GJ : Tout est à craindre pour les journaleux petits-bourgeois

Publié le 30 décembre 2018 - par - 16 commentaires - 1 841 vues
Share

Les mensonges des commentateurs petits-bourgeois des télés vulgaires sur les chiffres des « Gilets jaunes » sont un artifice trompeur. Les commentateurs petits-bourgeois des télés sont incapables d’expliquer pourquoi les « Gilets jaunes » sont dans la rue. Mais selon eux les manifestations du mouvement doivent être condamnées fermement. Le mouvement des « Gilets jaunes » est la seule solution pour sortir de la pauvreté et être libre. Accorder aux gens la liberté de manifester, permettre la création de nouvelles théories sociales, exemptes de toute discrimination, reconnaître les « Gilets jaunes » comme des individus différents capables de rechercher leur propre bonheur, tel que défini par eux-mêmes, est à l’opposé de l’étatisme LREM.

On a essayé Macron, malheureusement cela a échoué. Les taxes et les impôts, ça ne pouvait jamais fonctionner, même si l’on changeait les partis au pouvoir responsables de sa mise en œuvre. Les taxes et les impôts, c’est un système défaillant, à la fois théoriquement et moralement, et qui cause trop de misère.

La confiscation de la richesse nationale pour les migrants africains qui vivent des aides sociales et la spoliation des revenus des classes moyennes témoignent d’une volonté Macron-fiscaliste d’étendre le pouvoir de l’État-LREM au détriment des retraités et de ceux qui travaillent durement. Il est urgent pour la France de retrouver la voie du bon sens, c’est-à-dire la protection des droits individuels et du droit de jouir de son travail.

Le mouvement des « Gilets jaunes » signifie la diversité humaine de la France révoltée contre Macron. Les Français ont été opprimés par l’État-LREM moralement et fiscalement. Il est temps de leur permettre de bénéficier des revenus de leur travail et de reconnaître les droits des gens en excluant la violence politique.

La France ne peut pas avoir une économie viable, et une croissance réelle à long terme, si les gens ne sont pas libres de bénéficier des revenus de leur travail alors que l’État-LREM confiscaliste dresse toujours plus d’obstacles devant les Français écrasés par des augmentations de taxes et d’impôts. C’est le fiscalisme de copinage LREM au profit des milliardaires qui n’est rien d’autre qu’un système de corruption politique. Tant que cet État-LREM confiscaliste persistera, Macron exploitera les ressources du pays pour son seul bénéfice.

Le mouvement des « Gilets jaunes » signifie qu’il n’y a pas de plan de sauvetage du gouvernement pour les contribuables. Le gouvernement LREM au pouvoir a ses copains et les abus sont nombreux. Croire que la richesse d’un pays est fixe, qu’elle doit être divisée entre les migrants de manière à ce que les Africains en reçoivent leur juste part, est un raisonnement LREM arbitraire et incohérent. Si chacun peut bénéficier des revenus de son travail pour créer de la richesse, la richesse nationale augmentera et le monde vivra mieux.

L’État-LREM fiscaliste signifie que les gens pauvres s’enfoncent toujours plus dans la pauvreté, car ils ne peuvent pas se libérer de l’emprise des taxes et d’impôts de l’État-LREM. Ils perdent alors tout moyen de se débattre pour avancer. LREM socialiste doit rompre absolument avec le socialisme du fait de sa prétention, absurde et dangereuse, à vouloir changer intégralement la société vers la décadence et à vouloir imposer la transformation socialiste radicale de la famille et de l’être humain. Ce projet mondialiste de Macron-LREM est d’une ambition démesurée qui témoigne d’une prétention inimaginable aussi absurde que dangereuse.

Les commentateurs petits-bourgeois des télés vulgaires veulent minimiser l’ampleur et dénigrer les manifestations des « Gilets jaunes » en manipulant en boucle d’inquiétantes scènes de violences en marge du mouvement des « Gilets jaunes ». C’est pourquoi le mouvement des « Gilets jaunes » doit être condamné par les commentateurs petits-bourgeois des télés vulgaires, alors que les activistes islamo-gauchistes des quartiers agissent en toute impunité, sans qu’on s’en indigne. Les commentateurs petits-bourgeois des télés vulgaires espèrent que les « Gilets jaunes » puissent pâtir de l’exposition médiatique manipulée des scènes de violences en marge des manifestations des « Gilets jaunes ». Ils espèrent pouvoir influencer l’opinion des Français contre le mouvement des « Gilets jaunes » qui reste malgré eux très populaire pour la majorité des Français !

Globalement, la tolérance des commentateurs petits-bourgeois en France pour les manifestations des « Gilets jaunes » est proche de zéro. Souvent taxé de paternalisme, le moralisme vulgaire des commentateurs petits-bourgeois minore le caractère original du mouvement des « Gilets jaunes » avant de se lâcher pour se livrer à des menaces : les manifestations des « Gilets jaunes » sont un sale coup contre l’économie !

Castaner a réclamé des sanctions à l’encontre des « Gilets jaunes ». « Des sanctions contre des « Gilets jaunes » vont être prises » par la justice LREM. Les poursuites judiciaires contre les « Gilets jaunes » laissent un sale goût de justice politique LREM, un ersatz de justice politique stalinienne héritée du système soviétique.

Le « Gilet jaune » est avant tout un symbole identitaire visible par tous qui a acquis une vraie popularité dans le monde entier. Difficile de dire que tous les commentateurs petits-bourgeois ont une claire conscience de la portée de ce symbole identitaire visible et très populaire pour la majorité des Français !

Pour les commentateurs petits-bourgeois arrogants et médiocres, le mouvement des « Gilets jaunes » serait un groupe hétéroclite, une mouvance transversale, antisystème et complotiste, dont les militants infiltrés de l’extrême droite seraient la colonne vertébrale. Leur vision des manifestations des « Gilets jaunes » est celle d’un mouvement dominé par l’extrême droite complotiste. Derrière ce discours affligeant des commentateurs petits-bourgeois, il y a la conviction qu’au fond, ce sont les militants infiltrés de l’extrême droite qui tirent les ficelles des manifestations des « Gilets jaunes » dont la popularité a été exponentielle du fait de leur succès.

Avec la condamnation de l’assemblage hétéroclite des « Gilets jaunes » par les commentateurs petits-bourgeois, la polémique des médias partisans pro-Macron dépasse désormais le cercle limité des initiés.

C’est pourquoi, le débat amène Macron à s’inquiéter d’une éventuelle « Gilet-jaunisation » des esprits.

Castaner croit pouvoir lutter avec ses blindés de la répression intérieure contre la « Gilet-jaunisation » de la France. Il a imaginé de faire interdire les « Gilets jaunes » tout en reconnaissant que ce serait compliqué en droit. Alors, les LREM vont faire en sorte que des « Gilets jaunes » opportunistes déposent une « liste » pour créer la confusion dans les esprits et faire diversion pro-Macron-LREM en vue des élections européennes contre le Rassemblement National. L’union des Droites européennes et du patriotisme catholique peut-elle se fonder sur le ciment que serait la lutte politique déterminée contre « l’immigration-islamisation-mondialisation » de la société française et des institutions européennes pour le combat républicain anticommunautariste ?

Les « Gilets jaunes » sont convaincus qu’il y a une manipulation politique LREM de l’opinion derrière les commentateurs petits-bourgeois des médias partisans pro-Macron. Les manifestations des « Gilets jaunes » devant le siège de France-télévisions pro-Macron ont révélé l’objectif de la « lutte contre la puissance et l’omniprésence de la caste politico-médiatique au service de La Banque contre les Français. Macron veut diviser les Français, c’est une escroquerie et son bluff favori, pour pouvoir dominer la France et les Français.

Avec Hollande et Macron, assistés par les journalistes collabos de gauche, les Français sont devenus des étrangers chez eux. Malgré cela, la connotation gauchiste des journalistes collabos de gauche n’est pas complètement avérée ! Quoi qu’il en soit, le fait que les « Gilets jaunes » puissent témoigner de la misère des Français en manifestant dans les rues contre Macron n’est pas admissible. Pour les commentateurs petits-bourgeois, ils sont tenus à plus de discrétion et ils devront en répondre devant la justice politique stalinienne du système LREM soviétique. LREM ne peut tolérer ce mouvement des « Gilets jaunes » aux comportements inappropriés. Le comportement des « Gilets jaunes » n’est pas admissible pour vouloir critiquer Macron.

Cela engage l’institution totalitaire faussement démocratique LREM. C’est pourquoi le couple Philippe-Castaner a décidé de sensibiliser très fermement toutes les chaînes de télévision collabos pro-Macron. En conséquence, les débats télévisés, avec la promotion des meneurs du mouvement après les réseaux sociaux, répétés en boucle à plusieurs reprises, doivent être réprouvés énergiquement par la censure LREM.

Philippe-Castaner ont fait part de la consternation devant le fait choquant d’inviter des « Gilets jaunes » à s’exprimer sur les plateaux-télés. En matière de « Gilets jaunes », tout est à craindre et les agissements des télés vulgaires doivent être condamnés. Europe-Israël : « Macron en colère après BFM : « Dès le départ, BFM a été le principal organisateur des manifestations« . Pourtant c’est la chaîne la plus macroniste qui soit !

« Macron est furieux contre BFM TV ? Selon le Canard enchaîné, Macron pourrait se servir du futur « regroupement thématiques des chaînes d’info » afin de nuire aux audiences de la chaîne de Patrick Drahi.

« La vengeance est un plat qui se mange froid. Selon le Canard Enchaîné, Macron, mécontent que BFM TV soit, selon lui, le porte-voix de la contestation des Gilets jaunes, pourrait, par mesure de rétorsion, se servir de la nouvelle numérotation de la TNT pour impacter les audiences de la chaîne d’information en continu. Macron accuserait la chaîne, pourtant honnie par de nombreux Gilets jaunes et souvent accusée de complaisance envers Macron, d’avoir fait office de miroir grossissant de cette contestation sociale. Selon le Canard Enchaîné : « À certains moments, des « Gilets jaunes » y réclamaient ma destitution ou appelaient à l’insurrection, sans jamais être repris par les présentateurs. Il y avait une sorte de connivence malsaine. »

« Des reproches partagés par Richard Ferrand, soucieux de l’effet « loupe » dont le mouvement aurait bénéficié grâce à BFM TV. Le président LREM de l’Assemblée nationale déraille :

« Lorsqu’il y a 50, 100 ou 200 types qui se regroupent à Montmartre avec un gilet jaune, vous avez l’impression que toute la France est en ébullition parce que cela passe en continu sur BFM ! »

Thomas Misrachi : « Confondre la cause et l’effet ? » @canardenchaine

« La macronie aurait une botte secrète : la nouvelle numérotation des chaînes de la TNT prévue après le renouvellement en février 2019 des membres du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Objectif de la manœuvre ? (Punir BFMTV) sous couvert d’un « regroupement thématique des chaînes d’info » !

« Macron militerait pour que le canal 14, occupé par France 4, soit récupéré par France Info, et pour que la chaîne LCI (TF1-collabo) débarque sur le canal 17. Aujourd’hui, ces deux chaînes d’information en continu sont reléguées en queue de peloton en termes de numérotation. Deux conséquences découleraient de cette réforme audiovisuelle : plus une chaîne est dans les premiers numéros, plus elle a de chances d’être regardée. La chaîne du service public sortirait ainsi grande gagnante de cette réorganisation, mais surtout, BFMTV (sur le canal 15) serait directement encadrée par deux nouvelles chaînes d’information en continu, en plus de CNews. De quoi faire fondre l’audimat et les revenus publicitaires de la chaîne ! » ($$$)

En conclusion pour Macron-Castaner, non seulement le mouvement des « Gilets jaunes » en soi, mais aussi les télés Macron-compatibles soi-disant inamicales, doivent être condamnées très fermement pour avoir diffusé des informations inquiétantes sur le destin plutôt fâcheux du slogan : Macron-démission !

Malheureusement pour Macron, le procès politique stalinien hérité du système soviétique en collusion entre les « Gilets jaunes » et les télés vulgaires est voué à l’échec, un échec de plus ! Et en même temps, la bienveillance d’une majorité de Français pour les manifestations des « Gilets jaunes » reste élevée.

Manu, faudra pourtant t’y faire !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

Vue la longueur, payé à la pige, vous seriez riche !!!

meulien

et si les gilets jaunes reclamaient les memes droits que les immigres (logement ,soins,gratuits,carte de visas,etc….)

patphil

les journaleux qui interpellent les gilets jaunes sur les plateaux de télé en leur répétant qu’il est naturel de payer des impots, se gardent bien de dire qu’eux ne payent pas le même impot que vous, ils ont des déductions fiscales importantes !

Arthur'

J’adore vos analyses. Pauvres, petits-bourgeois, … presqu’une rhétorique de gauche mais en tapant sur d’autres pauvres (car les immigrés vivent plutôt dans des cités que dans des palaces), sur le gouvernement mais en éludant soigneusement les riches ou les patrons peu scrupuleux qui exploitent une main d’oeuvre pauvre ici et ailleurs. Donc le raisonnement : rendons aux français (sous entendu blancs) la « richesse » confisquée par l’immigration. Mouais bof …

Boadicea

Bof ! Toujours aussi nul l’Arthur ! Raisonnement à deux balles pour faire chialer dans les chaumières sur les pauvres extra territoriaux qui feraient mieux de retourner chez eux et faire fructifier leurs pays.

Boadicea

Et oui toujours aussi bête et aveugle face à la bêtise humaine et à la propagandastaffel dont vous semblez être un ardent défenseur.

Arthur'

L’idéologue ici c’est vous. Moi je questionne, privilégie les faits et la logique pour dialoguer. Vous êtes dans le jugement de valeur et ne démontrez rien. Et relayer les anathèmes de vos maîtres à penser ne fait pas de vous un penseur mais un perroquet.

Boadicea

La logique d’Arthur et la diagonale des fous qui pense penser mais qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Anathèmes anathèmes est ce que vous avez une gueule d’anathème ! LOL.

patphil

la vérité vous blesse tant que ça?
luttez donc contre l’immigration puisque vous reconnaissez que les patrons les exploitent!

Arthur'

Qu’on arrête l’immigration ne me gêne pas. Je ne suis pas pro-immigration. Qu’on sanctionne les abus non plus. Je ne suis pas laxiste. Et je ne dis pas juste que certains patrons exploitent les immigrés, voire des migrants fraichement débarqués. Je dis que certains profitent de la conjecture économique pour exploiter les pauvres (natifs ou immigrés). C’est le système de l’économie libérale qui me questionne aujourd’hui. Le fait aussi qu’on préfère ici opposer les pauvres entre eux (natifs vs immigrés) plutôt que de se concentrer sur cette question quitte à la reporter plus tard : « l’immigration d’abord, les dérives de l’économie libérale après ». Pourquoi ?

Arthur'

conjoncture économique

Jacques B.

Rhétorique de gauche typique. Comme cela a été bien analysé par certains, la gauche, qui a perdu son électorat populaire (devenu classes moyennes pour bcp) s’est rabattue sur les immigrés, considérés comme les nouveaux « exploités ». Et pour financer cet électorat elle taxe à outrance, car c’est la spécialité de la gauche que de prendre l’argent de ceux qui bossent pour le « redistribuer » à ses clientèles. Qu’au passage elle se serve généreusement (politiciens comme fonctionnaires, notamment hauts fonctionnaires) voire fasse du capitalisme de connivence avec les très grandes entreprises, comme le faisaient les apparatchiks soviétiques, ne change rien au fond de l’affaire.

Arthur'

Oui rhétorique de gauche, typique je ne sais pas mais assumée absolument. La gauche ne s’est pas « rabattue » sur les immigrés, c’est vous qui en faites votre obsession. Et oui, redistribution n’est pas un gros mot mais a à voir avec la notion de solidarité entre riches et pauvres. Mais on peut s’en passer si vous voulez et rentrer dans une politique favorisant une économie libérale débridée : réduction au minimum des taxes et des impôts ainsi que des prestations sociales et des services publics. Chiche ?