Gilets jaunes : l’étincelle dont nous rêvons tous ?

En attente de l’étincelle. Tel est le titre que j’envisageais de donner à cet article pour RL. Pourquoi ? Parce que les commentaires de lecteurs que l’on peut lire dans la foulée des articles de la réinfosphère expriment de façons diverses notre questionnement général. Ce questionnement est fondé sur un sentiment qui va du simple agacement à l’indignation la plus totale qu’inspirent nos gouvernements depuis plus de trente ans, la mondialisation imposée, le communautarisme forcé, l’immigration folle, la justice bafouée par elle-même, la police neutralisée, des médias laquais, le déni des réalités élevé au rang de parangon de l’esprit critique, le maman-bobo et ses petites bougies, vertu cardinale de la dévirilisation sociétale, ce qui interdit de dire qu’un chat est un chat quand il fait « miaou » et que le Coran est le Coran quand il dit « tue le mécréant. »

Qu’est-ce qui a fait qu’on applaudissait Pétain en 40 puis de Gaulle en 44 ? Qu’on interdisait les garçons dans les chambres des filles des Cités U à Nanterre en mars 68 et qu’ont suivi mai et juin 68 dans les rues de Paris et la démission de De Gaulle en 69 ? Autrement dit, quelle étincelle ? Je suis convaincu que les historiens (mâtinés de psychologie) peuvent trouver dans notre Histoire un nombre effarant de déclenchements inattendus (et souvent meurtriers) d’événements majeurs. J’évoquerai à peine la dépêche d’Ems dont les commémorations du centenaire de 1918 n’ont pas fait état pour se concentrer sur les souffrances des Poilus, comme on s’est concentré sur les événements de mai ou sur les privations dues à la présence allemande sur le territoire sans jamais (surtout pas !) réexaminer les causes des désastres.

Venons-en à aujourd’hui. Quelle étincelle, dont on ne parlera pas dans 10, 20 ou 30 ans, déclenchera l’ouverture des yeux de ceux qui s’y refusent encore ? Le retour des juges dans leur rôle, la reprise en main des banlieues perdues, l’évacuation des politiques félons ou veules, le retour d’un esprit critique dans les médias ? Autrement dit, un changement drastique des dirigeants de ce pays et un « système des dépouilles » qui empêchera les hauts fonctionnaires de faire obstacle à la volonté populaire. Tout ceci qu’on ne peut souhaiter que démocratique pour autant que les dirigeants actuels ne tricheront pas et ne saliront pas la volonté populaire.

Pour ma part je suis convaincu que c’est un type d’événement comme le 17 novembre ou tel autre plus tard qui aura raison du piège de la dictature soft actuelle. Ou alors, il faudra attendre une troisième guerre mondiale lancée par quelque adversité asiatique ou moyen-orientale, ou par quelque crise monétaire majeure avec fermeture des banques, ou par quelque épidémie de grippe aviaire tuant de par le monde un ou deux milliards d’habitants. Ce qui ramènerait nos problèmes d’aujourd’hui à pas grand-chose. Ce n’était pas pour autant qu’il fallait ou ne fallait pas suivre de Gaulle en 1940, ni essayer ou pas de bien comprendre la dépêche d’Ems en 1918, ni autoriser ou pas les garçons chez les filles à Nanterre. Mais cela aurait évité tant de malheurs si on avait vu clair dans ce qui nous contraignait à ces choix !

En attendant, vive les gilets jaunes !

Roger Champart

image_pdf
0
0

28 Commentaires

  1. Lisez et relisez la fable de LaFontaine « Le torrent et la rivière »
    Les gilets jaunes c’est le torrent
    Heureusement il y a derrière la rivière qui nous sauvera prochainement !!

  2. Les gilets jaunes, des gauchos en mal de pouvoir, et qui ne savent que beugler…
    Heureusement, les français ne sont pas dupes et n’ont pas suivi. Maintenant, on va pouvoir travailler normalement et essayer de remettre la France debout.
    Allez Monsieur Macron, ne lâchez rien.
    Un français normal qui paye ses impôts et qui va travailler en voiture…

  3. Une Jacquerie ? On sourit… Gilets Jaunes…
    Deux Jacqueries ? On rit … Ecologistes…
    Trois Jacqueries ? On barrit ! Islamisme…
    Ensuite ? On expédie !

  4. Je ne peux pas manifester mais je soutiens totalement les gilets jaunes . Quelle honte ces francais qui dans leurs voitures n’ont pas la patience d’attendre le passage et insultent ou foncent sur les gilets jaunes . C’est une question de survie pour la france il faut mettre macron et son gouvernement dehors.

  5. Nous ne « rêvons pas » d’une étincelle, nous sommes dans le réel et nous voulons plus de Libertés, plus de démocratie, plus de sécurité…et plus de pouvoir d’achat aussi, d’où ce mouvement de protestation contre les impôts de toutes natures. Et c’est pas gagné!
    Voyez comme une préfète d’Indre et Loire considère les manifestants « ILLÉGAUX ».
    A-t-elle reçu des consignes de Castaner ou est-ce son propre engagement qui l’amène à déraper?
    Sur le « tweet » de la préfète:
    • Des tensions ont été constatées entre les citoyens automobilistes et les manifestants illégaux, Chinon Saint-Cyr Nazelle-Négron Amboise Azay. « Des poursuites seront engagées », indique la Préfecture.

    La liberté constitutionnelle de manifester n’est pas à son programme!

  6. Les deux GRANDS instigateurs de nos maux sont:
    1- la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat du 26/12/1905. Déchristianisation de la France et donc perte d’une oeuvre commune qui rapprochait les gens.
    2- Mai 1968 et la volonté immature de la part des gens de vouloir tout tout de suite et de s’affranchir des contrantes sociétales.
    Exemple de la Pologne où le pays est officiellement catholique, et où les traditions sont préservées. Eux ont fêté l’armistice de 1918 dignement … On voit leur qualité de vie, et la nôtre. Je ferai un article pour RL bientôt à ce sujet.
    ET nous , nous voilà en 2018 avec un peuple désuni de consommateurs que seuls les problèmes de portefeuille réveillent de temps en temps…….

    • Je vous rejoins dans votre commentaire.
      Bien qu étant favorable à ce type d initiative, et ravi de voir que les syndicats sont ridiculisés via cet « acte de défiance », je suis déçu de voir que seul un motif pécunier pousse les gens dans la rue.
      La sauvegarde civilisationnelle est définitivement un thème de « facho » en France, à la différence des pays de Visegrad. Le travail de fond des journalistes a payé. On lit Zemmour, mais en cachette.

  7. Pour moi, les choses sont claires : le salut de la France viendra d’un évènement inattendu !

  8. Vous rêvez la majorité des personnes présentes sont des gens de gauche voir d’extrême gauche. De plus cette initiative citoyenne n’a absolument rien à voir avec l’immigration ou l’islam, c’est juste pour une question de portefeuille des français donc dés lors que Macron reviendra sur sa décision d’augmenter la taxe des carburants le mouvement s’essouflera. Enfin honnêtement je m’attendais au moins à 500 000 personnes dans les rues, en vérité c’est à peine 50 000. Autre chose les gens qui ont voté Macron ne l’ont pas fait par conviction c’est juste qu’ils ne voulaient ni de Fillon ni de Marine, les résultats sont là quand on additionne les scores de Mélenchon, de Hamon, de Poutou, du PC et de l’aile gauche de Macron on obtient bien une majorité de gens de gauche en France !

  9. De quelle etincele parlez vous ,bloque les Francais ,ne gene pas les politiques a se deplaces,je pense plutot a un petard mouille.

    • Pas faux mais le mouvement peut évoluer. Un cortège est prévu aussi vers l’Elysée.

  10. hélas, mais ne rêvez pas! les veaux ont la mémoire très courte dans l’isoloir

  11. Noël arrive, pas de mouvement durable possible.
    Ce qu’il faudrait c’est que à partir du 2 janvier, tout les lundi ( ca prolongera le week end) nous soyons tous devant nos conseils régionaux, centre des impôts, mairies et blocage complet, exigeant la demission de macron, jusqu’à obtention de nouvelles élections.
    Tout revoir le système republicain pour qu’il soit enfin fait pour et non contre la population.

    • Si vous allez jusque-là, alors pour que ça vaille la peine ne changez pas d’intérimaire mais de régime, et de moteur de régime.

Les commentaires sont fermés.