Grand Palais : une vidéo sur écran géant montre le père Noël se faire lapider !

L’exposition « des jouets et des hommes » se tient au Grand Palais depuis le 5 octobre. En rassemblant près de mille jouets venus d’Europe ou du Japon, elle en retrace l’histoire depuis l’antiquité, jusqu’à nos jours. J’ai vraiment apprécié cette expo, très intéressante, qu’il est impossible de décrire, avec des pièces extraordinaire telle cette voiture d’enfant de la Chine ancienne , où nous revoyons nos jouets, meccano, voitures et trains miniatures, poupées, légos, il y a même un vieux film de Nounours avec Nicolas et Pimprenelle, devant qui tout le monde fait une halte émue…
Mais, il y a un gros « mais », l’expo est parsemée de vidéos d’un certain Pierrick Sorin qui sont annoncées comme soit disant burlesques. Pour ce qui me concerne elles m’ont laissée de glace. Celle dans la salle des « jouets de guerre » reproduit une « chorégraphie » : sur un champ de bataille, un type saute en essayant d’être gracieux pour éviter des tirs au canon. Je sais, je suis vieux jeu, je n’ai aucun sens de l’humour.
Mais je vous sens tendus, avides, et salivants, c’est tout ? Eh bien non ce n’est pas tout, petits canaillous, j’ai gardé le meilleur pour la fin. Dès l’entrée de l’exposition, sur un grand écran on nous présente une vidéo du Père Noël. Jusque là rien que de très normal me direz vous. Oui mais ce Père Noël, est dans la neige, bon soit, et alors ? s’il était entrain de barboter dans le lagon de Bora Bora, là ce serait étonnant. Oui mais ce Père Noël, n’a que la tête qui dépasse de la neige. Bon et alors, il avait trop chaud après avoir crapahuté toute la nuit avec ses rennes pour distribuer les jouets et il se rafraîchit. Oui, mais il se reçoit des paquets cadeaux sur la tronche, jusqu’à disparaître sous la neige, (il en ressort quelques secondes après, pour recommencer indéfiniment cette scénette croquignolette). En fait, le Père Noêl se fait lapider avec ses propres cadeaux. On reste confondu devant tant de finesse, et de doigté. Bon ok il n’y a pas de sang, ni de cervelle qui gicle, ni de hurlements haineux si vous voyez à quoi je pense.
Déjà que les sapins sont interdits par certains dhimmis, maintenant, nous sommes prévenus, le Père Noêl lui aussi est visé. Sinon, à quoi sert cette vidéo ?
Ceux qui vont se déguiser en Pères Noël devant les magasins cette année, auront intérêt à numéroter leurs abattis on ne sait jamais, les idées idiotes font toujours des émules.
Monique Vigneau

image_pdf
0
0