Gouvernés par une bande d’amateurs

Macron a fait et dit beaucoup de conneries, mais pour une fois il ne s’est pas trompé. Devant 300 parlementaires LRM, quelques jours après le lancement des premières vaccinations  en janvier 2020, il a lancé à ses troupes : « soyez fiers d’être amateur ».  Il aurait pu ajouter  sans se tromper :  « Et je suis le premier d’entre vous ».

Il a ajouté : « La différence entre un amateur et un professionnel, c’est qu’un professionnel, on peut s’en séparer. L’amateur, on ne sait pas comment on fait« .

  Lui ne sait pas, mais nous on sait, et on va le lui montrer en avril 2022.

Il a géré la crise du covid en amateur professionnel, ce qui a coûté la vie à des milliers de Français  et ruiné notre pays pour des années.

Il y a un an Macron a imposé un couvre-feu le 31 décembre 2020 à 20 heures, résultat, 861 voitures brûlées. Cette fois-ci  il n’a pas voulu  imposer un couvre-feu à notre belle jeunesse pour  le 31 décembre. Nos gentilles racailles ne pouvaient pas être privées deux Jours de l’An de suite de festivités. Elles seront donc de sortie et essayeront de battre le chiffre de 1457 voitures brûlées comme pour la nuit de la St- Sylvestre 2020.

Les premières doses de  vaccin ont été faites le  5 janvier 2021, la 3e dose le 15 septembre 2021, et Castex annonce ce soir du 27/12/21 qu’il  faut renouveler les doses tous les 3 mois.  Bientôt la 4e dose  pour mars- avril pour avoir le droit de renouveler un amateur pas  fini ?

En 2020, l’amateur en chef, après consultation d’un conseil de guerre,  annonçait  « les enfants ne craignent rien, ils ne peuvent pas attraper le covid »… maintenant on les vaccine à partir de 5 ans. Après la quatrième dose on les vaccinera à l’accouchement ?

La  Marsupilamie porte-parole de l’amateur, annonçait en mars 2020 l’interdiction de porter un masque. Et confirmait par la même occasion son amateurisme en déclarant :   « Vous savez quoi ? Je ne sais pas utiliser un masque » a-t-elle expliqué, tentant de justifier pourquoi « les masques ne sont pas nécessaires pour tout le monde ». Et d’ajouter : « Parce que l’utilisation d’un masque, ce sont des gestes techniques précis, sinon on se gratte le nez sous le masque, on a du virus sur les mains ; sinon on en a une utilisation qui n’est pas bonne. Maintenant il est obligatoire partout et jusque sur les pistes de ski. 

 Voyons maintenant le bilan de ces  vaccinations à répétition.

Durant l’année 2020, le vaccin n’existait pas et nous n’étions pas confinés et les masques étaient interdits ou introuvables. En 2021, 85 % de Français étaient double vaccinés et six mois de passe sanitaire plus tard, la situation s’est plutôt dégradée, et il faut quand même prendre sa troisième dose. Macron devrait recruter des  amateurs de tarots de Marseille au gouvernement. La même incompétence régnerait, mais on les paierait moins cher.

De mars à décembre 2020 (10 mois) sans vaccins et sans masques, total des cas covid hospitalisés :  261 123 ; décès : 64 000

 De janvier à décembre 2021 (12 mois)  vaccinés 3 doses + masques et confinements à répétition, total des cas de covid hospitalisés : 195 000 ; décès : 59 000

93 % des cas de Covid-19 décédés étaient âgés de 65 ans ou plus, 100 % étaient atteints de  comorbidités, mais on vaccine toute la population à partir de 5 ans.

Ce soir Castex  annonce que les décès sont dus aux comorbidités et aux non vaccinés. La première année on peut présumer que ce sont les plus fragiles atteints de maladies graves qui sont majoritairement décédés. En 2022, au fur et a mesure des décès, les gens atteints de comorbidités seront de moins en moins nombreux, ce qui fera mécaniquement baisser la mortalité  comme en 2021. Constatant le nombre de morts en baisse, Castex voudra en attribuer le résultat à la vaccination. En 2023, quand la majorité des comorbidités seront décédées, comment expliquera-t-il le nombre de morts ? Il ne lui restera qu’à réduire à 2 mois entre chaque piquouserie.

On peut penser que la différence de contamination et décès entre 2020 et 2021 est due aux gestes barrières et à toutes les restrictions qui ont été appliquées en 2021, et peut-être, pour une toute petite partie, aux 3 doses de vaccins. Car si la vaccination avait été efficace, les différences entre ces 2 années auraient dû être beaucoup plus importantes.

Comme d’habitude les professionnels amateurs rejettent les contaminations sur les non vaccinés. La vérité est ailleurs.

En additionnant  tous les chiffres région par région sur le site gouvernemental Data.drees.solidarites-sante.gouv.fr     Covid-19 : résultats régionaux issus des appariements entre SI-VIC, SI-DEP et VAC-SI, qu’entre le 18/10 et le 14/11/2021

  • 5 749 personnes ont été hospitalisées avec le Covid ;
  • Parmi elles, 2 282 personnes n’étaient pas vaccinées.

Autrement dit, les non vaccinés occupent en réalité moins de 40 % des lits d’hôpitaux !

La majorité des lits d’hôpitaux (60 %) est occupée par des gens vaccinés !

Selon les chiffres mêmes du ministère de la Santé, les vaccinés occupent, selon les régions, entre 53,8 et 75,3 % des lits d’hôpitaux. Cela signifie que les médecins (de plateaux ou pas) et les commentateurs télé qui affirment que les hôpitaux débordent de non vaccinés mentent ! Ou alors nous avons encore affaire à des journaleux amateurs.

Ce soir Castex nous annoncé que le vaccin s’est professionnalisé. En conseil de guerre, après avoir consulté moult amateurs d’études stratégiques, il a annoncé avoir pris une décision pour combattre ce virus intelligent. En effet, les espions de Macron ont découvert que le virus s’attaquait aux mangeurs debout, en conséquence de quoi Castex a annoncé que dorénavant il y aura obligation de manger assis. Si seulement le virus intelligent, au lieu de s’attaquer aux mangeurs debout, pouvait s’attaquer aux amateurs !

Trêve des confiseurs et trêve de balivernes, redevenons sérieux. Ce soir ’’le Père Fouettard ou le Plouc’’ selon ses amis amateurs de vacheries entre professionnels, fait donc porter la saturation des hôpitaux sur les non vaccinés, pourtant là aussi la vérité est ailleurs.

Près d’un lit sur cinq est fermé dans l’hôpital public. Ce chiffre issu d’un rapport diligenté par Jean-François Delfraissy donne le vertige.

17 milliards d’euros économisés sur la santé depuis le début du quinquennat et un Ségur de la Santé insuffisant.

Castex « Il ne s’agit pas de fermeture de lits pour cause budgétaire : les budgets sont là, les postes sont ouverts, mais ils ne sont pas pourvus », fait valoir Jean Castex. En effet, ces fermetures de lits sont dues à une absence de personnel.

Pourquoi manque-t-on d’infirmières ?

Explication ci-dessousmanifestation d’ infirmières octobre 2019, 4 mois avant le covid.

https://12.cgtfinancespubliques.fr/IMG/pdf/tract_hopital_ul_cgt_tarbes.pdf

ILS MENTAIENT SUR LES MASQUES, ILS MENTENT SUR LES LITS. En 25 ans ce sont 103 382 lits qui ont été fermés ! Macron refuse de restituer les 17 500 lits volés aux soignants sous Hollande-Macron-Touraine, les 7 500 lits dérobés sous Macron-Buzin-Véran.

VIREZ en 2022 tous ces experts, amateurs en bricolage  de chiffres !

Daniel Faguet

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print
15

8 Commentaires

  1. Amateurisme, arrogance et surtout absence totale d’anticipation sont les caractéristiques de Macron.

  2. Pensez-vous qu’ils comptabilisent les malades des effets secondaires graves suite à la vaccination dans les hôpitaux? Je me le demande. Parce qu ils faut bien les soigner ces malades qui normalement ne devrait pas être en soins.

  3. Une bande de charlots, la basse-cour du Foutriquet dit le vaseliné. Une vraie raie publique en marche, et ça cocote.

  4. Le poudré sait très bien ce qu’il fait, il est en place pour détruire la France et il est en guerre contre les Français ! Ne jamais sous estimer son ennemi !

  5. Il ne reste plus QUE 40 % du service hospitalier. Droite / gauche / Macron puissance 10 en ont détruit 60 %, UNIQUEMENT pour une question de fric = LA RENTABILITE. En pleine pandémie Macron POURSUIT la fermeture des services/ des lits pour supprimer du personnel DEJA réduit à la portion congrue, alors que devant les caméras il disait LE CONTRAIRE aux infirmières et médecins dans la cour des hôpitaux. Tout ça POUR PRIVATISER le corps médical. Ces dirigeants sont des ASSASSINS. La terre ne sera pas assez grande pour qu’ils si cachent et tôt ou tard ils devront en répondre !

Les commentaires sont fermés.