Giec : plus ils mentent, plus ils réclament de subventions

Publié le 2 novembre 2018 - par - 63 commentaires - 1 859 vues
Share

Sur les théories des causes et des circonstances du changement climatique les opinions divergent. Il y a ceux qui parmi les climato-septiques qui utilisent ces théories climatiques pour remettre en question les contre-vérité dogmatiques du GIEC, et, avant tout, les dogmes de la nouvelle Église réchauffiste. C’est-à-dire qu’ils critiquent le catéchisme fondé sur les allégations et les erreurs de la méthode pseudo-scientifique qui est supposée justifier la supercherie réchauffiste du GIEC. Il y a ensuite ceux qui considèrent les dogmes de la nouvelle Église réchauffiste comme une preuve supplémentaire de la vanité des croyances réchauffistes partisanes des écolo-gauchistes sectaires et de l’inexistence des théories climatiques du GIEC.

Il y a encore ceux du « camp adverse » qui voient dans la supercherie réchauffiste du GIEC la démonstration de l’activité partisane des activistes du GIEC pour obtenir des subventions somptuaires. Dans un tel contexte, il convient de choisir une approche objective pour analyser la propagande réchauffiste des missionnaires de la nouvelle Église réchauffiste du GIEC. Malgré cela, on ne peut en aucun cas admettre que la propagande réchauffiste du GIEC débouche sur des « conclusions » scientifiques probantes. Et, comme on pourra le constater, les considérations partisanes des activistes du GIEC qui mènent à la critique des climato-septiques sont basées sur des idées réchauffistes préconçues. Ces derniers sont de moins en moins isolés.

Ces chercheurs font partie d’un groupe qui nous aide à comprendre la vie quotidienne du GIEC, c’est-à-dire l’univers des bureaucrates nantis de l’ONU qui sont toujours en quête de subsides injustifiés pour des soi-disant recherches fumeuses. Contrairement à ce que l’on peut lire entre les lignes dans la presse, ici ou là, la « critique » de la propagande réchauffiste du GIEC, en France et ailleurs, prend forme sous nos yeux !

Elle montre que les adeptes de l’Église réchauffiste sont les fidèles disciples du GIEC, c’est pourquoi ils se soumettent naïvement à son autorité, ils vivent selon son enseignement réchauffiste sectaire, comme en témoignent leurs allégations mensongères sur les plateaux de toutes les télés vulgaires en mal de publicité.

Les mensonges du GIEC continuent à susciter l’intérêt général et, encore tout récemment, en raison du vigoureux débat à propos des considérations partisanes des activistes du GIEC. Aussi, périodiquement, la propagande réchauffiste médiatique du GIEC dépasse le cadre étroit des milieux universitaires.

Ces débats médiatiques décrivent en effet la manière de procéder des activistes du GIEC que l’on compare à la manière de procéder de la propagande publicitaire médiocre pour vendre des produits inutiles.

Aussi controversée soit-elle, la propagande publicitaire des activistes du GIEC a une importance et des implications d’une grande portée pour la compréhension des attributions de subsides injustifiés. Ce n’est pas une révélation particulièrement sensationnelle pour ce qui est de l’avidité des activistes du GIEC.

Mais cela a un impact immédiat sur la recherche concernant le climat, et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ces révélations sur l’avidité financière des activistes du GIEC appartiennent au domaine public. Ce qui avait été accepté jusqu’alors par les pays contributeurs comme le plus sérieux domaine de recherche existant à propos du changement climatique est depuis remis en cause et pas seulement par Donald Trump.

De plus, et beaucoup plus important encore, la plupart des savants ne sont pas prêts à accepter une théorie du changement climatique non scientifique mais fondée sur des opinions partisanes. Il y a toujours eu, depuis le début, bien sûr, et il y aura encore et toujours des partisans de la nouvelle Église réchauffiste.

Quoi qu’il en soit, leurs démonstrations ne seront convaincantes que dans les médias vulgaires, mais de façon de moins en moins plausible selon les critères de la science, pour des raisons purement logiques et méthodologiques. Les dogmes de la nouvelle Église réchauffiste se fondent sur des croyances vulgaires sans jamais devoir tenir compte des critères rigoureux de la méthode scientifique. C’est pourquoi le catéchisme de la nouvelle Église réchauffiste qui refuse toutes les données de la science est si troublant. En conséquence, les croyances réchauffistes vulgaires diffusées dans les médias sont à reconsidérer sous un angle différent de celui de la propagande publicitaire des activistes du GIEC. En effet, les erreurs du GIEC suffisent aux yeux de certains savants à éliminer toute crédibilité à la théorie du changement climatique fondée seulement sur des opinions partisanes. Il est important de noter que les seuls critiques extrêmement influents des mystifications du GIEC ont propagé la théorie selon laquelle les activistes du GIEC avaient utilisé dès le début des modèles informatiques faussés. C’est une raison de plus pour exclure a priori que le GIEC ait pu faire des prédictions  crédibles en conformité avec la théorie du changement climatique d’origine humaine. Bien sûr, il est vrai qu’on n’a jamais vraiment dénoncé la propagande publicitaire des activistes du GIEC dans les médias vulgaires.

Si l’on peut supposer qu’ont existé, dès le début, des complicités médiatiques avec le GIEC, on sait alors pourquoi le catéchisme de la nouvelle Église réchauffiste n’a pas fait l’objet de débats sur les télés. C’est ce que la simple raison laisse clairement entendre, sans le moindre parti pris, contre l’avis des experts-télés.

En dépit des incertitudes portant sur la théorie du changement climatique d’origine humaine, le GIEC confirme l’idéologie écolo-punitive issue exclusivement du catéchisme de la nouvelle Église réchauffiste. De façon générale, le catéchisme de la nouvelle Église réchauffiste a été généralement admis politiquement en dépit de ses approximations et de ses erreurs par rapport au contexte scientifique et malgré les critiques.

C’est en réalité l’un des points faibles dû à l’absence de vrai débat jusqu’à ce jour parce qu’on n’a pas accordé une importance suffisante à ce phénomène extraordinaire des croyances réchauffistes auxquelles les télés vulgaires accordèrent du crédit parce qu’elles les adoptèrent pour leurs propres besoins publicitaires. En vérité, le catéchisme de la nouvelle Église réchauffiste ne présente aucune caractéristique ni aucune garantie scientifique particulière. Il ne peut avoir été qu’un simple dogme religieux de plus qui continue de lancer un défi médiatique aux vrais savants du climat, les seuls qui n’ont pas encore été vraiment écoutés. Il s’agit bien d’un défi des activistes du GIEC lancé à la science, mais ce n’est guère surprenant venant du GIEC. Il est clair que nous devons prendre en compte cette croyance réchauffiste non scientifique, à laquelle les médias vulgaires ne font jamais allusion. Ainsi, les arguments scientifiques n’existent plus face à cette nouvelle vérité réchauffiste révélée, c’est-à-dire la nouvelle vérité digne de la vérité des Évangiles. On ne s’est pas assez penché sur les arguments non scientifiques du GIEC, avant que les médias en fassent la publicité vulgaire.

Le GIEC tente, en vain, de situer la nature et les causes du changement climatique qui reste à ce jour encore non identifiées. S’étant malgré tout aperçu que ses prévisions réchauffistes alarmistes présentaient des caractéristiques permettant d’en critiquer les justifications non scientifiques, il essaya de s’imposer ailleurs, dans les médias vulgaires, dont le caractère publicitaire spécialement mensonger est avéré. Le GIEC espère, par là, contourner l’éventualité d’un désaveu scientifique en renonçant à démontrer ses prévisions réchauffistes alarmistes et en expliquant que le principe absurde de précaution, qui ne pouvait mener qu’à des décisions politiques déraisonnables, était une justification irrationnelle, mais nécessaire et suffisante.

L’examen que ce genre de justification irrationnelle et non scientifique montre que les prévisions réchauffistes alarmistes du GIEC sont et restent, par conséquent, plus que très problématiques. Dans ces conditions de recherche du GIEC scientifiquement précaires, il convient d’examiner la théorie des causes et des circonstances du changement climatique sous d’autres aspects que l’éventualité réchauffiste, trop faible et très insuffisante pour laisser place à une quelconque certitude sur les causes humaines. Malgré cela, le GIEC ne corrigea pas la situation et il ne compléta pas certaines de ses précédentes déclarations. Le débat polémique qui s’ensuivit ne tarda pas à tourner au conflit entre deux camps opposés : les partisans du GIEC et leurs adversaires qualifiés de climato-sceptiques. Certains savants ont tendance à saluer dans les travaux des chercheurs climato-sceptiques l’effondrement des hypothèses entières du GIEC.

La controverse réchauffiste du GIEC continuera jusqu’à ce que les savants publient une réfutation définitive. Ils devront rejeter les prédictions réchauffistes alarmistes du GIEC comme étant un exercice fondé sur de pures hypothèses mais pas sur des connaissances scientifiques avérées. D’où l’information erronée d’un changement climatique de cause humaine diffusée dans les médias complices.

C’est ce qui renforce de plus en plus la tendance générale à l’incrédulité et à la méfiance du public.

La polémique médiatique véhémente autour des prédictions fumeuses et alarmistes du GIEC, alliée à une propagande voulant justifier la gabegie et la course aux crédits, suscite chez les gens normaux le refus obstiné d’écouter de telles sottises. Et le parti pris est alors de s’en remettre au simple bon sens des gens ordinaires quand il s’agit, non plus traquer à très grand coût le CO2, ce pollueur imaginaire, mais de lutter réellement et efficacement contre les conséquences de la pollution. Car ce doit être la priorité du moment !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
hippo35

Bonjour
Beaucoup de blabla et de répétitions dans cet article. Vous ne faites qu’affirmer sans un début de preuve. Donnez nous des faits et des noms que nous puissions les vérifier et les croiser. Sinon vous n’êtes qu’une église de plus.

Michel Leclerc

Le réchauffement climatique, qui est une réalité, résulte principalement d’une réduction de la capacité des océans, réchauffés par les fonds marins et saturés de polymères organiques flottants et de résidus d’hydrocarbures, à récupérer la chaleur et le dioxyde de carbone de l’atmosphère.

Avec la baisse du flux de neutrinos solaires, le refroidissement progressif du noyau terrestre est amorcé depuis l’automne 2016.

Michel Leclerc

Lors d’une augmentation des émissions de neutrinos solaires, la vitesse de ces oscillations augmente également, en développant ou en réduisant localement la structure cubique de fer à une vitesse plus élevée, induisant un réchauffement principalement par frottement et, dans une moindre mesure, par une augmentation de la radioactivité ambiante. L’augmentation de la chaleur interne est transmise très lentement jusqu’aux couches supérieures avec un retard d’environ 8 mois pour atteindre le Moho. Au contraire, lorsque l’activité solaire diminue, le noyau planétaire refroidi assez soudainement avec des réajustements endothermiques de la structure cubique. Les couches supérieures sont affectées progressivement par la même… lire la suite

Michel Leclerc

Les deux premiers facteurs maintiennent l’ensemble du noyau dans un état d’équilibre relativement stable avec des variations de seulement quelques dizaines de degrés (K).
Seuls les changements dans le flux solaire de neutrinos peuvent avoir une influence significative sur une plage de centaines de degrés. Même les neutrinos avec des niveaux d’énergie plus faibles sont capables d’interagir durant de leur traversée des couches denses de fer, et plus spécifiquement à l’intérieur du noyau interne où ils génèrent des isotopes instables, produisant des changements oscillatoires locaux dans la structure cristalline de fer, qui se propagent jusqu’à la frontière solide/liquide.

Michel Leclerc

C’est le noyau de la Terre qui réchauffe la planète davantage que l’effet de serre atmosphérique ! L’augmentation des émissions atmosphériques de gaz à effet de serre et d’aérosols, auxquels les éruptions volcaniques et les feux de forêt sont fortement associés, ont contribué à environ 29 % du réchauffement planétaire depuis 1976, avec d’énormes variations annuelles. La température du cœur de la Terre est influencée par trois facteurs principaux : 1. une pression interne élevée induisant une compression de la structure cristalline de fer. 2. les influences gravitationnelles de la Lune et du Soleil induisant de petites fluctuations cycliques à… lire la suite

Grangean

Article indigne. Les chappes de pollution qui traînent au dessus des villes : un bobard ? Le dérèglement climatique: une plaisanterie ? L’extinction de nombreuses espèces du fait de la destruction des habitats et de la déforestation galopante et de la démographie délirante: une mystification ? J’ai honte pour le rédacteur de cet article.

Gretch

Vous mélangez tout.

André Léo

À la fosse, les climato-« septiques »! Le rationnel observable devrait faire pencher les plus sceptiques vers la conviction -et non la croyance- que l’anthropocène ouvert vers 1800 précipite la fin de l’Humanité. En deux siècles d’expansion formidable de la technologie, l’homme a brûlé la majeure partie du carbone atmosphérique que la nature vivante avait mis 400 millions d’années à stocker. Un constat imparable! L’homme étant ce qu’il est, capable de s’enflammer émotionnellement sur des sujets dont il ignore tout, on assiste en effet à cette foire d’empoigne. Le GIEC suit les scientifiques… et en profite, d’autres suivent les écolos qui veulent… lire la suite

LSAO

Pas du tout, informez-vous auprès de vrais savants comme Courtillot ou Gervais et allez sur ces sites :

http://www.scmsa.eu/archives/SCM_RC_2015_08.pdf

https://www.climato-realistes.fr/

Lorong

L’auteur de l’article, qui n’a pas la moindre compétence en la matière, oublie de dire que les scientifiques climato-sceptiques sont finançés par l’industrie pétrolière, comme jadis les l’industrie du tabac finançait des scientifiques pour faire croire au peuple que la cigarette était sans risque.

LSAO

Pas du tout, informez-vous auprès de vrais savants comme Courtillot ou Gervais et allez sur ces sites :

http://www.scmsa.eu/archives/SCM_RC_2015_08.pdf

https://www.climato-realistes.fr/

Philo

C’est sans doute pour cela que des compagnies pétrolières se sont opposées à Trump quand il a quitté les accords de Paris ! En fait ces compagnie aiment cette escroquerie, elle leur permet d’augmenter les prix et les économies d’énergie leur assurent une plus grande continuité de leur rente. Sans compter le marché juteux du CO2 !

DUFAITREZ

Bcp de mots pour ne rien dire…
Le Giec nous enfume pour le Fric et une nouvelle Peur millénaire.
Age du Bronze et du Fer ? 15.000 ans maxi ! La Terre ? 4,5 Mds….
Cycles de variations de températures ? 11.000 ans !
Soumettons-nous à la Nature, au lieu de vouloir la contrôler !

Frederic REYNIER

vive le groënland à nouveau vert

Lulu

C’est génial, Sheldon se décrit. Portrait criant de vérité.

Lulu

Vous avez écrit 39 fois le sigle GIEC, par contre pas une seule fois GO LGBT. Vous avez change!

Philo

Le CO2 représente 0,04% de la composition de l’air.
Le CO2 d’origine humaine ne représente que 6 % de ces 0,04 % soit 0,0024%
Personne n’a jamais démontré que cette infime quantité peut avoir une influence sur le climat et avoir le même effet que le toit en dur d’une serre.
Par contre le CO2 est bénéfique pour la végétation, son taux était devenu très faible ce qui menaçait la vie sur terre. Heureusement qu’on relache le CO2 capturé au fil des millénaires.
https://www.climatdeterreur.info/un-peu-de-science/la-pomme-le-co2-et-la-vie-sur-terre

Hellène

« climato-sCeptique », merci.
Sinon, bravo pour votre article.

Philo

Le CO2 n’est pas à l’origine du réchauffement puisque ses variations suivent celles de la température, pas l’inverse. Exemples :
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818112001658
https://tinyurl.com/ybag9sr2
http://www.climate4you.com/Text/Climate4you_June_2018.pdf
page 41
De plus la théorie de l’effet de serre, fer de lance du réchauffement, décrit au 19°siècle par Fourier, Tyndall et Arrhenius est totalement fausse
Exemples ici :
https://www.climato-realistes.fr/effet-de-serre-fourier-tyndall-arrhenius/
http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html

Jean-Paul SAINT-MARC

On peut être contre le GIEC, le critiquer, mais en tant que montagnard, le réchauffement climatique, cela fait plus de 30 ans que je le constate !
Et ce connard de Micron utilise les taxes sur les carburants, fort peu pour l’entretien des routes qu’il faut border de radars, et fort peu pour la lutte contre le dérèglement du climat, mais pour fiancer sa démagogie en particulier concernant la suppression de la TH et pour payer les frais d’installation des envahisseurs et colonisateurs musulmans !

Philo

Les variations climatiques sont naturelles ! les glaciers ont eu leur période
d’expansion et de retrait alternativement au cours des âges, l’Homme n’y est pour rien.

Grangean

Qu est ce qu. Il faudrait faire ? Financer l’installation des canons à neige et continuer à ‘amenager’ la montagne à grands coups de bulldozers pour continuer à l’utiliser comme une pompe à fric ?

Philo

Pas la peine, si on suit les cycles naturels, on entre dans une nouvelle période de refroidissement.

Allonzimollo

Je ne souhaite qu’une chose : qu’avec leurs théories « réchauffistes » les oiseaux de malheur provoquent l’effondrement de l’industrie automobile française car les français n’auront bientôt plus les moyens de rouler !

Slim

Ces élucubrations semblent des incantations de prières inutiles. Que de répétitions, de phrases multipliées sans réel contenu autre que « le giec c’est une mauvaise secte ».

L’étude de nos émissions de gaz à effet de serres n’est que le fer de lance d’un grand nombre d’impact environnementaux causés par l’homme, qu’il nous est urgent de connaître.

Niez-vous tout en bloc?
Acidification aquatique, formation d’ozone photochimique, eutrophisation aquatique et terrestre, épuisement des ressources minérales, fossiles et renouvelables, rayonnements ionisants.

quiditvrai

SLIM, vous avez raison.

Gretch

Oui pour tout ça mais pas pour le CO2 qui n’est pas un polluant

Grangean

Tout à fait d’accord avec vous. Ce site se déshonore en acceptant de publier ce genre d’article, comme si le lecteur type de Rl etait un beauf bas de plafond shooté au diesel pas cher et à la bouffe industrielle. Faut se réveiller là !

Vova

MÉDIAS VULGAIRES : les revues Science , Science & Vie , Science et Avenir , etc …. seraient des médias vulgaires . Ben ça alors !! Chapeau Mr. TMN , que lisez-vous alors pour proférer pareilles conneries ?? Vulgaires : NON , de VULGARISATION : OUI !!!!! Elle est là la différence ! Je vous recommande chaudement la Lecture de Science & Vie que je lis depuis 57 ans , ainsi que d ‘ autres revues « techniques » — aviation , automobiles , énergie — , ça permet de comprendre beaucoup de choses !!

quiditvrai

Vova, je considère Thierry Michaud-Nérard comme étant un chantre de la théorie du complot qui selon lui serait menée par le GIEC au service d’un projet politique nauséabond. Je connais et respecte trop la méthode scientifique pour embarquer dans ses délires pseudo scientifiques qui d’ailleurs sont réfutés par l’immense majorité des vrais spécialistes du climat ce qu’il n’est surtout pas et qu’il nous démontre par sa rhétorique faite d’arguments fallacieux issuent de ses lectures de la trés faible minorité de spécialistes scientifique du climat. Le gros bon sens nous indique de suivre la voie de cette immense majorité. Je suis… lire la suite

Philo

J’ai abandonné Science & Vie il y a quelques années après avoir constaté que leurs articles ont orientés, qu’il ne présentent qu’une partie de la réalité. C’est une revue militant orientée, le contraire que j’attends d’une revue qui fait de la vraie information.

Vova

Quel fatras de conneries !! Aucun argument scientifique , que des dénigrements dignes d ‘ une pipelette ! Voici une vérité scientifique , que tout étudiant en chimie connaît sur le bout des doigts : le CO2 ABSORBE les infrarouges , c ‘ est ça l ‘ « effet de serre » !!! Relisez vos cours de physique/chimie . Quant à l ‘ influence « négligeable » de l ‘ homme : les quantités phénoménales de charbon , pétrole , gaz que les hommes ont brûlé , et brûlent encore , se sont transformé en quoi ?? Que sort du pot d ‘ échappement… lire la suite

Philo

Vous avez tout faux ! le CO2 n’a strictement rien voir avec l’effet de serre.
Je vous invite à vous renseigner un peu mieux sur ce qu’est l’effet de serre et la convection !

BERNARD

Lisez les articles de C. BRASSEUR et ses références scientifiques, et l’article suivant de David Louapré (Normale sup, docteur en physique) sur le lien suivant : A savoir : 1) Contrairement au mensonge d’Al Gore, c’est l’augmentation de la température qui fait que la teneur en C0² augmente, pas l’inverse 2) La température d’une planète dépend essentiellement de l’épaisseur de son atmosphère, comme on a pu le constater sur les planètes du système solaire 3) La vapeur d’eau (H²O… donc les nuages) est largement prépondérante dans un « effet de serre ». il n’y a qu’à faire le simple rapport H²O/CO² 4)… lire la suite

Gretch

Vous êtes docteur en quoi déjà ?

Lulu

Ce n’est pas vrai, c’est un troll qui a du vaguement faire une première année de fac scientifique. Il s’intitule stratège militaire sur Fdesouche. Lol!!

jarno

Comme beaucoup je pense que le fonctionnement du climat est trop complexe pour qu’on puisse aujourd’hui avoir un avis tranché. Mais l’auteur ici a choisi son camp, il est un des adeptes crédules de l’église anti-GIEC. Et comme tous les croyants il prétend avoir la vérité sans aucune preuve, avec une telle mauvaise foi qu’on serait tenté de penser le contraire de ce qu’il dit.

patphil

comment expliquent ils la montée des eaux qui ont englouties des grottes préhistoriques et la décongélation du nord de l’europe , les glaces allant jusqu’au massif central

BERNARD

Il y a 1200 ans, on pouvait jouer au golf sur le vert gazon du Groenland !

ven 85

mais depuis des millions d’annees,la terre bouge,la separation des continents,l’aire glaciere pendant des millions d’annees,le rechauffement qui a fait disparaitre les dinausores,plus rien a manger et a cette epoque pas de voiture,pas d’usines ect.. il y quelque annees,arte a fait un tres bon document sur le changement climatique de la terre depuis des millions d’annees,comme toujours un pompe a fric pour les etats,trump l’a tres bien compris en se retirant du cap 21 et de cette pompe a fric

Wolf

Les ingénieurs météo ne sont pas foutus de faire une prévision météo correcte à 3 jours mais, les réchauffistes du GIEC, nous tirent des plan sur la comète climatique qui, devrait percuter la Terre en 2100. Pourquoi ne donne-t-on pas la parole à des vrais scientifiques, comme Claude Allègre, par exemple ?

BERNARD

Le problème c’est que C. Allègre est un scientifique, pas un charlot ! Le politique n’aime le scientifique que lorsqu’il dit ce qu’il veut entendre.

Wolf

Ne pas confondre scientiste et scientifique.

ven 85

aux ordres,voyez vous dans les mediats des scientifiques que c’est la terre qui bouge depuis des millions d’annees,le monsieur meteo e la 2,a sorti un livre,en expliquant que c’est la terre qui bouge, ils l’ont virer

Slim

Cela n’a rien a voir.
Question d’échelle (local vs global) et question de précision temporelle (dans 72h vs dans 50 à 60 ans)

Wolf

Comme « sot », vous vous posez là…

-Mia Vossen

MERCI pour cette observation bien vraie!

Markus

Continuez avec ce genre d’articles qui divisent et qui décribilisent la lutte contre l’islamisme, et les petites Françaises qui naissent aujourd’hui porteront toutes le voile quand elles auront l’age de leur mère et crèveront de chaud et de misère dessous.

-Mia Vossen

Ce genre d’article doit rallumer l’esprit critique des Français… en TOUS domaines: ceux qui offrent des fortunes au GIEC en nous ruinant sont les mêmes que ceux qui offrent gîte et couvert aux envahisseurs en nous ruinant!! A quand un renouveau de l’esprit de Voltaire et des Lumières?

Georges S

Ecoutez la video d’un lauréat du nobel de physique

Georges S

La reponse d’un lauréat du nobel sur le rechauffement climatique

en anglais seulement

Dr Sheldon Cooper

Il n’a fait aucune étude, mené aucune recherche et n’a publié aucun article sur le sujet. Et il arrive à conclure quelque chose. Je dis chapeau….

Georges S

parreil que voua excepte que seul votre pseudo a un Ph D, alors que vous n’avez que votre mysologie

Georges S

j/en doute mais eme avec la possibilité que vous dites vrai, attendu que les écoles françaises pratique les procédés d’antonio gramsci, les doctorats français ne valent pas le papier sur lesquels ils sont imprimés

Dr Sheldon Cooper

C’est Gérard Mourou et quelques autres qui vont être contents.

Lsknn

« analyser objectivement cette propagande… » … Bon ben c’est raté niveau objectivité x)
Si t’avais fait un peu de physique tu pourrais te faire la démonstration de l’origine humaine du réchauffement en 5-6 lignes de calcul. Aucun niveau de climatologie n’est requis.

Georges S

Ecoutez le lien que j’ai posté la mysologie est une maladie qui se soigne

Gretch

Merci de nous éclairer avec vos 5-6 lignes de calcul, en utilisant le LaTeX si vous voulez. Sinon votre commentaire n’est rien de plus que du blabla confirmant l’arnaque réchauffiste en cours.

BERNARD

La religion s’installe, c’est difficile, surtout si c’est une religion mondialiste. Tout événement climatique (trop chaud, trop sec, trop humide trop froid, inondations) est prétexte à bénir le Saint GIEC qui nous »averti »( mais en fait ne font que constater) des événement « ponctuels » qui n’on rien à voir « scientifiquement » avec les causes anthropique. Par ailleurs, une vraie démarche scientifique devrait être comme un juge d’instruction : à savoir instruire à charge ET à décharge, or nous n’entendons jamais sur les media officiels ne fusse que des climato-réalistes (je ne parle même pas des climatosceptiques qui méritent le goulag parce qu’en +… lire la suite

Gretch

C’est aussi bientôt le pic de toutes les ressources. Celui du pétrole conventionnel a été atteint en 2006, et effectivement depuis 2011 le tonnage mondial de poissons n’augmente plus malgré les moyens de pêche déployés de plus en plus importants. La seule chose qui augmente c’est la population mondiale.

JeanRen

Un texte ignoble qui ne mérite que le mépris.
2

gaulois réfractaire

Les « bonnes causes » permettent aux charlatans de faire fortune ; le social, l’humanitaire, l’anti-racisme, l’écologie etc Le système totalitaire des subventions est une manne pour les aigrefins et escrocs de tout poil.

Georges S

al gore (sans majuscule) est devenu milliardaire avec ses mensonges du réchauffement