Gifle à Macron : Damien Tarel nous avait bien fait plaisir !

Damien Tarel nous avait offert le plus beau moment de ce début d’été ! Si les propagandistes télévisés, à l’unisson, s’étaient tous confondus en consternations et diatribes outragées, la plupart des Français, déjà excédés par le salarié Manu, avaient bien ricané. Jusqu’à Zemmour qui, tout en expliquant qu’il ne fallait pas gifler un président de la République, avait conclu par « c’est bien fait pour lui », fustigeant son indécence chronique.

Macron est exécré, il est le seul à l’ignorer.

C’est ainsi que pour notre plus grand bonheur, au cri de « Montjoie Saint-Denis », ce passionné de Moyen Âge avait donc  baffé l’indigne chef de l’État, grand amateur de poudre de perlinpimpim, de bas résilles, de bras musculeux et antillais…

Hélas le courage de Damien Tarel ne fut pas récompensé et deux jours plus tard, il écopa de dix-huit mois de prison dont quatre ferme et n’en fit que trois. Il fut libéré très tôt le matin, très discrètement, Dupond-Moretti craignant applaudissements et  médiatisation à sa sortie de l’établissement pénitentiaire de Valence.

Testant sur les Français, depuis mars 2020, ses mesures d’ingénierie sociale et de contrôle des populations, le dictateur Macron méritait bien plus que cette petite baffounette ! D’aucuns auront noté que grâce à ce valeureux jeune homme, désormais, le dictateur a la trouille. Malgré ses sbires surarmés, en août, l’égotique n’a pas pu s’adonner à son hobby préféré : le bain de foule, devant les caméras… Et quand ce voleur est allé trois jours à Marseille à nos frais, pour lancer sa campagne, il était plus que protégé, isolé, y compris de la saleté, la ville la plus crasseuse de la PACA ayant même lessivé ses trottoirs pour mieux lui complaire.

Malgré tout, rapidement retrouvé par la presse, notre ami Damien leur a dit « n’avoir aucun regret », « il s’agit juste d’un petit soufflet, je pense que Macron s’en est remis extrêmement bien ». « On n’est pas sur un tabassage comme il a pu y en avoir dans les manifestations de Gilets jaunes où il s’agit d’un peuple qui exprime son mécontentement » a-t-il souligné.

« Ce jour-là, j’étais venu contester le président Emmanuel Macron et ce que j’ai vu, ce sont des travailleurs Gilets jaunes qui étaient là pour manifester leur mécontentement, des gens qui travaillent très dur, souvent âgés, qui se sont fait exfiltrer par des forces de police payées par leurs impôts et ça m’a révolté » a précisé le jeune homme.

Tant il est vrai qu’un  « petit soufflet », comparé aux matraquages et gazages à répétition des Gilets jaunes par les milices, par nous rémunérées, du préfet Lallement, sur ordre de l’Élysée… c’est dérisoire.

À juste titre, Damien Tarel conteste aussi les interdictions aberrantes qui lui sont imposées. Il demande à la justice de se prononcer à nouveau sur l’interdiction définitive d’exercer des fonctions publiques, celle de détenir une arme pendant cinq ans ou encore l’interdiction des droits civiques, civils et familiaux pour trois ans. Le parquet de la Drôme a donc fait un appel incident sur les mêmes éléments, pour répliquer à l’action entreprise par Damien Tarel. Le jeune homme de 28 ans, habitant de Saint-Vallier, sera donc rejugé dans les semaines à venir à Grenoble, devant la cour d’appel.

L’on ne sait à quoi il a occupé ses jours lors de son « embastillage » ; il est certain qu’il s’est informé et connaît l’ignominieux discours du 12 juillet, la loi scélérate et le passe de la honte conséquents.

« Le peuple est muselé, comment voulez-vous qu’il passe ses idées aujourd’hui ? » s’est exclamé Damien Tarel, annonçant aussi qu’il se rendrait aux manifestations : « c’est ma priorité en étant sorti de prison, au moins pour le symbole, de rejoindre ce mouvement qui conteste la décision du passe sanitaire ».

Bravo à lui, bravo pour tout !

Daphné Rigobert

À revoir, juste pour le plaisir !

https://www.youtube.com/watch?v=cEqEwCbhzks

image_pdfimage_print

22 Commentaires

  1. Je ne sais pas qui est vraiment ce garçon mais je souris encore en revoyant la scène de la baffe.
    Mais je me marre à gorge déployée quand je vois les journaleux s’offusquer de sa réaction :
    « Il ne regrette pas son geste » disent-ils en s’étranglant !!! 😂😆😅😊😎

  2. Bravo à ce jeune homme courageux qui assume ses actes, la tête haute, et ne regrette rien.
    Cerise sur le gâteau ; ils se fait un dîner de con avec les journalputes… UN FESTIN !

  3. Bravo à ce monsieur d’avoir giflé cet étron qui nous pollue depuis 4 ans et un seul regret qu’il n’est pas eu une bague comme au moyen âge munie d’un
    Poinçon empoisonné 😎😎😎
    Ça aurait fait gagner du temps à la France
    Encore bravo monsieur .

  4. Soutien TOTAL au courageux Damien qui ne se renie pas en restant ferme dans ses positions BRAVO ! quelle jubilation de revoir la vidéo du poudré (se prenant pour dieu) se prendre une baffe

  5. une tarte à tain !
    la france n’a toujours pas de pétrole mais des idées, j’avais noté quelques calembours
    voilà les villages où macron ne se rendra pas après avoir reçu une tarte à Tain
    moncuq , (lot), une fessée?
    La baffe (vosges)
    la prune (corrèze)
    à Poil (nièvre)
    Belleraye (meuse)
    Branlette (haute vienne)
    Glaire (ardennes)
    Oust (arriège)
    Vatan (indre)

  6. Si , au lieu d’une baffe , il avait arraché la moumoute à Micron , il l’aurait tellement ridiculisé qu’il aurait échappé au trou ….

  7. De toute façon, ce n’est pas un président qu’il a giflé, c’est une grosse m** génocidaire, un trouduc, un fou, un satanique.

  8. Le pire a mes oreilles n’est même pas le concert de pleureuses journalopes, aprs tout faut bien remuer la queue pour la gamelle soit remplie. Ce sont les vieilles radasses « ouh ouh la honte monsieur le président on vous veut pas de mal…. » Ces vioques privées de leur micheton préféré, Ô malheur!!!

    • @Patrick

      Et toi Moresco…
      Dis nous ce que tu as foutu de ton existence. À part laisser tomber ta femme et tes gosses pour te faire mettre par un homme ?
      À part baisser le regard quand tu croise le chemin de personnes qui pourraient se servir de ta carcasse comme d’une serpillière, qui es-tu ?
      Et politiquement, faire la girouette comme tu le fais, tu es convaincu que cela va te grandir ?
      Minable.

  9. Une carrière politique s’entrouve pour ce jeune…il a enfin un avenir social très net, faut foncer….

    • À gélase:

      Et comment donc! C’est autre chose que les mièvreries de Zemmour.

  10. il a quand même reçu une bonne tapette le malade mental président !
    sûr , on peut le repasser en boucle …lol

  11. une bonne claque à la morosité ambiante ….c’est bien que même le président participe au spectacle . il aime que le peuple soit content.

  12. quel dommage qu’il n’ait pas eu un Opinel….un bon vieux couteau francais, qui coupe….

Les commentaires sont fermés.