1

Gilets jaunes : le charlot Boulo appelle à ne pas voter Zemmour

Vous souvenez-vous de François Boulo ? Non ?

Il s’est fait connaître comme avocat « Gilet jaune » et s’est désigné comme le porte-parole des Gilets jaunes.
Il a alors enchaîné les plateaux de TV Libertés à CNews en passant par BFM TV.
Mais on n’avait plus entendu parler de lui juste après la fin du « mouvement des Gilets jaunes ».
François Boulo est comme son homologue de TF1. Blague à part !
L’avocat Boulo s’était fait oublier juste au début de la campagne présidentielle.

Totalement absent pendant la crise sanitaire, en lançant sa chaîne Praxis, il vient nous ramener dans le droit chemin.

Boulo s’inscrit dans la lignée de Trouble Fait. Sa dernière trouvaille est une vidéo pour nous inciter à ne pas voter Z.
C’est qu’il est courageux le Boulo, comme Trouble Fait !
Tout deux reprochent à Z d’être propulsé par le méchant riche milliardaire Vincent Bolloré.
Je ne me suis pas infligé sa vidéo. Mais Boulo nous rappelle en quoi l’extrême gauche a noyauté le mouvement des Gilets jaunes.

Boulo, Maxime Nicole et Rodrigues ont complètement pourri le mouvement juste pour satisfaire leurs ambitions personnelles.

À vrai dire, j’avais plus d’estime pour un travailleur qui a cotisé toute sa vie mais dont la dernière taxe est la goutte d’huile qui a fait déborder le bidon.
En revanche, voir des jeunes c***s qui ont souvent pas assez ou peu d’expérience jouer les rebelles m’écœure.
Je ne me permettrai pas de faire la leçon à Patrick Jardin, Pierre Cassen et bien d’autres auteurs sur RL.
De plus, ça n’a rien de courageux de dénigrer Z ou MLP.

À croire que le Boulo avait oublié qu’il manifestait contre le gouvernement Macron lors de la crise des Gilets jaunes.

Pourtant j’ai été critique envers Di Vizio, je lui reconnais son répondant et une certaine détermination.
Dans un autre style, il y a l’excellent Pierre Gentillet qui n’avait pas besoin de porter un gilet jaune.
Boulo est un jeune prétentieux qui se refait une santé juste en faisant une chaîne YouTube.

D’ailleurs si c’est pour reprocher à Z d’être soutenu par Bolloré, Trouble Fait ou Boulo, pourquoi vous ne dîtes rien à propos de Niel, Drahi ou LVMH qui ont bien plus de médias pour bien garder leur poulain ?

C’est là que la gauche nous rappelle son sectarisme. Bolloré a eu le malheur d’avoir permis à Z de s’exprimer sur CNews.

Et encore, si on regarde CNews, ce n’est pas plus une chaîne « dite » d’extrême droite mais une véritable chaîne d’opinions.

Si Z a fait parler de lui depuis ses débuts dans les médias, on risque plus facilement d’oublier Boulo et sa chaîne Praxis.
Quentin Journeaux