1

Grenoble : pendant le Coronavirus, les racailles font la loi

C’était à prévoir.  Quand je parlais de barbecues, malgré le confinement, j’étais gentil !…
On a, après seulement 5 jours de confinement, une explosion de violences à l’Arlequin. Attaques en règle, règlements de comptes…
Dans peu de temps, on va voir déferler des hordes de sauvages sur les « territoires de la France libre », avec armes automatiques, piller littéralement le centre-ville.
L’Arlequin n’est qu’un quartier perdu de la République…

On va me dire que je fais du catastrophisme : non, les événements montrent qu’on est en plein chaos, la police n’en peut plus, elle est complètement débordée…
Quand les Français vont-ils prendre conscience de l’état de délabrement de notre pays ?
Encouragées par Macron-Castaner et toute la clique au gouvernement, les racailles s’installent et bientôt ne seront plus sous aucun contrôle…

Il n’y a qu’à voir quand une patrouille de police essaie de faire respecter le confinement à deux racailles, près des quartiers sensibles, ça tourne a l’émeute et la police est obligée de fuir, sous les insultes et maintenant les crachats des contrevenants…

Macron-Castaner attisent la haine du Blanc, du Français , du Cefran, des faces de craie, du babtou…
Il y a une incompatibilité totale entre la manière de vivre des islamo-racailles, de leur civilisation d’un autre temps, dictée par la loi du Coran, et notre république…

Ce vivre-ensemble, au nom d’idéaux qui nous échappent totalement, est une vue de l’esprit embrumé des socialistes, qui jamais ne reconnaîtront une once de responsabilité dans cette guerre civile qui s’annonce et qui va éclater, Dieu seul sait quand ?…

Pour la petite histoire, la Villeneuve est née dans la période post-68…
Construite sur le site du stade qui a servi à l’ouverture des JO d’hiver de Grenoble en 1968 et inaugurée par le général de Gaulle,la Villeneuve a poussé comme un champignon.

C’était l’occasion, pour le maire socialiste de l’époque, de faire de magnifiques réalisations…
La Villeneuve, puisque c’est l’appellation donnée à ce grand complexe, est la plus importante opération d’urbanisme qu’ait connu l’agglomération de Grenoble dans ces années-là. La Villeneuve est aussi le projet qui aura suscité le plus d’intérêt mais aussi le plus de polémiques…

Imaginée par la municipalité socialiste d’Hubert Dubedout, cette opération a été très médiatisée dans les années 1970, jusqu’à devenir un symbole de l’architecture post-68…
C’était une formidable expérience de communautarisme (terme qu’on n’employait pas encore à l’époque).
Il n’y avait pas de mots assez fort, de superlatifs assez débiles pour désigner ce laboratoire expérimental, comme ils disaient, fait de mélange polyethnique, de multiculturalisme, et d’avancée sociale sans précédent…
C’était l’esprit soixante-huitard qui est devenu l’esprit du politiquement correct, de la bien- pensance et maintenant du parti du Bien….

https://grenoble-le-changement.fr/2020/03/21/la-violence-refuse-le-confinement/

Quand on voit ce qu’est devenue, au fil des années de socialisme, cette Villeneuve, on peut dire que les socialistes ont bien loupé le coche et qu’ils se sont même bien plantés dans leur choix de société. Maintenant encore, ils gardent cet attachement au communautarisme, au multiculturalisme, au bien vivre ensemble et le plus effarant c’est de voir comment, sous une façade d’écologie, ils continuent leur destruction de la société française.

À peine élu maire de Grenoble,en 2014, Piolle a commencé par créer, au centre de Grenoble, comme il dit, une « autoroute à vélo » , ce qui en principe aurait été une bonne chose. Sauf que ladite « autoroute à vélo » qui traverse la ville, emprunte le boulevard Agutte- Sembat, qui était la SEULE voie de communication pour passer du Nord au Sud de l’agglomération.

Si vous venez à Grenoble et que vous voyez cette « autoroute à vélo », vous n’en reviendrez pas et direz qu’il faut être fou pour avoir coupé cet axe stratégique…

Résultats : des bouchons incroyables à l’entrée de Grenoble. Si on veut contourner Grenoble, on est obligé de prendre la rocade sud, rocade saturée de 11 h à 15 h et de 17 h à 20 h…

Aucun itinéraire de délestage n’a été prévu pour ceux qui voudraient prendre le boulevard Agutte-Sembat et donc pour traverser Grenoble et rejoindre l’autoroute de Lyon. Il y a des bouchons indescriptibles au centre-ville et on est obligé de faire des détours dans toutes les petites rue de Grenoble, entraînant forcément un surcroît de pollution…

Quand par hasard, on arrive en vue du pont de la Bastille, on se croit sauvé, et bien non ! Piolle a pris soin de mettre un sens interdit sur la dernière portion de rue qui pourrait nous amener à ce pont salvateur, et on est reparti dans un autre gymkhana, pour y arriver…
Parcours plus débile, tu meurs !…

Et voilà que Piolle est plébiscité par les Grenoblois.
J’attends de voir comment Piolle va gérer cette agitation dans les cités ?
L’avantage aujourd’hui, Grenoble est désert…
Le parti écologiste devrait être interdit. Il sert de paravent de façade aux communistes de tous bords pour arriver à leur fins. Ils sont tapis dans l’ombre de l’écologie, je ne sais plus qui a parlé d’escrologie, mais c’est le terme approprié…

Le parti écologiste devrait être interdit. Par contre, on devrait obliger toutes les formations politiques, sans exception, à avoir une branche écologie, là oui, on pourrait faire de la vraie écologie…
Le parti écologiste a tellement été dévoyé, que lorsqu’on dit qu’on est pour l’écologie, on se fait traiter de gauchos !
Je suis pour l’écologie et suis de droite.

Piolle va conduire Grenoble à s’enfoncer un peu plus dans le multiculturalisme et on voit où cela nous a menés, c’est la fuite en avant…
J’attends l’évolution des événements mais si la suite est menée avec autant d’amateurisme que le début de l’épidémie du Covid-19, on va à la guerre civile…
Piolle-Pot n’est pas mort…
Aux armes citoyens…

Robin Dubois