1

God save the couine


 
Les Anglais, qui sont-ils? Sinon peuple soumis,
Des veaux robotisés pour cette royauté,
Infectés du sang bleu par des bactériémies,
Ne faisant à Windsor que cocoricoter…
 
Jubilé annoncé sans le moindre chofar, (Couine Elisabeth)
Où quand des bons à rien font fi de l’indigent,
Des millions dépensés vous donnant le cafard,
Quand un peuple est trop con, ce qui est affligeant…
 
Des millions d’abrutis pour voir une grand-mère,
N’ayant jamais levé le simple petit doigt,
Si ce n’est pour torcher son immonde derrière,
Évitant malgré tout d’user le rince-doigt.
 
Son unique travail ? Se choisir des chapeaux,
Des habits luxueux, du ridicule au cher,
Pendant que le mendiant traîne ses oripeaux…
De bien tristes aristos, la pitié en jachère…
 
Et ce sont ces gens-là qui se disent : sang bleu…
Sang bleu que royauté n’aura jamais connu,
Alors que l’indigent se fera un sang bleu
Pendant toute une vie, et ça c’est reconnu…
 
Bien tristes monarchies de gens bien inutiles,
Élisant leurs curés comme dieu ses apôtres,
Leurs églises goinfrées par des idiots utiles,
Leur rendant leur monnaie, en coûteux patenôtres…
 
Ridicule pouvoir construit pour se gaver,
Ridicule fonction dans le protocolaire,
Système Westminster, système dépravé,
Ivres de jubiler quand le peuple galère…
 
Reine des baleineaux, des cygnes et esturgeons,
Rôle de majesté pour l’altesse flemmarde,
Ses idées politiques sont la pêche aux goujons,
Protection des oiseaux pour la reine choucarde.
 
Respect ou affection pour ce triste dilemme ?
Un respect mitigé pour cette « bras cassés »,
Celle qui ne fout rien depuis Mathusalem,
Et pourtant s’enrichit, et ce, sans coasser…
 
Sa personnalité? Plutôt froide et timide,
Déclarée par certains comme une introvertie,
Caractère falot l’excluant du formide,
Inaudibles discours lors de sa répartie…
 
Des yeux durs, batraciens, molle poignée de main,
Bains de foule haïs, respect du protocole,
Préférant l’animal plutôt que l’être humain,
Une reine formée au concours agricole…
 
Mitterrand prétendait que : « c’est une vraie reine »,
Lui, s’étant couronné, proclamé suzerain,
Requin s’étant épris un jour d’une murène,
Ayant eu en secret un crabe adultérin…
God-e-miché save the couine!
 
Apparemment la couronne d’Angleterre ne coûte plus un iota au peuple… Car, au fil du temps, la royauté a acheté des milliers d’hectares de terres ainsi que de l’immobilier qui rapporte à cette couronne des millions de livres…
Le prince Harry et son épouse Meghan Markle,  s’ils se déconnectent de la royauté pour vivre leur vie loin de la couronne, c’est qu’ils en ont les moyens… (environ 40 millions d’euros)… Sans oublier peut-être d’autres revenus non déclarés officiellement… En fait, la royauté n’est composée que de bras cassés n’ayant jamais levé le petit doigt dans leur pays, sinon tenir un stylo entre les mains pour faire des additions et des soustractions de leurs comptes dans moultes banques… Complètement déconnectés de la réalité… Et ces gens-là se disent ou prétendent avoir  »du sang bleu »… Belle mascarade… Et lorsque je vois toute cette hystérie de la part de ce peuple qui fond en larmes, applaudit, se déguise, comme des gamins devant le père Noël, lorsque il y a un nouveau-né de la couronne, ou un mariage… Ou lors d’un jubilé, je me demande si ce peuple est normal ou bien sont-ce des extra-terrestres, avec des us et coutumes d’un autre monde… Quand la bêtise n’a point de religion, de race, de couleur, de langue ou de patrie…
Juan Valverde