Ghannouchi à Nantes : socialos collabos !

Publié le 18 mai 2013 - par - 1 276 vues
Share

Ce dimanche 19 mai, se tiendra à la cité des congrès de Nantes, la rencontre annuelle des musulmans de l’Ouest.

Rached Ghannouchi, ancien terroriste et leader d’Ennahda, le parti islamiste au pouvoir en Tunisie, en sera l’invité de marque.

En avril 2012, Ghannouchi était déjà l’un des intervenants au Congrès de l’Union des Organisations Islamiques de France.

Rappelons qu’Ennahda est la principale organisation islamiste tunisienne, dont les agressions de ses milices ont fait de nombreuses victimes. Chokri Belaïd, secrétaire général du parti des Patriotes démocrates et figure de l’opposition en a subi les conséquences : il fut assassiné, criblé de balles en sortant de chez lui !

Ce régime totalitaire qui s’inspire majoritairement du Coran, est responsable du recrutement des jeunes Tunisiens (y compris des enfants) qui partent effectuer le jihad en Syrie.

Une fois de plus, l’inaction de Manuel Valls favorisera l’endoctrinement des musulmans français par une idéologie fasciste. La couleur avait déjà était annoncé lorsqu’en mars dernier, Mohamed Al-Arifi, un saoudien bénissant Ben Laden, avait bénéficié d’un visa pour venir au congrès de l’UOIF.

Cela n’étonne qu’à moitié venant du Parti Socialiste : Jean-Marc Ayrault, le premier ministre actuel, avait alloué en 2009 une subvention de 200 000 euros au “centre culturel” de la mosquée du quartier de Malakoff qui organise cette  rencontre annuelle des musulmans de l’Ouest. Cette mosquée est dirigée par l’Association islamique de l’ouest de la France (AIOF), branche locale de l’UOIF, fédération islamique issue des Frères Musulmans.

Il faut également rappeler que, malgré le fait que les partisans d’Ennahda s’illustrent régulièrement par le slogan « France dégage » lors des manifestations, Ghannouchi est arrivé largement en tête chez les Tunisiens de France qui sont souvent des bi-nationaux, ce qui aurait dû alerter le gouvernement Français à l’époque…

Les masques tombent et le Parti Socialiste devra se justifier des coups de couteaux dans le dos qu’il aura infligé à la France et aux Français !

Michel Barton

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.