Le Général Tauzin et Dominique Jamet désarment la France face à l’islam

,

tauzin-jamet
Effondrée. Révoltée.
C’est dans cet état d’esprit que je suis sortie des locaux de Radio Courtoisie lundi 15 mai, après l’émission du Libre Journal de l’Indépendance où j’étais invitée.
C’est que j’en ai entendu de belles, sur ce plateau… Et que j’ai été fort frustrée de ne pas pouvoir répondre à toutes les horreurs que j’ai entendues, la riche émission de Alain Bournazel et Nicolas Stoquer ayant, comme d’habitude, suscité interventions et débats multiples qui ont empêché que j’aie la parole autant que je l’aurais voulu pour répondre aux inacceptables affirmations que j’ai entendues..
Récit :
La première partie de l’émission donnait la parole au Général Tauzin, à l’un de ses partisans ayant participé aux dernières campagnes électorales au nom du parti qu’il a fondé, France terre d’espérance, et à Dominique Jamet, vice-Président de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan.
Nous avions déjà, ici ou là, dénoncé la collusion, la complicité entre Nicolas Dupont-Aignan et l’islam via notamment la place accordée à Fils de France, présidé par Camel Bechikh. J’avais d’ailleurs moi-même quitté Debout la République en 2010 à la fois parce que je fondais Résistance républicaine et que je devais être indépendante des partis et parce que j’étais scandalisée par une interview que Nicolas Dupont-Aignan m’avait accordée, où il disait qu’il n’avait rien contre le voile et que les Hollandais avaient une certaine tendance à l’apartheid, expliquant ainsi le succès de Geert Wilders….
http://resistancerepublicaine.eu/2013/dupont-aignan-aime-les-taupes-de-lislam-et-trahit-la-cause-republicaine/
http://resistancerepublicaine.eu/2013/trappes-dupont-aignan-vole-au-secours-de-lislam-et-des-emeutiers-musulmans/
Nous avions également, récemment,  montré du doigt la participation annoncée du général Tauzin à l’université d’été de Fils de France, université annulée ensuite.
Je ne m’attendais donc pas à rencontrer des islamophobes, mais quand même, ils ont fait très fort :
Le premier à prendre la parole, Didier Tauzin, justifie dès ses premiers mots son engagement en politique par ces paroles (je cite de mémoire) :
» Je ne veux pas que se développe la peur du musulman, je ne veux pas de guerre civile en France »
Il ajoutera, au cours de son intervention qui retraçait sa vie et on parcours :
« Je refuse l’avenir dans lequel on va accuser les musulmans de tous les maux.«
« Il ne faut pas communautariser les communautés«
Je n’ai eu la parole qu’à la toute fin de la première partie, lorsque, interrogée sur la liberté d’expression, j’ai pu évoquer la langue de bois et la nécessité de nommer un chat un chat, pointant les paroles ci-dessus du général Tauzin. J’ai rappelé que, selon moi, c’est l’islam qui est coupable et il ne faut pas hésiter à le dire, à le nommer, à le dénoncer. Et si guerre civile il doit y avoir, ce sera parce que l’on n’écoute pas les Français qui ne veulent pas de l’islam qu’on leur impose. J’ai ajouté que, par ailleurs, quand une communauté fait tout pour se séparer des autres, il est mal venu d’accuser les autres de « communautariser les communautés ».
Ce n’était apparemment pas le moment de lancer cette discussion et les animateurs ont permis à Didier Tauzin de répondre (avant de passer la parole à Dominique Jamet sur le problème de la liberté d’expression) :

L’islam est innocent, il fait ce qui est sa fonction, envahir, conquérir… Les musulmans sont innocents, l’Etat ne leur donne plus ce à quoi ils ont droit, école, à manger, à boire… Ce sont nos responsables qui sont les seuls coupables.
La laïcité à la française, c’est le laïcisme.

J’aurais beaucoup aimé pouvoir répondre à mon tour à Didier Tauzin mais je n’ai pas eu la parole, hélas.
Je lui aurais dit deux choses essentielles : il est vain de pointer du doigt les responsables français et d’attendre que le peuple ne vote plus pour eux si on ne leur explique pas en quoi et pourquoi l’islam qu’ils nous imposent est dangereux et met en péril notre civilisation. Je lui aurais aussi expliqué que les musulmans ne sont pas des enfants de 5 ans, ils sont éduqués, et capables de comprendre ce qu’ils font et en quoi cela pose problème à nos yeux. Ils sont donc responsables de leurs revendications et accoutrements, halal, voile, kami, mosquées, minarets, repas sans porc, refus de se plier à la loi pour les ennikabées, enfants voilées… et nous ne pouvons pas les exonérer ! Fallait-il, pendant la seconde guerre mondiale, se laisser imposer l’ordre nazi et s’interdire toute opposition aux nazis sous prétexte qu’ils faisaient ce qu’ils avaient à faire, ce qu’on leur ordonnait ??? Pétain avait signé l’armistice ? Seul Pétain était responsable et il fallait apporter des fleurs à l’occupant nazi en le dédouanant de tous ses actes ?
Voilà une drôle de philosophie pour quelqu’un qui se targue de donner des leçons aux chefs d’Etat et d’avoir commandé des hommes toute sa vie !
Enfin, sa haine pour ce qu’il appelle « la laïcité à la française » (comme s’il existait une autre laïcité née de ses fantasmes, en sus de l’anglo-saxonne dont on nous rebat les oreilles !) et qu’il ose appeler laïcisme est pathologique. Il rêve d’une société disparue où pouvoirs politiques et spirituels étaient inextricablement liés, cela a permis à Clovis de s’asseoir sur le trône et de commencer ce qui sera notre histoire de France, mais les excès des uns ou des autres ont obligé les Français à inventer (retrouver, en fait), la laïcité à la romaine qui sépare, qui met à l’abri le politique du religieux et le religieux du politique, chacun y trouvant son compte.
Bref, vous avez un général d’armée qui, sur la base de la Manif pour tous, début de sa prise de conscience, crée un parti politique qu’il nomme France terre d’espérance mais il nie un des dangers majeurs qui nous menacent et voudrait même nous empêcher de le nommer, concentrant tous ses tirs sur nos élites gouvernementales et la laïcité… Laïcité qui, pourtant, justement, aurait pu nous préserver et nous protéger si on l’avait brandie, si on avait appliqué les lois !
http://resistancerepublicaine.eu/2011/conference-de-presse-du-4-avril-2011-a-propos-du-debat-sur-laicite-et-islam/
Les choses ont tellement dégénéré qu’actuellement les lois ne suffiront plus. Seule une interdiction de l’islam aura une chance d’éviter la fameuse guerre civile que craint Didier Tauzin. Parce que, ne nous faisons pas d’illusions, avec 10 à 15 millions de musulmans en France, augmentés de tous les clandestins qui arrivent chaque jour et des enfants qui naissent en abondance dans ces familles, quel que soit le gouvernement, Tauzin ou pas Tauzin, laïque ou pas laïque, les Français seront obligés de défendre leur civilisation, leur héritage, s’ils ne veulent pas voir leurs filles voilées, leurs fils homos pendus et leur liberté d’expression disparaître avec les autodafés de Voltaire, tous les écrivains juifs et les oeuvres impies du Louvre.
Très mauvaise appréciation du danger, général Tauzin !  Vos troupes ne sont pas là où il faut.
Enfin vint la seconde partie de l’émission où je devais évoquer mon « reportage sur le scandaleux musée Charles Martel de Poitiers » et la conférence que je fis aux Rencontres Charles Martel sur la disparition de notre héros fondateur dans les livres et programmes d’histoire, ce que je fis.
Cette fois, si le Général Tauzin fut globalement en accord avec moi, considérant comme moi que les héros fondateurs sont très importants, ce fut Dominique Jamet, vice-président de Debout La France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, qui tint des propos inacceptables sur Charles Martel. Il fit comme les traîtres ayant réalisé  le musée de Poitiers, non seulement il relativisa son rôle (« ce n’est pas Jeanne d’Arc« ) mais il le dévalorisa, le traitant d’analphabète, carrément, avec un mépris fort étonnant venant du numéro deux d’un parti prétendant défendre la France !
Ce fut la cerise sur le gâteau puisque j’avais eu droit à une vraie colère de Dominique Jamet   quand j’avais émis des doutes sur le patriotisme de son ami Camel Bechikh, président de Fils de France : « je n’accepterai pas que l’on critique Camel Bechikh, plus Français que les Français« .
Je n’ai pas pu répondre, là aussi… Et pourtant, il y a tant à dire. Nous l’avons déjà fait et ne développerons pas, à nouveau, cette réalité, Camel Bechikh c’est l’UOIF, et l’UOIF c’est les Frères musulmans, organisation interdite en Egypte et déclarée terroriste par les Emirats arabes unis. Nous nous contenterons de renvoyer nos lecteurs à ces deux articles qui disent l’essentiel :
http://resistancerepublicaine.eu/2013/fils-de-france-cest-luoif-et-luoif-cest-les-freres-musulmans/
http://resistancerepublicaine.eu/2014/pas-un-sou-pour-fils-de-france-qui-lance-une-opa-sur-les-reseaux-patriotiques/
Inutile d’ajouter quoi que ce soit.
Ces gens qui se prétendent patriotes, ces partis qui se prétendent patriotes ne valent pas mieux que ceux qu’ils aspirent à remplacer. Comme eux ils sont prêts à nous poignarder dans le dos en laissant l’islam et les prétendus « patriotes musulmans » pratiquant la takkya faire la loi chez nous.  C’est-à-dire nous imposer la charia.
On peut, en sus, se demander quel rôle ils jouent pour l’HERPES, puisque les quelques pour cent de voix qu’ils espèrent glaner seront prises au FN, le seul parti qui présente une alternative à l’HERPES, et une alternative possible. Le général Tauzin a répété à satiété qu’il avait besoin d’argent, comme Fils de France. Nul doute que Dupont-Aignan en réclame aussi. A mon avis ils n’auront aucun mal à en trouver, avec l’aide des Républicains et du PS qui les aideront même à avoir leurs parrainages. Tous ces groupuscules, c’est LA solution pour que Marine Le Pen n’arrive pas au second tour en 2017.
Qui s’y laissera prendre ? Qui perdra sa voix pour un Tauzin ou un Dupont-Aignan, pas même fichus de prendre position sur l’islam et ce qui nous menace ?
Christine Tasin
Résistance républicaine
http://resistancerepublicaine.eu/2015/le-general-tauzin-et-dominique-jamet-de-curieux-patriotes-qui-desarment-la-france-face-a-lislam/

image_pdfimage_print