GJ à Bordeaux : violences policières, flics injuriés, journalistes virés !

Publié le 31 décembre 2018 - par - 10 commentaires - 1 605 vues
Share

Incroyable acte VII des Gilets jaunes à Bordeaux samedi. 8000 manifestants, beaucoup plus que la semaine précédente. Les Gilets jaunes très remontés ont parcouru le centre de Bordeaux en subissant une police très agressive. Est-ce l’effet de la prime reçue ? La répression a été sévère : tirs de Flash-Balls, grenades en abondance, une ambiance de guerre. Nous avons tous été surpris que la mobilisation n’ait pas fléchi, malgré la propagande et les promesses de Macron. Sauf peut-être la police qui était bien renseignée, puisque la préfecture avait prévu 700 policiers, un hélicoptère, des canons à eau etc… et des munitions à profusion.

Le message des manifestants est clair. Les manifestants brandissaient des pancartes : RIC, référendum d’initiative citoyenne, et Macron démission, et beaucoup de drapeaux français. Décidément très loin de revendications catégorielles ou alimentaires. Parti d’une révolte contre les taxes sur le gas-oil, la révolte est politique, c’est le cri d’un peuple qui se révolte contre un gouvernement qui ne l’écoute pas. Et tous les thèmes y passent : la limitation à 80km/h et les radars, l’arnaque climatique et la taxe carbone, le RSI, l’Urssaf et les salaires de misère après « cotisations sociales », l’immigration qui chasse des HLM des centres villes…

Les flics ont été copieusement insultés, même si, à certains moments, des Gilets jaunes ont pu faire des selfies avec les forces de l’ordre ! Quant aux journalistes, ils ont été proprement virés, aux cris de « collabos » ou de « vendus ». Les magasins ont fermé dans la précipitation à l’arrivée du cortège, certains manifestants invectivant les bobos qui traînaient, illustration de la coupure entre la France dite « périphérique » et les habitants du centre-ville. La masse des manifestants n’était peut-être pas bordelaise, n’oublions pas que Bordeaux vote Juppé et a voté massivement Macron à la dernière présidentielle.

La détermination se mesure aussi au courage des manifestants qui ont enduré les gaz depuis le début du très long parcours, subi des tirs de Flash-Balls, avec au moins un blessé grave, un de plus. La foule a tenu jusqu’à 19 h, heure de la dispersion. Place Tourny a été érigée une barricade, les arrêts de trams, le mobilier urbain ont été fortement endommagés, cours de la Marne, place de la Victoire etc… et de nombreux feux ont été allumés, promptement éteints par le canon à eau…

Les manifestants ont été arrêtés place Pey Berland près de la mairie. Manifestement, faute de pouvoir « chercher Macron », il se seraient contentés de Juppé. Mais, encore une fois, les forces de l’ordre ont bloqué l’accès.

Il est difficile de croire qu’après toutes ces violences, tous ces blessés, le mouvement s’arrête. Il s’agit maintenant de haine, de rejet. Comment cela peut-il s’arrêter sans que de profondes réformes n’interviennent ?

 François Jay

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
patito

avouez qu’il y a quelque chose de drôle à ce que ce soit la ville de Ali -Juppé qui soit la plus mobilisée alors qu’il lèche les babouches de macron dans l’espoir d’un maroquin

DUFAITREZ

Crise de régime ? Médication sévère !
Immigration survitaminée et hébergée à grands frais…
Assos assassines supprimées…
Flat tax sur les revenus…
Europe à revoir… Trop long… Comme tout le reste, Hélas…
Nous sommes dans le « Couloir de la Mort » ! Pour quand ?

patphil

crs = tapeur sur la tête des autres

Schumann Albert

Comment cela peut s’arrêter voilà la question????La réponse est toute simple démission et dissolution et surtout des élections à la proportionnelle intégrale!!!

a.hourquetted'are

Ils sont admirables.Merci de cet article qui leur rend hommage, merci à eux aussi.

jan le Connaissant

et ça va pas s’arranger !…
https://www.youtube.com/watch?v=m8KhNy0pJDg

annie

super la ville de ali juppé se rebiffe ……dehors ce collabo en tous genres

Bebopelula

Dommage, ça partait bien, jusqu’au « Est-ce l’effet de la prime reçue ? »
Un petit crachat très puéril… inutile, n’attisant que la haine, improductif.
Et de plus totalement erroné… Il n’y a pas eu de prime, et il n’y en aura pas…

andrej

François,
Les réformes, c’est à nous de les faire : macron, le gouvernements et nos pseudo-représentants sont des bricoleurs ne pensant qu’à leur bourses.
Cordialement.

micky

Bonjour,bonne annee sera t il mieux que les salaires augmentes a 1500 euros net mais que l’etat ne paie plus d’aides,comme les APL,enfin avec un bon salaire faite avec.