Bensoussan, Dreyfus 2018 : honteuse soumission des juifs de gauche

Publié le 9 juillet 2018 - par - 20 commentaires - 1 744 vues
Share

L’article du Causeur portant le titre « Procès d’un innocent » nous signale : Accusé d’incitation à la haine par les apôtres de l’islamophobie pour avoir cité de mémoire, dans le contexte particulier d’un débat, les propos du sociologue Smaïn Laacher évoquant la dimension culturelle de l’antisémitisme « dans les familles arabes », l’historien de la Shoah Georges Bensoussan, a été relaxé il y a un an.

Dans un autre article de Sarah Cattan : Pour les raisons maintes fois dites, ce procès fera date. Il fera d’autant plus date lorsque tous sauront ce que par euphémisme nous nommerons « le Georges Bensoussan me rappelle les notables israélites français lors de l’Affaire Dreyfus.

Le différend de Georges Bensoussan avec Jacques Fredj,  l’actuel directeur du Mémorial de la Shoah et ses supérieurs, m’a ramenée aux comportements des notables israélites français lors de l’Affaire Dreyfus.

Dans ses Souvenirs sur l’Affaire, Léon Blum  écrivait que les juifs de l’âge de Dreyfus s’exaspéraient à l’idée qu’un préjugé hostile vint borner leurs carrières irréprochables. Que dans l’ensemble, les attitudes des juifs de France allèrent du silence des uns à la prudence des autres, en passant par l’engagement passionné de quelques très rares. Le Consistoire central fera montre d’une action très timide  et le grand rabbin de France de l’époque limita sa prise de position, sous couvert du devoir de réserve, laissant le seul rédacteur en chef du journal juif l’Univers israélite défendre la cause d’Alfred Dreyfus. Une prudente expectative de la communauté juive donc.

Das Ende, un article de Moïse Ginsburger, publié le 12 juillet 1906 lorsqu’Alfred Dreyfus fut réintégré dans l’armée, dit précisément que si l’affaire alla jusqu’à ce point d’importance, c’était que depuis des siècles les juifs étaient habitués à ce que la faute d’un d’entre eux engageât la responsabilité de leur collectivité. Que donc si Dreyfus était un traître, alors tous les juifs étaient aussi des traîtres. Que la faute d’un juif retombait sur toute la collectivité juive.

Je te parle  bien, Lecteur, de l’Affaire Dreyfus dont le Times de Londres écrivit que ce fut le plus grand et le plus épouvantable outrage fait à la justice de notre temps. Ajoutant que tout le monde civilisé tremblait de terreur et de honte. Que la France avait maintenant à répondre devant  l’histoire.

*****

Tout est dit dans ces deux articles !!! Et la comparaison faite entre Georges Bensoussan et Albert Dreyfus hurle ses vérités.

Mais moi aujourd’hui, l’Israélienne, née au Maroc, comme George Bensoussan, et ayant comme lui côtoyé un grand nombre de musulmans, je me sens prise au piège par la veulerie des gauchistes juifs de France. Ils me font honte. Je me désespère de les voir émerger de leur cocon, et devant leur inertie, je me sens estomaquée par tant de bassesse.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Les gauchistes juifs de France manquent de couleur, de voix pour se défendre et défendre ceux des leurs même lorsqu’ils ont raison. Ils n’ont aucune consistance en ce qui concerne les valeurs juives.

La France actuelle a perdu ses amarres, elle dérive et est largement aidée par ces gauchistes, qu’ils soient juifs ou autres. En outre, les gauchistes juifs  de France se tapissent dans l’ombre et s’harmonisent avec leur diaphanéité. Ils refusent d’adopter le contre-courant qui nul doute créera des remous, là où leurs intérêts risquent de prendre un sale coup. Ils ont adopté à un pourcentage très élevé, les valeurs occidentales, même les plus exécrables d’entre elles. Rien d’étonnant à les voir parader au sein des antisémites et des pro-palestiniens qui hurlent « mort aux juifs ».

En fermant les yeux sur les crimes des islamistes et en les saupoudrant de qualités qu’ils ne possèdent pas, ils font du mal tant aux Français qu’aux Israéliens et à eux même, car ce fléau auquel ils refusent de se confronter se tournera contre eux à la première occasion. Il faut suivre l’air du temps et tant pis s’il y a un prix à payer même en vies humaines. Les lécheurs de babouches existent chez les Français qu’ils soient juifs, chrétiens ou agnostiques.

Si aujourd’hui, la France devient progressivement musulmane, ils savent déjà qu’ils seront les premiers à venir se prosterner devant les nouveaux dirigeants et qu’ils chercheront à leur plaire. Ils n’ont ni orgueil, ni dignité… Ils achètent leur confort en courbant la tête, en fléchissant le genou.

Nous avons vécu tous ces malaises en terre musulmane.

Nous avons appris à nous contenter de peu afin de survivre. Nous avons subi les plus grands affronts et nous nous sommes tus, sinon, c’était la violence, le glaive, la mort…

C’est pour cela que plusieurs ont opté pour Israël et ont tourné le dos à l’Occident. Ils voulaient retrouver leur dignité, ne plus avoir peur, porter fièrement leurs armes, afficher leur judéité sans crainte de se faire tabasser ou même assassiner… Ils ne rasent plus les murs, ni ne ferment leur bouche. Ils ont cessé d’être traqués, et traquent ceux qui leur en veulent…

Comment peut-on oublier un Yom Kippour à Hamilton au Canada où nous étions en visite et où il fallait réclamer un escadron de policiers afin de sécuriser la synagogue ?

Ce n’était pas sans raison, que les Mellahs avaient été érigés… Cela excluait les juifs de la communauté entière.

Les juifs – cette espèce différente qu’il faut écarter des autres, isoler… Oui, bien sûr, il y eut un brin d’émancipation, mais cela n’a jamais éradiqué la haine que les musulmans et certains Français nourrissaient à l’égard des juifs… et c’est bien de cela que Georges nous parle.

Mais alors, pourquoi l’avoir si lâchement abandonné ? Pourquoi cette éviction ? De quoi ont-ils peur ces juifs haineux de soi ? De voir les musulmans porter atteinte à leurs institutions ?

Non, Georges est apparemment devenu une viande avariée dont il faut se débarrasser…Non, Georges ne peut plus représenter les juifs de France, il faut le remplacer par quelqu’un de plus soumis que lui, de plus terne, de moins volubile.

La soumission, la veulerie, la diaphanéité, Georges a été contre, il a osé titiller les nerfs des islamiques, il a osé dénoncer une vérité que tous connaissent… Il ne peut plus faire partie de cette cohorte de bien-pensants, mais surtout suicidaire, sans vergogne, ni éclat…

La Gauche qu’elle soit juive ou autre, se dissimule derrière l’étendard du vivre ensemble, du multiculturalisme, de la diversité, elle n’a aucune foi juive ou autre, et ses lois et son genre nous écartent de ce que nous sommes faits pour… Elle ignore sciemment la chute prochaine qui la guette lorsque les islamiques prendront la parole, lorsque la France cessera d’être et deviendra France-Arabie… Alors, cette même gauche se creusera des trous où elle pourra se terrer.

Thérèse Zrihen-Dvir

https://theresedvir.com/fr/

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

Thérèse et Granville, même combat ?

meulien

Durant la guerre d’algerie , qui se se termina par l’expulsion de 250 000 juifs,la communaute juive de france se montra ,toujours solidaire des nationalistes algeriens

DAVID3000

Mensonge éhonté de votre part votre commentaire est complètement ridicule éteint tes d’antisémitisme flagrant

butterworth

AH LES ISLAMISTES EPOUVANTABLE https://www.youtube.com/watch?v=xtasbVuh678

butterworth

autre cas similaire comme les juifs pro islam pronant le multiculturalisme et le metissage obligatoire https://www.afrik.com/sombres-bourreaux-ces-noirs-hitleriens

BALT

Thérèse Zrihen-Dvir, à voir le comportement de certains de vos coreligionnaires, je crois que vous avez parfaitement raison.

christian nivault

il a bien du courage ce Georges Bensoussan, et d’autres que lui qui se battent contre la pensée courante, ils sont admirables.

Patrick Granville

Vous avez raison cette gauche en France s’est islamo gauchisée c’est ce qui fera sa perte. On a la gauche la plus bête du monde car les muzz sont en embuscade qd sonnera l’hallali.

integral

En formant des communautés partout où ils se trouvaient, les Juifs se sont fatalement exposés à la méfiance ou l’hostilité des autochtones.
Mais le vrai problème vient de ce que trop de Juifs ont tenu à occuper des postes influents. Prenez l’exemple des médias et de l’audio-visuel en France. Ce n’est pas nouveau et c’est partout pareil. Et ça ne peut pas marcher comme ça.

DAVID3000

En fait si je comprends bien votre commentaire complètement débile les Juifs sont partout j’ai l’impression de relire les pamphlets antisémites à l’époque de Charles Maurras et des Drumont pitoyable !

Edmond Richter

Nous, les juifs, nous n’avons pas seulement à lutter contre l’antisémitisme mais aussi contre le masochisme juif. De même en Israel on ne lutte pas seulement contre les arabes mais aussi contre le masochisme israelien ( si le coeur vous en dit, j’en ai collectionné 167 exemples,…)

béret vert

Je veux juste vous apprendre que pendant la guerre 1939 1945 15% des paras de la France libre étaient juifs alors que les juifs représentaient 0,7% de la population
Pour répondre à Dupond qui me semble avoir une culture historique nulle

Adeline

C’est la première fois que je lis que 15 % des paras de la France Libre étaient juifs. Mais Je veux bien le croire. Cependant, il ne faut pas oublier non plus que les premiers Français à rejoindre De Gaulle venaient de la Cagoule et de l’Action Française – quand d’autres passèrent par la LVF pour finir dans la Waffen SS.
Les choses sont loin d’être simples et l’on ne peut pas bâtir une opinion sur un seul aspect du problème.

Dupond

@Adeline +1000000

Nemsis

Effectivement.

bernard

Faut-il considérer ces 15% de paras à kippa comme les 75 000 fusillés du PCF passés désormais aux oubliettes des montages historiques?

Dupond

Comme a la télé !!! (mdr)

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Idem pour les femmes, hélas.

DAVID3000

edmond richter
Faites vous partie de ces idiots utile , qui en r’ajoute une couche , ou êtes vous atteint de la haine de soi !