Gilets jaunes, racailles et casseurs : ce que j’ai vu lors de trois manifs parisiennes…

Publié le 27 décembre 2018 - par - 29 commentaires - 3 205 vues
Share

Manifs des Gilets jaunes les samedis 24 novembre, 1er décembre et 8 décembre.

En parcourant pendant des heures les différents terrains d’affrontement, à Paris, durant ces trois journées, voici ce que j’ai vu et entendu.
J’ai vu monter dans les avenues de la capitale le peuple de France, le petit peuple, ceux qui font marcher la machine… Ils allaient d’un pas alerte, le plus souvent en groupe, parfois en troupe, même si l’on remarquait des isolés, en nombre.
Il n’y avait pas la foule disciplinée, et remarquable de tenue, des manifs contre la loi Taubira. Il n’y avait pas la troupe disciplinée, entraînée et encadrée des manifs de la CGT avec leur sono ultra-puissante et leurs chars de défilé. Mais il y avait là les représentants de tout un peuple, manifestant leur engagement, que ce soit en groupe ou à titre individuel.

Le premier samedi, les Champs-Élysées étaient en partie ouverts aux manifestants, mais coupés aux abords du palais de l’Élysée pour éviter tout débordement potentiellement dangereux en direction de la demeure du président… La grosse majorité des manifestants étaient, à les écouter, des « Franciliens » et des provinciaux « montés » à Paris pour faire entendre leurs doléances au pouvoir en place. Ils se conduisaient, pour l’immense majorité, très convenablement.

Toutefois, un œil exercé, tant par les défilés de « la Manif pour tous » que par ceux de la CGT, notamment un 1er mai, faisait rapidement le tri. Il était facile de distinguer, au milieu des champs de jonquilles, deux sortes d’ivraie : les « casseurs » et les « racailles ». La première troupe s’est suffisamment fait connaître tant à Notre-Dame-des-Landes qu’à l’occasion des défilés du 1er mai de la CGT pour, facilement identifiable, être bien connue des forces de l’ordre. Pour ceux-là, ils cassaient tout leur saoul, ils étaient venus pour ça ! Et on les laissait faire, comme d’ailleurs pendant les manifs récentes des 1er mai 2017 et 2018 au moins – j’y étais et, pour la dernière, Benalla aussi… Peut-être un ancien ministre de l’Intérieur nous en donnera-t-il un jour les raisons… Pour moi, j’en imagine deux, qui se rejoignent : d’abord, dans le cadre des Gilets jaunes, disqualifier les manifestants honnêtes en leur imputant des dégradations tout à fait en dehors de leurs intentions, comme des bris de vitrines (blindées, ou du moins renforcées) ou des incendies de véhicules privés, ensuite appliquer le saint principe de nos préfets de police depuis les années Mitterrand, « pas d’ennemi à gauche ».

Les racailles, pour leur part, venaient pousser à l’insurrection, au désordre, le mettant à profit pour casser et piller. Leur « uniforme » les identifie aussi : casquette ou bonnet, tour de cou ou passe-montagne, blouson et jean collant ou pantalon de survêt, le tout de couleur noire ou gris foncé, et des « baskets » aux pieds. Ils tentent bien sûr, le plus souvent, de dissimuler leur faciès… Ceux-ci, m’a-t-il semblé, vont rarement au contact des forces de l’ordre, ils préfèrent agir sur les points faibles du dispositif pour casser, brûler et piller. Ils semblent pour une bonne part, tout comme les black blocs d’ailleurs, plutôt allergiques au gilet jaune, mais si celui-ci leur permet de manœuvrer plus sereinement, il sort sans doute du sac assez rapidement… Ils agissent aussi toujours en bandes, de quatre à quinze individus.

Il y avait aussi, du moins dans la première manif, de simples observateurs venus des banlieues. Ainsi, dans une rue proche des Champs, me suis-je fait remonter par un groupe d’une demi-douzaine de jeunes hommes, sans doute assez peu familiers de ces quartiers pour s’extasier sur la richesse évidente des commerces et des immeubles, se proposant de « foutre tout ça en l’air » – entendu de mes deux oreilles, et, compte tenu de l’ambiance générale, je ne l’ai pas pris pour une simple plaisanterie…

J’ai vu aussi, de mes yeux vu, un groupe opérationnel de ces racailles édifier rapidement une barricade de fortune en déplaçant les imposantes jardinières qui entouraient la terrasse d’un restaurant de luxe jusqu’au milieu de la chaussée, sur une avenue partant de l’Étoile – Marceau, Kléber ou Iéna, je ne sais plus… Aucun d’eux ne portait de gilet jaune.
J’ai aussi vu de ces casseurs très spéciaux que sont certaines phalanges de policiers en civil, casseurs de vitrines ou casseurs de manifestants selon les ordres reçus… Eux aussi chassent en meute…

Le 1er décembre, j’ai raté les points chauds pour m’être laissé enfermer sur les Champs transformés en souricière. Vers le haut, une barricade nous interdisait l’accès à l’Arc de Triomphe et, vers le bas, l’accès au palais présidentiel comme à la Concorde était bloqué au niveau du rond-point. J’ai vu, au milieu de quelques centaines de Gilets jaunes (des vrais), des grimpeurs parvenus au sommet de l’Arc se faire acclamer. Mes voisins les prenaient pour des héros ! Tristes héros quand on apprit leurs « hauts-faits » le soir au « 20 heures » !

Mais là encore, faut-il croire à l’impéritie dramatique des responsables du gouvernement ou à une recherche particulièrement cynique de disqualification des Gilets jaunes par ce même gouvernement ?

Sans doute instruits par l’expérience, les responsables de l’ordre républicain avaient décidé, ce 8 décembre, d’interdire l’accès de l’Étoile aux manifestants, comme d’ailleurs cela avait été le cas lors des « Manifs pour tous »… J’ai parcouru environ cinq kilomètres dans la matinée entre la Seine et le quartier de l’Étoile, et une dizaine l’après-midi des Tuileries aux grands boulevards et retour par la Madeleine, la rue Royale et la rue de Rivoli. Tous les accès au palais de l’Élysée étaient soigneusement gardés par des gendarmes mobiles. Je remontai la foule à contre-courant, foule nombreuse et généralement bon enfant quand, ailleurs, on signalait des incendies de voitures !

Je continuai vers l’hôtel Matignon pour constater que deux véhicules de « mobiles » à chaque extrémité suffisaient à garder une rue de Varennes tout à fait calme.

En revanche, débouchant sur l’esplanade des Invalides, je remarquai une épaisse fumée noire en provenance des quais de la Seine au niveau du pont des Invalides. Je m’y dirigeai, bientôt dépassé par une colonne de véhicules de CRS toutes sirènes hurlantes, pour constater en arrivant sur les lieux que deux motos avaient été incendiées : broutille au milieu du chaos, mobilisant pourtant deux véhicules de pompiers et deux colonnes de CRS… Je continuai le long de la Seine, rattrapé au pont d’Iéna par une autre colonne de CRS venant se placer là pour bloquer le débouché du pont alors que de nombreux Gilets jaunes en sortaient en courant. Le flux s’arrêta bientôt, faute d’alimentation. Les CRS avaient laissé passer tout le monde – peut-être étaient-ils venus là seulement pour protéger la rue Cognac-Jay ??

Je rentrai enfin chez moi pour reprendre, peu de temps, les comptes rendus mensongers faits sur ces manifestations par les chaînes de télé à grande audience… J’ai d’ailleurs pu constater sur le terrain la détestation des manifestants pour les journalistes et cameramen des chaînes de télé les plus connues, notamment BFM, la chaîne de Drahi ! Ces derniers se sont d’ailleurs vite fait oublier en disparaissant de leur champ visuel.

Au chapitre des mensonges, j’ai pour ma part cherché en vain sur le terrain « l’ultra-droite », pourtant dénoncée avec aplomb par notre ministre de l’Intérieur… Une dénonciation aussi crédible que celle du complot visant à assassiner le président de la République quelques semaines plus tôt !

Une remarque, gardée pour la fin, l’inquiétude manifestée, à deux reprises, par des groupes auprès desquels je m’étais arrêté pour souffler, à propos de l’invasion sans fin de populations allogènes et la menace représentée dans ce domaine par le prochain accord de Marrakech. À mon humble avis, le sous-jacent que l’on veut méconnaître de tout ce vaste mouvement populaire, que les manifestants eux-mêmes évitent de formuler ouvertement .

Jean Dubois

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Victoire de Tourtour

Mais qu’attendent-ils pour le formuler ouvertement ? Peur d’être traités de « racistes », de « fachos », de « peste brune », comme savent le braire tous les petits casseurs bien-pensants? ?

Nestor

« À mon humble avis, le sous-jacent que l’on veut méconnaître de tout ce vaste mouvement populaire, que les manifestants eux-mêmes évitent de formuler ouvertement. »
Surtout, éviter de se faire taxer de racisme en parlant des sujets « tabous » parce que racisme = ultra-droite ! Et pourtant l’État prend bien dans les poches des français les plus pauvres pour entretenir une foule de parasites venus d’ailleurs !

sean

une racaille se prend de la part d’un bijoutier un tir de flash ball
mais il n’a pas le droit chouine la racaille vexée de s’etre fait étriller en voulant piller la bijouterie dont il pensait en avoir le droit.

Pilaf

La dictature de ce gouvernement :

MISE À MORT DE MACRON: TROIS GILETS JAUNES AUDITIONNÉS http://www.charentelibre.fr/2018/12/28/mise-a-mort-de-macron-trois-gilets-jaunes-auditionnes,3365224.php

Gilets Jaunes : Colère de Charente Libre mis en cause par la justice pour avoir couvert le procès fictif de Macron suivi de sa décapitation https://www.fdesouche.com/1133369-gilets-jaunes-colere-de-charente-libre-mis-en-cause-par-la-justice-pour-avoir-couvert-le-proces-fictif-de-macron-suivi-de-sa-decapitation

Pilaf

« Bon enfumage 2019 »: un afficheur varois défend les gilets jaunes et tacle BFM
Affiches :
« Les syndicats de police et BFM vous souhaitent un bon enfumage 2019 »
« 150 euros de plus par mois par policier, et nous ? La matraque dans la gueule ? »
http://varmatin.com/insolite/bon-enfumage-2019-un-afficheur-varois-defend-les-gilets-jaunes-et-tacle-bfm-287036

DUFAITREZ

Seule la « Vraie France » a manifesté, la « France aux Français » en qq sorte…
La Racaille était là pour faire le « spectacle », tant attendu par le Pouvoir et BFM !
Milliers d’arrestations préventives, puis sur le terrain ? Jamais les « bons » !
Spontanéité de novices, contre bandes organisées… Tout est là.
Mais comme pour LMTP, les novices sincères ont fait les frais !

Jill

Ben oui, la casse gaucho, et les razzias islamiques sont attribués aux GJ ;une aubaine
pour la racaille.

patphil

même devant sa télé, on a pu voir des casseurs à l’oeuvre sans que les crs ne bougent!
on a bien vu aussi des chances pour la france sortir des tribunaux en se ventant d’avoir volé et surtout d’avoir été relaxé

Veyrier

Outre les bizarreries relevées par l’auteur de l’article, j’en signale une autre en espérant que quelqu un aura une explication plausible à proposer: pourquoi les chaînes d’info invitent elles si souvent sur leurs plateaux des ‘représentants de gilets jaunes’ issus de la diversité alors qu’à l’évidence, cette diversité est quasiment absente des ronds points ?

Gabriel

Justement pour dénaturer le mouvement, le disqualifier auprès de cette grande majorité silencieuse de Français qui ne veulent pas de ce visible grand remplacement. De moins en moins de personnes sont dupes de ces tentatives de manipulation par les médias. Je ne suis pas sûr, loin de là, mais l’intelligence collégiale des GJ aura été d’avoir, malgré quelques coups tordus des journalistes, évité les procès en islamoréfraction, en racisme et en homophobie.

Frederic REYNIER

La réponse est dans la question:
« chaînes d’info », « diversité »

Arthur 68

Idem pour les radios trottoirs où on a systématiquement une sur représentation de l’Afrique.

Francis

Pour qu’il ait la parole et surtout que ça aille dans leur sens tu vois bien que jusqu’à présent aucun n’a parler du pacte de Marrakech ou du danger des radicalisés de l’islam, sans parler des violences dans les banlieues qui touchent toujours les même personnes (les pas comme eux). Et puis l’affiliation avec l’abject Dieudonné M’bala M’bala tout ça pour renvoyé le mouvement des GJ à l’extrême droite ou gauche. Beaucoup d’infiltré ou de faux gilets jaunes que l’on autorise à nous montrer à la télé ou dans les médias (mais ce n’est que mon humble avis j’espère que… lire la suite

Colonel de Guerlasse

Ce que vous décrivez est flagrant dans les vidéos de Vincent Lapierre (YOU TUBE), en particulier l’encerclement sous les caméras de BFM perchées sur une terrasse, où se trouvaient d’ailleurs des snipers.

BERNARD

Je ne sais pas si ça va passer ici, mais voici en résumé la retransmission des manifs des GJ par les chaînes de désinfo… BFM Micron au chiottes en tête :
comment image?_nc_cat=103&_nc_eui2=AeFQlOKATrK0u-WBz5EnL1VdCYBV3nmqzQRm6Kw3637-9_vwc-JH-S8f1Ez2dVcsECxtTy59oDarNqABYAutONGME1ePqHpWl2Ekea4LXgMeeQ&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=ad9ebe80a1563a6e70605fffea90bac9&oe=5C9FC023

Georges PN

Il faut craindre de ce gouvernement un renouvellement de la fusillade du 26 mars 62 : un comparse gouvernemental tirera quelques coups de feu, plus ou moins, en direction des forces de l’ordre. Celles-ci ouvriront alors le feu sur les manifestants, en dézinguant quelques dizaines, afin de briser définitivement le mouvement.
Pour mémoire, rue d’Isly le mitraillage « défensif » sur la foule désarmée aurait duré 13mn…voire, selon certaines sources, plus d’un quart d’heure ! 50 morts et 150 blessés. Au moins.

Francis

Habitant actuellement dans une banlieue parisienne et pas une des plus calme je peux affirmer haut et fort que parmis les casseurs il y ‘avait les racailles du quartier surtout celle en bas de l’immeuble (je ne surveille pas les autres) qui normalement sont là à s’éterniser à fumer de la chicha jusqu’à pas d’heure rouler dans des voiture volés ou acheté avec l’argent du shit et la plupart sont sans permis sans parler de leur rodeos incessant sur des mini motos trafiqués ou des vélos volés et comme nouveauté des barbecues sauvages autorisé par la mairie et devant un… lire la suite

romulus

Bon descriptif à mon avis, j’ai vu à peu près la m^me chose en province. Toutefois, ce qui m’a inquiété le plus ce sont des gamins des cités d’à peine plus de 10 ans, infiltrés dans la manif, bien entendu sans gilet mais sans casser (à ce que j’ai vu). Ayant tenté de réprimander l’un d’entre eux, du genre « rentre chez toi, t’as rien à faire ici », croyant, comme je l’aurais fait à son âge, qu’il allait m’écouter, ou au moins tourner la tête, je le vis continuer à « vaquer à ses occupations » au milieu de la foule, pas le… lire la suite

andrej

Jean,
D’accord avec vous, mais j’irais plus loin : c’est castaner qui a commandé les casseurs et autres racailles. Méthode de mafieu, milieu qu’il a connu.
Cordialement.

patito

les gilets jaunes doivent mettre l’indexation en priorité que ce soit pour les retraites ou les prestations : PRIORITE

sinon tout ce qu’ils obtiendront disparaîtra en fumée

Pellerm

Pour moi , la PRIORITE des PRIORITES , c’est l ‘ IMMIGRATION incontrôlée …et l’annulation de ce pacte de Marrakech mortifère …

Pilaf

C’est une question de survie, et tout se relie car l’appauvrissement des Français est aussi lié à cette immigration incontrôlée, et ça tue les Français (au propre comme au figuré), leur culture, en les remplaçant.

DanielD

Entièrement d’accord avec vous, malheureusement le seul site qui a dépassé les 100.000 signataires semble en réelle difficulté depuis 48 heures.
Le second est figé à 46.425 signatures (MesOpinions)

Equipe Damoclès
NON AU PACTE DE MARRAKECH SUR L’IMMIGRATION !

🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩
https://damocles.co/non-pacte-marrakech/
🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩
🚩100.000 signataires🚩 ➡️le 16/12 à 18h50
👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

🚩112.000 signataires🚩 ➡️le 26/12 à 21h42
🚩112.146 signataires🚩 ➡️le 28/12 à 16h30

https://twitter.com/Damocles_Fr
https://www.instagram.com/damoclesfrance/

Ismael

Les casseurs sont un sujet extrêmement intéressant ! C est là toute la difficulté : ils nuisent aux gilets jaunes, en servant d argument de diabolisation pour des médias tentant de les faire passer pour des hordes barbares, et en même temps sans ces violences, personne ne se serait vraiment intéressé aux mouvements, et le gouvernement n aurait jamais fait les concessions actuelles

Ismael

Une autre choses qui nuit aux Gilets Jaunes ? Ceux qui tente de récupérer le mouvement pour leurs causes débiles, en leur faisant dire tout et n importe quoi, pourvu que ça les arrange : c est là où l on peut constater que la frontiere entre Riposte Laïque et les médias mentionnés dans le post précédent est terriblement mince

Dupond

Le Paris a fric des champs n’appartient plus aux français depuis longtemps et s’il fait faillite ne m’enpechera pas de dormir !!! seuls les employés smicards qui y bossent ont ma compassion . Les GJ des ronds points de province ont un impacte beaucoup plus important car pour l’économie ils sont autrement plus inquiétants . Il y a dans tous les départements un fourmillement de divers travailleurs indispensables a la vie des grands centres qui commencent a ralentir la cadence et vous savez maintenant pourquoi le gouvernement s’affole et par l’intermédiaire de ses complices journalopes essaye de minimiser et déstructurer… lire la suite

DanielD

INDEXATION DES RETRAITES SUR L’INFLATION

A 68 ans, 👍 Francine Vergon 👍, une retraitée de Nancy, a lancé son propre appel le 17 décembre. Elle réclame « l’indexation des retraites sur l’inflation afin que tous puissent vivre un peu plus dignement »

🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩
https://www.mesopinions.com/petition/politique/indexation-retraites-inflation/55743
🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩

🚩000.001 signature 🚩 ➡️le 17/12 à 19h53

🚩142.300 signatures🚩 ➡️le 27/12 à 21h38
👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

Soit plus de 14.200 signatures/24h !!!

Joël(1)

La personne qui demande cette demande tout à fait justifiable n’aborde pas la cause du pourquoi de ce qu’elle subit! Le fond du problème ne se trouve pas là! La réalité de la situation des retraites comme des salaires sans oublier la descente du niveau de vie des Français relève de l’emprunt de la France auprès des banques privés concernant les intérêts de la dette 45 milliards/an d’une part, puis de l’immigration estimé à 100 milliards! Ces sommes étant transférés il est tout à fait « normal » pour un FDS que de finir clodo dans son propre pays devenu l’hôtel du… lire la suite

numa

Je n vois pas en quoi cela vous empêche de signer