Du goudron et des plumes pour Hollande-Valls en 2017

goudronplumesEn France, l’immigration de masse met en cause Hollande, et la politique de l’insécurité nationale, du fait des terroristes infiltrés. Le peuple de France dénonce une invasion de conquête, en forme de guerre des peuples du sud, contre la France et la culture de l’occident chrétien. Le peuple de France pointe du doigt la mauvaise gestion des flux migratoires et le manque de coopération des socialistes français dans ce domaine.

C’est un chiffon rouge agité pour annoncer la mort prochaine de la civilisation de l’occident chrétien et le Grand Remplacement, le long d’un calvaire qui confirme le déclin absolu de la France traditionnelle. Et le constat est simple : en matière d’immigration de masse, le peuple constate « un manque de volonté politique ».
Au regard des résultats des pays voisins, la communauté européenne témoigne du même « manque de volonté politique » et la mauvaise gestion européenne en matière d’immigration de masse est manifeste.
Les progrès attendus sont encore et toujours inexistants. La gabegie des dépenses de la bureaucratie européenne se montre aussi inefficace que bienveillante, aussi incompétente que secourable. C’est pourquoi le peuple de France ne prend aucun détour pour critiquer la gestion calamiteuse de l’immigration de masse.
Le pilotage central de la politique européenne de sécurité, contre cette guerre d’invasion, est quasi-inexistant. On comprend que le besoin de paix et de sécurité du peuple de France n’est pas suffisamment perçu. Le dispositif d’aide aux migrants est dispersé entre de très nombreux pays, y compris au sein de l’UE.
L’État-PS, infiltré des activistes de la gauche ultra, fait que le gouvernement socialiste manque totalement de volonté politique et que les attitudes de prestance de Hollande-Valls ne se situent jamais au niveau d’une vraie responsabilité politique. Rien ne remplace le caractère et la détermination en politique.
La prépondérance de l’impulsion du moment, et de la fougue verbale à la télé, est le témoin de l’opportunisme politique, au plus bas niveau de l’action politique, de Hollande-Valls et de l’État-PS.
La politique de Hollande-Valls, sans contact avec le réel, sans aucun travail sérieux, sans pertinence et sans objectif, c’est ce qui désole toujours plus le peuple de France. C’est pourquoi, il est logique que cette politique fasse l’objet d’une critique déterminée. Cette critique déterminée est celle qui fait toujours la preuve de la pertinence politique du peuple de France. Le manque de volonté politique de ce duo Hollande-Valls, et de l’État-PS, explique pourquoi la véritable cause ce manque de volonté est l’absence de tout projet politique.
C’est pourquoi, il faut créer la confusion dans les esprits par les mystifications de l’écologie électorale, du développement durable à court terme et de l’énergie au service du mensonge socialiste, pour cacher l’arrêt des perspectives de croissance. Quand le chômage « semble reculer », il est clair que « la gouvernance » du pays est fondée sur la politique du mensonge. Un constat de plus pour expliquer que la confiance s’est affaiblie au point que le peuple de France ne croit plus que « le changement, c’est maintenant« . Ce sera donc en 2017 !
La médiocrité stérile de l’action politique, de l’État-PS de Hollande-Valls, est la pire de ces dernières années. En clair, l’insuffisance des élus politiques de la « gauche de gouvernement » qui ne gouverne pas, mais qui bavarde à la télé, confirme la totale irresponsabilité du duo Hollande-Valls devant le peuple de France.
La perte de toute crédibilité, de toute confiance et de toute autorité du duo socialiste Hollande-Valls, est confirmée par les comportements absurdes des ministres socialistes, des écolo-verts, des radicaux et des frondeurs, ces soi-disant élites jamais réunies dans une même direction, éloignant toujours plus les électeurs de ces idéologues socialo-populistes, totalement incompétents et dangereux pour la gouvernance du pays.
Le manque de volonté politique du duo socialiste Hollande-Valls explique que les réformes socialistes sont toujours impossibles, et que les grands chantiers annoncés, ceux qui devaient changer les institutions bureaucratiques du pays, ont été laissés à l’abandon. Le peuple de France a donc obtenu, en lieu et place, les lois sociétales, le discours idéologique et la proclamation absurde du candidat socialiste : « je hais la finance« .
Le peuple de France a compris, comme la plupart des familles : « je hais la conscience sociale des classes moyennes« . C’est pourquoi les classes moyennes sont devenues une nouvelle puissance politique et sociale. Elles sont en réalité le centre de la résistance organisée aux empiètements de l’État-PS sur la vie des familles. Si les idéologues de la république socialiste qualifient les classes moyennes de « réactionnaires« , c’est qu’ils nient les « actions politiques et la prise de conscience » pour I’émancipation des classes moyennes.
C’est-à-dire qu’ils nient toutes les formes d’opposition contre le dogmatisme idéologique de l’État-PS.
Ce qui fait la puissance qualifiée de réactionnaire des classes moyennes, c’est qu’elle ne se limite pas à des débats et à des controverses contre les effets néfastes du régime socialiste existant. La réaction des classes moyennes a décidé de travailler pour la « transformation en profondeur de la conscience politique » du peuple de France. La réaction des classes moyennes a décidé d’utiliser leur force organisée comme « levier pour l’émancipation de la société civile« , c’est-à-dire pour abolir enfin la tyrannie idéologique de l’État-PS.
Les coalitions d’intérêts des classes moyennes et du peuple de France sont de très haute importance comme « moyens d’organisation de la société civile« , dans la lutte politique contre l’État-PS.
L’État qui, selon le suffrage universel, devait représenter « tous les Français« , a été transformé en État-PS, fondant la nouvelle « république socialiste » au seul profit des castes inféodées et des intérêts corporatifs.
On sait que le mouvement de la « manif’ pour tous » a été confronté au règne de la « police politique » de Hollande, cette police politique qui avait disparu à la libération de 1945, après la tyrannie de la bureaucratie de Pétain. Cette nouvelle « police politique » contre le mouvement de la « manif’ pour tous » a été restaurée par l’État-PS pour empêcher la liberté d’expression des familles et I’émancipation politique des « citoyens ».
C’est pourquoi, la tyrannie de l’État-PS se manifeste par un appui soutenu accordé aux « associations d’activistes » qui agissent, par la propagande immigrationniste, pour asservir le peuple de France.
Et c’est aussi pourquoi, en réaction à I’idéologie socialo-politique du gouvernement Valls, le peuple de France répondra à Hollande en 2017 avec « le goudron et les plumes« , cette méthode très nécessaire qu’on réserve généralement aux tricheurs, aux manipulateurs et aux menteurs. Le gouvernement socialiste s’est totalement déconsidéré, en ayant provoqué la lamentable déchéance économique et sociale du pays réel.
Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. La méthode cow-boy est beaucoup trop « bon enfant » pour ces représentants d’islamo-collabos d’une France indigne et illégitime, qui ont trainé notre nation dans la boue. Il faudrait changer les lois et les priver de leurs retraites et autres attributions aux frais des sans-dents, réquisitionner tous leurs avoirs et ceux de leurs proches, les exiler dans un pays islamique ou les guillotiner, au choix. il faudrait en fait pour le moins les interpeller a la prochaine passation de gouvernement.

  2. méthode cow-boy intéressante, mais finalement je préfère la conduite de Grenoble jusqu’à un quartier diversifié puis obligation de vivre avec leurs assistés et le RSA
    Cependant je ne crois pas une seconde que nous pouvons compter sur le FN politiquement correct, dont Michaud-Nérard est un béat aveugle et sourd ,pour parvenir à ce résultat

  3. Pourquoi l’armée et les CRS ne prennent pas l’initiative, contre le gouvernement, de bloquer nos frontières?? et expulser ces clandestins .??
    C’est la seule solution qu’il nous reste! Assez!! c’est du suicide !!! ils attaquent? exigent?..réponse: DEHORS!!!..et pour tous car il n’y a pas de place pour eux chez nous et pas les finances nécessaires pour les Français eux-mêmes!

    • bonjour Dany Barthouil,
      Votre raisonnement semble de bon sens de prime abord, je vous suggère juste de venir faire un tour ici à Perpignan, d’aller vers la frontière Espagnole qui traverse les Pyrénées, et de revenir m’expliquer combien de personnes, de mur ou tout autre moyen, vous conseillez pour sécuriser l’endroit….je me souviens d’une époque pas si lointaine, il n’y avait pas Shengen, des guérites de douaniers avec contrôle aux frontières, un certain térroriseur de terroriste à l’intérieur, et bizarrement, il y avait quand même de la drogue, des clandestins et des prostituées en France….mais, si vous avez la solution et son chiffrage pour bloquer les Pyrénées de Portbou à Hendaye, donnez là, je pense que c’est la réponse à 1milliard d’euros…..

      • Entre qques clandestins, de la drogue etc, et les milliers de clandestins qui entrent chez nous (et ailleurs) il y a une belle différence! la frontière française est tout autour du pays…mme près de l’Espagne! il suffirait que l’armée et autres le décident et désobéissent aux demeurés qui nous gouvernent…il y a des cas où désobéir est nécessaire!!

        • re Dany Barthouil,
          « il suffirait que l’armée et autres le décident et désobéissent aux demeurés qui nous gouvernent », oui bien sur, yaka faut qu’on, la frontière ce n’est pas qu’un trait sur une carte. Les Pyrénées sont des montagnes, qui étaient traversées bien avant qu’il y ait des douaniers. Enfin, il est sur, que si pour vous c’est si facile, demain nous pourrons aussi régler la faim dans le monde et des soins correct pour toute la planète en se disant juste que ce serait facile de le faire….ça ne l’est pas tant que ça. Rien ne vous empêche de venir par ici et de vous rendre compte par vous même, après, peut être, vous aurez changé d’avis. Bien à vous.

          • re dany,
            D’ailleurs, si c’était si simple que ça, comment des pays désertique comme la Tunisie ou l’Algérie ont tant de mal à les contrôler…et vous des montagnes, par incantations vous y arriveriez, yaka, faut qu’on…..les murs c’est déjà compliqué sur terrain plat, et un militaire tous les x mètres, sont à multiplier par 3 ou 4 pour qu’ils y soient 24h/24, sans compter que chaque x kilomètres il faut pouvoir les loger et les ravitailler….yaka faut qu’on, facile, facile, il faut réfléchir avant que les choses simples ne se transforment en impossibilité….

Les commentaires sont fermés.