Genre à l’école : les menteurs socialistes menacent ceux qui les ont démasqués

Marre des humoristes communautaristes : Ramzy, Debouze, Dieudo, Bedos, etc.

Marre des politiques socialistes qui n’assument pas leurs déclarations.

Marre des militants LGBT infiltrés partout.

Des exemples :

Ramzy Habib El Haq Bédia fait des « bras d’honneur » à Eric Zemmour et se croit drôle !

http://www.jeanmarcmorandini.com/sites/jeanmarcmorandini.com/files/styles/liste-centrale-grande/public/ramzy.jpg

Ce soir 30 janvier 2014, à 22h45 sur France 4, Chakib Lahssaini recevra dans « C’est quoi ce boucan ? » Eric et Ramzy.

Ce dernier reviendra notamment sur un clash avec Eric Zemmour en 2008 qui avait éclaté sur le plateau de « Salut les terriens » sur Canal+.

Il semblerait que l’humoriste ne porte toujours pas dans son cœur le polémiste.

Ce soir, il affirmera: « On s’est excusé, on a dîné ensemble, et on revient de vacances ensemble! » Et d’ajouter à plusieurs reprises: « J’adore Eric Zemmour! »

Seulement, pour illustrer ses propos, Ramzy Habib El Haq Bédia a enchaîné, face caméra, plusieurs bras d’honneur !

Déclaration de ce personnage, qui ne fait rigoler que les 5-10 ans, qu’est Ramzy Habib El Haq Bédia, dans les Inrocks, 9 février 2011.

« On a beau rencontrer des problèmes, parler des mosquées, du FN à 18%, plus le temps passe plus la France devient beige. Dans vingt ans, c’est réglé. On ne repartira jamais chez nous puisque chez nous c’est ici. Et on fait des enfants avec vous… »

Sous entendu avec vos femmes ! Car jamais une musulmane ou alors au péril de sa vie ne fait des enfants avec nous !

Il a simplement oublié que l’UMPS ne sera pas toujours au pouvoir… Que jamais les Français ne sont consultés et n’ont approuvé l’immigration massive de millions de musulmans… A bon entendeur salut.

Laurence Rossignol sénatrice socialiste :

« Les enfants appartiennent à l’Etat »

Voici un personnage qui n’assume pas ses déclarations.

Elle poursuivra en diffamation tous ceux qui lui attribueront ces propos hallucinants :

« Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. Ils appartiennent à l’Etat ».

Depuis plusieurs mois, cette citation de la sénatrice socialiste traîne sur la toile pour alimenter plusieurs rumeurs et une pétition du collectif Civitas.

Or, la sénatrice Rossignol assure ne pas avoir prononcé cette phrase.

Pour lui rafraichir la mémoire, voici l’extrait vidéo de ses propos :

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x1alwzb_rossignol-laicite-enfants-ecole_news[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x1alwzb_rossignol-laicite-enfants-ecole_news

Voici la transcription exacte :

« La laïcité, c’est ce qui protège l’enfant et garantit aux enfants les mêmes droits et l’accès aux mêmes valeurs. Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. Donc la République doit leur offrir… [elle est coupée]. Chaque enfant doit pouvoir accéder à des lieux qui lui permettront lui-même, ensuite, de faire son choix. C’est le cadre de l’école publique ».

Quand on dit une connerie on assume sénatrice Rossignol!

La théorie du genre (qui n’existe pas) au CNRS

L’hystérie qui envahit les cercles des bien-pensants, démontre la justesse de la rumeur !

Eric Fassin, sociologue est professeur de science politique à l’université Paris VIII  et chercheur au CNRS et à l’EHESS.

Ce chercheur au CNRS ne sait pas que la théorie du genre est un projet majeur de cet établissement public !

Citations de celui qui ne sait pas…

« La « Manif pour tous » a mobilisé du monde, surtout la bourgeoisie catholique des beaux quartiers. La « journée de retrait de l’école » cible plutôt les quartiers, en particulier les musulmans qu’on n’avait guère entendus contre le « mariage pour tous ». Reste à savoir si l’extrême droite raciste va réussir à séduire ce public. » (Métronews)

« On prend conscience que l’ordre des corps, des sexes et des sexualités n’est pas fondé en nature : c’est l’extension du domaine démocratique aux questions sexuelles. » (osezlefeminisme.fr)

« L’ordre du monde dans lequel nous vivons, c’est nous qui le faisons. C’est un ordre social balayant l’ordre naturel sur la filiation et la procréation brandi par les anti-mariage pour tous ». (10 juillet 2013, Conférence d’ouverture de l’Europride) (Le Parisien)

Voilà la parfaite définition du constructivisme qui, sous des formes diverses, a conduit aux pires abominations de l’histoire.

Ne riez pas… Tout ça c’est avec votre argent !!!

Autre hystérique du même genre :

Le député PS de l’Hérault Christian Assaf a adressé jeudi une lettre au Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, dans laquelle il lui demande de poursuivre en justice les personnes à l’origine des rumeurs d’un prétendu enseignement de la théorie du genre.

« Ces rumeurs infondées, devenues une croisade nauséabonde, sont responsables de troubles à l’ordre public évidents et conduisent au non-respect de l’obligation de scolarisation des enfants», écrit le député.

«Il me semble important que les personnes et mouvements à l’origine de cet appel (au boycott des écoles) et de ces mensonges soient recherchés et poursuivis», ajoute M. Assaf pour lequel au-delà des «enfants, c’est la République qui est attaquée et c’est donc à la République de répondre…»

« Le jour du slip / Je porte la culotte »

Dans le texte d’Anne Percin « Le jour du slip », Corinne se réveille affublée d’un zizi et s’aperçoit que tout le monde l’appelle Corentin et a l’air de trouver cela normal… »

Tandis que Thomas Gornet nous raconte dans « Je porte la culotte », l’effet que ça fait de se retrouver dans la vie de Corinne quand on croit être Corentin ! »

http://img15.hostingpics.net/pics/736502aed8.jpg

et

http://img15.hostingpics.net/pics/772856dsq6.jpg

D’après les auteurs cela raconte, « la journée incroyablement drôle (sic) de deux enfants qui se retrouvent projetés dans le genre opposé, à l’âge où les identités masculines et féminines s’affirment, dans la cour de l’école mais aussi dans les attitudes des adultes ! Deux récits hilarants qui jouent à fond le jeu du « recto-verso » (re-sic) et qui posent finement la question des relations entre filles et garçons. »

Pour ma part je trouve que l’on est en train d’atteindre les profondeurs abyssales de l’ignoble de la civilisation avec ce genre de tordus agités de la braguette, qui défendent ou promeuvent la « théorie du genre » une facette du think tank Terra Nova !

Lisez la réponse cinglante de Thomas Gornet à ses détracteurs : « Oui, c’est pour vos enfants que j’écris. En espérant, sincèrement, qu’ils soient aussi droits dans leurs bottes et leurs certitudes que vous. Sincèrement. »

« Car si, par hasard, un jour, l’un d’eux se sent animé d’un sentiment différent (un garçon qui aurait envie de jouer à la poupée, une petite fille qui voudrait être camionneuse, un garçon qui aimerait en embrasser un autre… -euh. Vous êtes encore là ou morts d’une crise cardiaque ?- Et puis d’ailleurs tout cela est à géométrie variable. Figurez-vous qu’il existe des garçons qui aiment jouer à la poupée et embrasser des filles ! Ou des filles qui aiment le rose et les dentelles mais font de la boxe et aiment embrasser des garçons et parfois des filles. Etc.), je pense qu’il aura été bon que mon livre ait fait un passage entre ses mains. »

Maintenant la vérité sur le CNRS ou la théorie du genre n’existe pas…

L’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS et le GIS Institut du Genre lancent deux appels à projets dans le domaine des études du genre et des sexualités dont la date limite est le 14 mai 2012.

Fondé en 2012 à l’initiative de l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS, l’Institut du Genre est un Groupement d’Intérêt Scientifique qui réunit 35 partenaires institutionnels. S’appuyant sur des UMR et des équipes explicitement engagées dans la recherche sur le genre, il constitue un lieu de coordination, de référence et d’accueil scientifique des recherches françaises sur le genre et les sexualités.

Le GIS a défini 10 axes de recherche à développer :

Axe 1 : Epistémologie et théories du genre : genèse et généalogie du champ ; catégories opératoires et modes d’analyse.

Axe 2 : Politique, Care, Justice

Axe 3 : Territorialités, Espaces, Mondialisation

Axe 4 : Genre et Temporalités

Axe 5 : Genre, Production, Marché

Axe 6 : Création, Arts et Littératures

Axe 7 : Sexualités, Hétéronormativités et LGBT

Axe 8 : Genre, Famille, Parenté

Axe 9 : Genre, Religions et Sécularisations

Axe 10 : Corps, Santé, Société

Je pense que vous ne riez plus… Car c’est toujours avec votre argent !

André GALILEO

image_pdfimage_print