Grande-Bretagne : bientôt la jupe interdite aux filles ?

On apprend que ce sont maintenant des dizaines d’écoles qui, au Royaume-Uni, interdisent aux filles le port de la jupe, au nom de l’idéologie du choix du genre par l’homme (enfin, l’individu humain) et du refus de la détermination du sexe par la nature.

Comme d’habitude, en démocratie dirigée le discours officiel est celui de l’instauration d’un nouveau droit et de plus d’égalité. Même si c’est concrètement ce qu’on fait, il ne s’agit absolument pas de retirer aux filles le droit de porter le vêtement traditionnellement distinctif de leur sexe, ou de les discriminer par rapport aux garçons qui (pour l’instant) peuvent continuer de porter le leur, il s’agit simplement d’instaurer l’égalité des 0,0001% (maximum) de vrais ou prétendus asexués avec les dizaines de millions de gens normaux. Et encore faut-il s’entendre sur ce dernier terme, car dès lors que le pouvoir social normatif (parlement en théorie et presse en pratique) édictera la nouvelle norme d’asexualité, ce qui est en cours dans un premier temps à titre facultatif, ce seront les êtres sexués donc autrefois considérés comme dans la norme (normaux) qui seront désormais déclarés hors-la-norme (anormaux). Mais en langue et bien-pensance modernes, il ne faut surtout pas interpréter la « discrimination positive » envers certaines catégories comme une discrimination négative envers les autres, ou comme une discrimination tout court.

Dans la même ligne idéologique, des écoles interdisent aux garçons le port de la culotte courte, mais certaines leur autorisent le port de la jupe qu’elles (ou leurs consœurs) interdisent aux filles. Inévitablement, à terme l’un des nouveaux idéologues normateurs tombera sur une photographie de cour d’école ou de réunion familiale du XIX° siècle et saisira que le pantalon est, en Grande-Bretagne, le vêtement traditionnel du sexe masculin, que très peu de femmes ont porté depuis que les braies se sont généralisées chez les hommes, d’abord sous la robe puis à la place, il y a au moins quinze siècles en Chrétienté.

Certes le sociologue moyen se demandera pourquoi on ne considère plus possible de reconnaître voire promouvoir les catégories nouvellement à la mode sans brimer les anciennes, en l’occurrence naturelles, c’est-à-dire de reconnaître les genres institués sans opprimer les sexes naturels, d’ailleurs le lancement d’un concours national pour la conception (le design) d’un nouveau vêtement distinctif des asexués déclarés stimulerait certainement les créativités et fournirait une excellente occasion de promotion des nouvelles normes. Le démographe lui répondra que les idéologues n’ont pas encore identifié assez d’asexués assertifs dans la société pour participer significativement à leur auto-promotion, et que les politiciens ont donc trouvé plus facile d’asexuer visuellement les dizaines de millions de gens du peuple que de convaincre la reine d’Angleterre de s’habiller comme une chancelière prussienne ex-sportive est-allemande.

Gageons que les utopistes « transhumanistes » de la transformation de l’humanité en ruches et fourmilières d’individus asexués trouveront aussi plus facile d’imposer la gandoura unisexe aux Saxons des Angles que de faire raser leurs barbes et ôter leurs voiles aux Hindoustanis des Angles, qui eux continuent de considérer le sexe comme l’instrument naturel de la reproduction des individus et de la perpétuation de l’espèce.

Stratediplo

www.stratediplo.blogspot.com

image_pdfimage_print

47 Commentaires

  1. Strediplo, je me marre d’avance devant la tronche des muzzs !!

    Je me demande comment ces ABRUTIS d’UTOPISTES vont s’y prendre pour « faire accepter » ces débilités aux muzzs… ça promet !!

    • Bobby, ce ne sera pas un problème pour les muzzs qui n’accepteront jamais ça mais qui feront D’AUTANT PLUS FACILEMENT le ménage dans ce qui va rester de la société occidentale que ceux-là mêmes qui auraient dû la défendre, les hommes, seront devenus des femmes.

    • Brise-lame, vous voulez dire dictature des idéologues, élus ou pas, qu’ils représentent une minorité ou une majorité. Les asexués, eux, n’y sont pas pour grand-chose, même ceux qu’on manipule pour les faire défiler à l’orgueil des nostalgiques de Sodome et Lesbos.

  2. Je propose la burqa intégrale grillagée pour tous (hommes , femmes, et lgbtqqi.. et si les islamistes avaient raison après tout !

    • Bernard, quand je vois toutes ces moches emballées dans leurs sacs poubelles, je me dis qu’elles ont quand même certains avantages :
      – Elles n’ont plus besoin de suivre la dictature de la mode.
      – Elles n’ont plus besoin de se comprimer dans des tenues qu’elles espèrent sexy.
      – Elles peuvent prendre des kilos sans arrière pensée dans leur gandoura informe.
      Oui mais voilà, les hommes ne les regardent pas et ça c’est irremplaçable

  3. A quand la reine en blue-jeans ? Et même,pourquoi une reine ? Celle des abeilles est beaucoup plus utile .

  4. quant vont ils interdire aux filles d’être en ceinte et d’accoucher et obliger les garcons a le faire?
    quelle bande de connards…

  5. 1.
    Vous avez sans doute remarqué que tous les efforts effectués pour faire passer la théorie du genre vont tous dans le même sens :
    On demande toujours AUX HOMMES de copier les femmes, d’adopter leur mode de vie ou de pensée, bref de se féminiser, mais on ne demande rien aux femmes.
    C’est l’homme qui est visé, l’homme dont il faut démolir la virilité et toutes les valeurs qui lui étaient associées, et cela vient après que le féminisme ait mis la femme socialement au même niveau que l’homme.

    • Et pour compléter votre propos, Michel, je dirai qu’entre les hommes qui se dévirilisent (voir la revue de presse de J. Sobieski hier) et les femmes qui se virilisent (voir Autin, Diallo et toute la clique de harpies qui aboient et mordent), il y a de quoi s’inquiéter.

    • Faux, justement et c’est le prétexte de mon article (le fond est effectivement plus large), en interdisant aux filles le port de la jupe on leur impose aussi de renier leur sexe de naissance pour choisir un genre de convenance.

      • Vous n’avez visiblement compris ni mon propos, ni le fond du problème : on n’interdit pas aux filles le port de la jupe, mais on incite les garçons a porter la jupe (et plus généralement les hommes à se mettre au diapason de la féminité, avec l’arrière-pensée de les culpabiliser d’être des hommes, ce qui a pour but de les déviriliser). On ne touche pas aux filles (et donc on ne leur impose certainement pas de renier leur sexe), mais c’est aux garçons et au sexe masculin qu’on s’en prend.

    • Le féminisme n’a pas mis la femme socialement au même niveau que l’homme (elle y a toujours été, dans des fonctions sociales différentes), il a au contraire voulu faire croire qu’elle était socialement déclassée et opprimée.

      • Nous sommes bien d’accord : le féminisme a fondé toute son action sur le postulat spécieux que les femmes avaient été maintenues dans un état d’infériorité par les hommes. Et cette action a consisté à vouloir élever la femme au niveau de l’homme – et maintenant consiste à vouloir dévaloriser l’homme.

  6. 2.
    Le but recherché par les gouvernements remplacistes des pays occidentaux est clair : parvenir à une société totalement dévirilisée, donc privée de la force de celui dont le rôle naturel est de battre et de protéger : l’homme.
    Après avoir construit une société où les femmes ne procréent plus mais préfèrent à leurs enfants un travail qu’elles disputent aux hommes, ils vont arriver à une société où il n’y aura même plus d’hommes – des vrais.

    La porte est ouverte aux immigrés africains.

  7. 21è siècle ou la dictature des minorités; on pourrait même dire des groupuscules et les bobos avec leur crétinisme dégénéré en rajoutent. Décidément vive Trump, Poutine et Orban !

    • Le pire, c’est que souvent, on entend prôner la dictature des minorités au nom …De la démocratie!

      • Daniel « la dictature des minorités » : c’est exactement ce que je voulais dire il y a quelques jours quand j’ai écrit en commentaire à la journée des fiertés (quelle appellation imbécile entre nous) que certaines minorités deviennent actuellement plus égales que d’autres, et cela n’a pas plu à certains.

  8. La Grande Bretagne n’est pas à une hérésie près. Après s’être laissée envahir par les indiens, arabes (qui règlent officiellement les conflits selon la charia) place maintenant à la suppression du genre et plus particulièrement du genre masculin. Voudrait-on transformer les hommes européens en eunuques ? Seuls les Européens sont visés car les Orientaux, à juste titre, refuseront d’y adhérer.

        • Si tu veux chipoter, l’arabe est une langue; ce n’est ni une nationalité ni une religion.

      • Il y a des Indiens hindouistes, chrétiens, musulmans, bouddhistes, sikhs, athées… et peut-être plus encore.

        • d’ailleurs après l’ Independence de l »inde , le Pakistan musulman a fait partition avec l’inde abritant en majorité des religions non musulmanes !

  9. Moi, je m’interdis d’aller de nouveau en Angleterre.
    Ils sont devenus fous, ces Anglais.

  10. quand je pense a tous ces jeunes qui ont donné leur vie pour défendre les libertés, la civilisation, l’histoire, l’Europe contre la peste noire .il sont morts en afriques , en sicile, en italie, en normadie, dans les ardennes, a arnhem , ils etaient anglais se bataient pour une cause en laquelle ils croyaient, s’ils pouvaient voir la couardise de leurs descendants ils sortiraient certainement de leur tombe pour leur botter copieusement le cul.
    nous somme nous aussi a la meme enseigne !

  11. Merde alors on ne pourra plus voir de jolies gambettes en Angleterre.
    A part peut être en Écosse.

    • L’Ecosse n’est pas en Angleterre, elle partage avec elle (et les Galles) l’île de Grande-Bretagne. Mais on vous comprend, vous parlez du Royaume-Uni comme moi quand je distingue Alba de la perfide Albion.

  12. Moi , je propose à un  » couturier anglais » de nous créer un jupantalon , c’est à dire un vêtement un côté serait jupe et l’autre pantalon ……comme cela plus besoin de savoir de quel genre nous sommes …..ils sont fous ces anglais !j

    • Le pantalon-jupe (pour les femmes) équipe l’armée de terre française depuis l’arrivée de la tenue terreuse qui a mis fin aux signes distinctifs catégoriels, les bandes de commandement et les épaulettes, en 1991.

  13. Ils ne sont plus crédibles qu’en foot,et encore,il n’iront pas au bout!

  14. Les romains en portaient une dont les écossais ont gardé la tradition avec le kilt. Êtes vous vraiment sûr de cette situation ? Ça paraît tellement ridicule et surréaliste.

  15. Moi, je suis pour la Jupe pour « tous…et toutes » !
    Plus facile pour pisser !
    Mais ? Faillite des fermetures Eclair !
    Pardon ! MDR !

  16. Quand on a un tiroir caisse à la place du cerveau, forcément ça finit par faire des dégâts. Mais je pense…… à un fake…..tellement c’est gros.

  17. Et , derrière tout ça? Les sociétés à Soros :Open Borders, Media Matters , Black Lives Matters , Femen , Antifa . Comment les reconnaître ? Facile .Ils font le contraire de ce que leurs titres disent .

  18. Les anglais inventent l’uniforme identique pour garçons et filles ! mais en interdisant la jupe; l’uniforme pour tous, est masculin ! (peut-être les pakistanais les violeront-ils moins ?)
    Mais pour empêcher un musulman d’être obsédé sexuellement; il faudra plus je crois….tous en burqa ?

  19. Ça va tout à fait dans le sens du vent ! ! !
    De la stupidité peut-être aussi ! ! ! ! ! ! !

  20. Perso, en été, le port d’une jupe chez un homme ça ne me choque pas, sur la photo d’ailleurs on ne peut pas dire que la jupe avec des « hauts » plutôt masculins et des baskets fait efféminée! Il y a des tenues avec des pantalons qui font effeminés! D’ailleurs, cela évite l’échauffement des testicules ce qui est une bonne chose pour la fertilité masculine. Pourquoi pas un retour de tenue « à la romaine »? Il peut y avoir un retour de la jupe ou tunique maculine puisque le pantalon est devenu asexué!

  21. quand les femmes se mirent à porter le pantalon, une loi l’interdit mais tomba en désuétude. Mais inutile de manifester! Aucune loi,contrairement au pantalon pour la femme, n’a jamais interdit la jupe pour l’homme! Question de goût et de libre arbitre, c’est tout.

Les commentaires sont fermés.