1

Il va manquer 2 milliards d’euros ? Arrêtez l’immigration !

L’espèce de mal rasé qui squatte Matignon, piloté par son freluquet de maître élyséen, prétend casser le tsunami social et citoyen qui balaie notre pays par la volonté affirmée et majoritaire de notre peuple en lui octroyant, du bout des doigts et avec des pincettes, un moratoire qui ne règlera rien et des « mesurettes » qui ne touchent en rien à une politique fiscale antitravailleurs et retraités qui détruit leur pouvoir d’achat.

C’est qu’à entendre son discours de ce jour 04 /12 /18, le compte n’y est pas… et les « GJ » ne se sont pas laissé prendre à cette politique de la carotte squelettique… qui masque celle du gros bâton répressif dont il va se servir dans les jours à venir, car le mouvement ne faiblira pas et risque de se radicaliser…
Attention, « GJ », à ne pas vous laisser prendre par vos pulsions et à réfléchir sereinement face aussi bien au pouvoir très minoritaire en place qu’à ceux qui, tels la CGT ou le Mélenchon (et ses pseudo-insoumis) voudraient vous récupérer à leur profit exclusif.

Et si vos revendications – justes et cohérentes – peuvent, de fait, coûter aux budgets publics, vous pouvez vous adresser à ceux qui dirigent grâce à un scrutin électoral aberrant (avec 26 % de 48 % de votants, les godillots de Macron ont 54 % des sièges à l’Assemblée…) en leur disant : de l’argent, en voilà…

Par dizaines de milliers des prétendus migrants mineurs déferlent dans notre pays, apportant une charge financière impossible à supporter…(1)
Deux exemples : le département du 93 ne peut assurer cette dépense (2), celui du Puy de Dôme détruit son budget social (3) pour accueillir ces inutiles qui vont errer dans nos quartiers (il y a 5 millions de demandeurs d’emplois, 9 millions d’emplois précaires : ils vont travailler où, ces intrus, sinon dans l’illégalité et la délinquance ?).

Pour cette année, 2 milliards d’euros (au bas mot) partiront « en fumée » pour faire plaisir à la bobocratie dominante, à la gauche des pseudo-insoumis, aux associations prétendument humanitaires qui se gavent, de plus, de subventions publiques (tiens, encore des économies à faire…).

Quant à l’immigration légale, 262 000 immigrés recensés officiellement en 2017 (et les illégaux ? ils en font quoi, les responsables gouvernementaux ? et la pseudo-opposition socialo-coco-écolo qui les cajole ?), combien en 2018 ? Qui croit que ces gens issus essentiellement du regroupement familial et de l’immigration de peuplement vont travailler ? À quoi ? Et ceux qui prétendent qu’ils relancent la consommation : avec quel argent sinon celui, puits sans fond, des aides sociales, et de l’économie souterraine ? Où les loge-t-on ? Dans les « Formule 1 » rachetés et entretenus à prix d’or par l’État ? Qui croit qu’ils payent un loyer ? Et les soins : les payent-ils comme tout bon Français qui se respecte ? (4)

C’est une charge de plus de 50 milliards par an qui pèse sur le budget de l’État, des collectivités territoriales, des structures sociales…

Faut-il ajouter ici la peste communautariste, essentiellement islamique, que la plupart de ces arrivants largement inutiles véhiculent et le délitement de l’espace sociétal laïque et démocratique qu’ils favorisent… ?

Un renversement de la politique migratoire et l’expulsion des illégaux permettraient, immédiatement, des économies massives et des réductions d’impôts et de taxes… C’est une condition « sine qua non » !

Bien sûr, d’autres mesures seraient immédiatement souhaitables, comme la réduction drastique de coût de fonctionnement de l’État (et des rémunérations et avantages exorbitants des 40 000 hauts fonctionnaires qui décident de tout à notre place !) et des collectivités territoriales, la suppression des centaines d’agences et comités gouvernementaux qui recasent les « cure-biasses » de la politique politicienne, une réduction franche du nombre des élus (et la fin des cagnottes du Sénat et de l’Assemblée nationale : 2 ou 3 milliards, au bas mot !), le lessivage des subventions énormes versées à des structures qui ne servent, comme « SOS racisme » , qu’à pomper l’argent public…

Bien entendu, on pourrait mettre en place une politique fiscale plus juste en traquant aussi bien les évasions fiscales que les niches où se planquent des ressources potentielles, en rétablissant l’ISF (5,5 milliards de rapport en 2016, 1 attendu en 2018 avec la « réforme Macron » !)… puis « en mettant tout sur la table », notamment les avantages excessifs accordés aux entreprises du CAC 40 ( en particulier) pour… délocaliser !

Et que dire des 7,9 milliards d’euros que nous coûte l’Europe de Bruxelles chaque année (en 2018 : 19,9 milliards donnés ; 12 milliards reçus !) ?

La vraie question que pose le mouvement de fond du peuple de France représenté par les « GJ » est bien celle d’une rupture politique d’avec ce qui, depuis 40 ans, avec Mitterrand (les socialos, les cocos, les écolos), Chirac, Sarkozy, Hollande nous a conduits « dans le mur actuel ».

Et les « sirènes hypocrites » de Mélenchon et de sa clique, comme les vociférations de Martinez et de la CGT (mais on pourrait ici ajouter FO, la CFDT , la FSU ou Sud) sont à fuir comme la peste : immigrationnistes, ces gens font semblant de ramer dans le bateau revendicatif des « GJ » tout en faisant des trous dans sa coque en ouvrant tous azimuts les frontières à une immigration qui pompe notre argent !

Que le mouvement s’amplifie, s’organise, réfléchisse à la voie politique à créer car la solution décisive passera par la défaite de ceux qui sont en place comme de ceux dont ils sont les « continuateurs » !

Jean de Entamures

1- https://www.polemia.com/mineurs-etrangers-la-nouvelle-filiere-immigration/
2- http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/11/29/97002-20181129FILWWW00232-la-seine-saint-denis-presente-sa-facture-de-346-millions-a-l-etat.php
3- http://www.fdesouche.com/1118405-laide-sociale-a-lenfance-63-depassee-par-le-nombre-de-migrants-mineurs-isoles?fbclid=IwAR0c3J6vBbFgmgc6BCfx1041ln8ZgWfvom3g4-41dUiDpUGwJquc__98DUs
4 – http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/06/19/01016-20180619ARTFIG00310-les-chiffres-de-l-immigration-en-france.php
5- https://argent.boursier.com/impots/actualites/lisf-devrait-rapporter-5-55-milliards-deuros-en-2016-2796.html