Gilet jaune, j’ai manifesté avec les policiers en colère

Publié le 3 octobre 2019 - par - 14 commentaires - 1 408 vues
Share

Avant de relater les événements tranquilles qui se sont déroulés ce mercredi 2 octobre 2019, lors de la Marche de la Colère des policiers à Paris, je tiens à préciser que NON, je n’ai pas viré de bord, après m’être pendant des mois défini comme un Gilet jaune. Ce que j’ai la faiblesse de croire toujours être…

Je n’en ai d’ailleurs pas fait mystère auprès des policiers que j’ai approchés lors de la manifestation, dont certains des syndicalistes connus qui ont bien compris la raison de ma présence parmi eux. Une présence qui répondait effectivement à un souci de saluer la mémoire d’hommes et de femmes qui se sont suicidés pour des raisons multiples.
Aussi, j’ai d’emblée refusé de perturber cette manifestation, contrairement à la bande d’Éric Drouet, tandis qu’un essaim de journalistes se jetait sur lui pour recueillir sa vide parole ; un Drouet qui est à ce point obsédé par son image que cela en devient tragicomique, même s’il prétend défendre les Gilets jaunes, ce dont je doute sérieusement.

Autre énergumène, un reporter indépendant qui cherchait la provocation à intervalles réguliers, juste pour le plaisir de provoquer, notamment, l’hilarité de certains agneaux de cités venus place de la République – où s’achevait la manifestation – pour parader devant les policiers.

Il y avait aussi cette fausse mare de sang, répandue avant le passage du cortège, ou cette affichette comparant, à travers deux clichés, les SS et les CRS, vieille antienne nauséabonde anarchiste…

Donc, pour résumer, je n’abandonne pas mes engagements et, certes, comme je le répète inlassablement, les responsabilités devront être clairement établies dans le saccage du mouvement des Gilets jaunes, dont les mutilations font partie. Cependant, il ne me semble pas que la police soit à blâmer seule et dans son ensemble.

Et en écoutant, mercredi, les confidences de certains policiers, les ordres étaient assez clairs concernant les Gilets jaunes : on empêche par tous les moyens un mouvement populaire qui fait peur. Par ailleurs, preuve est faite pour moi que nombre de policiers soutiennent les Gilets jaunes ; un peu moins, il est vrai, les ordures rouges qui les invitent à se suicider… On peut les comprendre !

À ce propos, le service d’ordre de la manifestation a souvent été – pacifiquement – au contact des Gilets jaunes présents sur place, et ce sans violence. Moi, je n’étais pas là pour revendiquer quoi que ce soit, je le répète. Jean-Marie Le Pen en personne, apprenant la mort de Jacques Chirac, a déclaré : « Mort, même l’ennemi a droit au respect. » La police n’étant pas mon ennemie, je considère doublement qu’elle a le droit de rendre hommage en paix à ses morts. Hommage au cours duquel les policiers se sont symboliquement couchés à plusieurs occasions sur le sol.

La manifestation proprement dite était donc très calme, sauf quelques légers heurts avec des Gilets jaunes agités, dont certains se revendiquaient ouvertement antifas avant, un jour prochain, de rentrer dans le rang –tels Romain Goupil ou Daniel Cohn-Bendit après Mai 68 – et devenir les dirigeants de demain !

J’ai eu l’occasion de rencontrer Michel Thooris, lequel a récemment accordé un entretien à Riposte laïque, ainsi que d’autres membres de son syndicat – France Police – Policiers en colère –, dont j’ai pu apprécier le discours à la fois construit et lucide sur la situation de leur profession et du pays en général. Rien que pour ça, cela valait la peine d’être présent. Car il existe des policiers qui ne sont pas dupes des manigances du pouvoir macronien, et ils le font savoir. D’où une entente intersyndicale très fragile dans la police, m’a-t-on dit, et qui aura tenu le temps d’une manifestation.

https://www.youtube.com/watch?v=yk9vh_u2TPw&feature=youtu.be

Au hasard du cortège, j’ai aperçu des personnalités comme Jean Lassalle ou Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du Raid et actuellement député LREM. Eu égard au passé de ce dernier, je me suis contenté de lui demander de le photographier, sans autre commentaire. Ce qu’il a accepté de bonne grâce. D’ailleurs, il ne venait pas ici en qualité de député de la majorité mais pour saluer discrètement ses anciens collègues.

J’ai aussi noté la présence de pas mal de syndicats de gauche, avec une nette défiance à l’égard des patriotes un peu trop visibles. L’un d’eux, bien disposé à notre égard – nous autres les fachosphériques ! –, a reconnu que la police avait toujours trouvé du soutien parmi nous, malgré une répression dont nous sommes souvent victimes. Répression commandée, il est vrai, par les pouvoirs dit abusivement « républicains ».

À présent, que devons-nous faire : protester chacun de notre côté ou unir nos forces, tout en prenant soin d’exclure les éléments qui ne visent que le chaos ou la tyrannie religieuse exogène ? À chacun de trouver sa réponse. Quoi qu’il en soit, policiers (et gendarmes) : NE VOUS SUICIDEZ PAS ! Cela ne fera qu’amuser vos ennemis et faire pleurer les vôtres…

Et alors que je termine cet article, un agent administratif de la Préfecture de police de Paris vient d’être abattu après avoir assassiné trois policiers et un autre agent au couteau – avec un mobile encore inconnu mais, étant donné le mode opératoire, on peut craindre le pire.

Quant à ceux qui, sur les chaînes d’information en continu, accablent à demi-mots les Gilets jaunes, arguant qu’ils provoquent une importante tension au sein des personnels de police et administratif, c’est parfaitement obscène. Les attaques au couteau relèvent d’une tout autre problématique, nous le savons tous. De plus, l’assassin s’était converti à l’islam. Je n’en dirai pas plus.

Je dédie cet article à tous les morts des forces de l’ordre…

Charles Demassieux

(Photos et vidéo : Charles Demassieux pour Riposte laïque)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Marcus

Je suis d’accord avec les commentaires ci-dessous qui n’ont pas de compassion pour les « forces du désordre ». La police devrait protéger les citoyens des racailles des cités, des dégénérés d’extrême gauche et des criminels. Or ils ne touchent pas ces pourris, mais gazent, éborgnent, mutilent les citoyens paisibles qui demandent simplement plus de justice et d’égalité. Alors je sais bien que les policiers ne sont pas tous pourris, mais ils devraient plutôt se rebeller contre le pouvoir qui les laissera tomber lui-aussi, et rejoindre le peuple. Pour les lâches qui ne font qu’obéir aux ordres, des ordres illégaux et illégitimes, je n’aurai aucune larme s’ils se suicident ou si un jour ils sont condamnés.

POLYEUCTE

Qu’ils fassent Alliance avec le Peuple contre la Dictature !
Suppôts du Pouvoir, malgré eux, qu’ils sont.
Ils retrouveront du Plaisir !

GERARD R.

L’auteur oublie un peu vite, les comportements inacceptables, de ses amis policiers et que chacun a pu constater de visu. Personne ne leur reproche d’avoir tenté de maintenir l’ordre, d’encadrer les manifs, ainsi qu’ils en avaient reçu l’ordre. Mais ils ont fait, et abondamment, usage de leurs foutus LBD, contre des manifestants qui manifestaient. Ils n’ont jamais tiré un seul coup, dans un groupe surpris à casser des vitrines, à incendier des voitures. Même quand ils ont voulu incendier des flics. Aberrant, non ?
On n’entend jamais qu’il y a des éborgnés, quand les baqueux interviennent dans les « zones difficiles » c à d: de non-droit. À mon avis, l’auteur manque un peu d’objectivité, dans ses envolées dithyrambiques, pro-forces de l’ordre…

kinns

Tant pis je vais vous choquer:
une serpillière ou un torchon percé(e) ne m’émeut pas puisqu’on n’est pas capable de dénoncer ceux qui les utilisent; l’islam est une arme utilisée par l’occupation européenne .

CPB33

au lieu de se flinguer, ils feraient mieux de faire le ménage à la Bronson à Matignon ou à l’Elysée….

Joël (1)

Menard: Un collabo qui mets la population de souche en dhimmitude économique et en danger de submersion! Tout cela pour nous faire du sentimentalisme de supermarché. Pitoyable! Que croit-il que l’avenir sera pour les vrais Français blancs de France… Sabra et Chatila.

Albert 1

ce qui serait vraiment sympa; que les policiers dans leur ensemble se désolidarisent des brebis galeuses – les collègues qui matraquent et mutilent leurs concitoyens sans état d’âme !

Dominique N

@Peg « Sont-ils obligés d’obéir avec tant de servilité contre les leurs? »
Evidemment non. Il leur serait pourtant facile de ne pas trop lever la matraque, ils ne seraient pas virés pour autant. C’est pourquoi, pour une fois, je ne partage pas du tout l’avis de Charles Demassieux, que je félicite au passage pour la qualité de ses reportages, mais qui ici se fourvoie. Il faut remettre l’église au milieu du village et je ne peux pas accepter une police qui nous tire dessus ; même si elle a des états d’âme !

jones

ce qui compte c’est le poste et ses avantages,,
Robert Ménard compte sur le vote musulman pour se faire réélire à Béziers d’apres le tweet suivant;
« JE NE VEUS PAS DE GUERRE CIVILE ENTRE LES FRANCAIS DE SOUCHE ET CEUX DE CONFESSION MUSULMANE,AU CONTRAIRE POUR GAGNER,ON A BESOIN DES MUSULMANS QUI ONT LA FRANCE AU COEUR »
moi qui croyais que les musulmans avaient l’oumma musulmane au coeur,,!!

Maître Corbeau

Syndicats policiers : SGP-FO est tenu par des socialos francs-macs, en général, ils soutiennent les incompétents et les fainéants dans les services, comme il y a moins de poivrots qu’anciennement, ils ont moins de boulot !
Alliance-PN, syndicat qui clame être « de droite » mais qui appelle à voter Macron, également beaucoup de « joueurs de golf « francs-macs ».
UNSA Police : Tente d’exister entre les deux autres.
Fauvergue : je ne sais pas ce qu’il valait en activité mais je rappelle que c’est le crétin qui met sur le même plan les intégristes musulmans et les intégristes catholiques !
Pauvre Police !!!!

patphil

crs ss slogan pour la rime en 1968
mais aujourd’hui crs = sbires du pouvoir, payés pour jouer aux cartes dans leurs cars et matraquer voire éborgner sciemment des citoyens paisibles tout en laissant les blackblocks faire leur oeuvre de destrucrton pour que les télés puissent montrer de belles images
la vraie police ce sont des gens qui se mettent en danger pour nous protéger

Peg

J’ai été élevée à une époque où la police protégeait les citoyens paisibles et savait se montrer compréhensive envers les adolescents roulant sans casque sur la mobylette d’une copine.
Ce que je ne comprends pas, voyez-vous, est leur hargne aujourd’hui envers ces mêmes citoyens paisibles qu’ils sont censés protéger. Haro sur l’automobiliste qui fait du 53 km/h dans une zone à 50, gazage et matraquage des manifestants LMPT bonnes-soeurs et bébés compris, matraquage et mutilations des gilets jaunes pacifiques.
Sont-ils obligés d’obéir avec tant de servilité contre les leurs?
Il me semble qu’ils devraient finir par choisir leur camp.

BobbyFR94

Je partage la teneur de cet article, et, comme tu l’as clairement écrit :
 » les responsabilités devront être clairement établies dans le saccage du mouvement des Gilets jaunes, dont les mutilations font partie. Cependant, il ne me semble pas que la police soit à blâmer seule et dans son ensemble.  »

Cette manifestation n’en est qu’à ses débuts en termes de prise de conscience sur les conditions de travail et les ordres, INIQUES, de mutiler les Gilets Jaunes !!!

Je me joins à ceux des policiers qui constatent, avec EFFROI, les meurtres de l’autre DEGENERE antillais !!! un muzz d’abord et avant tout, la voila la VERITE !!!

C’est à un jihad de « basse intensité », encore appelé « petit jihad »…

Mais nos POLYTOCARDS sont, soient achetés – au plus haut niveau – soient des CONS finis !!!

En AUCUN CAS, je ne trouve de circonstances atténuantes pour ceux qui ont mutilé nos compatriotes !!!

.Dupond1

Les flics ne doivent pas se suicider mais tenir bon …..Ils sont trahis par leur hierarchie et les syndicats comme alliance qui a appellé a voter mac rond . Je présente aux parents des victimes de la PP l’assurance de ma tristesse . Un jour l’ordre reviendra en France ,mais un grand nettoyage auquel il sera obligatoire qu’ils participent sera necessaire (je ne vois plus qu’une dictature militaire pour nous sortir de l’anarchie)
http://www.profession-gendarme.com/le-syndicat-alliance-police-nationale-appelle-a-voter-macron-communique-du-mois-davril-2017/