Le grand remplacement expliqué par les chiffres

Publié le 14 mai 2016 - par - 29 commentaires - 5 391 vues
Share
Capture d’écran 2016-05-14 à 18.36.49

Le débat sur l’immigration est sans aucun doute le plus grand monument d’hypocrisie et d’enfumage de ces trente dernières années. Un véritable mensonge d’Etat, savamment entretenu pour tromper les citoyens, devenus hostiles à toute immigration pour 70% d’entre eux.

Ce ne sont que chiffres biaisés, lois liberticides muselant le peuple, interdictions des statistiques ethniques. C’est la dérobade des autorités dès qu’il s’agit de chiffrer officiellement le véritable coût de l’immigration, ou son incidence sur le chômage et la délinquance. C’est leur refus obstiné d’admettre la prolifération des zones de non droit, la dangereuse montée des communautarismes et l’inexorable islamisation de la société, sous l’emprise d’un islam de plus en plus radicalisé.

Les Français sont victimes d’une monumentale entreprise de désinformation, avec la complicité des médias et des élites auto proclamées du pays. C’est l’omerta totale sur les ratés de l’intégration et leurs conséquences funestes sur la société, qui se disloque dans l’indifférence générale. Nous dansons sur un volcan qui finira par pulvériser toutes nos illusions d’une société pluriethnique paradisiaque. Mais il est interdit d’en parler, sous peine de subir les foudres du tribunal de la pensée.

Contrairement au discours trompeur de l’INSEE, il faut savoir que l’augmentation annuelle de la population française qui fait notre fierté, est due principalement à l’immigration et aux naissances d’origine extra européenne. La population de souche, quant à elle, continue d’augmenter mais devrait décroître de 15% en une génération, avec un taux de fécondité de 1,7 enfant par femme. Le jour est proche où les naissances ne compenseront plus les décès chez les natifs, ce qui est déjà le cas de l’Allemagne et de nombreux pays européens.

Tout cela nous ramène à la théorie du grand remplacement, largement combattue par des élites qui ignorent les vrais chiffres ou qui trompent sciemment l’opinion.

Je ne crois pas à la théorie du complot ou de la conspiration, qui voudrait que nos élites politiques et intellectuelles aient pour objectif de remplacer le peuple français par une population extra européenne, avec un changement de civilisation.

Je crains plutôt que nos élites n’aient pas la moindre idée de ce qui est en train de se passer, par ignorance et naïveté. Bien des tragédies, au cours de l’histoire, auraient pu être évitées avec des dirigeants lucides et visionnaires…

On connaît les arguments des immigrationnistes qui minimisent régulièrement le poids de l’immigration et qui sont passés maîtres dans l’art de faire dire aux statistiques le contraire de ce qu’elles disent. Mais n’en déplaise à ces apôtres de la diversité, la vérité des chiffres contredit leurs beaux discours.

Laissons de côté la rengaine habituelle sur l’immigration, qui serait une richesse pour la France, qui financerait nos retraites ou qui pourvoirait aux emplois que les natifs refusent. Autant de fables pour neuneus attardés, que l’on démonte en trente secondes avec deux ou trois arguments chiffrés. Et restons sur les flux migratoires qui conditionnent l’avenir des générations futures.

Premier argument, maintes fois rabâché par nos perroquets de la pensée unique :

“Il n’y a pas plus d’étrangers en France, qu’il y a trente ans”. Vrai, pour la simple raison qu’on en naturalise plus de 100 000 par an. Parfois beaucoup plus. Si certains pays européens ont davantage d’étrangers que nous, c’est tout simplement parce qu’ils naturalisent deux fois moins qu’en France ! Ex : l’Espagne.

D’autres “experts” nous affirment qu’avec 4 millions d’immigrés extra européens, soit 6% de la population, on est loin du grand remplacement. C’est oublier que les descendants d’immigrés sont plus nombreux que les immigrés (INSEE 2012) et c’est ignorer totalement le bilan démographique annuel.

Deuxième argument :

“Le nombre des naissances d’origine immigrée est très minoritaire par rapport aux naissances chez les Françaises de souche”. Vrai. Mais quand on soustrait les décès et qu’on ajoute le solde migratoire, le bilan démographique annuel s’inverse au profit des populations immigrées, ce que l’INSEE se garde bien de dire.

Démonstration :

Selon une étude de l’INSEE de 2012, reprenant des chiffres de 2008, il y avait en France 5,3 millions d’immigrés (personne née à l’étranger de parents  étrangers et vivant en France) et 6,7 millions de descendants d’immigrés. Donc 12 millions, dont les deux tiers sont d’origine extra européenne.

Actualisés, ces chiffres donnent 5,85 millions d’immigrés et 7,4 millions de descendants. Total 13,25 millions, soit 20% sur une population de 66 millions, dont 9 millions d’origine extra européenne environ.

Sur une autre étude, parue dans un mensuel économique en 2015, la proportion d’immigrés et de leurs descendants était de 24%. (source INSEE). Ce qui donne une population d’origine extra européenne estimée à 15%.

En ce qui concerne les arrivées, l’INSEE nous dit qu’entre 2004 et 2012, une moyenne de 200000 autorisations de séjour ont été accordées chaque année. Mais le solde migratoire net ne serait que de 90000 par an. Il est même tombé à 47000 en 2015 !! Et c’est là que se pose le problème.

Ce solde migratoire est bien commode pour noyer le poisson, car il intègre les départs des natifs vers l’étranger (retraités allant s’installer dans le sud de l’Europe ou jeunes diplômés attirés par des marchés plus porteurs).

En fait le solde migratoire est largement positif chez les immigrés et négatif chez les natifs, comme le dit Michèle Tribalat, ce qui fait que l’apport de l’immigration dans l’augmentation de la population est beaucoup plus important que ne le dit l’INSEE. Le solde net se situe autour de 100 000 pour les immigrés.

Et maintenant voyons les naissances.

En janvier 2016, l’INSEE a donné le bilan démographique 2015  :

800 000 naissances et 600 000 décès.

Solde net 200 000 + un solde migratoire de 47 000.

Total 247 000 habitants de plus sur un an.

Mais l’INSEE s’empresse d’ajouter que l’essentiel de cette augmentation provient du solde net des naissances et très peu de l’immigration. Faux, car le solde migratoire des immigrés est largement positif. Si on se réfère au passé, il est proche de 100 000 comme vu précédemment. D’ailleurs l’INSEE lui même reconnaît que son solde migratoire est approximatif, c’est tout dire !

Voyons quelle est la part des naissances d’origine immigrée hors UE.

On a 15% de femmes immigrées qui ont un taux de fécondité de 3,4.

Et 85% de natives ayant un taux de fécondité de 1,7.

Ce différentiel du simple au double des taux de fécondité est reconnu et admis de tous. On sait que le taux de fécondité global en France est de 2 enfants par femme. Sur une base de 100 femmes nous aurons donc :

15  x  3,4 = 51 enfants d’origine immigrée.

85  x  1,7 = 144,5 enfants chez les natives.

Ce qui donne 195/100 = 1,95 enfant par femme, très proche de 2.

On a donc 51 enfants sur 195 qui sont d’origine immigrée extra européenne. Ramené au total annuel des naissances, cela donne 210 000/800 000. Globalement le quart des naissances annuelles.

On admettra que le taux de mortalité est le même chez les immigrés que chez les  natifs et que les 600000 décès se répartissent entre 15% et 85%.

600 000 x 15% = 90 000 décès chez les immigrés, arrondi à 100 000

600 000 x 85% = 510 000 décès chez les natifs, arrondi à 500 000

Décès déduits, le solde net des naissances immigrées devient :

200000 naissances – 100000 décès = 100 000

Chez les natifs il devient :

600 000 naissances – 500 000 décès = 100 000

Ces chiffres montrent que si le nombre des naissances d’origine immigrée hors UE représente le quart des naissances totales, une fois les décès déduits, le solde net des naissances est exactement le même entre les deux populations.

Il faut ensuite ajouter le solde migratoire de 47 000 selon l’INSEE et on obtient l’accroissement de la population pour 2015 qui est de 247 000.

Il faudrait en plus ajouter les clandestins, dont le nombre est inconnu par définition. Une étude du Sénat de 2006 avait chiffré le nombre de clandestins en France à 300000. Et l’agence Frontex nous dit que le nombre de clandestins entrés en Europe a triplé en 2014, ce qui donne un aperçu du problème…

On voit donc que pour 250000 habitants supplémentaires en 2015, 150000 sont d’origine immigrée. Mais le solde migratoire réel étant de 100 000, ce sont 200 000 personnes extra européennes qui sont nées ou arrivées en France en 2015, soit le double des 100 000 naissances de souche.

Et si le solde des natifs est encore positif en 2016, il va bientôt s’effondrer car les générations du baby boom vont augmenter le chiffre des décès dans les années qui viennent. Rappelons qu’avec un taux de fécondité de 1,7 enfant chez les natives, cette population diminue de 15% par génération.

Bien entendu les inconditionnels de l’immigration y verront un discours d’extrême droite. Peu importe, la vérité n’est pas forcément de gauche !

D’ailleurs, il existe un autre indicateur démontrant indirectement la véracité de ces chiffres. C’est le dépistage de la drépanocytose chez les bébés à risque. Cette maladie génétique touche les populations issues d’Afrique, de l’Inde , des Antilles et du pourtour méditerranéen. On surveille donc les bébés nés de deux parents issus de ces pays.

310 000 nouveaux nés  ont subi les tests en 2012. Si on en prend les deux tiers, représentant la population africaine ou maghrébine, on obtient 200000 naissances d’origine extra européenne. Soit le quart des naissances totales.

Chiffre identique à celui calculé précédemment. Un chiffre  minimum d’ailleurs, car les nouveaux nés ayant un seul parent à risque, ne sont pas soumis au test.

Et le nombre des dépistages augmente chaque année. Au niveau national il représente 33% des naissances, toutes zones à risque confondues.

En conclusion, le discours de désinformation minimisant la réalité de l’immigration est un enfumage permanent des citoyens. D’ailleurs si la réalité était si rose et si l’intégration était un succès reconnu, les gouvernements successifs n’auraient pas eu besoin de légiférer pour museler le peuple  ou d’interdire les statistiques ethniques. S’ils ont agi ainsi, c’est bien la preuve qu’ils veulent cacher la vérité sur une immigration qui bouleverse le pays et menace son identité. La transparence est la marque de ceux qui n’ont rien à cacher. Autant dire que nos élus préfèrent l’eau trouble.

La théorie du grand remplacement tant décriée par nos élites immigrationnistes n’a rien du délire d’un attardé mental. Ce n’est pas un complot mais c’est une réalité et ceux qui nient cette réalité seraient bien en peine de démontrer que c’est un pur fantasme. Tous ceux qui nient l’intensité du flux migratoire usent du même argument : le grand remplacement est un mythe sur lequel prospère l’extrême droite. Un peu simpliste !

Quand on prétend qu’une théorie est fausse, on le démontre avec des arguments chiffrés incontestables. On ne se contente pas d’agiter l’épouvantail de l’extrême droite en guise de preuve. Bêler au racisme pour éviter le débat ne changera rien aux réalités. A  ce rythme, la population de souche sera minoritaire dans quelques décennies. Inutile de le cacher.

Tous les peuples d’Europe dénoncent l’immigration incontrôlée. Deux tiers des Allemands ne veulent plus de Merkel à cause du fiasco de sa politique migratoire. En Autriche, l’extrême droite est aux portes du pouvoir. Les pays de l’Est restent imperméables  au discours immigrationniste de Bruxelles. Quant à la France, il serait temps que ses élites ouvrent les yeux et admettent enfin qu’elle vit dans un climat pré-insurrectionnel qui s’aggrave de jour en jour.

Ce n’est pas le terrorisme qui menace l’avenir de la France, c’est l’aveuglement des élites qui refusent de voir l’échec de l’intégration et le choc des cultures.

Jacques Guillemain
Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Clamp

Article extrêmissimement attendu depuis longtemps, qui remet vraiment les pendules à l’heure, est vraiment très bien construit, très bien argumenté et très bien expliqué. Juste deux bémols : 1°) « continue d’augmenter mais devrait décroître de 15% en une génération, avec un taux de fécondité de 1,7 enfant par femme » ; pourquoi « continue d’augmenter » ? Ce doit être une erreur, le taux de renouvellement est de 2,1 à cause de la mortalité infantile et du fait qu’il naît 105 fille pour 100 garçons. 1,7 = décroissance. 2°) »Je crains plutôt que nos élites n’aient pas la moindre idée de ce qui est… lire la suite

Française

mais bien sûr qu’ils savent ce qu’il se passe! nous on le voit alors qu’on ne doit pas savoir le tiers de ce qu’il se trame au gouvernement alors eux, qui sont bien placés, le savent parfaitement!

flammande

Chacun peut le constater… A l’oeil nu… Jusque dans les plus petites villes de province… Londres dirigée par un musulman… Nos ministres de plus en plus « exogènes »… Le village global, le nomadisme planétaire c’est la feuille de route de l’oligarchie mondialiste, en oeuvre sous nos yeux… Dans un premier temps ce sera l’enfer sur terre et ensuite l’ethnocide de ceux qui resteront !

Nadou

Ils viennent chez nous, c’est facile de fuir ces conditions de vie pour venir en France, ne rien créer chez soi et venir nous étouffer; repartez chez vous et attendez tous le jesus que vous aimez il vous redonnera la vue et ils vous fera repousser les dents et la cervelle que son père vous a fait avorté même l’Algérie ce la ramène alors que chez lui il y a le budget pour faire tourner la maison et vous fait vivre correctement mais non vous préférez l’obscurantisme à vos enfants à vos parents à vos voisins à votre futur vous… lire la suite

Dominique

Bientôt a ce rythme là, notre blacky m passera pour un FDS et sera le dernier français à aller chanter sur la tombe du poilu anonyme.

( celle de Lucifer dont ils sont les adeptes Il faut être bien naïf pour croire une fraction de seconde que les mondialistes franc-maçons à la tête de nos gouvernements européens sonne savent pas ce qu’ils font en accueillant les migrants contre la volonté de leur peuple . Même qu’ils font passer les lois qu’i faut pour les bâillonner . Ils ont tous le même objectif : la construction de leur monde orwellien métissé , unisexe , peu instruit donc peu gourmand en salaires et avantages sociaux , déculturé , sans racine , consommateur de leurs produits , avec la… lire la suite

Omar Chalombre

Si j’étais encore en âge de procréer,je me garderais bien de le faire. Je ne voudrais pas que mes enfants naissent dans un pays en voie de disparition et obligés d’apprendre l’arabe. Débarrassons-nous de l’islam et des « élites » UMPS , l’horizon s’éclaircira et les petits Français,de toutes les couleurs mais Chrétiens,pourront vivre en paix. J’ai plus d’années derrière moi que devant, je ne verrai donc pas ce que vous deviendrez mais j’aurai ma petite idée à la prochaine présidentielle. Bon courage !

François Servenière

Oui mais il va falloir que les femmes françaises de souche acceptent de faire plus d’enfants (au moins 2), sinon la natalité du peuple de souche va diminuer comme en Allemagne et au Japon. Il ne faut ,pas non plus oublier dans cette réflexion que la révolution féministe qui accompagna mai 68 était une révolution malthusienne. La théorie malthusienne revient à demander à un peuple de se suicider.

Maxime

Ce n’est pas un problème, la planète est surpeuplée et la France n’a plus d’emplois à fournir. Ceux qui se lancent dans une entreprise sont matraqués fiscalement, ce qui compte c’est de fournir aux électeurs de la clique leurs petits avantages payés par ceux qui bossent vraiment. Maintenant, il faut fermer les frontières, restaurer la solidarité nationale mise à mal par des années de crise, les FDS se détestent entre eux, il faut que la fraternité revienne pour que l’amour de notre pays renaisse. Le reste, c’est du pipot, du conditionnement, cf Hannah Arendt sur la condition de l’homme moderne

François Servenière

Mon oncle m’a envoyé ce lien vers ce texte qui résume bien les sentiments et réalités que vous exprimez : http://leclairon.tv/site/index.php/2016/02/11/le-burn-out-francais-et-nos-resignations/

François Servenière

Un détail : la planète n’est pas surpeuplée. Cet argument est le préféré (même s’il est absolument inexact) des malthusiens sur représentés chez les écologistes.

Un article pour vous en convaincre :
http://www.contrepoints.org/2013/05/14/124295-les-13-pires-predictions-du-jour-de-la-terre-de-1970

Clamp

@ Maxime Oui tout-à-fait d’accord, les enfants à naître à partir de maintenant n’auront pas 15 ans au début de la guerre, et de toute façon, inciter les femmes à produire de la chair à canon, ce n’est pas cool ; les fds seront de toute façon obligés de se serrer les coudes quand ils auront compris le problème et les questions économiques deviendront dérisoires. Les gens qui ne comprennent pas que la Terre est surpeuplée croient que la planète est faîte juste pour les humains. Un tel manque de sensibilité au vivant me consternera toujours. Comme si la nature… lire la suite

Daniel Boutonnet

Je serais assez d’accord sur le fait qu’il n’y ait pas à proprement parler de complot généralisé. En revanche, je crois que nos supposées « élites »qui n’en sont plus, et cela vaut pour la gauche comme pour la majorité de la pseudo droite, sont très conscientes de la réalité et de ses conséquences sur le futur, mais sont tellement imprégnées des idées gauchistes de repentance, de haine du passé, de notre Histoire, de nos traditions (il suffit d’écouter l’homme à la chemise blanche savamment grande ouverte parler de toutes ces traditions « franchouillardes »qui leur font horreur) et par haine viscérale de la… lire la suite

Pourquoi ne pas supprimer les allocations familiales au-delà du deuxième enfant ?

Carmel

Parce qu’ils vont prendre plus de femmes…..

François Servenière

C’est déjà le cas.

Jeanne Dumoulin

D’où la question : « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ?  » suivant love story « les corps indécents ». Il y a gros à parier que l’avenir radieux promis par nos élites ne sera pas si radieux que ça. Un cauchemar vous dis-je.

Prof Bernard Belhassen

La population francaise « de souche » a aussi une immense part de responsabilite en raison de son taux de natalite tres bas. En Israel le taux de natalite de la population juive est en croissance continue alors que celui de la population arabe musulmane en Israel meme et en Judee-Samarie (communement appele les « Territoires » est en chute libre. La seule solution raisonable serait que les Francais se mettent a faire plus d’enfants….pour cela il faut une veritable REVOLUTION de la politique de la famille et des mentalites.. cela prendra du temps au vu des tendances actuelles.

Pivoine

Le problème, c’est que les féministes, dans leurs revendications pour l’égalité, sont allées trop loin. Et l’on est passé d’une extrême à l’autre. Avant la contraception les femmes tombaient tout le temps enceintes (avec des risques pour leur santé), avec la contraception, et la perspective d’une belle carrière professionnelle, elles ne font presque plus d’enfants.
Sans oublier qu’elles ne veulent pas abîmer leur silhouette…
Il est plus que temps de trouver un équilibre.

Maxime

Je ne suis pas d’accord, vous avez en France plein de femmes athées ou agnostiques qui ont de nombreux enfants ou qui désirent en avoir autant. Il faut que l’enfant soit désiré et qu’il soit aimé pour devenir un bon citoyen français. C’est une question de liberté individuelle, vous avez des gens avec un désir d’enfants, un peu ou beaucoup, d’autres sans mais qui peuvent contribuer à la pérennité de notre civilisation autrement, par leur travail par exemple. Je ne vois pas où est le problème. En revanche, les emplois publics artificiels et inutiles doivent disparaître, cela fera moins de… lire la suite

montecristo

Sans compter tous les immigrés européens des années 30 à 40, dont il faut reconnaître que certains sont devenus plus français que les français, mais dont d’autres sont immigrationnistes parce qu’ils se disent toujours « enfants d’immigrés » tels les Valls, Hidalgo, Bartolone et bien d’autres qui nous gouvernent … Le droit du sol est une fumisterie ! Et le droit des étrangers à se manifester sur le sol français devrait être interdit (comme chez eux) !

La chienlit non merci - 1 -

Ils ont un taux de natalité supérieur au nostre (oui, j’écris en vieux français, ça me rappelle la France sans eux) et en plus, beaucoup touchent les aides financées par nos contributions fiscales, nos impôts et nos taxes payées par nous, les « mécréants ». Elle est pas belle, la vie ?

Carmel

Normal , leur religion leur commande de se faire vivre autant que possible par la richesse des mécréants. C’est historique , culturel .

Homme libre

La question est pourquoi les français de souche ne font plus d’enfants, il est là le vrai problème ! Nous ne pouvons pas repprocher aux musulmans d’en faire. J’avais discuté avec une amie, elle me disait qu’elle ne voulait pas d’enfants parce que ça l’a faisait chier d’en avoir. De plus je voyais son incapacité à avoir une relation stable avec les hommes. Mais je vois l’éducation de certains parents, trop laxiste au nom de la liberté ils ne disent plus rien à leurs enfants. Etant d’esprit ouvert et tolérant cela ne m’empêchera pas d’apprendre à ma fille que ce… lire la suite

Lanlignel Armand

Selon un sondage Ipsos, 50 % des musulmans français souhaitent vivre sous le régime de la charia (voir http://www.europe-israel.org/2016/04/charia-fait-loi-dans-les-prisons-anglaises/ ). Nous avons le choix entre l’inaction synonyme de disparition et l’action de désislamisation énergique et absolue assurant notre survie et celle de nos descendants. Peut-être y a-t-il quinze millions de musulmans en France dont presque la moitié probablement sont des adeptes inconditionnels de Mahomet. Cela fait bien beaucoup à envoyer ailleurs, en Arabie par exemple. Mais c’est indispensable si l’on veut que survivent nos valeurs humanistes. Après ces expulsions, la population française serait encore supérieure à celle de 1950 (moins de… lire la suite

Lanlignel Armand

Les civilisations occidentales se laissent conduire vers la mort et la disparition. Bien sûr, elles ne sont pas parfaites et des améliorations sont possibles (en particulier en ce qui concerne le respect des libertés personnelles individuelles: certains Français ont souvent la tentation d’imposer aux autres, par la force de la loi, leurs convictions personnelles). Mais les laisser remplacer par une idéologie barbare est totalement condamnable. L’Allemagne et l’Italie ont déjà un pied dans la tombe, réagissons rapidement et efficacement, sinon, les égorgeurs auront le chemin libre comme cela fut le cas par exemple en Arménie entre avril 1915 et la… lire la suite

Lanlignel Armand

Les paroles de Kadhafi risquent de se réaliser bientôt:  »Il y a des signes qu’Allah va accorder une immense victoire à l’islam en Europe (sans épées, sans fusils, sans conquête) ». Il a raison, quand on n’arrache pas le chiendent dès qu’il apparaît, il envahit, étouffe et élimine tout. Aujourd’hui, 52 millions de personnes de culture musulmane en Europe, cela fera plus de 100 millions dans 20 ans … Dépêchons nous de retrousser nos manches pour sarcler énergiquement! Situation analogue au Canada. Aux USA, cent mille musulmans seulement en 1970 mais maintenant, plus de neuf millions!!

Aux USA il y a deux millions de musulmans pour 320 millions d’habitants .

Pour avoir une idée de la natalité et qui procréait le plus, il n y a regarder les informations communiquées par votre mairie dans le journal mensuel déposé dans votre boite aux lettres . Dans ma ville du 95, le principal de la natalité et des mariages, est plutôt du coté de la diversité par contre pour les décès ce sont plutôt des noms gaulois et europeens. Et en passant le matin par les écoles primaires , on peut s’apercevoir que le grand remplacement est déjà la, toutes ces infos transposées à toute la France et on rejoint les détails… lire la suite