regrette-d-avoir-participe-a-la-manifestation-anti-migrants-a-calais-7781771573

Très clairement, durant votre garde à vue, vous avez été retourné. J’ignore si les raisons évoqués par Christine Tasin sont justes, pour essayer de comprendre les raisons de cette invraisemblable volte-face.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/02/08/qui-a-retourne-le-general-piquemal-desastreuse-interview-a-rtl/

Votre ligne de défense se résume donc, à présent, très simplement : vous essayez de vous refaire une santé en chargeant Pegida, d’une manière peu élégante, pour ne pas dire dégueulasse. Vous avez oser dire que si vous aviez su qu’ils étaient présents, vous ne vous seriez pas mêlé à eux. Puis vous avez, à leur sujet, utilisé les mots « extrême droite, » « intolérant », « un peu fasciste », « racistes », « islamophobe » « xénophobe ». Mon petit doigt m’a même dit que vous aviez utilisé le mot « nazi », mais que cela était tellement énorme que le journaliste ne l’a pas diffusé.

Avez-vous déjà été en Allemagne, Général Piquemal, pour assister à une manifestation de Pegida ? Probablement pas. Si, comme moi, vous l’aviez fait, vous auriez remarqué que les Allemands qui descendent dans la rue, avec ce mouvement, sont les mêmes que ceux qui étaient à vos côtés, à Calais, et qui, ce samedi, ont, dans la rue, défendu notre France à Montpellier, Bordeaux, Saint-Brieuc et Rungis.

Vous auriez vu qu’il leur fallait un courage exceptionnel pour être présents dans la rue. Savez-vous comment l’Etat allemand harcèle les militants de Pegida ? Avez-vous vu l’alliance des envahisseurs islamistes et des gauchistes, qui agressent sauvagement les patriotes dans la rue, avec la complaisance trop fréquente de la police allemande. Savez-vous qu’ils se font, comme les résistants français, traiter de « nazis », alors que les musulmans, derrière le mufti de Jérusalem, étaient alliés d’Hitler, et lui ont demandé d’accélérer la mise en place de la solution finale, contre les juifs ?

Voulez-vous que nous vous présentions notre amie Melanie Dittmer, et qu’elle vous explique ce qu’il en coûte, dans son quotidien de militer pour Pegida ?

Je vous recommande par ailleurs la lecture de cet article qui, peut-être, vous aidera à mieux comprendre la réalité de ce mouvement que vous avez sali.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/02/09/general-piquemal-je-vous-pardonne-dignorer-qui-est-pegida-mais-lisez-moi-avant-de-juger/

Savez-vous que le jeune président de Pegida France, Loïc Perdriel n’a que 25 ans, et qu’il avait une grande admiration pour vous. Il a, sans aucune structure, sans soutien, avec le militantisme internet, eu le courage d’organiser ce rassemblement, et d’en assumer les conséquences. Il n’a pas hésité, en toute connaissance de cause, à prendre des risques physiques, au service de la France. Il a été blessé par les forces de l’ordre. Il mérite beaucoup mieux que cette image peu flatteuse que vous avez donné de son mouvement. Vous avez, par vos propos, comblé d’aise nos pires ennemis, et vos pires adversaires, politiciens, journalistes institutionnels et mondialistes, qui, quotidiennement, salissent ceux qui ont encore le courage d’aimer la France, et de la défendre. Vous osez même affirmer à l’ineffable Bourdin, qui en frétillait de plaisir, qu’on était encore très loin du Grand Remplacement. Venant de Calais, il fallait oser !

Retropedalage-de-Piquemal

Pour vous défendre au mieux, vous avez donc choisi de tirer dans le dos d’un mouvement qui a eu le mérite de réveiller l’Europe et de mobiliser, depuis plus d’un an, des centaines de milliers d’Allemands, tout en se développant dans d’autres pays européens, y compris en France.

En agissant ainsi, vous avez délibérément affaibli le camp de la Résistance à l’invasion migratoire et à l’islamisation de nos pays, et donné des gages à l’ennemi. Vous avez perdu sur les deux fronts. Quels que soient les gages que vous donnerez, les dirigeants français ne vous pardonneront jamais votre présence à Calais, et la peur que vous leur avez faite. Quant aux patriotes, ils auront du mal à faire à nouveau confiance à un homme qui tire dans le dos de ses alliés, pour sauver sa peau.

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share

107 réponses à “Général Piquemal, tirer dans le dos de Pegida, c’est dégueulasse !”

  1. Anonyme dit :

    GÉNÉRAL j ai vogre âge et je vous avez soutenu ,vous m aviez redonné de l espoir pour l AVENIR de mes enfants et petits-enfants quelle ne fut ma tristesse de voir un homme avec votre passé retourner sa veste et nous abandonner a notre triste sort !Si vous saviez comme ne vous en veux !Vous n etes qu un lâche comme ce gouvernement!

  2. angel dit :

    Il a eu tellement de pressions qu’il a préféré renier sa parole
    Parole de légionnaire c’est pas tellement beau ,d’avoir trahi ainsi toute la légion !
    Je pense que lorsque l’on agit ainsi ! on a du faire des choses pas jolies du tout dans le passé !
    Traitre ,j’avais fais un power point diffusé sur les réseaux sociaux que je vais enlever !et en faire un autre sur votre changement de cap !

  3. jan-passe-à-l-attaque- ! dit :

    Wouahhh !!!
    Je dédie cet article ( me permet … bah ) aux cons.. patriotes ( ? ) qui m’ont détestés lorsque je mit, hier, sur d’autre articles ici, le lien RTL des propos du reniement du général;
    Alors hein ? !!

  4. maujo dit :

    Le général Piquemal a été manipulé sur le mouvement PEGIDA, lire l’article à l’adresse ci-dessous pour s’en convaincre, pauvre général.
    http://www.dreuz.info/2016/02/10/pegida-nest-pas-dextreme-droite-avoue-a-regret-une-universite-allemande/

  5. SK dit :

    C’est triste car il est sûrement un grand général (Saint-Cyr , diplôme d’ingénieur, ce n’est pas rien), mais il n’a sans doute pas eu, comme son prédecesseur Bigeard sa vraie guerre, son Dien Bien Phu qui fut un Thermopyles moderne.
    Dans le fonds ce que nous voyons là est très humain, l’uniforme ne fait pas forcément le résistant et c’est bien triste , en effet.

  6. SK dit :

    Pour ce qui est de ce général , je pense qu’il ne craignait pas pour sa retraite, mais sans doute plus pour ceux des siens qui ont embrassé la même carrière militaire(vous imaginez , être le fils ou la fille d’un général « d’extrême-droite » , un Salan, un Jouhaux , un Challes ou un Zeller, quelle horreur!), voilà en guise de réponse, il est « mort de trouille » à l’idée de plomber la carrière des siens, peut être qu’ils pourront alors devenir généraux , mais dans la république imaginée dans le « Soumission  » d’un Houellebecq, un peu comme ces grecs d’Ionie et des îles de l’Egée qui servaient l’empire perse et combattaient, tels des Hippias modernes, contre les courageux athéniens qu’un Thémistocle avait su mobiliser (avec quelques autres).

  7. angora dit :

    c’est de l’humour, j’espère!

  8. borsalino dit :

    Mes chers compatriotes ,notre salut viendra de l’EUROPE de l’EST et en particulier des Russes qui eux ont des couilles et ne sont pas faux-culs comme nous autres les occidentaux sans courage ,ni patriotisme et dont le seul idéal est le consumérisme ,la baise et l’opium .Honte à nous et nous méritons nos politicards sans couilles

  9. dupuis dit :

    sur les forums du figaro et sur les réseaux sociaux on parle plutot du Général Couille Molle.

  10. R dit :

    Je ne veux pas salir cet homme bien qu’il ait effectivement abusé de la confiance de ceux qu’il était venu soutenir.
    Il y a des intimidations terribles qui tiennent ,comme on peut l’imaginer de méthodes totalitaires du passé, même un vieux para y a été sensible.
    Il y a des Boudarel qui reprennent du service mais avec d’autres moyens de pressions plus perfectionnés: du genre :gâche la retraite et la carrière de ceux qui dans la même famille ont embrassé le même métier.
    Ne pas oublier qu’en face ils font de la politique.

  11. R dit :

    En effet c’est plutôt décevant.
    Mais il y a quelque chose d’étrange dans ce revirement qui fait penser aux fameuses « auto-critiques  » qui prévalaient au temps du communisme et du stalinisme triomphant pour éviter le goulag.
    Pegida n’est pas plus d’extrême-droite (hormis quelques erreurs de casting comme la ligue du Nord italienne qui cherche plus à dynamiter l’Italie qu’à combattre l’islamisation ) que M.Dupont Aignan par exemple.
    Cela dit la résistance à l’islamisation silencieuse ou nom va être obligée de se « professionnaliser » de plus en plus face à la dérive orwellienne du pouvoir.

  12. Napalm dit :

    Dans l’armée cela s’appelle un « abandon de poste », Piquemal !
    C’est grave et c’est déshonorant.
    Vous vous êtes déshonoré, Piquemal.
    Point !

  13. hoplite dit :

    Je comprends l’écoeurement. Une seule chose à retenir, une fois de plus on brûle après quelques jours ceux que l’on a encensés peut-être un peu vite.
    Protèges moi de mes amis (supposés) je me charge de mes ennemis, à méditer…