1

Grévistes, débordez vos leaders syndicaux vendus à l’immigration !

La lutte contre le pillage des retraites des salariés est une chose bien trop importante pour la laisser aux forces de gauche qui sont responsables, coupables et complices de la faillite de la France immigrationniste actée par Hollande et Macron, dans la lignée de leurs prédécesseurs, avec l’appui du consensus syndical et des partis de l’anti-France. On se passera de les nommer une nouvelle fois, il suffit à la population prise en otage de voir les tronches habituelles de leurs leaders, lesquels sont quasiment assurés de ne pas finir éborgnés comme les vrais révoltés des Gilets jaunes * Gageons que la patron de la CGT, Philippe Martinez, n’aura pas même la moustache roussie.

Le Parti de la France demande à Emmanuel Macron de retirer son projet de réforme des retraites

« Attaché à la cohésion nationale et aux libertés des Français de travailler, de se déplacer et de bénéficier des services publics, le Parti de la France condamne avec force les grèves/blocage organisées par des syndicats politiques d’extrême gauche uniquement soucieux de leurs intérêts catégoriels et animés par l’idéologie toujours présente de la lutte des classes.

Pour autant, cette réforme voulue par le président de la République, réforme inéquitable, hasardeuse, incertaine et inutilement aventureuse, doit être rejetée en bloc par le peuple français. Sa mise en œuvre telle que présentée ce mercredi midi devant le Conseil économique social et environnemental par le Premier ministre se traduirait, en effet, par des mesures injustes, gravement pénalisantes pour des millions de nos compatriotes et coûteuses pour les finances de l’État en raison du report aux calendes grecques d’un plan paramétrique visant à l’équilibre des caisses de retraites et en laissant au bon vouloir des syndicats — la « nouvelle gouvernance » destinée à tenter de séduire la CFDT — le soin d’en fixer une hypothétique trajectoire.

Le Parti de la France appelle en conséquence l’ensemble des forces politiques de réelle opposition à se mobiliser, et soutiendra toute initiative civique non paralysante pour le pays susceptible de contrer cette réforme antisociale, mal conduite et mal engagée.

Nous demandons à Emmanuel Macron de retirer immédiatement ce projet et de soumettre à référendum, comme le permet la loi constitutionnelle du 4 août 1995, la question de l’avenir et de l’architecture générale du système français des retraites. » Jean-François Touzé, délégué général du Parti de la France.

Réforme : les régimes du public d’abord !

L’association de référence, Sauvegarde Retraites, a publié son point de vue.

« Le 5 décembre, les syndicats de la SNCF et de la RATP ont choisi d’organiser le blocage de la France et la prise en otage des Français – au moins de ceux qui ont besoin des transports en commun. Ce faisant, ils entendent protester contre un projet de réforme des retraites dont nul ne sait ce qu’elle contient – pas même, semble-t-il, le gouvernement. Tout au plus en connaît-on un canevas assez flou, exposé au mois de juillet dernier par le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye, qui avait alors précisé que les « préconisations » présentées n’engageaient que lui-même !

Loin de dissiper ce flou, le président de la République et le gouvernement l’ont aggravé par des annonces successives et contradictoires. Ainsi, tandis que Jean-Paul Delevoye préconisait de supprimer – après une longue transition – les régimes spéciaux, le Premier ministre, Édouard Philippe, a-t-il évoqué une « clause du grand-père » qui envisageait seulement de les fermer aux « nouveaux entrants » à partir de 2025 (date prévue de l’entrée en vigueur de cette réforme-fantôme), tandis qu’Emmanuel Macron appuyait son Premier ministre en évoquant un « pacte avec la nation » censé légitimer les privilèges des bénéficiaires actuels des régimes spéciaux… ».

Les grévistes ne peuvent se prévaloir de la solidarité intragénérationnelle, puisqu’ils défendent bec et ongles des avantages payés par ceux qui n’en profitent pas

« Pour donner le change, les syndicats du public, déguisant leur hypocrisie sous les défroques d’une prétendue solidarité, affirment se battre pour l’ensemble des affiliés aux régimes de retraite – y compris ceux du privé, qui ne profitent pourtant pas des mêmes avantages. 

L’expérience montre le contraire. Les grèves de 1995 n’ont bénéficié qu’aux régimes spéciaux et les affiliés du privé ont supporté seuls le choc de la réforme Balladur, réalisée deux ans auparavant. 

Tout laisse à penser qu’il en ira de même si le gouvernement limite finalement la nouvelle réforme aux régimes du privé, en faisant main basse, au passage, sur leurs réserves et en fusionnant la Cnav avec l’Agirc-Arrco. Ce faisant, on accentuerait encore les différences qui existent déjà entre les deux pôles du système de retraite, avec, d’une part, un pôle privé fonctionnant par répartition et par points (c’est déjà le cas de l’Agirc-Arrco) et, de l’autre, un pôle public dont les régimes spéciaux avantageux resteraient financés par l’ensemble des contribuables… »

Puisqu’il faut réformer, messieurs les fonctionnaires, réformez-vous les premiers ! 

« Les affiliés aux régimes du privé refusent d’être, une fois de plus, les seuls à supporter le poids de la réforme. Les atermoiements du gouvernement ne les tromperont pas plus que les arguties des syndicats… » intégralité de l’analyse et nombreux dossiers sur https://www.sauvegarde-retraites.org/dossier-retraite-du-mois.php

L’autre message à faire passer est : grévistes, débordez vos leaders syndicaux vendus à l’immigration qui ruine les Français. Stop à l’immigration, et place à la remigration! https://generationidentitaire.org/campagne/

Et tout le monde déteste Mélenchon, et tout le monde déteste Mélenchon, et tout le monde déteste Mélenchon… ouais !

https://youtu.be/fv_BlH_NB9k

Le Terminator des retraités nommé par Macron, Jean-Paul Delevoye, vient de cracher à la figure des salariés qu’il faut baisser leurs futures pensions pour accueillir 50 millions de migrants. Et les crétins qui défilent derrière les pontes nantis des syndicats  islamopolitisés n’ont rien compris.

Delevoye lie immigration et retraites, ce que la gauche interdit aux grévistes !  https://ripostelaique.com/delevoye-lie-immigration-et-retraites-ce-que-la-gauche-interdit-aux-grevistes.html

1 % des Français tiennent l’économie et sont prêts à faire tirer sur le peuple  https://ripostelaique.com/1-des-francais-tiennent-leconomie-et-sont-prets-a-faire-tirer-sur-le-peuple.html

L’immigration conduit au dépeçage de nos retraites et de notre modèle social  https://ripostelaique.com/limmigration-conduit-au-depecage-de-nos-retraites-et-de-notre-modele-social.html

* « Tir à vue », de Fiorina Lignier : la répression de Macron contre les GJ  https://ripostelaique.com/tir-a-vue-de-fiorina-lignier-la-repression-de-macron-contre-les-gj.html

Castaner-Macron et les GJ : 1 mort, 2 500 blessés, 25 éborgnés, 7 amputés  https://ripostelaique.com/castaner-macron-et-les-gj-1-mort-2-500-blesses-25-eborgnes-7-amputes.html

Jacques CHASSAING