Grande-Bretagne: Davos prend ouvertement le pouvoir

Aujourd’hui, avec la nomination de Rishi Sunak, la Grande-Bretagne s’affiche comme ouvertement dirigée par un premier ministre directement lié à Davos et au Great Reset. Le pays de l’Habeas Corpus, inventeur du bicamérisme, l’une des plus anciennes démocraties parlementaires du monde, consacre la totale confiscation du pouvoir au seul profit de l’oligarchie mondialiste et au détriment des peuples. Cet exemple nous amène à considérer une nouvelle fois notre propre cas et, pour les plus lucides, à faire le deuil définitif de la démocratie représentative et de l’exclusivité donnée aux partis politiques dans la médiation vers l’universel. Tout nous l’indique, ce système ne nous représente plus.

Le cas de la Grande-Bretagne confirme de manière totalement assumée que le niveau de contrôle de toutes les démocraties par la caste est tel qu’il n’y a plus aucun espoir de solution par les urnes. On le voit partout, à des degrés divers mais sans cesses augmentatifs, voter, c’est donner les clés à DAVOS.

Dans les affaires, le plus sûr moyen de ruiner un concurrent c’est de lui envoyer une équipe de management à sa solde. Au début des années 70, quand on s’intéressait au management de entreprises, et au contrôle des procédures, la seule documentation écrite venait d’Amérique. Je m’étais donc procuré un manuel pratique qui recensait un certain nombre de tours de mains, de pièges à éviter, ainsi que les moyens de s’en prémunir. L’ouvrage comportait un chapitre par grande fonction de l’entreprise et donc, un chapitre sur la fonction personnel et sur les procédures de recrutement.

Je me souviens encore très précisément d’une recommandation qui m’avait marqué pour la vie : le recrutement de certains cadres devait faire l’objet d’une attention toute particulière, car le plus sûr moyen de ruiner rapidement un concurrent c’était de lui envoyer une équipe de mercenaires à sa solde. Typiquement américain… On ne voyait pas encore ça chez nous.

Des méthodes qui comme nous allons le voir ne s’appliquent pas seulement au combat de chiens dans les affaires, mais aussi à la mise en coupe réglée de pays et de continents entiers – s’agissant par exemple de la commission européenne et, depuis pas mal de temps, de toutes les élections dans les grandes démocraties du monde. On va le voir plus loin, le cas de la Grande-Bretagne en marque l’acmé, acmé proclamé avec la plus totale arrogance par la caste.

1974 Élection de Giscard. Le plus sûr moyen de prendre le contrôle d’un pays c’est d’organiser le casting électoral. Pour la première fois de ma vie, il fallait encore avoir 21 ans à l’époque, je votai Giscard. Très rapidement, le rapprochement entre les méthodes américaines dans les affaires et le casting électoral m’est apparu comme aveuglant. Le cas Giscard et avant lui, celui de Pompidou, illustraient parfaitement que le plus sûr moyen de contrôler un pays c’était d’y faire élire un type à sa solde. Comprenant tout de suite que les élections n’étaient finalement qu’un casting initié par des puissants depuis la coulisse et me fondant sur une sorte d’audit externe du fonctionnement des partis politiques, je décidai de ne plus jamais voter.

L’exception Zemmour. Pour la présidentielle 2022 je me suis forcé à entrer en campagne pour Zemmour, pensant qu’il ne faudrait pas en attendre de miracle, mais que s’il gagnait, cela nous donnerait au moins un répit de quelques années pour nous organiser pour d’autres échéances ; cette fois-ci à l’occasion d’un événement historique à venir et en dehors du jeu classique des institutions.

Je m’en étais expliqué ici.

Pourquoi Zemmour 2022 ? Parce qu’il est le seul à saisir les vrais enjeux !

 

On a vu ce qu’il en a été. Casting, et recasting, Mac Kinsey, manœuvre dolosive, baronnage, faux concurrents, dépistage de l’électorat, chantage, suivisme, escroquerie au bilan, escroquerie au projet, escroquerie aux urnes. Bref, pour les raisons que nous allons voir, la solution qui n’était déjà plus depuis longtemps dans les urnes, ne le serait définitivement plus. Le contrôle du processus électoral par les organisateurs depuis la coulisse et le verrouillage du système interdisaient tout espoir. On pouvait encore espérer que les plus lucides en tireraient peut-être les conséquences.

L’exclusivité des partis politiques dans la médiation vers l’universel, tare de la démocratie actuelle. C’est très simple. Demandez-vous combien de personnes pèsent vraiment dans un parti politique pour organiser la désignation des candidats. Dans le meilleur des cas et quel que soit le parti, ils se comptent sur les doigts d’une seule main, au mieux sur les deux mains. Mettez maintenant en regard les moyens immenses de la corruption et posez-vous les bonnes questions.

Si vous avez encore du mal avec ça, transférez le problème et regardez ce qu’il s’est passé avec le monde médical au moment de la crise COVID.

Si vous voulez encore parler de primaires, regardez ce qu’il s’est passé au PS, chez les écolos et au PR. Un casting de brèles… choisies par les membres des partis concernés… c’est tout dire de l’état de ces loques que sont les partis politiques.

Voilà, vous savez. Par la corruption et l’octroi de prébendes, les organisateurs maîtrisent toutes les instances, toutes les institutions, politiques ou civiles, au premier rang desquelles les partis politiques.

Un bref commentaire sur la notion de perte irrémédiable et sur son rôle dans la formation du consensus majoritaire Si vous êtes médecin, si vous avez fait 10 ans d’études, si votre cabinet tourne bien, et si vous avez obtenu un certain niveau de vie et un certain statut social, vous n’allez certainement pas risquer de tout perdre en vous opposant au consensus majoritaire, lui-même issu du risque de perte irrémédiable transversal pour toute la corporation. Même si vous savez parfaitement qu’il repose sur une escroquerie.

Pareillement, si vous avez décidé de faire une carrière politique, si vous avez réussi à vous contorsionner pour avoir une investiture et si vous êtes élu, ou permanent d’un parti, vous n’allez pas prendre le risque de tout perdre. Les places sont beaucoup trop chères.

Sans même parler de corruption, la notion de perte irrémédiable est le moyen le plus sûr pour les organisateurs de tenir toute une instance et au-delà tout un système. C’est la raison pour laquelle il suffira de corrompre quelques décideurs tout en haut de la pyramide pour qu’ensuite toute la pile suive mécaniquement.

Les partis politiques vecteurs de la corruption et de la maîtrise du jeu électoral par les organisateurs. On le voit, par le jeu de la corruption de leurs instances dirigeantes et par celui du risque de perte irrémédiable pour leurs élus, et leurs permanents, les partis politiques sont très facilement circonvenus par les vrais organisateurs. On le voit aujourd’hui. Partout dans les grandes démocraties, le phénomène a pris des dimensions littéralement stratosphériques. Dans le meilleur des cas, les partis dits d’opposition sont eux aussi parfaitement sous contrôle. Tous sont aussi des abonnés du système dont ils dépendent. Prenez le cas du RN par exemple : 50 ans d’activisme politique, des millions de voix stérilisées, maintenant 89 députés… seul résultat concret : un projet d’amendement en faveur des chats… Sans déconner ? (désolé, mais quand même…)

Démocratie représentative, l’escroquerie de l’exclusivité des partis politiques par rapport à la loi du nombre. L’autre analyse, c’est que dans un système de représentation fondé sur la loi du nombre, les partis politiques qui ne comptent en nombre d’inscrits que 1,5 % du corps électoral, se soient arrogés à eux seuls et sans contrepouvoir, l’exclusivité de la médiation vers l’universel. Déjà par construction, ce biais relève de l’escroquerie. D’autant que la banalisation de la corruption et surtout maintenant les immenses moyens dont elle dispose, les rendent totalement perméables aux lobbies, aux acteurs dans la coulisse, aux organisateurs qui œuvrent pour mettre la main sur des pays entiers afin de déposséder les peuples de leurs richesses.

La Grande-Bretagne ouvertement contrôlée par DAVOS

Cette fois-ci, plus aucun doute, ils ont placé l’un de leurs plus gros prestataires habituels à la tête de ce pays. Celui qui leur délivre l’ingénierie du contrôle social numérisé programmé pour le Great Reset.

Great Reset , le nouveau premier ministre britannique directement lié au World Economic Forum. Et pas qu’un peu ! On découvre que la société familiale du nouveau premier ministre britannique Rishi Sunak fournit la technologie pour l’identification et le contrôle social au WEF et au Parti Communiste Chinois. On apprend en effet que c’est la société indienne INFOSYS dont Akshata Murthy, beau-père de Rishi Sunak, est l’un des fondateurs qui est le partenaire principal du WEF pour la mise en place du Great Reset.

On peut documenter, c’est officiel, ce sont eux qui le disent.

https://informatepy.com/2022/2022/10/24/gran-reseteo-la-compania-familiar-del-primer-ministro-britanico-rishi-sunak-impulsa-la-identificacion-digital-y-los-puntajes-de-credito-social-para-el-wef/

La presse britannique minimise, la presse européenne fait l’impasse, la presse française banalise. Rien sur le sous-jacent de ces relations toxiques. Personne n’en parle, silence absolu. On sait qu’il est riche, marié à une indienne très riche, qu’il va devoir prendre des décisions difficiles. C’est tout. Rien sur ses liens directs avec DAVOS.

INFOSYS, transition écologique, transformation du capital humain, tout le logiciel de Davos y est. Pour ceux qui comprennent l’anglais, table ronde à DAVOS en 2033 sur la transformation du capital humain. Vous lisez bien : TRANSFORMATION du CAPITAL HUMAIN.

https://videos.infosys.com/watch/fFAL8J9iqqugHXHDrzGZX7

https://www.infosys.com/wef.html

Bref, voilà où on en est avec la démocratie, les élections, les partis politiques. Tout est sous contrôle de DAVOS. Ils en sont à un tel point d’accomplissement qu’ils peuvent se permettre l’arrogance la plus totale sans que rien ne se passe.

Seul espoir : qu’à la fin la manœuvre leur échappe et que se produise un effondrement systémique qui libérerait le champ pour un surgissement en dehors du jeu classique des institutions. Personne en vue pour le moment pour préparer une telle échéance.

Pour finir, il ne faut absolument pas compter sur un quelconque sursaut du peuple. Là encore, c’est la peur de la perte irrémédiable qui paralyse toute initiative. Même les plus pauvres ont encore trop à perdre, persuadés qu’ils sont que l’État est leur ami, qu’il les protège, que leur carte d’électeur restera toujours leur dernier bien, leur dernier recours.

Après ça il reste l’évitement.

Martin Moisan

image_pdfimage_print
28
1

41 Commentaires

    • On répand l’idée de la nécessité de préparer un surgissement en ordre pour s’emparer du pouvoir quand il sera tombé dans le ruisseau à la suite d’un prochain évènement historique favorable.
      Cela passe par le montage d’une organisation à cet effet.
      Cela passe par une réforme profonde des esprits et par la prise de conscience que sans prise de risque personnel il ne se passe jamais rien.

  1.  » Seul espoir : qu’à la fin la manœuvre leur échappe et que se produise un effondrement systémique qui libérerait le champ pour un surgissement en dehors du jeu classique des institutions. Personne en vue pour le moment pour préparer une telle échéance » Pas de panique, le, Créateur veille même si l’apparence semble contraire. Il a prévu un jour pour intervenir et là aucun pouvoir ne pourra le contrer. Patiente au vu de ce qui se passe dans le monde il se pourrait que ce soit pour bientôt.

  2. Terrifiant de vérité. Il reste les flingues, qu’ils viennent pas m’emmerder.

  3. L’avantage que nous avons pour stopper tout ça est le même qui permet de contrôler l’obéissance planétaire décidée par Davos ; Le bug ! Et si ça ne suffit pas il faudra faire sauter tous les Data et les terminaux. Sans ces bandes de données, ces paranoïaques ne sont plus rien.

  4. —-Cet énergumène est le frère jumeau de la tache que nous avons à l’élysée—–

  5. ils se dévoilent complètement à présent tellement ils sont pressés ….car ils voient bien que ça part en quenouille …l’occident rétrécit ….faut faire vite à présent …trop tard à mon avis , le système est en train de s’effondrer….

    • L’effondrement du système est annoncé depuis très longtemps dans la Bible, nous commençons seulement à entrevoir quelques détails. Le véritable dieu de ces dominants et de bien d’autres personne c’est Lucifer ( Satan) et lui comprend mieux que nous qu’il n’a plus beaucoup de temps à pouvoir intervenir sur l’humanité dont il veut la destruction totale.

  6. bien d’accord avec vous , Martin . Transformation du capital humain ….ça fait un moment que l’individu est devenu une ressource comme le pétrole ou le gaz, quand les chefs du personnel ont été transformés en Directeurs des Ressources Humaines par les socialo ….et comme pour toutes les ressources , l’oligarchie va ajouter la spéculation ….

  7. Ne vous faîtes pas d’illusion, c’est la judéo-maçonnerie mondialiste, en complicité avec la clique de Davos, qui étend sa toile sur le monde entier !…qui veut détruire les Nations, inonder l’Europe de migrants africains etc…Tout cela est voulu !

  8. De toute manière la démocratie censée donner le pouvoir aux peuples a été utilisée pour le détruire, il y a bien un régime qui avait réussit à protéger le peuple pendant plus de 1000ans mais bon les progressistes ont appris consciencieusement aux fds a le détester et leurs ont rentrer que la démocratie c’est la liberté

  9. Article admirable et désespérant de lucidité. Merci monsieur Moisan.
    Dans « Démographie représentative », la démocratie s’arrête où commence le mot représentatif, en effet. Le jeu est truqué. Tout est verrouillé par avance, puis ensuite par le chantage permanent au statut que vous décrivez.
    Seul un événement catastrophique propre à détruire le système peu rebattre les cartes. Avec les élections américaines, le bon droit des Russes actuellement invincibles de mener une guerre défensive, l’effondrement économique imminent (prévu par DAVOS pour verrouiller encore plus la suite du programme), nous avons probablement le Cygne Noir propre à effondrer la tyrannie planétaire en formation. Car évidemment, d’autres que vous ont conscience des choses (Trump, Poutine, Musk, et tant d’autres ayant du pouvoir et n’étant pas d’accord avec l’abjection des pouvoirs actuels.

  10. Remarquable démonstration !!!! J’ajoute que tout est bidon, tous les prétextes sont bons pour abêtir et manipuler les gens et que ceux ci en redemandent ……

  11. Non Martin, il ne reste pas l’évitement, mais l’affrontement. Ce sera eux ou nous, tout simplement.

  12. Zemmour le sauveur de la finance cosmopolite, c’est à mourir de rire MDR , PTR. Cachez moi ces liens avec le Rothchild group.

    • Ben oui, le plus lucide et honnête dans un système verrouillé comme le décrit monsieur Moisan. Il faut bien le faire dénigrer par un inconnu surgi de nulle part…
      Qui bien sûr n’a aucune solution de rechange à proposer. Hormis le retour au piège connu, bien entendu, quelle surprise…

  13. Tout est sous contrôle… vous avez infiniment raison, tout est sous le contrôle d’une ploutocratie mondialiste. Et nous, nous sommes les esclaves plus ou moins consentant de ce système.
    Les changements politiques, comme celui en Italie, ne sont que cosmétique, car il en faudrait bien plus pour casser ce système, même le chine communiste a fini par y succomber.
    L’humain a une âme trop matérialiste pour changer de paradigme, tout ce à quoi il aspire : c’est réussir ça vie… matérielle.

  14. Bien vu tout cela! Dommage pour la conclusion, ce n’est pas en traitant le peuple français de moins que rien qu’il va se redresser!!!! Et sur RL, beaucoup d’auteurs ou de commentaires sont également négatifs. Un a tout compris de la nature humaine, c’est Zemmour.

    • On ne va quand même pas encenser un peuple qui vote pour son suicide depuis quarante ans…

      • On invente des torts à ceux qu’on veut sanctionner ou éliminer…Qui veut tuer son chien dit qu’il a la rage.
        Il faut redonner au peuple français l’envie de vivre, de créer, d’aimer la France!!
        Le wokisme nous détruit…Voilà Amril, choisissez votre avenir.

        • Tu rêves ,tu es dans le déni et l’ignorance. La tête comme une autruche. Un peuple de mougeons reste des soumis .exemple le covid. Seul les armes doivent parler. Les faibles disparaîtront.

        • On n’invente rien du tout, le peuple est con et le reste, le dire ne changera rien, ni dans un sens ni dans l’autre.
          ‘Il faut redonner au peuple français….. bla bla bla’, qui le fera si le peuple continue à voter pour la clique qui détient le pouvoir depuis quarante ans.
          ‘Le wokisme nous détruit…’, je n’avais pas remarqué, merci de m’ouvrir les yeux…
          Mon avenir je l’ai choisi depuis des lustres, hélas ce n’est pas le même que celui choisi par la majorité des franchouillards.

  15. Vu une vidéo ou des étudiants anglais interview de façon cool avec l’ énergumène….Le nouveau prime minister répond tout aussi cool que dans ses moments festifs il aime beaucoup la cocaïne !….

  16. « … il ne faut absolument pas compter sur un quelconque sursaut du peuple… ».
    Depuis que j’ai vu l’écrasante majorité de mes concitoyens mettre un masque chirurgical (qui ne protège pas des virus) pour entrer dans les magasins, alors qu’on pouvait se faire livrer sans s’humilier, j’ai perdu toute confiance dans « le peuple ».
    Sans mentionner le « jour de colère » où des français chantèrent la Marseillaise en brandissant un parapluie car il pleuvait, ni les millions qui toujours espèrent en Trump malgré l’opération « Warp Speed » et en Musk malgré son soutien à l’OTAN en Ukraine avec ses satellites.

    • n’oublions pas les mediats et la presse,rachetes par 9 milliardaires,qui font les elections,les youg leaders,SELECTIONNER DANS LE MONDE,former en amerique pour prendre le pouvoir,les francs macons,et dans tout cela un peuple de moutons,qu’on amene a l’abattoir hallal

  17. les britanniques gouvernant l’inde: odieux ; un indien gouvernant la grande bretagne : magnifique

    • les mondialistes n’ont pas de couleur de peaux,le nouveau 1 ministre fait parti de la finance mondialiste de davos et directement lie AU WORLD ECONONIC FORUM,dans le monde ils ont le pouvoir partout

  18. Je l’ai déjà écrit ici même et à plusieurs reprises : N’existe-t-il pas « quelque part » une bande de snipers disposés à entrer en action lors d’une réunion « de Davos » pour réaliser un maximum « d’éliminations » ? Le fléau devra s’attaquer à la tête. Les actions nauséabondes de ces mafieux ont commencé il y a bien longtemps et non pas avec le COVID. L’interdiction des cachet d’iode en font partie, le VIH également, il y a d’autres exemples : Cherchez citoyens du monde… vous allez trouver et peut être sortir (enfin) de votre léthargie coupable. Les générations engendrées par vos propres petits enfants vont cruellement vous en vouloir de votre inertie…

    • Oui leur petits enfants cracheront pour certains sur leur tombe… Cette génération a détruit la France et leur petits enfants incultent ne feront pas mieux.

  19. DAVOS c est tout un programme ! mais les vieux cons que nous sommes sans doute se souviennent de la poesie realiste de MICHEL FUGAIN : TU ES CE GRAIN DE SABLE QUI VA ENGENDRER UN MONDE FORMIDABLE … l espoir est comme le PHENYX : il ne meurt jamais et renait toujours de ses cendres! davos ou pas davos . schwab ou pas schwab on s en fout !

  20. Il y a quand même une légère différence : Les crapules de Davos, de la Trilatérale et du Bilderberg sont, au minimum très islamo compatibles, et au pire adeptes comme Soros du grand remplacement des peuples d’Europe par des mahométans.
    Rishi, artisan du Brexit et partisan de quitter la CEDH, a affirmé qu’il n’y avait pas de place en UK pour les islamistes.
    Les Hindous ne peuvent pas saquer la secte du pédo prophète, à la différence des chrétiens, y compris anglicans, qui se font mettre bien profond et en redemandent.
    À part ça, comme avec Giorgia, je désapprouve sa position vis à vis de la Russie, en espérant que les faits leur ouvriront les yeux.

    • Certes, mais ça dépend de la hiérarchie que l’on donne aux emmerdement.
      Parce que le great reset, c’est le contrôle biologique par les nanoparticules. Pour le moment nous n’en sommes qu’à la préhistoire, mais à la fin, si ils y arrivent, on sera directement contrôlés par un système central qui nous dira quoi faire, nous interdira certains accès et nous paiera en fonction de notre score social. Les brevets sont déjà déposés.
      https://ripostelaique.com/vaccin-cryptomonnaie-dictature-mondiale-complotisme-ou-realite.html
      Tandis que les muzz, on pourra toujours se les faire à l’ancienne, comme on a toujours fait.
      Perso je préfère me colleter (ou mes descendants) avec les muzz que de me retrouver avec une puce qui pourra immédiatement m’incapaciter en cas de désobéissance.
      Le great reset, si on se le laisse imposer, c’est sans retour. Avec la dépopulation en plus.
      L’un est réversible , l’autre définitivement pas.

      • Tout est dit !
        Mais à voir les smartphones se promener dans la rue avec leurs caniches humains en laisse la réversibilité numérique a du plomb dans l’aile !

      • Justement, je pense souvent que ce sont les muzz qui démoliront le système et empêcheront le GR ! ils ont la force, le nombre, les valeurs, et la sauvagerie nécessaire……..

  21. Celle qui le précédait pour une quarantaine de jours aura droit à une retraite à vie de 115 000 livres sterling par an, les sans dents eux doivent travailler à vie pour une retraite de misère.

Les commentaires sont fermés.