Grâce à Macron, les Bronzés ne feront plus de ski en Suisse

contrepoints.org : Apocalypse Snow : sur l’ouverture des stations de ski. Macron, l’a admis au détour d’une phrase lors de son allocution (et ses gesticulations à la télé) du 24 novembre 2020 :

« Il « semble impossible d’envisager » une ouverture des [stations de sport d’hiver] pour les fêtes et il est (il ne semble pas) préférable de privilégier une ouverture courant janvier dans de bonnes conditions. »

Castex (Halluciné) a douché les derniers espoirs des professionnels du ski lors de son intervention (et aussi avec ses gesticulations à la télé) du 26 novembre en indiquant que les montagnes seront accessibles aux Français, mais que les remontées mécaniques resteront fermées au public ! Fallait oser ! Il l’a fait !

Olivier Maurice, contrepoints.org : Ski sans remontées mécaniques : (la connerie) bureaucratique au sommet. Depuis le début de cette crise, nous ne pouvons qu’être frappés par l’amateurisme (de Macron) et par l’arbitraire de ses décisions. Il sera permis d’aller en vacances d’hiver à la neige à partir du 15 décembre.

Il y a juste un petit problème : il faudra trouver un moyen d’accéder en haut des pistes, parce que les remontées mécaniques resteront fermées. Même socialo-fiasco : la grande roue traditionnellement installée sur la Grand’Place de Lille sera bien montée, bien illuminée, tournera bien, mais il sera interdit d’y accéder !

C’est comme le droit d’acheter un sapin pour Noël, mais pas les boules ni les guirlandes ! Après 10 mois de diarrhée réglementaire, on commence à saisir la logique du gouvernement, du Conseil de défense et du Conseil scientifique, (Macron) digne des Shadoks : interdire, puis se rendre compte qu’il y a un problème, donc autoriser. Puis se rendre compte qu’il y a un problème, donc re-interdire… Le pays tout entier est bloqué par des Shadoks depuis les toutes premières semaines de l’épidémie. Un scénario apocalyptique !

Si le SARS-CoV-2 est loin d’être une maladie anodine, nous sommes là aussi très loin du virus tueur qui va exterminer l’humanité. Dans 99,77 % des cas, on n’en meurt pas. Le risque est plus élevé pour les plus de 75 ans. Si vous êtes jeune et en bonne santé, vous risquez dans la grande majorité des cas de ressentir entre rien, un simple rhume ou une grosse grippe. Le mode de transmission et la dangerosité du SARS-CoV-2 ont été établis durant les premiers jours de l’apparition de l’épidémie, alors qu’on ne savait rien de ce virus. Depuis 10 mois, on vit dans la totale débauche des mesures restrictives de cette (ineptie) sanitaire brutale.

La vague d’automne, une fois déclenchée, a atteint son pic à peu près en même temps partout dans tous les pays d’Europe, quelles que soient les mesures prises. À Paris et dans de nombreux lieux qui n’ont pas été astreints au couvre-feu, l’épidémie a commencé à ralentir avant l’établissement du confinement !

Il y a de quoi se questionner sur le rôle (de Macron) et sur (son) rapport à la démocratie ! Depuis le début de la crise, on est frappés par l’amateurisme (de Macron) et par l’arbitraire de toutes ses décisions !

Ces bricolages sans fin sont totalement inacceptables !

Pourquoi devoir confier nos vies, la vie de nos enfants, notre santé, notre sécurité, notre éducation, notre développement professionnel, notre retraite, pourquoi devoir payer des impôts, des charges, des taxes à (Macron) qui fait preuve d’un tel amateurisme, d’une telle arrogance et d’une telle incompétence ?

François-Xavier Bourmaud, « Le Figaro » : Ski à l’étranger : Macron crée la polémique. Macron veut empêcher les Français d’aller skier en dehors des frontières. Les réactions sont vives contre cette mesure (à la Macron) considérée comme bureaucratique et attentatoire aux libertés. Sur les stations de ski, Macron a prévenu qu’il ferait tout pour dissuader les Français de se rendre dans les stations de ski à l’étranger, des lieux où ils risquent de contracter le virus (???). Castex veut empêcher les Français de se contaminer (???) dans les stations de ski des pays voisins, la Suisse ou l’Espagne. Castex va instaurer une quarantaine avec des contrôles aléatoires à la frontière. Les préfets pourront ordonner un isolement (punitif) de sept jours !

La politique kafkaïenne continue, a déploré Émilie Bonnivard, député LR de la Savoie. Les Français pourront aller acheter leurs cigarettes en Andorre, mais s’ils ont fait du ski, ils paieront une amende ! Idem pour aller skier une journée en Suisse. Marine Le Pen a réagi : (Macron) ne veut pas contrôler nos frontières pour éviter la venue des terroristes, des clandestins, des trafiquants, mais il veut contrôler les frontières pour empêcher les Français d’aller skier en Suisse ! Et en même temps, en France, les stations de ski resteront ouvertes mais les remontées mécaniques seront fermées. (Macron) a trouvé la solution : il faut interdire !

Blanche-Neige (Macron) va (enfin) rétablir le contrôle aux frontières pour interdire aux Français d’aller skier en Suisse. Mais les illégaux, les terroristes, les parasites, le coronavirus et les immigrés clandestins pourront toujours entrer en masse ! Pauvre France aux mains des clowns LaREM et de ces fous furieux !

Christine Tasin, « Résistance républicaine » : Macron rétablit les frontières pour empêcher les Français d’aller skier en Suisse ! La (folie furieuse) est là. Ce n’est même pas tiré d’une œuvre apocryphe de Ionesco ou Beckett… Cela sort de la bouche de (Blanche-Neige) Macron-Ceaucescu : Ski à l’étranger, il y aura des mesures restrictives ! (Blanche-Neige) envisage des mesures restrictives et dissuasives pour les Français voulant skier à l’étranger à Noël : « S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français et pour ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations ruinées en France » (par Macron soi-même) ! C’est ça l’égalitarisme à la con de Macron ! Macron ferme les remontées mécaniques en France. Ensuite de quoi, Macron interdit aux Français de skier l’étranger, après avoir ruiné les commerçants des stations de ski françaises. Encore le principe d’égalité à la con de Macron !

Bernard Antony : Nous ne savons toujours pas ce que le gouvernement inventera comme nouveau diktat après l’arrêt du Conseil d’État cassant l’aberrante mesure de ne pas tolérer une assistance à la messe de plus de trente personnes, que ce soit dans les plus petites églises ou dans les vastes cathédrales. On verra si le nouveau décret sera celui d’une indéniable haine anti catholique. Mais (comment) expliquer la décision avec sa conséquence catastrophique économiquement et socialement de maintenir fermés partout, jusqu’au 20 janvier, tous les bars et restaurants. À supposer que la circulation du virus soit réellement facilitée dans ces établissements, il est complètement fou de les maintenir fermés dans la trentaine de départements dans lesquels le taux général de mortalité est inférieur ou égal à celui de 2019. C’est le principe d’égalité (à la con de Macron) qui est invoqué pour justifier pareille absurdité de nature véritablement totalitaire !

En France, (Blanche-Neige) a fermé les remontées mécaniques des stations jusqu’au 20 janvier prochain.

Après le coup foireux « Macron ferme les librairies et autres petits commerces« , Macron interdit la vente des livres et des pantoufles en supermarché ! Encore le principe d’égalité à la con de Macron !

« Le Salon beige » : Blanche-Neige et Halluciné : danger, nouvelles bouffées délirantes ! Salomon le nain Joyeux l’avait annoncé : Nous devons être sensibilisés aux conséquences de l’épidémie sur la santé mentale.

Confirmation : une nouvelle épidémie de bouffées délirantes chez Blanche-Neige-Macron et sa bande de nains. Blanche-Neige venait d’obtenir un succès diplomatique majeur lors de sa rencontre avec le Premier ministre du royaume de Belgique, le tout plat pays ! Il avait obtenu que les téléskis belges restent à l’arrêt pendant les vacances de Noël. Mais ayant appris que l’Autriche et la Suisse garderaient leurs stations de ski en activité, Blanche-Neige a sorti le grand jeu sanitaire : pas question qu’on aille là-bas pour choper le virus (du principe d’égalité à la con de Macron) : S’il y a des pays qui gardent leurs stations ouvertes, nous aurons des mesures de contrôle pour dissuader nos concitoyens d’aller skier (en Suisse !).

Pourquoi cela, Blanche-Neige ? 1. Parce qu’il y a des risques d’infection ! 2. Et pour ne pas créer une situation de déséquilibre avec la France (l’égalitarisme à la con de Macron !). Oui, nous aurons des mesures restrictives et dissuasives, je vous le confirme, et elles seront affinées dans les prochains jours !

En réalité, et contre l’égalitarisme à la con de Macron, nous avons appris qu’Halluciné avait décidé de terminer l’année à la première place européenne pour la baisse du PIB, pour le nombre de morts par habitants et pour le nombre de personnes soignées pour dépression. Une triple première place dont on aurait dit en début d’année qu’elle était totalement hors d’atteinte ! Grâce aux efforts continus et acharnés de Blanche-Neige et de sa bande de nains, la France est effectivement maintenant placée en pôle position.

Et en même temps Grincheux (Véran) travaille pour faciliter l’acceptation du vaccin dangereux contre le coronavirus par les médecins réticents et surtout par la population qui ne fait absolument plus confiance à ces clowns LaREM, ces incapables, ces bons à rien, et à ces fous furieux qui veulent nous commander !

« Le Salon beige », Bernard Antony : Micro-Néron (Blanche-Neige) garde-frontières : Pas de vaccin face à l’épidémie de folie ! Il est toujours difficile de dire qu’il s’agit du dernier coup de dinguerie tant se succèdent de plus en plus les (absurdités des clowns LaREM et des fous furieux qui dézinguent la France).

Le regard de plus en plus allumé, Micro-Néron, qui veut s’occuper de tout en même temps, a annoncé qu’il s’emploierait à prendre des mesures restrictives et en même temps des mesures dissuasives pour empêcher les Français d’aller skier à Noël à l’étranger et en Suisse (dont les prix sont très attractifs).

Voici donc Macron, jusqu’il y a peu ennemi mondialiste acharné des frontières, décidé à s’employer précisément dans la charge de garde-frontières. Lui qui professait il y a moins d’un an que les virus n’ont pas de frontière entend maintenant les confiner selon le principe que chaque virus doit demeurer chez soi.

Et on apprend que la Commission de Bruxelles devrait publier des recommandations sanitaires très restrictives. Sans doute pense-t-on, sans qu’il soit besoin de le préciser, qu’elles seront aussi dissuasives.

Les bureaucrates de l’athéocratie-médiocratie post-soviétique bruxelloise, qui ont la culture religieuse des alligators, voudraient que l’Église Catholique donne des Messes de Noël digitales (sic) sans participation réelle et en évitant les chorales. On le voit, le Meilleur des mondes (à la con de Macron !) bruxellois ne cesse de s’améliorer ! Espérons qu’il n’y aura pas beaucoup d’évêques pour la réforme digitale de la messe !

On annonce pour la France la mise sur le marché des vaccins ! Un des premiers, le vaccin contre la rage, serait utile sur les fous furieux Antifas, Black Blocs, islamo-jihadistes, qui en ont notoirement besoin !

Bernard Antony : « J’ai pour ma part, dès l’école primaire (laïque) été vacciné contre le marxisme-léninisme par mes instituteurs, tous plus ou moins communistes ! Je conseille donc de ne pas se précipiter et d’attendre tout simplement que le coronavirus (se soit naturellement enlisé en accord avec le Pr Raoult !)

« Le Salon beige » : Blanche-Neige, Halluciné, Grincheux, Simplet. Tout a commencé le 24 novembre comme d’habitude, par une longue (27 minutes) exhibition de Blanche-Neige-Macron pour son « adresse aux Français » comme il dit, encore à propos de la situation sanitaire et dans un décor quasi-virginal (photo publiée sur le site officiel de l’Élysée). Tout a continué par diverses interventions des nains du gouvernement.

Puis l’apothéose, un feu d’artifices (au sens propre), a été une conférence de presse par le chef dudit gouvernement le 26 novembre (une heure quinze minutes) qui démontre qu’en ces temps de confinement, les spectacles du cirque ne sont pas totalement interrompus. Vingt-sept minutes de Blanche-Neige-Macron, et tout s’est déroulé comme à l’ordinaire : Il a causé stratégie, comme s’il s’agissait d’une guerre alors que ce n’est qu’une simple crise sanitaire, et alors que de stratégie on n’en voit nulle part depuis le début, mais un grand désordre ponctué de bouffées délirantes. Il a encore dit que ce qui se passe en France, c’est ce qui se passe partout, histoire de nous faire croire que c’est vrai et qu’en plus ça pourrait diminuer sa responsabilité :

« Nous avons freiné la circulation du virus. Mais il demeure très présent, en France comme dans tout l’hémisphère Nord, en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Russie, où il circule encore très fortement ! »

Il a aussi bien sûr parlé avec tous les mensonges habituels : « Ces neuf derniers mois nous ont permis aussi de réussir ce que longtemps nous avions pensé impossible. Nous avons su rendre notre État plus efficace pour faire face à l’urgence sanitaire et économique. Nous avons collectivement transformé l’hôpital, notre système de soins« , alors que nous continuons d’être englués dans une vue exclusivement comptable adossée au nombre de lits de réanimation disponibles, plutôt inférieur à ce qu’il était en début d’année.

Il a (prêché en petit curé hypocrite) comme d’habitude, appelé (le peuple) à une motivation nationale :

« Mes chers compatriotes, une nouvelle fois nous serons, j’en ai la certitude, au rendez-vous des défis des semaines et mois qui viennent« , avec à la clé la possibilité d’un nouveau confinement en cas de rechute !

« Nous ferons ainsi le point tous les 15 jours sur la situation sanitaire et déciderons alors si nous pouvons prendre des mesures supplémentaires d’ouverture ou si, au contraire, il faut revenir en arrière pour prévenir tout nouvel emballement de la propagation du virus« . Tout subordonner à des chiffres pandémiques, c’est ce que Blanche-Neige-Macron appelle pouvoir fixer un cap, un calendrier et esquisser des perspectives.

Les incohérences habituelles continuent ! Comme disait (Alain) Griset, l’enjeu était seulement de réduire les flux de circulation afin que les Français respectent au mieux le confinement. Autrement dit, à aucun moment les commerces n’ont été mis en cause pour risque sanitaire dans leurs locaux. L’enjeu était à l’extérieur. Mais pour camoufler toute cette incohérence, on les a obligés à négocier des règles encore plus contraignantes.

Autre incohérence de la bureaucratie à l’état pur de Blanche-Neige-Macron, la promesse fumeuse de garantir la sécurité sanitaire. Un comité scientifique sera chargé du suivi (des morts ?) de la vaccination. Et un collectif de citoyens sera mis en place pour associer plus largement la population. Je tiens à ce que celle-ci se fasse dans un cadre (socialiste mensonger) totalement transparent. Un collectif citoyen pour s’en remettre au savoir et à la science pour la sécurité sanitaire ? Vous êtes pas vraiment rassurés ? Fallait oser ! Il l’a fait !

Blanche-Neige-Macron continue : Nous allons organiser une campagne de vaccination massive et rapide au plus près des personnes (???) Et pas une vaccination par visioconférence ? Nous commencerons vraisemblablement (???) dès fin décembre-début janvier ! Ben voyons, Macron ! TAKAYCROIRE !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. La France ouvrira les stations de ski pour février…
    Les stations seront bondées de fait.
    Les frustrés de janvier iront.
    Mickael réveille-toi, ils sont devenus fous!

  2. Macron le névrosé n’a été parachuté président que par opportunité électorale, n’ayant aucunement la stature et les compétences pour un tel poste, dans la logique tous les sbires qu’il a réunit autour de lui pour gouverner lui sont redevables et fonctionnent comme des marionnettes sous sa houlette égocentrique, quasi monarchique. Toutefois il est fort probable que plus aucun gouvernement ne sera en mesure de changer la France en mieux, le désordre et la confusion sociétale sont déjà bien trop importants au sein des mouvances populaires anarchisées, communautarisées et syndicalisées à gauche toute.

  3. ouvrir les stations mais interdire les remontées mécaniques! il fallait avoir l’idée!
    il reste à castex de rouvrir les restaurants en interdisant les assiettes, les verres, les couverts et les plats!

  4. « Si le SARS-CoV-2 est loin d’être une maladie anodine,…. » au vu des chiffres de mortalité, vous plaisantez, je suppose, sinon vous entérinez les conneries de ce gouvernement !

  5. Entre l’imprécation clownesque et la farce (pas tranquille) cartoonesque : décalé, entêtant, absurde et roboratif.
    Réussi, donc.
    Une veine que vous devriez exploiter plus souvent…

Les commentaires sont fermés.