1

Grâce à ses drones, la police saura qui est chez vous le soir de Noël

Drone: drôle de drame, qui ne fait plus rire. À la limite on rit jaune. Le jaune c’est la couleur des cocus et les cocus, c’est nous.

Résistance Républicaine a signalé qu’en Belgique la police va employer des drones pour surveiller les citoyens pendant Noël et Nouvel An.

Seulement pendant la trêve des confiseurs ? ou bien aussi un p’tit peu avant et un p’tit peu après ?

Oui mais non, c’est pour surveiller les sauvageons et qu’ils ne se blessent pas avec des feux d’artifice et d’automobiles…

Mais tant qu’on y est, surveillons aussi un peu les réfractaires et les dissidents, les anticovid, anticonfinement, antimasque, antivaccin, pour leur bien, évidemment.

Pour ceux qui n’auraient pas lu cet article, en voici les liens car il est capital que tout le monde se rende bien compte de ce qui est en train de nous arriver.

Castex va-t-il, comme les Belges, utiliser des drones pour nous surveiller la nuit de la Saint-Sylvestre ? | Résistance Républicaine (resistancerepublicaine.com)

https://www.medias-presse.info/dans-le-limbourg-belge-la-police-utilisera-des-drones-a-camera-thermique-pour-surveiller-la-population-durant-noel-et-nouvel-an/137547/

« Ces caméras sont capables de détecter une présence humaine la nuit, y compris à l’intérieur de bâtiments. “Les images que l’on reçoit, qu’elles soient thermiques ou normales, aident les équipes à vérifier si les mesures corona sont respectées, notamment pour les feux d’artifices interdits. Notre but n’est certainement pas d’aller dans les jardins privés. Nous n’utilisons pas les drones pour ça », affirme Yves Bosmans, policier à Genk.

Voici mon commentaire :

Une petite histoire vraie pour vous donner une idée de ce que c’est qu’un drone.

J’ai rencontré un professionnel du drone, un monsieur très sérieux qui fait des relevés topographiques, participe aux recherches en cas de personnes « disparues » comme dernièrement un parapentiste qui s’était crashé en montagne, etc.

Ce soir-là j’ai assisté à une projection. Le monsieur a montré un film, nocturne, dans lequel il avait suivi un groupe de chamois pendant toute une nuit. Le drone capte la chaleur émise par les êtres vivants. Le film est en noir et les silhouettes sont blanches. Extraordinaire : on voit les chamois se déplacer sur le flanc de la montagne, il y a un petit renard qui passe… et puis tout d’un coup, un des chamois lève la queue et fait caca. Grosso modo, les cacas de chamois ce sont de petites billes de la grandeur d’un petit pois. Eh bien, on voyait clairement des petits points lumineux sortir d’en dessous de la queue du chamois, tomber par terre et encore rouler quelques mètres jusqu’à ce quelles  s’arrêtent.

Les autres personnes ont rigolé et moi, terrifiée, j’ai dit : « Mon Dieu ! la guerre qui nous arrive va être terrible… ». Ça a jeté un froid et je n’ai plus été invitée aux projections.

Là il s’agissait d’un drone professionnel mais en vente libre, tout le monde peut se le procurer. Mais, si avec un drone normal on arrive à ce genre de performance/surveillance, imaginez ce que font les drones utilisés par les forces de l’ordre…

Le pire c’est qu’à part les gros bidules militaires, jusqu’à présent, il n’existe pas d’armes contre les drones. On ne peut donc pas s’en défendre. La question qui se pose c’est « comment se fait-il que les fabricants qui ne demandent qu’à fabriquer et à vendre n’ont pas encore mis sur le marché un rayon laser pour neutraliser les drones qui vous emmerdent, par exemple quand ils stationnent au-dessus de votre jardin ? » C’est pas curieux, ça ?

Imaginez que le soir du réveillon un drone vous surveille. Vous l’entendrez peut-être mais il y a peu de chances pour que vous le voyiez. Admettons que vous le voyez, qu’allez-vous faire? Les fanfarons disent qu’ils vont se précipiter avec leur fusil (de chasse?) et vont essayer de l’abattre ? avec 1 balle ? avec des chevrotines ? Par contre le policier qui actionne le drone, il vous voit et il vous voit sortir avec un fusil et tirer. 30 secondes plus tard vous entendez les sirènes et 10 minutes plus tard vous êtes en tôle et là ça va chercher loin…

Tirer au fusil de chasse dans une agglomération… et tout ce qu’on peut invoquer au nom de la loi qui règlemente la chasse… Rébellion contre les forces de l’ordre, dégradation de matériel militaire et tout ce qu’on peut invoquer grâce aux lois antiterrorisme… Vous aurez de la chance si vous échappez au tribunal militaire. Ajoutez-y tous les anti-chasse et les anti-possession d’armes… Vous ne savez pas quand vous aurez un prochain Noël en liberté. Vous allez devenir le terroriste qu’il va falloir mater pour faire un exemple.

Ça va se terminer à Cayenne…

Et c’est pas tout : il existe des machines qui détectent à travers les murs combien il y a de personnes dans une maison… Justement les « capteurs thermiques » dont parle l’article. J’ai vu ça au sujet de la guerre contre les terroristes et en Afghanistan… Eh bien ça y est : maintenant c’est contre nous. On ne pourra même plus cacher quelqu’un dans la maison, ni recevoir un amant en catimini, ni cacher à combien on est autour du sapin… Les machines diront tout de suite combien de personnes il y a dans votre habitation, où elles se déplacent… on pourra capter leur voix, écouter ce qu’elles disent, la couleur de leur slip, etc…

Imaginez qu’ils puissent savoir quels cadeaux vous offrez, combien vous avez dépensé pour les acheter et en extrapoler des conséquences pour contrôler votre déclaration des impôts… Au point où on en est, plus rien ne nous étonnera.

Ce qui est étonnant, c’est que nous l’acceptons.

Pire : nous avons eu un véritable engouement pour les drones, nous en avons offert à nos enfants pour Noël…

Eh bien voilà : la boucle est bouclée.

Anne Lauwaert  16.XII.20