1

Grâce à McKinsey, le diable habite aussi au Vatican!

Dès l’été dernier, nombre de catholiques s’étaient émus des positions vaccinolâtres, autoritaires et inhumaines du Vatican.

Le pape François avait décrété la vaccination obligatoire dans son état et fait virer, sans ménagement et sans indemnités, les salariés  osant refuser de servir de cobayes à ces essais thérapeutiques.

Puis le pape François s’était impliqué dans un ridicule spot publicitaire en espagnol, campagne d’incitation à la vaccination aux États-Unis et dans d’autres pays du continent américain.

Après la vaccination citoyenne, patriote, chic, à la Macron… Voici que le pape nous infligeait un autre concept : la vaccination, acte d’amour.

C’était un très mauvais spot, ne présentant pas ce qu’il vendait : pas un emballage de vaccin, pas une seringue, pas un méchant Covid grimaçant, pas un logo…

Quant à la promesse : se vacciner les uns pour les autres…

Côté argumentaire ce n’était pas plus crédible.

« Grâce à Dieu et au travail de beaucoup, nous avons maintenant des vaccins pour nous protéger contre le Covid-19 »., « ils nous donnent l’espoir d’en finir avec la pandémie, mais seulement s’ils sont disponibles pour tous et si nous travaillons ensemble ».

En bon dictateur, il interdisait le doûte, ne respectant ce vieil adage : « primum non nocere » (d’abord ne pas nuire).

Le 18 juillet suivant, la Conférence des évêques de France dans un communiqué officiel, fustigeait la première manifestion de Philippot contre le passe sanitaire, vantant à son tour les immenses bienfaits de la vaccination.

Beaucoup de catholiques s’indignèrent, s’interrogeant quant à la santé mentale du pape François, plus âgé que Joe Biden… le présumant piqué depuis longtemps, tant depuis son arrivée, il tenait des propos pour le moins décalés, clivants voire choquants.

Malgré ses 85 ans, il n’est pas sénile.

En 2013, José Bergoglio a engagé pour s’occuper de la communication du Vatican le cabinet diabolique qui sévit dans 65 ans pays: McKinsey. Mckinsey qui a Pfizer pour client, dont le fond d’investissement a investi dans ce même laboratoire…

Que celui qui a en  charge d’âmes de 1,329 milliard de chrétiens de par le monde, ait choisi un cabinet international impliqué dans une corruption de fonctionnaires en Inde pour Boeing, la crise financiere de 2007-2008 aux États-Unis, le délit d’initié de son directeur général aux États-Unis, l’implication dans l’emprisonnement de dissidents  en Arabie Saoudite, la chute de Valeant Pharmaceuticals au Canada, une affaire de corruption en Afrique du Sud, un détournement de fonds en Belgique, des poursuites pour racket et falsification de documents aux USA, l’épouvantable scandale sanitaire des opioïdes aux États-Unis: en février 2021, McKinsey dut verser 573 millions $ pour clore les poursuites judiciaires engagées par 49 états, etc., est un autre scandale!

Rassurez-vous, désormais, il pratique aussi un nouveau culte: il s’est converti à l’Ukrainovisme, parlant chaque jour sans nuance de cette guerre, embrassant devant les caméras un drapeau venant de Boutcha, dans une mise en scène certainement paraphée McKinsey!

Daphné Rigobert

A 3’13, le pape François embrasse un drapeau ukrainien!

https://www.youtube.com/watch?v=4wIg-jocdjs