Gilets jaunes et régime de Macron : un affrontement inéluctable !

Publié le 10 janvier 2019 - par - 125 commentaires - 3 706 vues
Share

La situation politique actuelle est, paradoxalement, confuse et relativement facile à lire…

Confuse du côté des Gilets jaunes :

si l’explosion du 17 novembre dernier a surpris toute la caste politicienne et les apparatchiks syndicaux,

si elle a marqué l’intrusion du peuple de France dans ce qu’il a de plus profond dans l’arène du politique dont il a été exclu depuis 30 ans (au moins),

si elle a imposé aux « zélites » gouvernantes et bienpensantes les revendications premières de ceux qui font, vraiment, la France,

aujourd’hui le mouvement a du mal à se structurer, à élaborer une plateforme revendicative cohérente et globale, à faire taire les tentatives de division (et donc d’affaiblissement), à empêcher les dérives personnelles (ceux qui «parlent dans le poste » représentent qui ? ), à contrôler les initiatives intempestives et violentes de ses « membres », à ne pas se laisser dominer par les infiltrations gauchistes, anarchistes, mélenchoniennes et délinquantes…

… bref à porter un message politique (à tous les sens du terme) susceptible d’entraîner une vraie adhésion des différentes strates populaires qu’il représente.

Mais facile à lire du côté du pouvoir en place :

celui-ci, largement minoritaire dans l’opinion et l’électorat, joue sur plusieurs tableaux (voir les articles ci-dessous – 1) dont celui de la violence répressive est  le plus évident.

Le pouvoir macronien utilise une répression de plus en plus écrasante (et joue sur l’ambivalence de la notion de « maintien de l’ordre républicain ») afin de déprécier le mouvement, de l’isoler, de le pousser « à la faute politique » et donc de l’annihiler (il faut mesurer ici le rôle négatif pour les GJ joué par tous les médias aux ordres du pouvoir et du CAC 40 comme ils l’ont été à ceux de Macron-candidat).

En laissant les forces de l’ordre se livrer à la violence brute, en ne limitant pas leur action au contrôle et à l’encadrement des manifestations, en refusant la poursuite et l’arrestation des casseurs et autres voyous qui infiltrent facilement un mouvement non organisé, en exploitant jusqu’à l’overdose les images de destructions et d’agressions diverses, le pouvoir veut, à la fois, tuer l’image positive des GJ dans l’opinion, effacer les sympathies que ce mouvement peut avoir au sein même des forces de l’ordre (et, sur ce point, notons le rôle pervers des syndicats de policiers tel « Alliance » qui vole au secours de celui pour lequel il a appelé à voter !) et justifier ainsi une montée extrême de la violence, quitte à déboucher sur un affrontement.

Affrontement que le pouvoir veut organiser afin qu’il dépasse l’affrontement manifestants-forces de l’ordre car il prépare lui aussi sa riposte « dans la rue » … et ce qui va se passer le 27 janvier prochain est à surveiller de près, en espérant que les GJ ne tomberont pas dans le piège qui leur est tendu et sauront se tenir à l’écart de ce qui sera un appât pour les faire disparaître.

… Socialement et électoralement, prenons conscience que 25 % de notre population bénéficie des effets positifs de la mondialisation et que les masses banlieusardes vivent allègrement de l’assistanat social pris sur nos impôts, taxes et cotisations, de la délinquance organisée et tolérée, des miettes de la « table bourgeoise ». C’est aussi pour cela que l’immigration est organisée par les « féodalités financières dominantes » !

D’autres initiatives sont mises en action par le pouvoir qui sait que l’enjeu en cours est sa survie (même si je pense que les véritables maîtres du jeu mettent déjà en place le remplacement de celui qui leur semble avoir déjà failli, il n’est qu’à voir le comportement actuel des Républicains et le rôle du Sénat où ils sont majoritaires) : le fameux « débat », dont l’enfumage qu’il représente n’échappe à personne, mais qui peut donner une crédibilité apparente et passagère au locataire de l’Élysée, sauf si les GJ et tous ceux qui les soutiennent envahissent le terrain de jeu malgré les obstacles qui vont y être mis par les gouvernants et y imposent leur voix,

… et  aussi la manipulation politicienne liée à toutes les tentatives de mise en forme d’une liste européenne des GJ : la force du mouvement – son éclosion forte, large, ouverte, plurielle, représentative du peuple dans sa diversité – fait aujourd’hui sa faiblesse, et le pouvoir en place, comme les pervers de LFI ou les fascisants de l’ultra-gôche ont toute latitude pour le pousser vers la division électorale affaiblissant l’opposition populiste ou vers l’aventure violente destructrice qui débouchera sur une impasse…

Ce qui a fait – et fait encore : au moins 60 % des Français les soutiennent ! – la force des GJ au-delà de leur nombre, c’est le courant de sympathie qu’ils ont suscité autour de leurs demandes, de leur action publique, de leur révolte, de leur volonté de prendre la parole et d’être entendus. Mais sympathie n’est pas devenue participation massive et n’est pas adhésion totale.

Il manque aujourd’hui la traduction politique de cet élan dans une perspective électorale globale susceptible de devenir majoritaire : en ce sens, seul le courant populiste organisé autour du RN peut porter la plateforme revendicative des GJ et lui permettre de s’étendre à l’ensemble du peuple de France, (hors ceux  qui vivent de la mondialisation).

Quant à l’utilisation de la violence pour aboutir, il faut y regarder à deux fois : la violence n’est efficiente que si elle naît d’un élan et d’une pression politiques majoritaires qui la justifient.

En dehors de cela, ce ne serait qu’une aventure vouée à l’échec : les forces de l’ordre obéiront toujours à ceux qui les commandent (elles obéiront au courant « populiste » quand il sera au pouvoir), l’armée également (sauf cas particulier d’un haut commandement ayant basculé), et n’oublions pas ici l’Union européenne, déjà présente par ses forces répressives particulières (2) ni l’OTAN , dont il faut voir les nouvelles missions : L’OTAN a aussi mis en place en 2002 avec l’UE une relation privilégiée, l’Identité européenne de sécurité et de défense (IESD), qui permet à cette dernière de bénéficier de moyens de l’OTAN pour certaines opérations entrant dans le cadre de sa politique de sécurité et de défense commune.

Oui, il faudra clarifier, du côté du peuple de France, les objectifs, le projet, la traduction politique de l’élan actuel, son élargissement à tous ceux qui souffrent de la mondialisation et de l’européisation actuelle.

Et il ne faudra surtout pas oublier qu’au volet de la libre circulation des capitaux, des marchandises, des services, des techniques et de l’information, les féodalités financières apatrides qui pilotent la Globalisation ont ajouté l’immigration forcenée qui leur permet de peser sur les salaires, de tuer les conditions de travail acquises, d’effacer les principes, valeurs et mode de vie de notre peuple de France, de le diluer dans un communautarisme islamique et un multiculturalisme destructeurs.

Robert Albarèdes

1 –https://ripostelaique.com/macron-et-les-gj-le-freluquet-ne-cedera-pas-car-il-a-une-mission-a-accomplir.html

https://ripostelaique.com/citoyens-de-france-le-pouvoir-est-aux-abois-osez-le-populisme.html

2 – https://ripostelaique.com/acte-ix-lue-va-t-elle-envoyer-eurogendfor-sa-milice-pour-sauver-macron.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Pilaf

Ce ne sont que les manifestations des GJ qui pourront faire changer ce système politique destructeur car ils font pression et c’est sur ce point-là où je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que les GJ et les Français en général n’avaient qu’à bien voter car les GJ servent justement à faire pression pour faire changer ce système ! Quant à ce gendarme qui critique les GJ, il ne sert que ce pouvoir (parce qu’il ne veut pas avoir de problèmes) destructeur des Français en servant de répression sur les GJ. Même s’il aurait fallu que dès les… lire la suite

Pilaf

Parce que que des Français disent qu’il n’avaient le choix qu’entre la peste et le choléra, c’est qu’ils n’ont rien compris et qu’ils ont été lobotomisés par la propagande mondialiste dans les médias de masse qui a diabolisé le FN pour arriver à leurs fins : faire « accepter » aux Français à se faire envahir par l’immigration et continuer à faire que des mondialistes anti-Français, destructeur de la France, pro UE, serviles aux banques, restent toujours au pouvoir. Ce qui est très différent dans d’autres pays en Europe comme en Italie avec Salvini, extrême-droite, qui est arrivé au pouvoir et qui… lire la suite

Pilaf

« Malgré la pause fiscale proclamée par François Hollande à mi-mandat, les ménages auront vu leurs impôts flamber pendant le quinquennat. Le bilan est également négatif pour les entreprises. »

Macron et Hollande : qui savait quoi sur la taxe qui va coûter 10 milliards https://www.lejdd.fr/Politique/dividendes-qui-savait-quoi-sur-la-taxe-qui-va-couter-10milliards-3471395

Pilaf

L’idée du CICE voit le jour dans le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi présenté par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault le 6 novembre 2012 après la remise du « Rapport sur la compétitivité française » : ce projet est issu du travail du « groupe de la Rotonde » dans le cadre des mesures de « choc de compétitivité », et l’un des principaux artisans en serait EMMANUEL MACRON. Le CICE entre en vigueur le 1er janvier 2013 https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9dit_d%27imp%C3%B4t_pour_la_comp%C3%A9titivit%C3%A9_et_l%27emploi

Pilaf

Salvini, c’est le « Marine Le Pen italien » mais nombre de Français ne s’en rendent pas compte alors que les Français qui apprécient Salvini, devraient voter Marine Le Pen.

Pilaf

Après, bien entendu que chez les GJ, pas tous, loin de là ont voté Macron !

Pilaf

Et aujourd’hui, ce que les Français doivent comprendre, c’est qu’il faut qu’ils fassent gicler tous ces politiciens mondialistes, haineux des Français au pouvoir, en les affaiblissant notamment comme le font les GJ avec leurs manifestations (ce qui leur donne la pression), pour que leurs soutiens milliardaires qui ont tous les médias de masse veuillent changer de cap d’eux-mêmes et veuillent faire élire un parti patriote, pro Français, parce qu’ils auront compris que ce qu’ils font actuellement, n’amène la France que droit dans le mur. Car c’est parce que nous avons des médias qui ne font que la propagande pour les… lire la suite

Pilaf

(Suite 3) En sachant qu’avec l’évolution dans le monde, tout est fait pour que les peuples ne puissent plus vivre de leur travail puisqu’avec la révolution robotique, de moins en moins de gens travailleront donc les oligarchies, celles qui ont voulu cette invasion migratoire qui leur sert pour différentes raisons (baisse de salaire, enlever toute cohésion aux peuples, faire des lois liberticides) n’auront plus besoin à un moment donné des peuples en question. Les Français, il faut qu’ils comprennent que ces oligarchies sont des diables qui ne pensent qu’au fric et qui se servent de politiciens serviles et corrompus qui… lire la suite

Pilaf

(Suite2) Donc ils ont voté pour le diable ! Et un autre politicien mondialiste, ça serait pareil que Macron au niveau destruction de la France, il continuerait la destruction de la France, et même s’il ne se montrerait pas forcément aussi provocateur que Macron et son gouvernement envers les Français ! Les politiciens mondialistes sont forcément des destructeurs des pays et des peuples dont ils n’en ont rien à foutre, c’est pour cela qu’ils font payer leur peuple pour les banques mais aussi pour l’invasion migratoire qu’ils subissent, alors qu’ils savent que ça détruit leur peuple, il faut que certains… lire la suite

Pilaf

(Suite) Les Français n’avaient pas le choix entre la peste et le choléra comme un internaute l’a dit mais ils avaient le choix entre un parti patriote, souverainiste pro Français (le FN aujourd’hui RN) et un parti mondialiste anti-Français (PS/LR/LREM). Ils avaient le choix entre sortir de cette politique mondialiste avec le FN/RN et garder cette politique mondialiste avec le LREM en sachant que Macron ne s’était jamais caché sur un point au moins : sa haine viscérale des Français et sa volonté de détruire la France, de plus, il était au pouvoir depuis Hollande donc depuis 2012 car il… lire la suite

Pilaf

«Vous assumez ce que vous avez élu!»: un gendarme rétorque aux Gilets jaunes (vidéo) «On a voté pour lui mais qu’est-ce qu’on a été con!» lui répond une manifestante. De nombreux internautes sont d’accord avec ce gendarme. « il a raison, beaucoup n’ont pas osé voter pour Marine » Certains déclarent avoir été «trompés» par les promesses deMacron. D’autres estiment que les Français n’avaient pas le choix lors de la présidentielle de 2017. « Les Français n’avaient plus le choix entre la peste et le choléra ils ont choisi le choléra. » https://fr.sputniknews.com/france/201901121039609958-gendarme-gilets-jaunes-macron-video/ Alors, perso, je suis pro GJ, en revanche, je suis d’accord… lire la suite

BobbyFR94

Je viens de mettre à jour LA plainte contre le gouvernement, mais il faudra, au départ un groupe de gens motivé, qui est prêt(e) à se lancer avec moi ? Sachez que chacune des accusations peut être PROUVEE, c’est l’avantage d’INTERNET, rien NE SE PERD !!! J’invite donc chacune & chacun à consulter ce document, à ajouter des choses si j’en ai oubliée, ce qui est surement le cas, et à me faire un retour https://vk.com/doc435966458_489925895 Pour ceux que la mise à jour de la déclaration des droits de l’homme & du citoyen intéresse, voici la dernière datant du 28… lire la suite

Pilaf

(Suite 1) acceptent d’écouter les citoyens mais uniquement pour savoir s’il vaut mieux des pieds d’arbres végétalisés ou des abribus connectés. Sur les questions importantes, faire confiance au peuple paraît toujours trop périlleux. » https://www.fdesouche.com/1139989-on-repondra-a-la-crise-des-democraties-representatives-le-jour-ou-nos-dirigeants-arreteront-davoir-peur-de-ce-que-pensent-les-francais

Pilaf

« Pour Nelly Garnier, le recours au «Grand débat national» par Emmanuel Macron relève d’un simulacre de démocratie et d’horizontalité. Elle pense que cette façon de montrer qu’on écoute les citoyens sans réellement prendre en compte leur avis caractérise nos gouvernants. (…) On y répondra le jour où nos dirigeants arrêteront d’avoir peur de ce que peut penser le peuple et oseront enfin se pencher sur le désarroi profond dans lequel nous ont placés une société ouverte et un capitalisme mondialisé. Or la manière dont les membres du gouvernement s’évertuent à évacuer tous les sujets sensibles, dont l’immigration, du grand débat… lire la suite

Pilaf

(Suite) Mais même quand ils nous parlent de forte mobilisation des GJ (et c’est rare quand ils disent ça, de plus, ce n’est pas dit partout), à côté de ça, il est toujours donné des chiffres du nombre de GJ, rocambolesques, totalement bidons, car très bas par rapport à ce qu’on voit et c’est comme ça depuis le début !

Pilaf

Explosion à Paris : «Le bilan s’annonce lourd», selon Castaner http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-plusieurs-blesses-dans-une-tres-forte-explosion-rue-de-trevise-12-01-2019-7986981.php
On ne sait pas mais on constate que c’est tombé en plein le jour de la manifestation du samedi des GJ. Et avec ce gouvernement au pouvoir qui considère que la vie des Français vaut autant que celle des mouches… Le doute est permis… Car ça a détourné en partie l’attention sur les manifestations des GJ, en tout cas, à l’heure où j’écris.

Et pour ce jour, il est indiqué une forte mobilisation des GJ.

senechal

Christophe à la maison, Ben Allah en prison!.