Geopragma : un « think tank » qui ne parle pas des attentats islamistes !

Publié le 5 avril 2018 - par - 13 commentaires - 1 738 vues
Share

Caroline Galactéros a présenté GEOPRAGMA, un pôle de réflexion stratégique indépendant, dont elle est présidente. Ce nouveau Think Tank veut repenser la pensée et l’action stratégiques françaises. L’ennui c’est que des militaires hauts gradés qui en font partie ne répondent pas franchement aux extrêmes dangers urgents de l’islamisation de la France et des attentats des guerriers de l’islam sur son sol national.

Geopragma se veut pragmatique mais on a du mal à comprendre l’intérêt immédiat de ce regroupement d’analystes experts pour « essayer d’analyser les intérêts stratégiques de la France ». Il s’agit pourtant pour ces experts « d’appréhender la nature des forces qui s’exercent » et « d’évaluer les risques auxquels la France est confrontée ». Le pékin, potentielle victime dans la rue ou chez lui, a déjà maillé le problème.

Avec la lourdeur du vocabulaire qui caractérise trop souvent les conseilleurs spécialisés, ils parlent de tout, sauf de l’essentiel : en l’espèce de la survie des Français cibles au quotidien de la terreur islamiste vécue attentat après attentat, exaction après exaction. Dont je ne rappelle pas les derniers en date, de peur que d’autres soit perpétrés d’ici la publication de cet article.

Et si pour les penseurs de Geopragma, il est question « d’appréhender la nature des forces qui s’exercent » et « d’évaluer les risques auxquels la France est confrontée », ils ne veulent « pas servir un pays replié sur lui-même, mais un Etat fort et son peuple » déterminés à « enrichir les valeurs reçues sans ostracisme, sans prétexte religieux, politique, idéologique ou humanitaire ».

Voilà qui mériterait plus amples explications pour éviter toute interprétation erronée de la part des patriotes.

Les premières réflexions des membres de Geopragma, qui, est-il précisé, « possèdent tous une expertise » dans leur différents secteurs, sont attendues pour cet été.

Ensuite, après une première assemblée générale à l’automne, la définition des intérêts de la France et les actions concrètes sont attendues… à perte de vue. http://geopragma.fr

Qui est Caroline Galactéros ?

 « Docteur en Science politique, ancien auditeur de l’IHEDN, elle a enseigné la stratégie et l’éthique à l’Ecole de Guerre et à HEC. Colonel de réserve, elle dirige aujourd’hui la société de conseil PLANETING et tient la chronique « Etat d’esprit, esprit d’Etat » au Point.fr. Elle a publié « Manières du monde. Manières de guerre » (éd. Nuvis, 2013) et « Guerre, Technologie et société » (avec R. Debray et V. Desportes, éd. Nuvis, 2014). Polémologue, spécialiste de géopolitique et d’intelligence stratégique, elle décrit sans détours mais avec précision les nouvelles lignes de faille qui dessinent le monde d’aujourd’hui. » Source :  http://galacteros.over-blog.com

Lancement de Geopragma

https://youtu.be/oKIX2Zffwm0

Des intervenants ont marqué plus particulièrement la présentation de Geopragma : à partir de la 32e minute, l’ambassadeur, Gérard Chesnel, a évoqué en préambule, la trahison des gouvernants anglais et allemands, sous la présidence Chirac, à propos de l’Asie : « le résultat de cette affaire est une belle cacophonie au plan européen… mais malgré ce qui s’est passé il y a dix-huit ans, la situation n’a pas évolué d’un pouce ». Gérard Chesnel a pris un autre exemple, toujours en Asie : celui de la compétition pour le TGV Séoul et les sacrifices financiers français pour emporter ce marché.

Pour le TGV de Taïwan (350 km aussi), il fut décidé que la locomotive serait Siemens et les wagons Alstom : « c’était sans compter la concurrence japonaise », laquelle a remporté le marché. La France pensait alors se consoler avec le TGV de Pékin : « sans voir que la Chine n’avait aucune intention de laisser réaliser un TGV par aucune entreprise étrangère. » Et Gérard Chesnel de poser la question : « avons-nous bien pris en compte la puissance industrielle chinoise et la rapidité de ses progrès ? Avons-nous bien calculé les conséquence de transferts de technologie dans plusieurs domaines clés de notre industrie ?… ».

A la 27e minute, Ghislain de Castelbajac estime important « d’alerter sur les risques d’implosion de la société algérienne post Boutéflika ».

Quant à Alexis Feertchak, le plus jeune membre de Geopragma, il a raconté, dès la 41e minute, le panorama d’un monde doux et progressiste montré dans les années 1990. Puis 2001 est arrivé avec ses tours détruites. Fi de la mondialisation heureuse annoncée par tous les journaux de l’époque, place à la vague d’attentats actuels qui secouent une partie du monde :  « il ne s’agit pas d’opposer les gentilles démocraties aux méchantes dictatures ». Attention donc aux grilles de lecture. Suit quantité d’exemples sur l’Ukraine, la Syrie, le brexit, Trump… « plus le temps passe et plus des pans entiers de l’actualité échappent à la rationalité médiatique… ». Intéressant.

GEOPRAGMA :  “ anti dogma, anti doxa, pro statera

Attention voici quelques définitions pesantes :

« un Think tank mais aussi un Action tank consacré à la géostratégie réaliste opérationnelle d’un genre radicalement nouveau en France.

Son paradoxe fondateur est qu’en matière de relations internationales, l’idéalisme moralisateur est le plus souvent destructeur d’humanité et d’efficacité, alors que le réalisme pragmatique éthiquement inspiré permet d’atteindre des résultats optimaux en matière de coopération et d’apaisement des tensions. De manière plus lapidaire, on pourrait dire que « l’humanitarisme s’est progressivement transformé en l’une des pires menaces pour l’humanité » et que le cynisme des bons sentiments fait des ravages qu’il n’est plus possible d’ignorer. La cohérence comme le souci des hommes imposent le pragmatisme.

Ce diagnostic appelle une rupture assumée avec la pratique internationale occidentale des 30 dernières années dont les résultats dramatiques et contre-productifs – aux plans humain et sécuritaire global -, sont aujourd’hui patents.

Il a conduit les fondateurs de GEOPRAGMA à souhaiter repenser, refonder et diffuser une nouvelle approche française de la conflictualité moderne, ainsi qu’à motiver et appuyer le rôle qu’un pays comme le nôtre peut et doit jouer à l’échelle du monde… » Intégralité du projet sur :  http://geopragma.fr/index.php/le-projet/

Intervention au colloque « La diplomatie internationale à l’épreuve du réel »

https://youtu.be/AiLZ_4aMYfc

L’ASAF « association de soutien à l’armée française » et Caroline Galactéros

https://youtu.be/OHAB86u_QYM

Les Français n’attendent pas de discours de leurs généraux, mais des actes concrets

https://ripostelaique.com/les-pompes-funebres-macron-vous-souhaitent-un-joyeux-quinquennat.html

https://ripostelaique.com/attentats-les-francais-attendent-autre-chose-que-les-palabres-des-generaux.html

http://ripostelaique.com/officiers-generaux-cessez-de-contempler-vos-etoiles.html

https://ripostelaique.com/service-militaire-universel-de-macron-les-generaux-disent-non-mais-sexecuteront.html

http://ripostelaique.com/levallois-pourquoi-sentinelle-na-pas-ouvert-le-feu-a-cause-de-nos-politiciens.html

http://ripostelaique.com/15-officiers-francais-repondent-a-macron.html

http://ripostelaique.com/armee-les-freres-trois-points-sont-ils-toujours-a-la-manoeuvre.html

http://ripostelaique.com/chefs-militaires-rien-nest-regle-ecoutez-ce-que-vous-disent-les-citoyens.html

http://ripostelaique.com/christophe-castaner-larmee-ca-doit-fermer-sa-gueule.html

http://ripostelaique.com/budget-tout-pour-les-j-o-rien-pour-larmee.html

https://ripostelaique.com/et-si-nos-generaux-empoignaient-macron.html

Nos généraux terrifiés par Macron et englués dans l’OTAN se discréditent un peu plus après chaque attentat.

Hormis très peu, où sont-ils nos autres généraux dans la France de 2018 attaquée sur son sol ? Nulle part.

Jacques CHASSAING

Print Friendly, PDF & Email
Share

13 réponses à “Geopragma : un « think tank » qui ne parle pas des attentats islamistes !”

  1. Noémie dit :

    « article » affligeant d’ignorance et de jalousie fielleuse. Pour une fois qu’un groupe de gens venant d’horizons divers se rejoignent pour sauver la France des forces du mal kouchnéro-bhliènnes…

  2. Boudry dit :

    CHASSAING
    Je vous rejoints quand vous dites que les Francais attendent des actes concret de leurs généraux.
    Le reste n’est que BLA BLA BLA !

  3. CHASSAING dit :

    à dufaitrez :

    Voilà voilà :
    Hervé Juvin, Ghislain de Castelbajac, Jean-Philippe Duranthon, Jean-Bernard Pinatel (Général qui m’a fortement déplu), Gérard Chesnel (pointu dans son domaine, ex ambassadeur), Pierre de Lauzun, Alexis Feertchak (le plus jeune de la bande, intéressant).

  4. dufaitrez dit :

    Interrogé par le titre et ne connaissant pas Géopragma, je voudrais me soucier des membres de « think tank ». Quelques phrases puissantes, même si un peu absconses…
    Mais si c’est Martinez and Co ? Bonsoir !

  5. Markorix dit :

    Oui, la racine pragma devrait rassurer. C’est bien de savoir que ce groupe existe. Mais à qui répond-il ? Aux politiques ou aux Peuples d’Europe, qui sont en grande majorité des pragmatiques… ?

  6. Laurent Droit dit :

    Le seul vocabulaire hermétique de ces gens en dit long sur l’opacité de leurs projets…

  7. Laurent Droit dit :

    Une bande d’opportunistes et de collabos au service de Macron, de l’UE et de la finance mondiale. On avait un besoin urgent de ces experts d’opérette !!!

  8. Yves ESSYLU dit :

    Décidemment entre Placé et cette dame, le grade de Colonel apparaît attribué aussi facilement que la légion d’honneur
    On a de la chance que le cheptel des généraux soit en surpopulation car sinon les sus visés auraient des étoiles

  9. MimiPinson dit :

    elle ressemble a un travelo !!

    • pierre dit :

      mettez donc votre photo.

    • Echec&Mat dit :

      Il y a peut de chance que cette colonelle de salon de la ripoublique, aux airs de « précieuses ridicules », soit capable de rivaliser avec une soldate officier, du corps d’élite des spetsnaz de l’armée du Grand Poutine !

    • Boudry dit :

      MimiPinson
      Votre remarque est digne d’un connard !!!
      Cette femme a au moins le mérite d’être au grand jour par rapport a votre lâcheté de vous cacher derrière un pseudo !

  10. Echec&Mat dit :

    Alors que le cheval de Troie islamique est dans la place, ce nouveau « machin » qu’est Geopragma va permettre à nos généraux de parler du sexe des anges, sans avoir à compromettre leur avancement. Le 29 mai 1453, on sait ce qu’il advînt de Constantinople qui se croyait protégée par ses puissantes murailles, au point d’en avoir oublier l’essentiel !
    Merci M. Jacques Chassaing pour cet article très intéressant . Les Anglo-saxons disent souvent que les Français sont conceptuellement brillants, mais manquent souvent de pragmatisme. Gageons que Geopragma déroge à ce préjugé et que de ce cénacle sorte un sauveur, sachant aller à l’essentiel, au « schwer Punkt » comme disaient les prussiens. Attention ! Le temps presse.