Grèves, violences, état d’urgence, islamisation : cette France qui va mal

Publié le 10 mai 2016 - par - 7 commentaires - 1 416 vues
Share

Rien-ne-va-plus-tout-va-moins

Voici quelques sujets ayant retenu plus que d’autres mon attention au cours de ces quatre semaines sans ordinateur : la violence en France, le syndicat C.G.T., le président Hollande, l’absence de gouvernement, et l’islam en France.

Violences en France :

Violences à Vaux en Velin (Rhône) en marge du S.I.E.C. (comité interministériel à l’égalité et la citoyenneté) : quatre policiers blessés et le grand chef des forces publiques se dit « indigné ». Il ne lui reste qu’à rejoindre ce grand mouvement ! Et, à l’issue du CIEC, Valls a annoncé une vingtaine de mesures afin de lutter contre l’apartheid ! Attendons de les connaître.

Violence des lycéens à Paris : des responsables du Lycée Voltaire sont blessés par des manifestants. Trois adolescents de 13 à 15 ans ont frappé, craché dessus, brûlé avec des cigarettes, coupé des mèches de cheveux, et uriné sur une fille de 12 ans du Collège de Créteil !

Les parents de tous ces mineurs ne sont-ils pas responsables juridiquement de leurs rejetons ?

Violence de la C.G.T : les deux tracts diffusés à quinze jours d’intervalle font la honte du syndicat. Tous les Français en on vu au moins un. Ces affichettes n’honorent pas ces gens d’un autre monde. Le syndicat de police Synergie s’est dit « scandalisé par un torchon inspiré des pires heures de notre histoire […] on légitime la haine du policier ». Depuis le début des manifestations plus de 300 CRS ont été blessés, dont certains gravement.

Le chef des forces publiques de France – B. Cazeneuve – ne devrait-il pas porter plainte, et donner d’autres ordres à ceux qu’il envoie se faire tabasser ?

Nuit debout et manif contre la loi El Khomri : partout en France ces manifestations se sont achevées par des attaques contre les CRS, par des destructions de magasins, par des véhicules brûlés. Comment expliquer ce revirement face aux forces de police qui avaient été honorées le 11 Janvier 2015 ?

Comment expliquer qu’en période « d’état d’urgence » la Préfecture de Paris autorise une manifestation des militants d’extrême gauche du mouvement Nuit Debout ? Que dire du gouvernement qui laisse manifester des personnes, parfois très jeunes, contre une loi qui va avorter ? Très, très, très curieux !

Les gouvernants :

Nos gouvernants sont tous d’accord pour répéter en chœur que « tout va mieux » puisque le nombre de chômeurs a baissé de 60 000 le mois dernier ! (du jamais vu depuis l’an 2000) Mais cela tient aux « vases communicants » entre catégories. Quand 60 000 demandeurs d’emploi pointent en moins en catégorie A, 51 300 s’ajoutent en catégories B et C. En réalité c’est 7 600 chômeurs de moins à Pôle Emploi ! Depuis 4 ans on compte 1 180 000 inscrits supplémentaires à Pôle Emploi, toutes catégories confondues ; et en 2 ans ½ la durée moyenne du chômage est passée de 280 jours à 304 jours (soit 28 millions d’heures de chômage de plus en 4 ans !)

-Nos gouvernants sont de très mauvais illusionnistes, mais de gros menteurs.

Grèves à la S.N.C.F :

Le, ou les, syndicats de cheminots ne veulent pas que l’on touche à leurs sacro-saints avantages acquis. Même si la concurrence débarque en France, ils ne veulent pas renoncer à leurs 115 jours de repos par an pour le personnel roulant, à leur « prime charbon » même pour les conducteurs de TGV, et à une retraite à 55 ans, voire 53 ans pendant que les français travaillent 10 ans de plus. Des privilèges d’un autre âge ! C’est honteux.

-Hollande le tartuffe : quelques observations.

-Sur Fr2, le jeudi 14 avril, il affirme que l’imam de Brest (Rachid Abou Oudeyfa l’anti chansons) ne prêchait plus dans la mosquée de Brest, qui elle-même aurait été fermée. Ses propos ont été immédiatement démentis par le centre culturel et islamique de Brest. Le prédicateur prêche toujours en toute impunité alors que le Tartuffe l’imagine sous surveillance rapprochée.

Où est l’état d’urgence ? Où vit le « dernier des présidents » ?

-Lors de sa visite chez Thales il explique encore que tout allait mieux ! Mais un sondage de BFM-TV indique que 83% des Français trouvent que ça ne va pas mieux, et 78% estiment qu’il existe un risque élevé d’explosion sociale. Changez vos lunettes roses Flanby.

-Mardi 3 mai, le chef de l’Etat – qui n’est pas en campagne et qui ne sait pas encore s’il sera candidat en 2017 – a dressé un bilan très flatteur de son quinquennat avant de tracer les grandes lignes de ce qui sera sa campagne pour 2017. A en retenir cette phrase hors du temps « le premier devoir d’un responsable est de respecter ses promesses et je suis prêt à cet exercice ». On peut se demander si cet individu va bien ! Ce tartuffe est-il en pleine possession de son intellect ? Est-il « normal » ?

-Hollande gère t-il raisonnablement le pays ? Se rend-il compte des dépenses qu’il engage sous forme de promesses électorales ? Mais 4 ou 5 milliards de promesses électorales ne lui coûtent rien !

-Et ce lundi matin, monsieur inaugurait le nouveau hall des ventes de produits bio. Là, il reprit son refrain « ça va mieux, et si pour certains c’est encore difficile j’en conviens, il faut être optimiste, et je le répète même si j’étais seul à le dire : ça va mieux » ! Grand malade à ne pas contredire.

-L’islam :

La FNAC continue de vendre des livres d’appel au djihad : « l’Unicité de Dieu (Allah) » qui cite : « Allez en avant au nom d’Allah, faites la conquête pour sa cause ; faites la guerre à ceux qui nr croient pas en Allah ; appelez-les à embrasser l’islam ; s’ils résistent alors demandez l’aide d’Allah et faites –leur la guerre ». Un autre livre « le djihad de la théorie aux actes » Et le minable de l’Intérieur de dire « nous n’avons pas les moyens d’interdire de tels livres » !

-Oyez, oyez ! Les rencontres annuelles des musulmans de France vont avoir lieu du 13 au 16 mai. L’U.O.I.F (union des organisations islamiques de France – qui est proche des frères musulmans qui sont des radicaux !!) déclare que « la charia des muz. de France ce sont les lois de la République » et au programme des ces journées se trouve « la radicalisation ». Pour monsieur Lasfar « les radicaux sont ceux qui ne s’inscrivent pas dans les lois de la République ni dans l’islam de France » et d’ajouter « il y a des salafistes (dont les frères muz, donc des radicaux) respectueux des lois de la République et qui ont un discours responsable ». Vous avez compris ? Oui ? Non ? C’est de l’enfumage ; la question restant toujours la même : comment arriver à installer l’islam en France. Nous en sommes déjà à 2 500 mosquées et 500 écoles libres coraniques où s’apprennent l’arabe et le coran par cœur !

-Pêle-mêle :

– L’Anne Hidalgo, maire de Paris, dit que : le ramadan fait partie du patrimoine « culturel » français ; le célébrer fait partie du partage et ne contrecarre pas la laïcité ! Madame, le ramadan est le mois de jeûne prescrit aux muz par le coran ; c’est donc une fête religieuse donc « cultuelle », sans « R », alors que vous en avez bien l’aire !

-Bordeaux, le 25 avril, le maire Ali Juppé proclame « Un militaire c’est comme un ministre : ça ferme sa gueule ou ça s’en va ». Le Général Desportes, aujourd’hui professeur à Sciences Po. Lui a répondu dans les colonnes du Monde « Vous avez tort M. Juppé. Méprisants, vos propos montrent une profonde méconnaissance de la réalité stratégique. Non, les militaires n’ont pas à la fermer comme un ministre. La première loyauté d’un ministre au service d’une politique fluctuante, souvent politicienne, est envers son président. La première loyauté d’un militaire au service de la nation, de ses intérêts et de ses valeurs, est envers la France. Structuré par l’éthique de la conviction, il doit prendre la parole pour lui rester fidèle, plutôt que de la renier. Votre réponse à l’emporte-pièce contredit le discernement attendu de celui qui vise la plus haute magistrature ». Voilà qui est clair, net et sans fioritures.

– Et pour conclure cette reprise : une curieuse rencontre ! Visitant fin avril un centre médico-psychiatrique dirigé par un ami, je fus agréablement surpris par le cadre de l’établissement : un magnifique cadre de verdure où sillonnaient de belles allées. C’est d’ailleurs dans l’une d’elle qu’un petit personnage petit et rondouillard, la cravate de travers, attira mon attention : il poussait une brouette mais celle-ci était retournée ! Je demandais à mon ami le pourquoi de la présence de ce personnage en ces lieux ; il me convia à le rejoindre tout en me disant que l’individu était apparemment « normal ». Arrivé à sa hauteur et après quelques salutations et phrases banales je demandais au «  brouetteur » pourquoi poussait-il son outil ainsi retourné ? Eh ! Eh ! Eh ! Monsieur me dit-il, si je la pousse à l’endroit ILS ( ?) me la remplissent ! Et sur cette vérité, il reprit son manège d’individu « normal ». Pendant combien de temps poussera t-il sa brouette ?

Pierre Le Jeune

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Frantz

Mais c’est pas fini de râler comme ça ! On vous a dit que « la France va mieux ! »
Merci qui ?

ania

« Nos gouvernants sont de très mauvais illusionnistes, mais de gros menteurs. ..En réalité c’est 7 600 chômeurs de moins à Pôle Emploi ! »
Oui il faut le dire 7600 et non pas 60 000 pour le mois d’avril 2016
L’emploi précaire est le grand gagnant
de plus 50 000 inscrits auraient accepté un stage !

« Les parents de tous ces mineurs ne sont-ils pas responsables juridiquement de leurs rejetons ? »
Juridiquement et moralement d’abord, ils sont responsables.
La violence physique et/ou psychologique commence dans les familles.
La famille c’est le terreau de la société, les enfants bien souvent ne font que reproduire ou se venger dehors de ce qu’ils subissent dedans.
Les crimes des racailles vols trafics.. profitent souvent à la famille.
Il y a eu quelques velléités pour responsabiliser les famille mais les assos gochiotes sont vite montées au créneau (« on » veut leur piquer leur gagne-pain : surfer sur la merde bien rémunérés c’est leur unique projet de vie) et rien n’est appliqué.

myster13

En 2014 près de 85% des contrats d’embauche étaient des contrats précaires (dans le sens à durée limitée et fixée par contrat). La loi konnerie ne sert qu’à apporter cette « souplesse » au CDI, histoire d’avoir un levier sur les classes laborieuses (qui se lèvent le matin pour aller bosser) et le pôle emploi est une entreprise pas une administration. Sauf qu’ils ne sont pas tenus à un résultat, une vaste blague en somme.

Pivoine

« En réalité c’est 7 600 chômeurs de moins à Pôle Emploi ! »
Très certainement dus aux radiations.

GTony

Non monsieur. La prime de charbon n’existe plus depuis longtemps. Vous remettez sur les rails un vieil hoax démonté il y a déjà quelques années. Si les conducteurs de trains touchaient encore cette prime, ça se saurait (je suis bien placé pour l’affirmer).
Aujourd’hui, si les cheminots se mettent en grève, cest pour sauvegarder une assiette de pâtes, pas pour demander du rab. Pour une bonne majorité de cheminots, c’est debout la nuit pour bosser contrairement aux crétins de la place de la République qui ne savent pas que le mot « travail » figure dans le dictionnaire. Alors, de grâce, évitez de vous décrédibiliser en publiant ce genre de sornettes. Par extension, vour risquez d’entraîner RL.

Cdt

Jotab

Desole Mr mais vos grèves ne sont pas comprises, et ne fait qu amplifier la jalousie et l incompréhension de la plupart de la population, vous avez un statut privilégié, interrogez des travailleurs du secteur privé et vous verrez, ne serait ce que la sécurité de l emploi et les nuits plus tranquilles qui vont avec….
Alors arrêtez vos mascarades de grèves et entrez dans le 21ème siècle

Filochard

Oh jusqu’à la fin son quinquennat …..