Grâce à Sami Aldeeb, un nouveau clou pour le cercueil du Coran

Publié le 28 septembre 2015 - par - 12 commentaires - 4 155 vues
Share

learnedmanandcoranrose

Depuis quelques jours, les amateurs et les professionnels de la « science coranique » disposent d’un Coran unique dans l’histoire de l’islam: un texte « othmanien » ponctué. Ne vous y trompez pas: c’est une véritable révolution. 

Si les traductions du Coran sont en principe relativement lisibles, car les traducteurs tiennent généralement à être lus, le Coran en arabe en est resté à l’état d’écriture sainte, intouchable. Réputé parfait, car soi-disant dicté par Dieu (via un ange), le texte coranique ne doit souffrir aucune critique, aucune modification qui risquerait d’en travestir le sens. Or ce texte est absolument imbuvable. Nous sommes censés en connaitre la signification (probable) en raison des nombreuses études exégétiques qui en ont été faites, par des croyants. Mais l’ouvrage lui-même, toujours sans ponctuation, contient des milliers d’erreurs objectives (termes manquants, prépositions et accords incorrects, mots incompréhensibles ou équivoques) et de marques de médiocrité crasse. C’est en fait un très mauvais brouillon, totalement inutilisable sans les épaisses lunettes roses que la foi musulmane pose sur le nez des croyants. La question est: comment le prouver? Le prouver aux musulmans? Histoire notamment de refroidir leur ardeur pour l’égorgement, l’esclavagisme, les châtiments corporels, l’apartheid social (dhimma) ou encore l’émigration agressive.

Il y a un an, Sami Aldeeb, un Palestinien établi en Suisse, faisait date dans l’histoire de l’islam en publiant une première édition critique du Coran en arabe, annoncée notamment, bien sûr, par Riposte Laïque. Cette édition présentait les sourates dans l’ordre chronologique (le Coran standard est classé à la manière d’une pile, avec les longues sourates au début et les courtes à la fin), trois typographies, les sources du texte coranique, les causes de la révélation, les variantes (différentes lectures selon la disposition des accents qui rendent les consonnes univoques), les abrogations et les erreurs (plus de 2500). Elle a été téléchargée à des dizaines de milliers d’exemplaires. Et on peut se la procurer sur papier auprès d’Amazon.

Entre-temps, l’auteur a continué de travailler sur cette version et propose aujourd’hui une autre première mondiale: un texte coranique arabe ponctué (virgules, points virgules, points, points d’exclamation, points d’interrogation, guillemets, etc.). Cela peut paraître peu de chose à des lecteurs francophones, mais c’est (encore) un sacrilège épouvantable dans l’islam. À tel point qu’il était et reste exclu qu’un musulman s’y risque. Et même les gens de Harvard n’oseraient pas offusquer ainsi des bailleurs de fonds aussi généreux que leurs mandants musulmans. Mais, quelque part en Suisse, dans un petit village proche des rives du lac Léman, quelqu’un a fait le travail.

Cet effort permet de mieux distinguer les faiblesses patentes du texte coranique, qui apparaissent d’autant mieux qu’on utilise son cerveau pour appréhender la signification du texte. En principe, les musulmans arabophones « savent » que le coran est parfait, et que la chose ne saurait être mise en cause sans fâcher très gravement nombre de leurs coreligionnaires, très longtemps avant d’être en mesure de lire le texte original, s’ils y parviennent jamais. Dès lors, même les « savants » musulmans passent sur les erreurs avec un pieux aveuglement que rien ne saurait troubler. Après tout, qui irait risquer sa vie, ses biens, le confort de sa famille et de sa maison pour briser le socle même, les croyances les plus fondamentales de sa société? Ce serait bien sûr le rôle de ce qu’on appelle en France les « intellectuels », mais ceux de l’islam n’ont pas encore trouvé le courage nécessaire. Alors le premier pas doit venir d’ailleurs. Et le Coran de Sami Aldeeb en constitue un, essentiel.

La disponibilité de l’ouvrage a été annoncée personnellement à une cinquantaine de personnalités du monde musulman. Sami Aldeeb espère que certaines d’entre elles voudront bien relire son travail et l’enrichir de leurs commentaires et compléments d’information. Si vous, lecteur ou lectrice, disposez des compétences nécessaires, sachez que votre apport éveillera la meilleure attention de l’auteur. N’hésitez donc pas à vous procurer ce premier Coran ponctué de l’histoire (maintenant aussi sur Amazon) et à le commenter à l’attention de Sami Aldeeb, dont vous trouverez les coordonnées ici.

Pour la petite histoire, cette nouvelle édition du Coran en arabe signale également, discrètement, par un tilde (~) rouge, les « queues ». Les queues sont de petites phrases très simples et souvent répétitives (quelques exemples faciles) dont la fonction consiste en fait à créer une rime, sans rien ajouter au contenu sémantique. Sami Aldeeb en a recensé environ 2000, sur un total de 6200 et quelques versets. La poésie coranique a vraiment quelque chose d’exceptionnel…

Si cet article vous a plu, vous adorerez sans doute en apprendre davantage sur le Coran tel que peuvent le considérer des érudits non musulmans. Voici une série de conférences données cette année par François Déroche, qui permettent de découvrir l’état des connaissances actuelles sur le Coran réel, historique:

François Déroche : Histoire du coran. la tradition musulmane

François Déroche : histoire du coran. les témoins oubliés

François Déroche : histoire du coran.Vulgate coranique et critiques historiques

François Déroche : Histoires du coran. Nouvelles hypothèses

François Déroche : Histoire du coran. Editer le coran

Alain Jean-Mairet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Chambon

Merci beaucoup pour toutes ces précisions.

Albatros

Cette histoire de coran est une pure folie niant l’historique rapporté par les musulmans eux même!!!!
Il est bien dit que c’est Abou bakr qui a initié cette constitution de malheur pour assoir son pouvoir au nom d’Allah et bénéficier de la même autorité que son gendre (Mahomet à qui il avait offert sa petite gamine aïcha). Mais 2 ans après il fut assassiné et le bouquin du diktat fut repris par omar pendant 12 ans; lui même assassiné et suivi par Othman qui vécut 10 ans avant d’être occis à son tour…Othman donc finit le coran, en fit 300 copies qui furent envoyées dans tout le royaume pour….é-xé-cu-tion ! Et depuis……
Alors donc 24 ans furent nécessaire pour compiler cette constitution au seul bénéfice des régnants, pour une soumission TOTALE au tenant du pouvoir!
Je pense que si c’était , comme le brament les imams un livre descendu du ciel, Mahomet n’aurait pas choisi un analphabète, et abou bakr l’aurait eu entre les mains.D’autre part l’imprimerie « divine » en aurait fait des millions d’exemplaires avec des matériaux indestructibles à vie ….etc…etc…L’histoire même de l’islam est en contradiction avec ce qu’il en est advenu. N’importe quel QI de moule trouverait aberrante cette compilation politique et autoritaire.
Et si on réunissait une demi douzaine de « profilers » professionnels pour définir le prophète auto proclamé (à coup de sabres) mahomet, ce serait un mélange de Pol Pot+ Staline+Hitler+ mao, l’obsession du sexe en plus (c’est pour cela que sa vielle patronne khadidja l’avait épousé (et pourquoi d’autre???)

SK

Aujourd’hui registre psychiatrique DSMIV le ferait interner.

SK

Bravo les suisses, bravo AJM et bravo pour le remarquable travail de M.Aldeeb.
Ils avaient déjà dans le champ politique l’excellent Oskar Freysinger polyglotte francophone , getmanophone et italophone.
Des résistances pleines d’intelligence et de rigueur se lèvent.

Sniper83

Sincèrement et honnêtement les 9 dixièmes des français se foutent comme d’une guigne du coran et ne vont pas investir un centime dans l’achat de ce bouquin à moins d’avoir sérieusement besoin de p-cul !!!

lommel

je recommande de l’acheter ou de le voler pour en tapisser les chiottes publiques ! effets garantis !

Albatros

Essayons d’être constructifs; effectivement on peut recommander de l’acheter (je l’ai eu à 2€ dans une foire aux livres). Ainsi vous pourriez vous faire une idée plus précise sur cette compilation pour décérébrés. (pas comme ce nullissime prétentieux de Juppé qui leur lèche les babouches sans savoir qu’elles sont cyanurées). En fait cette constitution autoritaire (sourates-versets) c’est la carotte et le bâton+ quelques élucubrations pour simplets ou terrorisés !!
En gros, tu apostasies t’es mort ! tu suis à la lettre et à genoux les préceptes idiotissimes tu vas au paradis où t’attendent les houris, la soie, et tout le luxe du paradis….En le lisant et suivant votre perception il y a de quoi être plié de rire, effrayé de tant d’inhumanité, ou pleurer de tant de stupidités. Et je ne parle pas des adiths (sur mesure) qui voient des signes d’Allah partout, la terre plate, etc….et décapitation pour qui conteste. L’islam aurait peut être pu passer chez Néanderthal, mais surtout pas dans une société humaine qui a mis des siècles pour voter (vox populi vox déi) des lois pour le bien vivre ensemble, la liberté, l’égalité, l’intégrité physique, le libre arbitre etc….tout ce que l’islam rejette et hait….
L’islam est à la société humaine ce que le sida est à la personne
humaine !!!

carlo martelli

surtout ne vous essuyez pas le posterieur avec le coran , j’en connais qui en sont morts meme les culs ne resistant pas au poison de cette saloperie de lecture .

solstice

Vous essuyer le cul avec des pages du coran ? mais vous n’y êtes pas. Tout bon musulman se doit de se torcher les fesses avec des pierres.

Ne riez pas !

Cela s’atteste dans ce hadith rapporté par Ahmad, 23627 d’après Aïcha selon laquelle le Messager d’Allah a dit : « Quand l’un de vous va aux selles, qu’il se munisse de trois cailloux et qu’il se nettoie avec, car ils suffisent » (Déclaré authentique par al-Albani dans al-Irwa, 44.

Ma femme qui a vécu en Afrique ( bamako) m’a rapporté que les toilettes publiques des services de l’hydraulique ou travaillait son père, était régulièrement débouché, pour cause d’obstruction par des cailloux, alors que du papier toilette était toujours à disposition !

bataille de Tourtour

Trois cailloux en effet, pas un de plus pas un de moins.Mais s’ ajoute à cette intéressante injonction une autre qui ne l’est pas moins : trois cailloux pas tranchants. C’est du moins ce que j’ai lu dans les préceptes philosophiques de l’ayatollah Khomeiny.

Eric Heliopolis

Comme d’habitude avec Alain Jean-Mairet, c’est parfait.

Noway

Un chamelier ignare et psychologiquement atteint ne pouvait pas faire « une bible » sans que cela ne ressemble à des compositions de gosses de cp.

Donc, cela vient de allah et si l’on ne comprend pas c’est sa volonté et il faut un imam pour expliquer…. pratique pour se justifier un illettré.