1

Grand Est : menaces, intimidations, procès, les méthodes Rottner

VIDEO. Grand Est : un député LR agresse un conseiller régional du RN

Surnommé « le parrain » dans sa bonne ville de Mulhouse, le président LR du Grand Est Jean Rottner se croit à New-York ou à Chicago. Il utilise en effet des moyens d’un autre âge pour tenter de conserver la présidence de la région Grand Est et les émoluments et privilèges qui vont avec. Nous avons enquêté sur les méthodes musclées d’intimidation de Jean Rottner, qui font l’objet d’enquêtes préliminaires pénales, confirmées par les différents parquets Alsaciens.

Parmi les épisodes violents générés par les colistiers de Jean Rottner figure un rassemblement de soutien aux langues régionales qui s’est tenu samedi 29 mai à Colmar. Là, un conseiller régional RN a été pris à partie par un député LR. CNews indique que Christian Zimmerman, également chef de file du RN en Alsace, a été bousculé par Jacques Cattin, un colistier de Jean Rottner. Et la violence appelant la violence, le même Jean Rottner a  été enfariné (en représailles ?) et hué par la foule à la sortie de la manifestation. Un événement décidément bien agité.

Une plainte déposée par Christian Zimmerman, chef de file du RN en Alsace

Sur son compte Twitter, l’élu agressé, Christian Zimmerman, également chef de file du RN en Alsace, a annoncé avoir déposé plainte contre le membre des Républicains. Il a estimé « ces méthodes inadmissibles venant de la part d’un parlementaire de la République, qui vote des lois ». : « J’ai porté plainte ce jour contre le député Jacques Cattin qui m’a violemment agressé et projeté à terre. Coup de poing au visage et coup de pied dans la jambe », a complété l’élu victime. Laurent Jacobelli, porte-parole du RN et candidat aux élections régionales dans le Grand Est, a relayé une vidéo qu’il a invité à « partager massivement », et dans laquelle on aperçoit le député s’en prendre au conseiller régional.

Colmar : un conseiller régional RN bousculé par un député LR

Bien sûr, la « très estimable » presse départementale, dont le  Journal de la Haute-Marne, met en avant Jean Rottner pauvre victime d’un « enfarinement » geste inacceptable à l’égard d’un élu de surcroît président de la région Grand-Est.
« Surprise », la presse quotidienne zappe totalement le député LR Jacques Cattin, colistier de Jean Rottner, qui agresse physiquement et blesse Christian Zimmermann, conseiller régional Rassemblement National chef de file en Alsace   

http://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/jean-rottner-enfarine-a-une-manifestation-de-defense-des-langues-regionales-a-colmar-1622298379

http://journal-citoyen-haute-marne.com/actualites-haute-marne/108-le-colistier-de-jean-rottner-agresse-un-elu-rassemblement-national-silence-du-jhm

Cet exemple non exhaustif illustre des méthodes de campagne électorale d’un autre âge. Et Jean Rottner a perdu une partie de ses soutiens chez les élus Les Républicains. Ainsi, Halte au feu ! Après que l’eurodéputée (LR) Nadine Morano a dit ce samedi dans Le Parisien qu’elle ne voterait pas pour la tête de liste de sa propre famille politique, Jean Rottner, dans le Grand-Est.

https://www.leparisien.fr/elections/regionales/regionales-dans-le-grand-est-le-lr-jean-rottner-sengage-a-ne-pas-fusionner-avec-lrem-au-second-tour-15-05-2021-ZEX6B5EQQVBD7LUJ7WLORTVLEU.php

 

Jean Rottner (LR) ne voulait pas d’un lycée Beltrame… il débaptise le lycée Colbert pour l’appeler Rosa-Parks !

En refusant de donner le nom du héros Beltrame à un lycée, Jean Rottner s’est aussi isolé un peu plus et s’est coupé des votes des militaires d’active et de réserve, de leurs familles, et s’est mis à dos les gendarmes d’active et de réserve.

Le président de région Jean Rottner démultiplie les plaintes contre les élus et les médias

Mais, Jean Rottner a surtout une phobie : il se sent persécuté. Au moindre désaccord avec un élu ou un média, il dépose plainte et montre qu’il refuse d’assumer le débat politique contradictoire. Il y a eu plainte pour « diffamation publique et incitation à la haine raciale » contre Guillaume Luczka, conseiller régional Front national des Ardennes.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/plainte-incitation-haine-raciale-ardennais-guillaume-luczka-fn-s-explique-1450233.html

Jean Rottner a aussi déposé plainte contre la rédaction de Riposte Laïque qui s’indignait que le lycée Colbert fût débaptisé. Il a aussi attaqué la SNCF, les autres médecins, la médecine en général, le fait que la campagne de vaccination n’aille pas assez vite, etc, autant de sujets qui ne sont pas de la compétence des régions.

https://www.lalsace.fr/region/2019/10/21/jean-rottner-denonce-une-prise-d-otage-des-usagers

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/vaccination-contre-le-covid-19-jean-rottner-denonce-un-scandale-d-etat-1609746774

https://www.rassemblementrepublicainmulhousien.fr/christelle-ritz-denonce-les-echecs-du-tandem-lutz-rottner

Jean Rottner est un proche d’Emmanuel Macron

A l’Elysée, cet élu LR Jean Rottner est considéré comme un partenaire solide, un ami proche, Macroniste compatible. Pas du genre à dézinguer l’exécutif en pleine crise. Début mars, il a alerté le président par SMS de la situation critique dans les hôpitaux de sa région, confrontés à ce qui est déjà une épidémie. « Ce que j’entends dans les médias ne reflète pas ce que je vois sur le terrain. » « Tiens-moi au courant », lui a répondu Macron, qui le tutoie.

Lorsque celui-ci vient à Mulhouse visiter le premier hôpital militaire, Rottner n’est pas là : il a des signes du Covid-19 et a choisi de se confiner. Mais il salue « la réactivité » et « l’écoute attentive » de l’exécutif. Ce sarkozyste pourrait-il rallier un jour la Macronie ? « Il sera Macron-compatible si Macron gagne », ironise un parlementaire de sa région… Lui jure croire avant tout à « l’engagement territorial ».

Jean Rottner a trahi les Alsaciens

Contacté par téléphone ce vendredi 25 juin, un élu de son camp lâche : « Tapez son patronyme sur Google et vous verrez ! ». En Alsace, Jean Rottner est considéré par beaucoup de gens à droite comme un traître : « Il a été à l’origine d’une pétition de 80 000 signataires pour la défense de l’Alsace. Et puis il est devenu président du conseil régional, a tourné casaque et investi un fric fou pour faire vivre la région Grand Est et gommer l’identité des anciennes régions. »

Jean Rottner devrait être battu le 27 juin

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411