GJ à Paris : j’ai vu les gauchistes en action pour saboter le mouvement

Publié le 3 février 2019 - par - 35 commentaires - 2 361 vues
Traduire la page en :

À propos des Gilets jaunes, beaucoup parlent d’un mouvement particulièrement représentatif de la France. C’est vrai. Cependant, cette représentativité vire dangereusement à l’incompatibilité, parce qu’on ne mélange pas l’eau à l’huile. C’est le sentiment que j’ai eu ce samedi 2 février 2019, en apercevant notamment, dès le rassemblement de la place Daumesnil, des nervis de l’ultra-gauche commencer à faire leur ménage idéologique, avant de mettre le feu, quelques heures plus tard, place de La République et offrir un prétexte aux forces de police pour réprimer sans discernement et multiplier les blessés. J’y reviendrai.

Donc, la journée était placée sous le signe de l’hommage aux blessés du mouvement. Bien sûr, Jérôme Rodrigues – toujours plein d’entrain – était au centre de toutes les attentions, mais il y en avait d’autres avec qui j’ai pu parler un peu, dont Clarisse, frappée au front par un tir de Flash-Ball tandis qu’elle ne représentait aucun danger ; volontairement visée, m’a-t-elle encore confié. Depuis, elle vit la peur au ventre ; une peur décuplée lorsqu’elle croise la route d’un représentant de l’ordre – un ordre dont le locataire de la place Beauvau a une bien étrange définition.

Côté leaders des Gilets jaunes, j’ai approché Éric Drouet, souriant, peu bavard et entouré d’une garde prétorienne un tantinet agressive et paranoïaque. Pas moyen d’obtenir quoi que ce soit de ces gens-là qui, ainsi que j’ai pu le constater, recherchent surtout la lumière des médias, lesquels arrivent sur eux comme des mouches sur de la viande. Je ne suis pas loin de penser que certains d’entre eux sont juste avides de l’adoration qu’on leur porte. Passons.

Lorsque le cortège s’est mis en marche, j’ai, tout comme un élu du Rassemblement national, contemplé l’ampleur de ma solitude : du rouge en veux-tu en voilà et l’horizon couvert d’extrême gauche. Certes, la plupart étaient bien gentils… parce qu’ils ignoraient qui j’étais. Dans le cas contraire, j’aurais peut-être connu des moments difficiles. Tel ce gérant d’hôtel essayant de nettoyer un tag antifa sur la façade de son établissement et accablé de projectiles pour l’en empêcher, tenté à son tour par un amalgame désormais connu : tous les Gilets jaunes sont des casseurs extrémistes. Je ne suis pas parvenu à le faire changer d’avis, hélas.

L’occasion de réaffirmer qu’on ne peut se prétendre patriote, trépigner derrière son écran d’ordinateur en se donnant une contenance de va-t’en-guerre et, dans le même temps, rester bien au chaud chez soi et laisser couler les événements. Où étaient-ils, par exemple, ces défenseurs de la tradition française, capables de manifester en masse contre la GPA – à laquelle je suis moi aussi opposé, sans virer à l’homophobie comme on serait commodément tenté de m’accuser – mais pas en jaune ? Serait-ce que cela fait trop peuple ?

Je force peut-être le trait. Malheureusement, les faits sont là : les patriotes sont aux abonnés absents. Ce qui n’empêche pas un certain Dominique Rizet, membre de la secte médiatique BFM TV, d’affirmer, le doigt sur la couture du pantalon, que ce sont les Identitaires qui ont fait le coup place de La République. Bougre d’âne, donne-toi la peine d’aller sur le terrain et dis-moi depuis quand les Identitaires brandissent le portrait de Che Guevara !

République, justement. Là, il n’était plus question des blessés. Ou plutôt si, mais ceux du jour. Bloqué au bord de ladite place par des nervis de l’Intérieur particulièrement agressifs et violents, j’ai assisté à un défilé continu d’éclopés plus ou moins gravement atteints. Tout ça au milieu de projectiles lancés par des manifestants déchaînés, dont les lacrymogènes retournés à l’envoyeur. À ce propos, la vidéo qui accompagne cet article n’est pas le fruit d’un voyeurisme malsain mais elle a été filmée à la demande du blessé lui-même – atteint par un tir de Flash-Ball – qui, pendant qu’on le soignait, désignait son agresseur, un policier de la BAC issu de la diversité, ainsi qu’un certain nombre de ses collègues.

Pourquoi une telle précision ? Disons que j’ai trouvé qu’ils avaient la main particulièrement lourde avec les petits Blancs, ceux-là, et que leur vocabulaire était très significatif. Ainsi, l’un d’eux me balançant un coup de matraque télescopique, évité de justesse, m’a répondu lorsque je lui ai signifié que je filmais en direct : « Je m’en bas les couilles que tu filmes en direct ! » Ce qui a le mérite d’être clair comme de l’eau de roche. Puis ses collègues de me photographier et filmer. Je ne vois pas sous quel motif ils pourraient m’appréhender : délit de sale gueule ?

Plus tard, car j’étais ce jour-là accompagné, un autre policier de la BAC m’a demandé d’arrêter de jouer la comédie. La comédie en question c’était ma compagne, venue se rendre compte en toute discrétion de la situation et sur laquelle il fonçait, passablement agacé par ce qui se déroulait sur la place proprement dite : ses collègues se faisaient continuellement agresser par les brebis égarées de l’ultra-gauche. La prochaine fois, messieurs-dames de la police, donnez-vous la peine de les arrêter en amont au lieu de harceler les patriotes ! Cela vous évitera ces sortes de déconvenues car nous, nous savons nous tenir !

En attendant, les blessés arrivaient en masse. Le magasin Tati a même été transformé un temps en hôpital de campagne, accueillant parfois des badauds n’ayant rien à voir avec la manifestation mais qui avaient reçu leur dû, comme ce vieux monsieur, le bras en écharpe, frappé pour une raison obscure. À la défense des CRS et gendarmes, ces blessés étaient presque exclusivement le fait des effectifs de la BAC, ces derniers n’ayant d’ailleurs qu’une formation sommaire du maintien de l’ordre, comme me l’a confirmé Michel Thooris – secrétaire général du syndicat France Police – sur Radio Courtoisie, vendredi dernier.

Finalement, on  est allé sur la place de La République, jonchée de projectiles en tout genre. L’une des statues du monument avait été bâillonnée avec un drapeau européen ; image ô combien criante de vérité ! Des rangées de policiers faisaient le ménage pour empêcher la tenue d’une nuit jaune. Ces policiers étaient fatigués, ça se voyait ; il faut aussi reconnaître les blessés dans leurs rangs car il y en a eu. Toutefois, ils doivent comprendre que les coups portés sur le peuple français sont autant de failles entre lui et eux. Sachant par ailleurs que Blacks Blocs et autres antifas, qui les attaquent avec rage, s’en sortent souvent indemnes.

Bilan, un gâchis monumental dont on se demande à qui il profite. J’ai pour ma part une petite idée. Car l’ultra-gauche sait y faire non seulement pour effrayer le bourgeois – comme elle le revendique – mais toute la population qui, trop souvent, considère qu’elle est représentative de TOUS les Gilets jaunes. Alors pourquoi se priver de ses services pour définitivement enterrer un mouvement populaire qui dérange le système ?!

Pompiers et street medic ont une fois de plus fait montre d’une exemplaire abnégation. Merci de nouveau à eux.
Acte XIII, et pour qu’il ne porte pas malheur, ce serait bien que ma famille soit de la partie et occupe la place, de l’Étoile à République !

(Photos & vidéo : Malo et Charles Demassieux pour Riposte laïque)

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
limone

ce que je ne comprends pas , et j’ai eu l’occasion de le dire dans une réunion GJ, c’est pourquoi les GJ acceptent des drapeaux du Ché et d’autres lgbt !!etc ;au départ il s’agissait de revendications dans la neutralité de tous partis , de tous syndicats, et c’est ce qui plaisait à beaucoup ! alors il ne faut pas s’étonner …

Yohann le debattant

Melenchon et sa clique des insoumis ont pourri le mouvement des GJ. Melenchon, cette ordure qui appelle « à résister aux putschistes » en faisant référence aux courageux et affamé peuple vénézuélien face au régime criminel de Maduro.

Seb

en fait la bac elle tapé sur les patriotes mais bon c est pas des vrai crs alors que les crs ils tapent pas sur les antifas ni les blackblock mais bon c est des bons chasseurs !
les 2 catégories sont des salopards mon capitaine enfin c est ce dont il faut se convaincre car ils sont le bras armé du système donc contre nous

Natou

Charles encore merci pour ce super reportage .
Les photos sont superbes .
Je vous suis toutes les semaines .
Ils étaient émouvants tous ces Gilets Jaunes blessés et courageux .
Les femmes aussi elles sont nombreuses .
On ne lâchera rien jusqu’à la Dissolution et retour aux urnes !!!!
Je suis Patriote et Gilet Jaune .

DUFAITREZ

Vous remplacez utilement ceux qui ne peuvent plus se déplacer. Merci !
De vrais yeux valent mieux que les fausses lunettes de Macron !
Mère.. Macrelle ! (Marque déposée !!). Car la France est devenue un Bordel !
Mais les “clients” restent punissables .(Conseil d’Etat) Un espoir ? Rions !

Charles

mais pourquoi diable Macron, gouvernement ainsi que les journalistes ne veulent-ils pas que les Gilets Jaunes aient un revenu mensuel un peu plus important ? Qu’est-ce que cela peut donc leur faire ?
J’avais vingt ans, ceux qui n’avaient pas de qualification particulière étaient payés au smig et touchaient environ 30% de plus que le smig, sans parler d’une petite enveloppe à l’approche de Noël et jour de l’an.
Décidément !

Elisa Naibed

Parce que la «racaille d’en-haut» a besoin de taxer à mort les Gilets Jaunes (travailleurs, indépendants, classes moyennes) pour entretenir la «racaille d’en-bas» importée, celle des “cités”, des migrants…. et se sucrer au passage !

grougnach

La solution passera par des élections; Souhaitons que les hésitants aient enfin compris et votent du bon coté cette fois!

denis

grougnach,j’en doute .Les veaux vont à nouveau se laisser anesthésier

De

Ouais, une vision nettement moins édulcorée que celle des média d’information ( bfm cnews etc) qui nous abreuvent samedi après samedi d’images prétendument ‘brutes’ prises sur le vif, en fait soigneusement sélectionnées pour minimiser la violence policière et surtout la main mise de l’extrême gauche sur le mouvement. Ainsi on ne voit quasiment pas sur nos écrans de drapeaux rouges, de poings levés, et jamais les tags et autres graffiti qui marquent et signent l’omniprésence de cette pouillerie. On assiste donc à un vaste jeu de dupes entre la presse les casseurs d’extrême gauche la police et le gouvernement, tous objectivement complices, et les GJ, qui deviennent une sorte de fiction a-politique, quand ils ne sont pas tout simplement des marionnettes agitées par l’extrême gauche.

eric delaitre

Gaffe au flic en tennis, et casque bordé de bleu, celui ci vient d’un commissariat et va t’en foutre plein la gueule. Maintenant que nous savons que la police est NOTRE ENNEMI QUAND VOUS EN CROISEZ UN ÉCARTEZ VOUS OSTENSIBLEMENT ET LEVEZ LES BRAS EN L’AIR une fois une voiture s’arrête près de moi la nuit, j’ai cru à une agression, ils me disent ” on est la police” aussitôt j’ai crié “au secours, c’est la police” je me suis fait traiter de sale con et ils se sont barrés.(inspiré par le regretté Coluche) 85000 flics, 85000 ennemis du peuple.

GAVIVA

eh oui………
j’en reviens à ce que je pensais aux alentours de l’acte 4 ou 5 je ne sais même plus. Que beaucoup de gilets jaunes, surtout parmi les plus visibles ou les moins discrets, ou les plus ostentatoires ( la liste est longue): levavasseur la “chroniqueuse”, nicolle le messianique, rodrigues qui SURTOUT N’A PAS VOTE LEPEN, drouet l’ami des rappeurs, mouraud qui parle avec les morts https://www.youtube.com/watch?v=FTU3OJjx-dA ou encore l’autre crétin “on nous a dit de choisir entre la justice et le faschisme ( lLepen bien sûr…) et on nous a enfumés” https://www.youtube.com/watch?v=qr2IeiIkcvs ah ben ça alors quelle surprise…. Bref, que pour beaucoup ce sont d’anciens électeurs de macrouille ou consorts qui referont les mêmes erreurs mais…autrement…

Silex

A Montpellier, depuis au moins trois samedis, les manifestations ne rassemblent que la crasse gauchiste : LFI, Hamonistes, NPA, anarchistes, que viennent rejoindre à la fin du défilé les racailles des banlieues islamisées.
Rien à voir avec ce qu’on a connu en novembre et décembre, où le vrai peuple était présent.
On peut encore trouver l’esprit Gilets Jaunes à Béziers ou dans de plus petites villes.
C’est là où je vais manifester.

Dupond

Silex
+100000000000000000000000000000
Les gilets jaunes ne se mélangent plus avec les gilets crades !!! (a marseille samedi ce n’etait plus que des Gilets crade gauchiasses)

Arthur 68

Merci pour se reportage. Il est évident que l’extrême gauche, dans sa violence et sa grande stupidité, fait le jeu de la bien pensance et du pouvoir en place.

Au passage : street medic = ????

Serait-il possible d’éviter les mots étrangers (américains en général) ? Merci.

Charles Demassieux

Ce sont des personnes qui soignent tous les blessés sans distinction. Mais vous avez raison. À l’avenir je parlerai de soigneurs volontaires.

eric delaitre

Ce serait bien, puisqu’il semble que vous ayez une maitrise de lettres modernes, le français est assez riche et clair pour définir les choses correctement. Mais depuis que nous en sommes au “street art” …Que plus personne n’est capable de parler en faisant les liaisons pour éviter le hiatus, les hommes politiques en premier, les ” quanhon ” Je ne parle même pas des accords avec vingt et cent, cependant on peut entendre des ” mille Zautres ” Vous qui écrivez, qui avez fait des études, honorez nous de votre connaissance de la langue française.( un tourangeau vous le demande !) Merci

Charles Demassieux

Promis ! 😉

patphil

même à la télé aux ordres, on peut voir des benalla casqués ou cagoulés laissé tranquilles par les crs quand ils ne sont pas porteurs d’un brassard rouge! idem pour les blackblocs qui peuvent tabasser qui leur déplait
la france ressemble à l’union soviétique chaque samedi

Daubarede

La faute a qui :petit-cron et casetenr laissent faire : ce sont des ASSASSINS

jan le Connaissant

attention Drouet est un gauchiste, un melanchoniste !
il a fait appel à Mélanchon , ( et à son bras droit ) et à Becancenot !, pour qu’ils rejoignent le mouvement !, et attention , en précisant bien ” sans récupération ” !
Ben voyons !…

nidabeille

Bref, des grandes gueules, mais bel et bien à genoux devant les icônes de la gauche anti nationale, et prêts si on leur demande à débiter le catéchisme de la bien-pensance. Révolutionnaires d’opérette qui rêvent de tuning et de gasoil pas cher.

François BLANC

GJ =
90% de formatés par l’école marxiste de la république
10% d’antifas, Black Blocs et Zadistes

limacebourgeoise

on vous accuse d’homophobie? j’ai déjà traité le sujet quinze million de fois : c’est pour vous instrumentaliser, si vous répondez que vous ne l’êtes pas, vous vous soumettez à la censure de la tyrannie immigrée, la bonne position c’est de dire qu’un peuple qui accepte la prolifération d’individus tarés sera détruit par l’envahisseur et que cela vous ne l’acceptez pas

Passparla

Peine perdue je hurle sur tous les sites pour faire venir les bourgeois qui soutiennent lâchement derrière leur ordi j ai compris qu ils ne viendront jamais pourtant nombreux sont aussi dans les difficultés financières et les autres passeront à la casserole bientôt mais oui ils ne se mélangent pas le site national le vrai débat est abandonné à ‘la gauche je me suis fait viré de la plate-forme occitanie et censure sur la nationale la droite ou pseudo droite est absente et les patriotes en petite minorité et massacres. Difficile de continuer à croire au mouvement

Clamp

Ce serait bien de pouvoir faire un inventaire approximatif des forces en présence, quelle part de patriotes, quelle part de gauchiasses, parce que ça pourrait bien être déterminant pour prendre les bonnes décisions pour la suite du mouvement et comment gérer le mélange.

Charles Demassieux

L’extrême gauche et leurs petits frères ultras étaient une écrasante majorité.

Clamp

Charles Demassieux, merci pour cette réponse nette, bien que triste. Reste à savoir combien il pourrait y avoir de patriotes qui soient encore mobilisables, ou si c’est une question de lieu de manifestation mais s’il s’avère que l’effectif total est minoritaire, toutes zones confondues, il pourrait être judicieux de songer à s’organiser pour se regrouper, afin notamment de se protéger, mais aussi pour s’encourager à oser manifester nos revendications propres et afficher les constats de gaspillage qui les justifient.

kazo

Comme vous, je suis dans le cortège Parisien depuis le début. Et depuis trois samedi, petit à petit,l’ambiance bon enfant a disparue et l’arrivée massive des gauchistes et des antifas (surtout samedi dernier) pourrit ce mouvement. Comme vous, je me sens bien seul dans cette foule. Et pourtant, ce n’est pas faute de discuter avec les autres gilets jaunes. A part une personne, Daniel, que je salue au passage, ils sont tous gauchistes jusqu’à la moelle. Je ne sais pas si samedi prochain je retournerais parmi eux, qui sont dans l’idéologie sans frontiériste comme celui qu’ils combattent, macron. Ma seule motivation serait d’aller faire le nombre pour, quand même, faire la nique à ce gouvernement de traîtres et espérer de nouvelles élections.

Pascool

Les antifas sont finalement les putes de Macron. Ils servent un pouvoir inique qui détruit notre Nation dont ils et leur famille font partie. Continuez d’agresser les gens simples et honnêtes. Lorsque le système en aura assez de vous, il vous jetera. La lâcheté a souvent été l’apanage des gauchistes et la violence à 10 contre 1 resume la faiblesse mentale de ces marionnettes. J’espère que MICRON les paye bien.

Dupond

Pascool
+10000000000000000000000

Francis

Le gauchiste c’est le collabo, la mauvaise herbe du champ de blé, le cancer dans une démocratie car il incarne la dictature l’anarchie la tyrannie et le chaos.

Ordo abchaos et novo ordo seclorum est sa devise.

Dupond

Les journalopes nous ont annoncé plusieurs milliers de manifestants a Marseille ce samedi !!! c’est faux ,j’ai été voir le défilé et ils étaient a peine 1500 et pas de GJ seulement des syndicalistes rouges ,des vieux de l’éduc naze ,des assoss comme la cimade et droit au logement . L’assistanat etait de sortie !!!

GVS

Il y a eu deux et peut etre trois defilés à Marseille samedi L’un avec plus de 1000 (je dirai entre 1000 et 1500) tous Gilets Jaunes.Partis vers 14 H du Vieux port arrivés vers 16 H devant le stade velodromme avec photos sur les marches en final. L’autre parti vers 16 H30/17 H depuis le vieux port qui a remonté la rue Paradis (marche contre le mal logement et pour les victimes de Noailles) ils etaient au départ entre 500 et 1000 selon moi.dont quelques GJ , très peu en fait. Le troisième je ne l’ai pas vu.

Dupond

GVS
Je n’ai vu que le défilé des gilets crades qui descendait de noaïlles au vieux port , c’etait lamentable de connerie !!! et comme vous dites pour une population comme marseille c’etait vraiment insignifiant

Lire Aussi