Grévistes, débordez vos leaders syndicaux vendus à l’immigration !

Publié le 12 décembre 2019 - par - 26 commentaires - 1 228 vues
Share

La lutte contre le pillage des retraites des salariés est une chose bien trop importante pour la laisser aux forces de gauche qui sont responsables, coupables et complices de la faillite de la France immigrationniste actée par Hollande et Macron, dans la lignée de leurs prédécesseurs, avec l’appui du consensus syndical et des partis de l’anti-France. On se passera de les nommer une nouvelle fois, il suffit à la population prise en otage de voir les tronches habituelles de leurs leaders, lesquels sont quasiment assurés de ne pas finir éborgnés comme les vrais révoltés des Gilets jaunes * Gageons que la patron de la CGT, Philippe Martinez, n’aura pas même la moustache roussie.

Le Parti de la France demande à Emmanuel Macron de retirer son projet de réforme des retraites

« Attaché à la cohésion nationale et aux libertés des Français de travailler, de se déplacer et de bénéficier des services publics, le Parti de la France condamne avec force les grèves/blocage organisées par des syndicats politiques d’extrême gauche uniquement soucieux de leurs intérêts catégoriels et animés par l’idéologie toujours présente de la lutte des classes.

Pour autant, cette réforme voulue par le président de la République, réforme inéquitable, hasardeuse, incertaine et inutilement aventureuse, doit être rejetée en bloc par le peuple français. Sa mise en œuvre telle que présentée ce mercredi midi devant le Conseil économique social et environnemental par le Premier ministre se traduirait, en effet, par des mesures injustes, gravement pénalisantes pour des millions de nos compatriotes et coûteuses pour les finances de l’État en raison du report aux calendes grecques d’un plan paramétrique visant à l’équilibre des caisses de retraites et en laissant au bon vouloir des syndicats — la « nouvelle gouvernance » destinée à tenter de séduire la CFDT — le soin d’en fixer une hypothétique trajectoire.

Le Parti de la France appelle en conséquence l’ensemble des forces politiques de réelle opposition à se mobiliser, et soutiendra toute initiative civique non paralysante pour le pays susceptible de contrer cette réforme antisociale, mal conduite et mal engagée.

Nous demandons à Emmanuel Macron de retirer immédiatement ce projet et de soumettre à référendum, comme le permet la loi constitutionnelle du 4 août 1995, la question de l’avenir et de l’architecture générale du système français des retraites. » Jean-François Touzé, délégué général du Parti de la France.

Réforme : les régimes du public d’abord !

L’association de référence, Sauvegarde Retraites, a publié son point de vue.

« Le 5 décembre, les syndicats de la SNCF et de la RATP ont choisi d’organiser le blocage de la France et la prise en otage des Français – au moins de ceux qui ont besoin des transports en commun. Ce faisant, ils entendent protester contre un projet de réforme des retraites dont nul ne sait ce qu’elle contient – pas même, semble-t-il, le gouvernement. Tout au plus en connaît-on un canevas assez flou, exposé au mois de juillet dernier par le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye, qui avait alors précisé que les « préconisations » présentées n’engageaient que lui-même !

Loin de dissiper ce flou, le président de la République et le gouvernement l’ont aggravé par des annonces successives et contradictoires. Ainsi, tandis que Jean-Paul Delevoye préconisait de supprimer – après une longue transition – les régimes spéciaux, le Premier ministre, Édouard Philippe, a-t-il évoqué une « clause du grand-père » qui envisageait seulement de les fermer aux « nouveaux entrants » à partir de 2025 (date prévue de l’entrée en vigueur de cette réforme-fantôme), tandis qu’Emmanuel Macron appuyait son Premier ministre en évoquant un « pacte avec la nation » censé légitimer les privilèges des bénéficiaires actuels des régimes spéciaux… ».

Les grévistes ne peuvent se prévaloir de la solidarité intragénérationnelle, puisqu’ils défendent bec et ongles des avantages payés par ceux qui n’en profitent pas

« Pour donner le change, les syndicats du public, déguisant leur hypocrisie sous les défroques d’une prétendue solidarité, affirment se battre pour l’ensemble des affiliés aux régimes de retraite – y compris ceux du privé, qui ne profitent pourtant pas des mêmes avantages. 

L’expérience montre le contraire. Les grèves de 1995 n’ont bénéficié qu’aux régimes spéciaux et les affiliés du privé ont supporté seuls le choc de la réforme Balladur, réalisée deux ans auparavant. 

Tout laisse à penser qu’il en ira de même si le gouvernement limite finalement la nouvelle réforme aux régimes du privé, en faisant main basse, au passage, sur leurs réserves et en fusionnant la Cnav avec l’Agirc-Arrco. Ce faisant, on accentuerait encore les différences qui existent déjà entre les deux pôles du système de retraite, avec, d’une part, un pôle privé fonctionnant par répartition et par points (c’est déjà le cas de l’Agirc-Arrco) et, de l’autre, un pôle public dont les régimes spéciaux avantageux resteraient financés par l’ensemble des contribuables… »

Puisqu’il faut réformer, messieurs les fonctionnaires, réformez-vous les premiers ! 

« Les affiliés aux régimes du privé refusent d’être, une fois de plus, les seuls à supporter le poids de la réforme. Les atermoiements du gouvernement ne les tromperont pas plus que les arguties des syndicats… » intégralité de l’analyse et nombreux dossiers sur https://www.sauvegarde-retraites.org/dossier-retraite-du-mois.php

L’autre message à faire passer est : grévistes, débordez vos leaders syndicaux vendus à l’immigration qui ruine les Français. Stop à l’immigration, et place à la remigration! https://generationidentitaire.org/campagne/

Et tout le monde déteste Mélenchon, et tout le monde déteste Mélenchon, et tout le monde déteste Mélenchon… ouais !

https://youtu.be/fv_BlH_NB9k

Le Terminator des retraités nommé par Macron, Jean-Paul Delevoye, vient de cracher à la figure des salariés qu’il faut baisser leurs futures pensions pour accueillir 50 millions de migrants. Et les crétins qui défilent derrière les pontes nantis des syndicats  islamopolitisés n’ont rien compris.

Delevoye lie immigration et retraites, ce que la gauche interdit aux grévistes !  https://ripostelaique.com/delevoye-lie-immigration-et-retraites-ce-que-la-gauche-interdit-aux-grevistes.html

1 % des Français tiennent l’économie et sont prêts à faire tirer sur le peuple  https://ripostelaique.com/1-des-francais-tiennent-leconomie-et-sont-prets-a-faire-tirer-sur-le-peuple.html

L’immigration conduit au dépeçage de nos retraites et de notre modèle social  https://ripostelaique.com/limmigration-conduit-au-depecage-de-nos-retraites-et-de-notre-modele-social.html

* « Tir à vue », de Fiorina Lignier : la répression de Macron contre les GJ  https://ripostelaique.com/tir-a-vue-de-fiorina-lignier-la-repression-de-macron-contre-les-gj.html

Castaner-Macron et les GJ : 1 mort, 2 500 blessés, 25 éborgnés, 7 amputés  https://ripostelaique.com/castaner-macron-et-les-gj-1-mort-2-500-blesses-25-eborgnes-7-amputes.html

Jacques CHASSAING

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Pierre BOIVIN

N’oublions tout de même pas que les salariés des « régimes spéciaux » ont cotisé pour ces régimes.

François BLANC

Régimes qui eux sont en déficit du moins pour les vrais pas les autonomes qui ne demandent rien à personne

senechal

La question reste posée, cotisent-ils à hauteur des avantages et privilèges qu’ils reçoivent par rapport aux autres contribuables qui ne bénéficient pas des mêmes avantages?.
Si l’on prend comme exemple la SNCF ou les contribuables doivent débourser chaque année 3 milliards d’euros pour boucher les trous rien que pour les retraités cheminots, on sent bien que les limites de l’acceptable sont franchies.
Si il y a un besoin de réformes des retraites en France, c’est par ce que le système n’est plus adapté!.

Jacques CHASSAING

Certes, mais qu’ils aient des pensions non renflouées par les contribuables chaque année.

François BLANC

https://www.dreuz.info/2019/12/11/la-france-tout-au-bord-du-gouffre/
MILLIERE a raison
Le système par capitalisation n’est pas viable à terme surtout étendu à l’ensemble des professions par pur égalitarisme stupide qui n’a rien de « droite » et ne fait que détruire ce qui fonctionne comme le régime autonome des avocats
Cette universalité est désormais caduque puisque les flics conservent un régime particulier
Je remarque au passage que « préfon retraite », pur produit de capitalisation semble fort bien convenir aux marxistes de la fonction publique

François BLANC

Erreur lire « le systeme par repartition »

POLYEUCTE

Il est difficile de comprendre pourquoi les « Syndicats » qui représentent, toutes formations confondues, 8 % des salariés, dont 5 dans les Services Publics, restent les maitres du Jeu !
Encore une Minorité nuisible parmi tant d’autres !
Un Referendum serait plus simple sur un sujet majeur !

Jacques CHASSAING

La galette gauchiste des artistes.
Un intermittent gagne en moyenne 2.322 euros par mois (2.590 euros pour un technicien et 2.020 euros pour un artiste).
Cette somme inclut à la fois le salaire et l’indemnité versée par l’assurance chômage au titre de l’intermittence. Cette allocation représente en moyenne 1.805 euros par mois, contre 1.123 pour un chômeur lambda.
5.900 intermittents gagnent plus de 4.188 euros par mois, et même 1.900 gagnent plus de 5.400 euros par mois.
Le rapport montre que le nombre d’intermittents a explosé. Il cite notamment une étude du ministère de la culture, qui indique que leur nombre a triplé entre 1987 et 2006, passant de 40.000 à 123.000. https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/combien-gagne-un-intermittent-spectacle-497974.html

André LÉO

Merci pour ces chiffres éloquents.
Intermittents du travail mais permanents des allocs.
Pareils cadeaux ne peuvent être sans contrepartie. Le décervelage par le show bizz et des télés soit indispensable aux exécutifs.
Au pied des plateaux, on les voit tirer sur leurs « joints ». Au moins ont-ils de quoi se payer leur schit et leur résine. Seuls les immigrés clandestins font mieux, ils ont « tout gratuit » soins, logement, alimentation, secours juridiques… et même une carte bleue offerte par le contribuable.
Ce n’est pas le cas des chômeurs en fin de droits qui n’ont plus de quoi se loger et se nourrir.
Ripoublic et vivr’ensembl’, ça a du bon pour les mauvais sujets.

Jacques CHASSAING

Le régime des retraites des cheminots est déficitaire, le contribuable verse chaque année près de 3,5 Md€ pour l’équilibrer L’âge de départ à la retraite est de 62 ans dans le régime général, mais pas pour les conducteurs de train qui peuvent cesser leur activité entre 52 et 55 ans.
« les agents « sédentaires » peuvent partir entre 55 et 57 ans une pension moyenne brute de 2100 euros environ pour un cheminot, contre 1376 euros pour les salariés du régime général… : SNCF : limiter l’impact financier pour les grévistes, pas pour la population
Publié le 21 mars 2018 – par J Chassaing

Pistou

Ail est pas beau l’adolf du cancer généralisé du travail encore un migrant qui bouffe sur le dos des français.

amril

Et pendant ce temps, encore un déséquilibré ou un éméché sortant du bar qui ne pourra plus cotiser ?

http://www.leparisien.fr/faits-divers/quartier-de-la-defense-un-homme-menacant-des-policiers-avec-une-arme-blanche-neutralise-13-12-2019-8216508.php

senechal

Ils ont bonne mine nos marxistes!, le moustachu Stalinien avec des revenus à 50000 euros net par an tout frais payé et ses 14 châteaux!.
Et ces tartuffes prétendent défendre les misérables!.
Je ne serais pas déçu si les flics défonçaient la gueule de ces tristes sires!.

Blanc Viril

Si on veut que la droite radicale et catholique progresse dans l’opinion nous allons devoir travailler nos arguments. Parce que là…. c’est le néant absolu.

emile

je ne comprend pas trop les français qui soutiennent les grévistes sncf/ratp alors que ceux ci ne défendent que leurs gros privilèges , payés en grosse partie par nous mêmes , les contribuables du privé notamment qui sont les plus nombreux , et qui ont déjà en grosse partie un régime à point , qui fonctionne que je sache
la subvention d’équilibre à la sncf versée par l’état représente une fois et demi presque ce que les employés cotisent….par exemple
et puis si les régimes spéciaux disparaissaient , la CGT n’aurait plus de privilégiés à défendre …la mort pour elle….

.Dupond1

Martinez a choisi le bon numéro pour se faire de la PUB (mdr) ….manque plus que bayou avec sa maman a la valise

Didier Labaune

Avez-vous vu dans les manifs les cgtistes qui portent le foulard palestinien d’Arafat ?? L’individu qui passe en boucle dans les médias qui agresse le chauffeur de bus non gréviste avec son porte voix en est un bel exemple plein de vin… L’ennemi de la France sous vos yeux !!!

Didier Labaune

Ruffin député France Insoumise porte aujourd’hui 13 décembre le foulard palestinien…. Ils veulent le désordre au profit de qui en final ?

Vent d'Est, Vent d'Ouest

Pourquoi cette réforme des retraites ? Les « migrants », chances pour L’UE ne sont-ils censés nous les payer par leur labeur ? Serait-ce un mensonge – un de plus – d’État ?

Dany BARTHOUIL

Je suis tout à fait d’accord ! D’autre part , depuis 1 an de manifs des GJ , le pouvoir d’achat est mis en avant ….donc pourquoi bloquer le pays , c a d les commerçants dont certains seront poussés à la faillite , donc aux licenciements, bonjour le chômage ! Plus logique serait la gratuité des transports SNCF, RATP, et des péages d’autoroutes …avec le peuple dans les rues! Les grévistes sont entrain de se mettre le public à dos car il y en a un maximum qui ne peuvent pas aller travailler….seront-ils payés? les grévistes sont-ils payés?qu’ils reprennent le travail , sauvent ainsi leur salaire et apportent qques sous aux Français avec la gratuité des transports ! Car là ils montrent le contraire au gouvt !!

kabout

les syndicats et surtout leurs chefs de file ( les martinez,laurent berger) ont toujours léchés les pompes des presidents,ca ne changera ce jour pour les retraites,magouilles il y aura encore.

Kancau11

Il est à noter que « les cognes » ont obtenu satisfaction, ils avaient trop peur que leur république s’écroule comme un château de cartes sans la présence des bastonneurs que j’ai vu ce matin en train de déloger les participants à un piquet de grève.

Didier Labaune

Les policiers dont vous parlez sont ceux qui sauvent votre pauvre petit derrière.. ‘comme à La Défense ce matin… Vous le reconnaîtrez au moment où vous vous planquerez derrière eux après avoir souillé votre pantalon… Hélas peut-être auront-ils eu la bonne idée de ne pas s’occuper de vous… et se contenteront-ils d’ entendre vos couinements sous le couteau de votre agresseur ???

Vent d'Est, Vent d'Ouest

@ Didier Labaune
« Les policiers dont vous parlez sont ceux qui sauvent votre pauvre petit derrière »
On a surtout vu ceux qui ont chargé honteusement les GJ, les blessant, les éborgnant. Prenez la peine de chercher avec votre moteur de recherches sur Internet  » le mur jaune de la honte ».
Ou ceux qui sont restés sagement à attendre que Mme Sarah Halimi se faire massacrer par son gentil voisin…
Liste non exhaustive.
Parmi les forces de l’ordre toutes confondues combien ont le courage de désobéir aux ordres criminels des dirigeants de ce pays ?
La réponse est parfois dans l’oseille, et/ou pour d’autres raisons parfois inavouables.