Pécresse, pourquoi les propos de Chevènement vous dérangent-ils ?

Publié le 9 septembre 2016 - par - 7 commentaires - 1 397 vues
Share

PecresselecheEn quoi Mme Pécresse les propos tenus sur France inter le 29 août 2016 par M. Chevènement pressenti pour diriger la Fondation pour l’islam vous paraissent inacceptables et irresponsables ?

Mais le rôle d’un responsable politique, ce que Jean-Pierre Chevènement n’est plus mais qui n’a plus rien à perdre en partageant ses préoccupations et ses témoignages avec ses concitoyens de plus en plus inquiets quant à l’avenir humain de leur pays, n’est-il pas d’avoir le courage de ses opinions quelle qu’en soit la teneur. Il y a toujours un prix à payer pour les femmes et les hommes qui placent la chose publique au-dessus de leurs intérêts partisans et bassement électoralistes.

Pour vous M. Chevènement a joué avec le feu en déclarant qu’en Seine-Saint-Denis : « 80% des enfants à l’école primaire ne maîtrisent pas le français » avant d’ajouter : « Il y a, à Saint-Denis par exemple, 135 nationalités, mais il y en a une qui a quasiment disparu ». Devinez laquelle ? Il s’agit de la sienne et de la vôtre.

Mais le 9-3 est-il encore le visage de la France dans toutes ses composantes et reflet de sa richesse humaine, historique et culturelle, républicain, un havre du vivre ensemble serein et apaisé ? Il semble, selon des témoignages qui datent du temps où vous étiez vous-même au pouvoir, que ce Département était déjà décrit comme une géhenne pour les policiers gardiens de l’ordre républicain.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/12/10/01016-20111210ARTFIG00005-dans-l-enfer-du-93-moi-flic-de-banlieue.php

Il ne s’agit pas de stigmatiser ses habitants non plus mais vous ne pourriez convaincre personne avec votre angélisme fortement empreint d’arrière-pensée électorale en clamant que « Ce sont des propos blessants pour tous ceux qui en Seine-Saint-Denis se battent pour faire vivre la République et pour faire vivre l’école. Sait-il qu’au lycée Suger de Saint-Denis, il y a des jeunes qui vont faire Sciences Po? (…) C’est démotiver tous ceux qui se battent pour la République.  C’est encore plus décourageant pour vos concitoyens qui ont le sentiment que leur chez eux n’est plus leur chez eux ».

Vous auriez peut-être souhaité qu’il dise je me réjouis du sens de l’hospitalité de mes compatriotes qui sont partis de chez eux pour faire de la place aux nouveaux arrivants. Il n’est pas étonnant que sans leur vote vous n’auriez jamais été élue. Vous avez peur qu’ils ne vous étrillent aux prochaines échéances.

Vous vous faites leur avocate pour ne pas hypothéquer vos chances ou plutôt vous cherchez à vous racheter pour vos propos passés qui ne vous honorent guère et qui ne vous autorisent pas à vous ériger en mère-fouettarde. N’auriez-vous pas dit à votre collègue Rama Yade en faisant ouvertement allusion à sa couleur de peau « Il y a beaucoup d’Africains là-bas qui ont zéro degré de sens politique. Et toi, tu sauras leur parler »

http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/01/video-rama-yade-bougrab-maladresses-precresse_n_4017616.html

M. Chevènement a fait état d’une vérité statistique que vous ne pouvez pas voiler comme certaines qui se servent de leur linceul sinistre et morbide comme trompe-l’oeil et afficher une vertu qui n’est pas la leur. Quand bien même les statistiques ethno-religieuses sont interdites dans ce pays de la tartuferie républicaine et encore puisque le Sénat lui-même s’y met https://www.senat.fr/rap/r01-340-1/r01-340-117.html , il suffit de se rendre sur le terrain pour le constater de visu qu’il n’y a plus grand chose de France dans ce Département où la communauté chinoise est la cible privilégiée de la voyoucratie locale. A moins d’avoir une paire de lunettes avec des verres taillés dans la météorite de la Ka’aba pour ne rien voir.

Par ses propos de bon sens, responsables et acceptables par tous les Français que cela ne vous en déplaise, M. Chevènement ne fait que confirmer le mal « remplacioniste » qui gangrène son pays et qu’il ne doit pas occulter à ses compatriotes pour ne pas être traduit un jour devant le Tribunal de l’infamie.

Salem Ben Ammar

Share

Effectivement, le mal « remplaciste » ne doit pas être « inoculé » à nos compatriotes…

Sénat : le rapport date du 16 septembre en haut du rapport ou de 2001 comme lu ( le monde ) en bas du rapport ?

Valérie Pécresse vaut mieux que cette phrase, délirante à force d’anti lepénisme. C’est l’acceptation par Chevènement de ce rôle de pantin au service de l’islam et de hollande qu’elle doit dénoncer. On a encore en mémoire le fait divers raconté par F.Copée: ce petit Français à qui une bande de ramadanistes avaient arraché son pain au chocolat de la bouche, dans une cour de » récré » ou récemment, cette bande d’islamistes qui ont tabassé plusieurs familles à Toulon, parce que deux femmes étaient en short. Ce n’était que « violence gratuite de djeunes », selon les journaleux. L’islam politique a tué le courage… lire la suite

En effet ça manque de blancos !…

Le patriotisme français tient en quatre mots et une règle :

– blanc
– catholique
– francophone
– francophile

Et une règle : un peuple par territoire et pas plus.

Seuls ceux qui ourdissent votre génocide (que vous soyez indigène ou allogène) ont prétendu le contraire et qu’il fallait donc être :

– métissé
– athée
– aculturé
– francophobe

pour être dans le camp du Bien.

Et que la règle c’était donc : tous les peuples chez eux, mélangés, n’importe où.

Mais demandez à votre chien ce qu’il en pense, en faisant mine de vous installer dans sa niche.

Vous verrez, avec toute l’affection qu’il vous doit, sa réponse sera très claire.

Monsieur DESVIGNES
J’adore cette image du chien qui défend son territoire,et je comprends mieux maintenant cette petite phrase: Les chiens aboient mais la caravane passe….Hélas…C’est là qu’est l’os !!!!Car nos gouvernais ont moins de cervelle que nos chiens !!!

 » Le patriotisme français tient en quatre mots et une règle  »
Faux !
Moi je suis pas cahto, je suis Connaissant !!!

wpDiscuz