1

Grâce à l’alliance LR-LREM, le RN Mariani va gagner la Région Paca

Deux sondages chocs Ipsos pour France 3 et IFOP pour LCI viennent de sortir, et résonnent comme un coup de tonnerre dans le paysage politique provençal et national. Pour la première fois, la liste RN menée par Thierry Mariani devance largement la liste de rassemblement LR/LREM/MODEM de Renaud Muselier, et écrase les listes PS/Europe Écologie et LFI. Dans le cas où LR et LREM ne s’allieraient pas, l’écart serait encore plus grand, et la liste LREM de Mme Cluzel dépasserait à peine les 10 %. Selon ces études, Mariani rassemblerait au premier tour 39 % des voix, loin devant tous ses adversaires. Au deuxième tour, il l’emporterait dans tous les cas de figure.

Il est assez intéressant de voir que ce décollage incontestable de la liste RN de Thierry Mariani s’inscrit dans la foulée des tentatives de rapprochement entre les listes LR/LREM : en un mois, Mariani a progressé de plus de 5 points… Le soutien de LREM à LR, loin de rapporter des points dans l’escarcelle de Muselier, l’éloigne de la pole position, et est en train de le priver d’une victoire en PACA. À trop vouloir jouer les malins, Muselier, qui était encore en ballotage favorable il y a quelques semaines, a condamné lui-même sa liste à une défaite désormais probable. Car Muselier n’a pas compris que les temps ont changé : là où la politicaillerie espère ramener quelques suffrages en jouant sur des alliances de circonstance et contre-nature, elle finit par détruire la crédibilité d’une candidature prête à se vendre à n’importe qui pour l’emporter. Et le discrédit sera probablement définitif, tant les basses manœuvres ont nui à l’image de la droite locale.

Les enseignements de ce sondage sont multiples : les avances de Castex à LR se sont avérées un véritable baiser de la mort. La direction régionale de la droite traditionnelle semble aveugle au rejet massif du gouvernement dans l’opinion, et parmi ses militants en particulier. Le fossé est immense entre l’élite du parti, prête à s’allier à LREM pour sauver ses mandats, et la base qui semble de plus en plus hostile à la majorité. Surtout, il est clair que LR est désormais un parti de notables, sans boussole, sans colonne vertébrale politique et idéologique dans un contexte de confrontation entre mondialisme et souverainisme où il ne parvient pas à se positionner. Et préfère toujours se laisser enfermer dans le piège traditionnel du « tout sauf le RN », alors que même la France Insoumise est désormais plus que réticente à un nouveau « Front Républicain ». Résultat : la droite en PACA – mais parfois même ailleurs – est bel et bien la plus bête du monde, prête à se porter au secours d’un pouvoir à l’agonie, rejeté par l’immense majorité des électeurs, le tout sans aucune garantie de parvenir à un quelconque résultat, mais assurée d’un discrédit irréparable dans l’opinion.

Bravo Muselier, bravo Jacob, Raffarin et les autres : Macron et Castex vous remercieront-ils pour le sacrifice que vous vous infligez ?

Olivier Piacentini