Gilets jaunes : Pourquoi “Tir à vue”, de Fiorina Lignier, m’a bouleversé

Publié le 15 novembre 2019 - par - 29 commentaires - 3 376 vues
Traduire la page en :

Fiorina Ligier a eu la gentillesse de me faire parvenir son livre “Tir à vue, La répression selon Macron”, il y a quelques jours, et, par le plus grand des hasards, je l’ai fini ce jour, juste un an avant le lancement du formidable mouvement des Gilets jaunes.

Je suis sorti, à la lecture de ces 246 pages, éditées par Via Romana, bouleversé, ému et encore plus remonté contre le gouvernement Macron-Philippe-Castaner-Belloubet.

Je pensais pourtant parfaitement connaître l’histoire de Fiorina Lignier, depuis que le 8 décembre, à l’occasion de l’acte IV des Gilets jaunes, sur les Champs-Elysées, elle avait été touchée par une grenade, et avait perdu son oeil, à 20 ans. J’avais même réalisé une interview de son compagnon, Jacob, lui aussi âgé de 20 ans, qui était à ses côtés au moment du drame.

https://ripostelaique.com/author/maxime-jacob

Alors, pourquoi la lecture de ce livre, dont je connaissais les grandes lignes, a-t-elle pu me bouleverser à ce point ?

D’abord parce que Fiorina pourrait être ma petite-fille, et que je la retrouve un peu dans l’aînée de mes petites-filles. Elle est étudiante en philosophie, a déjà sa conception de la vie et du monde, et une structure liée à la philosophie. Elle a compris, comme son compagnon Jacob, ce qu’il y avait derrière la révolte des Gilets jaunes, la France des oubliés et des méprisés. Et c’est pour cela qu’avec son fiancé, davantage politisé qu’elle, pour la première fois de sa vie, elle se retrouve à une manifestation, sur les Champs-Elysées, ce 8 décembre.

L’histoire est connue, ils sont bloqués sur les Champs-Elysées par les forces de l’ordre, des racailles pillent un magasin, ils se mettent sur l’autre côté du trottoir, et, sans raison apparente, alors que leur groupe ne présente aucune menace, un CRS, à 50 mètres, la vise délibérément au visage. Elle se retrouve au sol, sans comprendre ce qui lui arrive, craignant de mourir.

Ce sort est arrivé à des centaines de Gilets jaunes, dont une vingtaine, dont le plus célèbre, Rodrigues, perdront un oeil. Mais tout cela, aussi révoltant soit-il, n’est pas concret. Ce que j’ai appris, à la lecture de ce livre, est la réalité du vécu de tous ceux que, comme Fiorina, on a appelé les Gueules cassées par le gouvernement Macron, et notamment par le ministre de l’Intérieur, Castaner.

Le livre est fort bien construit. Fiorina nous avoue qu’il a été écrit à quatre mains avec Jacob, son compagnon, qui l’a assisté dans tous les moments difficiles de cette année cauchemardesque. L’ouvrage alterne des analyses politiques sur la réalité du mouvement des Gilets jaunes, sur le côté populaire de ses origines, sur le combat impitoyable qui lui a été mené par l’appareil d’Etat, gouvernement, journalistes, juges et hiérarchie policière. Il évoque également le rôle de la récupération gauchiste et syndicale, et du torpillage d’un mouvement qui ébranlait ce régime. Tout est dit, et fort bien dit.

Mais entre ces analyses politiques, il y a le réel. Fiorina, petite femme de 1,50 mètre pour 45 kilos, perd 7 kilos dans les huit premiers jours de son hospitalisation. Elle n’a pas seulement l’oeil gauche atteint, elle a toute la partie gauche de son visage brisé (d’où l’expression des Gueules cassées). Elle va subir, en une année, quatre interventions chirurgicales lourdes. Elle espérera que son oeil pourra être sauvé, il ne le sera pas. Elle espérera qu’on pourra le lui conserver, cela se révélera impossible. Elle pensera être tirée d’affaire avec la pose d’un prothèse, hélas, les choses se compliqueront. Elle vivra dans la douleur physique tous les jours. Elle ne pourra plus, longtemps, supporter la lumière. Elle sera incapable de manger normalement de longs mois, devant se contenter d’une alimentation faite de compotes. Elle ne pourra longtemps tenir debout, devant s’appuyer en permanence sur l’épaule de Jacob. Habitant Amiens, elle multipliera les trajets, 3 heures aller, autant au retour, à Paris, pour se contenter souvent de consultations médicales d’un quart d’heure. Elle multipliera les crises de douleur insupportables qui l’obligeront à aller aux premières urgences disponibles et d’y rester des longues heures en attente. Elle découvrira que, s’il y a des spécialistes médicaux exceptionnels dans nos hôpitaux, il y a aussi de sacrés tocards, comme cette psychologue qu’elle évincera rapidement.

Cela sera une année universitaire de perdu, pour elle, et davantage, car elle n’était pas en état, en octobre 2019, de reprendre les cours. L’énoncé de ses souffrances quotidiennes, malgré un mental et une force psychologique exceptionnelle, ne laissent pas indemne le lecteur. Comment un régime, en France, a-t-il pu traiter ce qu’il y a de meilleur dans notre peuple, et Fiorina en fait partie, avec une telle barbarie, quand il fout une paix royale aux racailles et aux gauchistes ?

Malgré ce drame, Fiorina découvrira la solidarité, qui viendra essentiellement du camp patriote. A l’initiative de Damien Rieu, militant identitaire, une cagnotte sera mise en place, qui récoltera la somme de 50.000 euros. Elle en aura bien besoin, entre tous les allers et retours Amiens-Paris, les lourdes démarches administratives que sa situation nécessitait, et les frais judiciaires nécessaires pour pouvoir se défendre, face au lourd préjudice subi. Elle découvrira la solidarité de Jean-Yves Le Gallou et de son épouse Anne-Laure Blanc, qui l’épauleront au mieux pour la soutenir, de manière financière et militante, dans les lourdes épreuves qui l’attendent encore.

Mais la plus belle histoire demeure l’amour entre Fiorina et Jacob. Voilà un jeune garçon qui, à l’âge de vingt ans, se retrouve avec la femme qu’il aime qui n’est plus du tout la même, ni physiquement, ni mentalement. Beaucoup de jeunes hommes, à son âge, auraient pris la fuite, ne se sentant pas capables de faire face à une telle situation. Or, il a toujours été présent, dès les premiers jours, et encore à présent. Il a réussi, à l’âge de vingt ans, la prouesse d’être toujours aux côtés de Fiorina, quand elle était hospitalisée, quand elle allait être opérée, quand il fallait l’accompagner d’Amiens à Paris, et la rassurer au quotidien.

Militant politique, il a mené le combat pour que ce drame ne demeure méconnu. Il a tout fait pour le médiatiser, et a entrepris les démarches judiciaires et policières qu’il fallait. Mais surtout, il a réussi cette prouesse tout en continuant ses études, et en faisant valider son année universitaire.

Quand l’ouvrage se termine, Fiorina se préparait à subir une cinquième intervention chirurgicale. Espérons que cela soit la bonne, et qu’elle pourra enfin poursuivre son existence, qui ne sera plus jamais la même, débarrassée de ses souffrances.

Je conseille vraiment à tous ceux qui, à un moment donné, se sont investis dans le mouvement des Gilets jaunes (ou qui y sont peut-être encore), la lecture d’un livre qui aide encore davantage à comprendre la pourriture de ce régime, et à le combattre avec encore plus de détermination.

Pierre Cassen

Commander le livre :

http://via-romana.fr/reinformation/339-tir-a-vue-9782372711425.html

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
platipus

Super slogan et superbe photo!

Million

Merci a Pierre pour ce bel article et bien-sûr avoir envie de lire le livre de cette gamine courageuse, ainsi que son compagnon, j’ai été reès emue.

POLYEUCTE

“Gueule Cassée” ? Quels beaux mots qui nous rappellent tant de souffrances dues à la Guerre. Une Loterie porta ce nom des années durant… pour les aider.
La Loterie macronienne se transforme en hasard de tirs de LBD…
Elle a gagné ? Mon oeil !
Les anti islamophobie, Eux, voient, de leurs deux yeux, la Victoire finale…

Charles

“Castaner mort de trouille devant les banlieux” et pourtant il avait un protecteur “Christian Oraison” tué par balles en 2008, Oraison braqueur de banque, il appartenait au grand banditisme dont le parrain Marseillais était Zampa !

Chriss44

Vous imaginez si c’eût été une racaille ? Ça aurait fait la une des médias pendant une semaine au bas mot. Et on entendrait des mots du genre : “violences policières, racisme d’état, minorités stigmatisées, Islamophobie, plan d’action pour les quartiers, 500 millions débloqués d’urgence” et j’en passe. Courage à ces deux jeunes, respect au garçon. Je sais de quoi je parle. Toute la jeunesse n’est pas pourrie. Il faut juste savoir l’écouter et lui permettre de parler.

joseph d arimathie

cette jeunesse la est l avenir de la france car ils sont courageux , intelligents et honnetes .c est eux qui reconstruirnt la france ; dis je les larmes plein les yeux !…

adler

J’ai eu voté pour J-M- LE PEN. Maintenant je vote pour sa fille, même si tout ne me convient pas dans ses discours ou débat. Par contre j’ai été choqué de la tournure de son face à face avec MACRON, qui l’a démolie, et qu’elle s’est laissée démolir. Peut-être parce qu’elle n’était pas prête. Je vais peut être me faire invectiver mais pour 2022, je ne la vois pas élue. Pour plusieurs raisons. Elle dévie sur certains sujets et a peu de monde derrière elle pour former un gouvernement. Sa nièce aurait plus de chances. C’est mon avis ni plus ni moins. Si Marine LE PEN réussit je m’inclinerai et me serais trompé, et tant mieux. Quant à MACRON, avec toutes les saloperies qu’il fait aux français, je ne comprends pas que des imbéciles, des benêts, l’idolâtrent.

Million

Je pense exactement comme vous, vous lisez dans mes pensées, mais on a pas le choix, merci de votre franchise, quand on aime notre France, salut patriote.

Fleur de Lys

Fiorina Lignier : “Pour moi, le mouvement les gilets jaunes, c’est la vraie France qui se réveille” (VIDEO)

A l’occasion de la sortie de son livre Tir à vue, la répression selon Macron, la jeune Fiorina Lignier, qui avait perdu un œil après un tir de LBD, évoque sa période d’engagement dans le mouvement des gilets jaunes au micro de Boulevard Voltaire.

https://www.bvoltaire.fr/fiorina-lignier-pour-moi-le-mouvement-les-gilets-jaunes-cest-la-vraie-france-qui-se-reveille/

PANDRE

Qu’aurait’il fait subir à son peuple s’il était à la tête de la Syrie?

Brise-Lame

Le visage de Fiorina, c’est celui de la France.

André LÉO

Autant de mutilés par une police politique au service d’un pouvoir personnel au service du système financier mondialiste dominant, cela ne s’était jamais vu en France, ni ailleurs que dans les dictatures et les républiques bananières.
“Viser la tête” avec leurs lance-boulets, c’est INTERDIT pour les policiers, gendarmes et CRS. Il semble, au regard de ce que l’on sait désormais, que les tireurs qui “visaient précisément la tête” des présents, surtout des moins mobiles et des moins agressifs étaient “en service commandé”.
Et le petit peuple aux écrans plats allumés 24h/24, reste toujours le cul rivé à son canapé ikea!

Carter

Je n’ai pas voté Macron, j’ai voté Marine. Mais franchement, si j’avais voté Macron, et avec ce que son gouvernement a fait subir à certains Gilets Jaunes, je ne serais même pas capable, aujourd’hui, de me regarder dans un miroir.

THE-END

c est sur !!!.

Jonathan

Merci, Pierre, pour cet article émouvant et humain.

Nous n’avons pas oublié Fiorina. Ni tous les autres, hommes ou femmes, jeunes ou moins jeunes, victimes de ce régime abject et de sa folle répression policière.

Je vais commander le livre.

Cran

Castaner, équarrisseur de gilets jaunes et mort de trouille devant les banlieues.

patphil

quand je vois ces gueules cassées, j’ai la nausée qui se transforme en N

THE-END

Je connait l histoire mack-rond n aime pas qu ‘ on lui fasse de de l’œil il préfère les blacks bien montés (hallah est plus grand havek les kloows d état) .

chrisomac

Lamentable France, après le Vel d’hiv on aura eu Castaner.

Jonathan

Et aux Champs-Elysées comme au Vel d’Hiv, toujours ces mêmes flics aussi bornés que malfaisants, complices des pires dirigeants.

Furax

L’auteur de ce tir criminel dort du sommeil du juste, sous sa médaille du déshonneur de la Police, dédicacée par Macrotte et Castamerde. Il n’y a pas eu de violences policières dit l’ajustice franc-macronne! plus salauds que ça on cherche! A l’abordage et pas de quartier! Les forces de l’ordo ab chaos ont montré leur vrai visage. Cette jeune fille aura fait preuve d’un courage qui doit nous servir d’exemple, Ni pardon, ni oubli! Vengeance!

François Desvignes

LR le PS LFI le PC sont morts de nous avoir mentis.

Le régime est mort le jour où il a tiré sur les Français, outrance que n’avez osée ni le LR ni le PS ni le PC ou LFI.

La police va devoir choisir son camp :

– continuer à viser délibérément les yeux pour servir ceux qui la paient
– ou retourner ses armes contre ceux qui nous trahissent.

Si nous admettons que la moitié de la police continuera à “viser les yeux” parce qu’il faut bien manger tous les jours, c’est donc bien que sa partie la plus honorable finira par retourner ses armes.

Aussi, avec les mutilés, on est passé de la manifestation à l’insurrection et donc demain , avec les valides,de insurrection à l’insurrection armée.

Ce jour là, Florina sera guérie et toujours à nos côtés.

Jacob

Pour ceux qui souhaiteraient un livre dédicacé de la part de Fiorina : 06 69 14 33 63.

Le Blob

À votre jeune âge c’est très louable de soutenir votre amie. À vingt ans, se faire marquer à vie de la sorte par la macronie est une abjection.

finance

Bravo ! Jacob , pour votre courage à tous les deux . Ne serait-il pas possible de porter plainte contre le gouvernement devant la cour européenne des droits de l’homme et demander dommage et intérêts ainsi qu’une somme conséquente pour la souffrance psychologique ?

Collet Jacques

Il ne faudra jamais oublier que Macron (et le boucher de la place Beauvau sous ses ordres) a mutilé et brisé la vie de centaines de citoyennes et citoyens écrasés par le système, plus à lui tout seul que tous les gouvernements de la Vème république qui l’ont précédé. Il n’y aura ni oubli ni pardon et cela sera payé un jour.

Regis31

Je suis d accord avec vous , mais reste à savoir , ce que les blessés vont voter aux prochaines élections. Personnellement, je ne me fais guerre d illusion.

Mary Beranic

Merci pour votre article émouvant sur la jeune Fiorina.

Perplexe

j’ai tjrs pensé TRES FORT à Fiorina qui a été une des premières très douloureuse victimes de macron/castaner
J’ai souhaité lui faire parvenir de l’argent, puis j’ai reculé à cause de l’injustice de la cagnotte du boxeur : j’achèterai donc plusieurs exemplaires de son livre que j’offrirai à mon entourage.
Je profite de ce billet, Pierre, pour vous demander de vous intéresser à 2 autres personnes très maltraitées :
1) le boxeur, donc, que devient-il ?
2) JULIEN ASSANGE, qui nous a rendu bien service en nous informant des turpitudes des gouvernants/oligarques. Je crois savoir qu’il va très mal et que nous devrions faire quelquechose pour l’aider. ???
MERCI

Lire Aussi