GJ massacrés : le formidable « j’accuse » de Jean-Yves Le Gallou contre les journaleux

Publié le 24 janvier 2019 - par - 222 commentaires - 5 960 vues
Share

Fiorina, avant

Fiorina, après

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la presse n’a pas bonne presse parmi les Français : seulement 50 % des Français lui font à peu près confiance.

https://www.liberation.fr/france/2019/01/24/les-francais-font-de-moins-en-moins-confiance-aux-medias-d-information_1704808

« Les journalistes sont toujours autant soupçonnés d’être serviles : un quart des individus interrogés jugent qu’ils ne résistent pas aux pressions des pouvoirs politiques ou économiques. De quoi inviter la profession à une vaste autocritique. »

Il est vrai que la presse lambda est clairement orientée et que lorsque l’on s’informe auprès d’elle, on frise souvent la crise de nerfs, tant la désinformation, le mensonge, la déformation des faits, le travestissement des pensées, la mauvaise foi, le politiquement correct de gôche sont courants.

Mais il y a un domaine où la presse s’est carrément surpassée ces derniers temps : c’est le mensonge, plus encore, la véritable omerta concernant les blessures des manifestants et le nombre inouï de blessés.

Il est vrai aussi que la presse a de beaux exemples haut placés. Par exemple le joueur de poker qui nous tient lieu de ministre, qui déclare avoir eu un parrain dans la mafia, le caïd de la Dream Team Christian Oraison abattu par balles en 2008. Castaner n’a-t-il pas dit récemment qu’il y avait seulement quatre blessés graves chez les Gilets jaunes ?

https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/22/gilets-jaunes-castaner-donne-un-bilan-des-blesses-par-lbd-pour-la-premiere-fois_a_23649675/

Or Castaner ment, ce sont au moins quinze personnes qui ont perdu un œil chez les Gilets jaunes depuis le début. Sans parler des autres blessés graves, de ceux qui sont défigurés, qui ont perdu une main, de ceux qui sont dans le coma, artificiel ou non. Cent neuf blessés très graves au moins. Et bien d’autres un peu moins graves. Le journaliste indépendant David Dufresne essaie d’en rendre compte. Les hématomes, les fractures, les plaies ouvertes au niveau de la tête, les jambes incrustées de morceaux de grenades n’ont pas pu être comptabilisés.

Pas un mot sur ces blessés au 20 h. Ni dans la presse écrite.

Jean-Marc Michaud qui a perdu un œil témoigne :

https://www.atlantico.fr/video/3564051/gilets-jaunes-blesses–l-emotion-de-jean-marc-michaud-sur-le-plateau-des-terriens-du-dimanche-thierry-ardisson

Jean-Yves Le Gallou, dans un véritable « j’accuse » à la Zola, avec la vigueur et l’indépendance qui le caractérisent, vient de monter au créneau pour dénoncer la violence de la répression effectuée par les forces de l’ordre. C’est une violence qu’on n’avait plus vue depuis la guerre d’Algérie. Il accuse les médias de n’en avoir rien dit :

https://www.facebook.com/tvlibertes/videos/361107601287417/

Il est clair qu’en cachant ces violences qu’ils ne pouvaient pas ignorer, les médias les ont rendues possibles, et même, encouragées.

Jean-Yves Le Gallou nous livre des noms : Jean-Michel Aphatie, Apolline de Malherbe, Patrick Cohen, Gilles Bouleau, Ruth Elkrief, Anne-Sophie Lapix, Luc Bronner, etc. Honte à eux.

Des gens qui venaient pacifiquement manifester ont été gravement blessés. Dans le cas de Fiorina, étudiante de 20 ans qui faisait sa première manif, c’est au moment où elle cherchait à quitter la manifestation qu’elle a perdu un œil. Les forces de l’ordre l’ont attaquée, visée, alors qu’elle était immobile dans l’attente de pouvoir partir.

On croyait naïvement que les forces de l’ordre avaient pour mission première, dans les manifestations, de protéger les manifestants. Or elles les ont traités comme s’ils étaient l’ennemi à abattre, allant jusqu’à organiser des nasses où les manifestants étaient piégés,  sans doute pour mieux pouvoir les atteindre avec leurs gaz et leurs Flash-Balls.

Le peuple de France tombe des nues devant tant de duplicité criminelle des donneurs d’ordre et de la presse.

Rappelons que le droit de manifester est inscrit dans l’article 20 de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et qu’en vertu de cela, si une manifestation doit en principe être déclarée, elle n’a pas à être autorisée.

Les Gilets jaunes étaient à mille lieues de pouvoir penser qu’ils n’allaient pas à une manifestation, mais à une exécution dans laquelle ils seraient tirés comme des lapins.

En cause, le fameux LBD dont même Jacques Toubon, un temps surnommé Toutcon, demande l’interdiction. Castaner va les équiper de caméras, ce qui prouve bien qu’il reconnaît leur dangerosité.

Leur utilisation doit être suivie par la démarche du tireur d’aller voir si le tiré va bien. Quelle hypocrisie ! On tire, et puis ensuite on va voir si l’autre n’est pas mort. De qui se moque-t-on ?

La presse dans cette histoire n’a pas du tout fait son métier. L’ineffable Marlène Schiappa, dont on se demande toujours pourquoi elle est ministre, a tweeté qu’en démocratie la liberté de la presse est inattaquable. Mais justement, la presse n’est pas libre. Elle est aux ordres. Salariée et subventionnée à dire ce que le gouvernement veut qu’elle dise. C’est à cause de cela que les sites de réinformation fleurissent.

Mais ils ne tient qu’aux journaleux de reconquérir leur liberté perdue. Par des informations honnêtes et objectives, sans idéologie. À ce moment-là ils redeviendront ce qu’ils ne sont plus : des journalistes.

Les journaleux feraient bien de retrouver une éthique. L’éthique est une condition sine qua non de l’écriture journalistique. À trop l’oublier, les journaleux risquent bien un jour de recevoir un retour de bâton. Ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes.

Sophie Durand

Print Friendly, PDF & Email
Share

222 réponses à “GJ massacrés : le formidable « j’accuse » de Jean-Yves Le Gallou contre les journaleux”

  1. Pilaf dit :

    https://www.fdesouche.com/1147501-actexi-jerome-rodrigues-lune-des-figures-des-gilets-jaunes-proche-deric-drouet-va-perdre-un-oeil-suite-a-un-jet-de-grenade
    #ActeXI : Jérôme Rodrigues, une figure des Gilets Jaunes, proche d’Éric Drouet, « va perdre un oeil » suite à un jet de grenade (MàJ : l’IGPN saisie)

    Florilège de réactions en-dessous du tweet de Vincent Glad avec la photo de Jérôme Rodrigues blessé (Attention, ces réactions sont à vomir, c’est de la haine à l’état pur, c’est de l’encouragement à la violence et aux mutilations sur les GJ, ça doit être des macronistes)
    https://pbs.twimg.com/media/Dx3e-UfXgAAHdP9.jpg:large

  2. Pilaf dit :

    Paris. Descente de police chez les Identitaires
    Les policiers ont interpellé sur place des militants qui étaient en train « de s’équiper », selon la terminologie policière, avant de rejoindre les manifestations des Gilets jaunes. Leur objectif, selon les renseignements des policiers : se battre avec « des Antifa », ces militants d’ultra-gauche avec lesquels ils sont en conflit ouvert. https://www.fdesouche.com/1147717-paris-descente-de-police-chez-les-identitaires

    On constate qu’ils n’ont pas interpellé les « antifas » mais les Identitaires ! Ce sont des arrestations contre des opposants politiques !

  3. Pilaf dit :

    2 – Quand on est parties les voir après qu’ils se soient tous regroupés, ils nous ont dit qu’on était des racistes parce que j’ai dit que le monsieur était noir.» https://www.fdesouche.com/1147647-une-mere-ayant-recu-un-flashball-dans-le-sein-quand-jai-demande-aux-policiers-le-matricule-du-monsieur-en-precisant-quil-etait-noir-ils-ont-dit-quon-etait-racistes

    Ces policiers de la BAC sont à vomir !

  4. Pilaf dit :

    1 – Lors de l’Acte XI des Gilets Jaunes à Lyon, une mère et sa fille disent avoir été violentées par des policiers alors qu’elles portaient secours à un handicapé matraqué par ces derniers.
    Kelly (GJ) : «Un handicapé en fauteuil roulant insultait la BAC, puis la BAC est arrivée et lui a mis des coups de pied, de bouclier et l’ont matraqué. Ma mère et moi sommes allées l’enlever, et à ce moment-là, ils nous ont mis des coups de matraque et nous ont tirées dessus au Flash-Ball. Elle en a reçu un dans le sein et moi dans le bras. Ils étaient à 3 mètres, à bout portant, ils n’ont pas le droit, et ils nous ont bien matraquées derrière.»
    Virginie (mère de Kelly) : «On est allées les voir après pour demander le matricule du monsieur car on savait sa couleur de peau différente des autres….

  5. Pilaf dit :

    À l’Onu, Moscou compare la situation au Venezuela aux manifestations des Gilets jaunes https://fr.sputniknews.com/international/201901261039794667-france-venezuela-gilets-jaunes/
    Au Venezuela, même si des manifestants ont été tués, la comparaison est tout à fait logique car en France, des manifestants se font mutiler, ils seront marqués à vie, et ils auront un handicap ! Même si ce n’est pas tué à proprement dit, faire des mutilations sur des manifestants, c’est comme « tuer » leur vie. On n’est pas loin de tuer des manifestants, c’est plus hypocrite en France de mutiler plutôt que de tuer pour moins choquer les gens alors que mutiler, c’est comme « tuer » la vie de ces gens !
    En France, certains oublient aussi cette dame âgée qui a été tuée par accident par une grenade lancée par un CRS…

  6. Travier dit :

    J-Y LE GALLOU, « LA TYRANNIE MEDIATIQUE » 2013, 379 p.
    Chap13 : « l’intelligence en quarantaine : les imposteurs partout, les penseurs nulle part », …le prix Nobel d’Economie, M. ALLAIS, censuré en 2005, avt le référendum, par le monde, le figaro, les échos et la tribune, dits économiques (surtout sectaires).
    Seule l’Huma accepte sa tribune libre qui exprime 1opinion dissonante par rapport à l’oligarchie favorable à la Constitution européenne.
    Au chapitre des imposteurs, il y a le bhl, ce guignol prétentieux, et l’affaire Botul, philosophe FICTIF inventé par 1 journaliste du Canard enchainé.
    Le bhl 2010 (De la guerre en philosophie, 2010) cite longuement les réflexions de Botul et son oeuvre majeure « la vie sexuelle d’E. Kant » !! ENORME !
    Le clown continue à pérorer dans les médias !

  7. La_Soupape dit :

    @ Denys
    Pauvre connard !

  8. Pilaf dit :

    Gilets jaunes: les 500 plaintes contre Christophe Castaner classées sans suite http://www.francesoir.fr/politique-france/gilets-jaunes-les-500-plaintes-contre-christophe-castaner-classees-sans-suite
    On se demande bien pourquoi ? Ah mais ne serait-ce pas parce que nous sommes en dictature, que la police, l’IGPN, la justice etc… rien n’est indépendant, tout est aux ordres et noyauté par le gouvernement ?

  9. Pilaf dit :

    Gilets jaunes : à Montpellier, la BRI a tiré au fusil à pompe avec des munitions en plastique
    Selon Mediapart, lors d’échauffourées ayant eu lieu durant l’acte IX des gilets jaunes, le samedi 12 janvier à Montpellier, la brigade de recherche et d’intervention (BRI), une unité spécialisée de la police, a tiré au fusil à pompe des munitions en plastique, dites «bean bags», sur des manifestants.
    http://www.fdesouche.com/1147197-gilets-jaunes-a-montpellier-la-bri-a-tire-au-fusil-a-pompe-avec-des-munitions-en-plastique

  10. Dobermann dit :

    6-Vote à la proportionnelle.Abolition du droit du sol, du regroupement familial, de la double nationalité, avec effet rétroactif aux années 1960.
    7-Suppression des aides aux migrants, ce qui les inciterait à dégager de chez nous.
    8-Abolition également des privilèges et retraites royales après leur mandat ou à leur retraite concernant les politiques, avec effet rétroactif sur 20 ans.
    9-Dissolution des associations immigrationnistes.
    10-Fin des versements des retraites à l’étranger

  11. Dobermann dit :

    Il faut participer au débat sur la plateforme internet qui sera en ligne à partir du 21.01.2019
    Perso., moi je réclame un débat sur les FONDAMENTAUX de la société Française dans laquelle je veux vivre, celle de mes parents et celle de mes grands parents, à savoir :

    1-L’interdiction de l’islam qui pose probléme à nos sociétés occidentales à TOUS les étages.
    2-La destruction pure et simple des mosquées salafistes et wahabites.
    3-La fin de l’immigration incontrolée.La fin du regroupement familial La re-migration. L’immigration choisie : des gens qui ont soit de la matiére grise soit de l’argent uniquement (comme en Australie).
    4-La fin des paradis fiscaux et saisies de tous biens à ceux qui entravent les régles et trichent.
    5- 1 seul député par département, 30 sénateurs.

  12. maujo dit :

    Alexandre Langlois est policier. Menacé par sa hiérarchie pour « déloyauté », il dénonce la gestion du maintien de l’ordre par le gouvernement dans le cadre du mouvement des gilets jaunes,