Grande victoire électorale de Viktor Orban : consternation à Bruxelles

A 58 ans, on disait le doyen des leaders européens très mal parti pour remporter les législatives hongroises. Une coalition hétéroclite de six partis espérait bien détrôner après ses 12 années de pouvoir, ce rebelle turbulent taxé d’autoritarisme et en lutte permanente avec Bruxelles.

La désillusion est donc totale chez les Européens. Le parti de Viktor Orban, le Fidesz, rafle 53 % des voix  contre 35 % pour la coalition. Ce qui assure au parti victorieux les deux tiers des sièges à l’Assemblée, ainsi que la reconduction du leader hongrois à son poste pour quatre ans. Le voici bien parti pour faire aussi bien qu’Angela Merkel, qui a régné 16 ans sur l’Allemagne.

https://www.fdesouche.com/2022/04/03/elections-legislatives-en-hongrie-le-parti-fidesz-de-viktor-orban-largement-en-tete-62-face-a-la-coalition-de-6-partis-dopposition-27-selon-les-premiers-resultats/

« Nous avons remporté une victoire exceptionnelle, une victoire si grande qu’on peut sans doute la voir depuis la lune, et en tout cas certainement depuis Bruxelles », a ironisé Viktor Orban.

Bête noire de l’UE, pour son nationalisme exacerbé face aux délires mondialistes de Bruxelles, Viktor Orban était attendu au tournant par Ursula von der Leyen et Emmanuel Macron, qui espéraient bien se débarrasser de ce patriote très encombrant, qui ose placer la volonté de son peuple au dessus des diktats de l’UE et des gesticulations hostiles à l’égard de Budapest.

Alors que l’opposition dénonçait aussitôt une campagne haineuse et mensongère menée par le parti au pouvoir, la foule en liesse a fêté la victoire sur les bords du Danube.

200 observateurs internationaux étaient présents pour surveiller le scrutin.

Cette victoire écrasante qui consacre la victoire du peuple hongrois sur la dictature bruxelloise, est une réponse éclatante à cette Europe impérialiste qui entend broyer les peuples européens et leur dénier le droit à décider eux-mêmes de leur avenir.

C’est la victoire du peuple qui refuse la mondialisation sauvage

C’est la victoire du patriotisme hongrois

C’est la victoire d’un peuple courageux qui dit non à l’immigration

C’est la victoire d’un peuple qui refuse l’islamisation de son pays

C’est un non catégorique au chaos racial et identitaire qui détruit l’Europe de l’ouest

C’est une claque à Macron qui n’a cessé de diaboliser Viktor Orban

C’est tout simplement la victoire du peuple hongrois qui veut rester hongrois.

Une évidence à laquelle Macron, qui ne comprend rien à rien, reste imperméable.

En refusant de suivre les Occidentaux dans leur haine anti-Poutine, Viktor Orban a refusé les sanctions contre la Russie et les envois d’armes à l’Ukraine, dans le seul but de ramener la paix et de préserver les intérêts du peuple hongrois qui a besoin du pétrole et du gaz russes.

La sagesse même, car armer l’Ukraine, c’est prolonger la guerre en pure perte et être comptable de milliers de morts supplémentaires. L’Ukraine n’évitera pas la partition.

Voilà le leader qu’il nous faudrait en France. Il est le Zemmour hongrois, un patriote qui place son peuple au dessus de toutes les lois et traités internationaux.

On reproche à Viktor Orban d’avoir muselé la presse et la justice. Mais Macron fait bien pire.

En France, le système politico-judiciaire a détruit François Fillon pour deux costumes, mais les médias et la justice se taisent quand de multiples affaires touchent Macron : soupçons de financement de campagne par des oligarques algériens, fausses déclaration de patrimoine avec des millions évaporés, scandale Alstom, scandale McKinsey. Tout est mis sous le tapis sur ordre de l’Elysée.

Cette victoire éclatante de Viktor Orban, c’est la revanche de Budapest sur l’impérialisme bruxellois, sur les médias internationaux qui méprisent le patriotisme des peuples, sauf quand il est ukrainien, et sur le teigneux clown Zelensky, qui ne supporte pas que le leader hongrois ménage Poutine et ne participe pas à la curée antirusse.

Salvini  et Marine le Pen ont salué cette victoire amplement méritée.

« Quand le peuple vote, le peuple gagne ! » a déclaré Marine.

Vladimir Poutine a lui aussi félicité Viktor Orban :

«Le chef de l’État russe s’est dit certain que, malgré une situation internationale difficile, le développement futur des liens bilatéraux et de partenariat entre Moscou et Budapest, correspondra aux intérêts des peuples de Russie et de Hongrie»

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
36

34 Commentaires

  1. Voilà un président qui aime son pays et ne qui ne habitans critique pas ses habitants mais les préserver du cette fausse UE qui veut nous détruire nos armée les fermiers l’aviation etc avec l’aval de macronsecu, qui n’est pas le président de tout mais d’une minorité de bobo gauchiste millionnaire et lèche cul.

  2. La politique d’Orban est celle qui a toujours été le modèle rêvé et souhaitable de l’Occident : à la fois libéral sur le plan économique, nationaliste et conservateur sur le plan sociétal.
    Je parie que ni Macron, ni les dirigeants de l’UE ne l’ont félicité.

  3. Au cours de notre histoire, nous avons renvoyé le sultan et ses janissaires, renvoyé l’empereur Habsbourg et ses soldats, renvoyé les soviets et leurs camarades. Et maintenant, nous allons renvoyer M. Soros et ses réseaux.
    (Viktor Orban)

  4. Le Zemmour hongrois? non, le nôtre de « Z » condamne la Russie dans le pseudo massacre! comme MLP et Merluchon, bon pour Merluche rien d’étonnant, il est hors concours! On attend une clarification de MLP et Z.

    • Tonton, tu as laissé ton esprit ailleurs car ta compréhension est défaillante dans cette épisode de guerre, ou alors je je te conseille d’aller chez Afflelou, pour mieux entendre, il fait des soldes.
      Eric n’a pas condamné la Russie, il a seulement précisé que « SI » c’était vrai, ce massacre serait une ombre terrible qui s’abattrait sur le peuple Russe, et que cependant, il serait bon d’attendre les conclusions d’une enquête internationale éventuelle, pour être sur que cette mise en scène, était avérée. Ça c’est du bon sens, ne pas condamner sans être sur.

  5. Je pense que Moscou attend le résultat final des élections en France avant de prendre certaines décisions. Il faut impérativement virer Macron.

    • Vous avez raison Monsieur Poutine sait que beaucoup de français ne sont absolument pas d’accord avec la politique de micron et il considère même que ce dernier avec l’aide de Le Drian (qui a lancé une menace d’attaque nucléaire à la Russie…) a mis le feu aux poudres et a déclenché la polémique contre LUI.ça! Il n’oubliera pas

  6. le petit macronescu fait ses dernieres betises ; je dis bien ses dernieres . il a confie a un cabinet de conseil – OUI OUI C EST PAS UNE BLAGUE -la gestion des documents de campagne des candidats ! le cabinet se nomme SEMAPHORES . il fait partie du groupe ALPHA dirige par PIERRE FERRACCI dont le fils etait temoin au mariage des macronescu. aussi ne soyez pas etonnes de ne pas recevoir les professions de foi des candidats … il semble qu on les aura un peu avant noel !ALORS ON EN RIT car a ce niveau on ne peut qu en rire . par contre DIMANCHE 10 AVRIL , on va se le faire a la CAMBODGIENNE C EST A DIRE A LA PIOCHE – electorale bien sur -beauucoup d iniatives sont lancees sur le net pour faire la fete ce dimanche ! LE PEUPLE DE FRANCE EN LIESSE VA FETER SA LIBERTE RETROUVEE . TOUSAUFMACRON mais on espere ERIC ZEMMOUR …

  7. GRANDE VICTOIRE SLAVE EURO-CHRETENNE :
    -Victor Orban : 53 % en Hongrie
    -le PS ( hidalgo et Crif): 0,98 % en France
    -Poutine 100 % en Ukraine – BHL O % dans ses chiottes

  8. En même temps que les élections, il a lancé un référendum anti-Lgbt et théorie du genre dans les écoles (comme le souhaite Z) . Source : « face à l’info » du 4 avril, édito de Dimitri Pavlenko.

  9. il est urgent que l’ue dissolve le peuple hongrois! ces gens ne sont pas des chevaux auxquels on coupe les parties pour les rendre soumis

  10. Souverain ça fait rêver les français ? On peut le faire il suffit d’un vote pour rester et à la fois s’écarter de cette UE que nous coule tous les jours avec ses directives stupides ! Lucca lui n’est pas patriote et se sent des ailes pour au-delà des mers, qu’il se taise à jamais ! Vive notre France et le dégagisme qui arrive !😇

  11. D T F P ……😉😉😉😉😉😉😉 l Est est plus que jamais l avenir de la civilisation chrétienne.

  12. Chez Orban il n’y a pas eu de triche aux dépouillements !

  13. Mille fois bravo au peuple Hongrois et à Viktor ORBAN. Le Patriotisme de ce peuple est un véritable exemple de pureté. Que le week-end prochain le destin nous apporte ce bonheur avec E.ZEMMOUR.

  14. Ce matin sur RMC jérôme marty, le rebouteux de Fronton, a chié sur MLP pour le soutien qu’elle a apporté à Orban.

    (J’en profite pour signaler que pour la 1ère fois il est présenté comme chef d’entreprise et plus comme toubib puisqu’il est gérant de clinique)

  15. Les hongrois ont bien de la chance, il ont élu un nationaliste, nous pour le moment on a un européiste que j’espère on va éjecter.

  16. Zut alors !…les eurocrottes avaient pensé le dégager via cette élection…ils doivent en faire un caca nerveux ! Von Der Machin, Michel et toute la clique des ripoux unionistes ont la tronche en berne comme les présentateurs(trices) des JT!Je ne boude pas mon plaisir!

  17. Une EXCELLENTE nouvelle. C’est une victoire pour tout ceux et celles qui ne veulent pas du NOM. Nous voulons des pays LIBRES et souverains des décisions à prendre face à leur peuple. Un grand BRAVO à Monsieur le Président Orban. Espérons que le peuple français choisira lui aussi un VRAI sauveur du pays

  18. excellent article – quelle bonne claque à cette UE corrompue : bravo à la Hongrie qui sait se battre contre le gauchisme de son propre pays, et ne veut pas des soi-disant « valeurs » dégénérées de ces corrompus mais dans lesquelles en france nous devons baigner malgré nous – il est temps de s’inspirer de V.O. pour infliger le même camouflet à l’engeance qui nous dirige

Les commentaires sont fermés.