Griveaux marqué à jamais par les Gilets jaunes

Griveaux a été sauvé des Gilets jaunes et évacué d’urgence après une intrusion violente dans le bâtiment abritant ses bureaux le 5 janvier. En effet, un groupe de casseurs a utilisé un chariot élévateur pour s’introduire dans la cour du secrétariat d’État dont la porte a rapidement cédé. Des individus auraient alors pénétré dans la cour du bâtiment, notamment afin de dégrader des véhicules, avant de disparaître.

Le secrétaire d’État et ses collaborateurs auraient alors été mis en sécurité. Une telle intrusion dans un ministère est très rare. La dernière en date remonte à 1999 avec le saccage par des agriculteurs du bureau de Dominique Voynet au ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement. Griveaux :

« C’est pas moi » qui ai été attaqué, c’est la République » (LREM) et « la maison de France »…

« C’est la forme démocratique (???) du gouvernement qui a été attaquée ».

« C’est inacceptable et j’espère que les vidéos permettront d’identifier et de poursuivre les auteurs, et qu’ils seront très, très durement condamnés ». Griveaux paniqué accuse les auteurs d’être les « ennemis de la démocratie » (confisquée par les LREM).

Avec Benjamin Griveaux, c’est la machine à abêtir la France En Marche ! On se demande que sont les grands hommes devenus ? Comme l’a si bien écrit Jacques Julliard. Avec Sarko, Hollande et Macron, il est clair que la figure du grand homme a disparu de l’horizon politique, avec le stade supérieur de la déglingo-démocratie libérale comme signe d’un affaiblissement général de la France. Avec Sarko, Hollande et Macron, l’air du temps a fait son œuvre avec la déconstruction socialo-gauchiste des personnages illustres.

Quand la nature du lien entre le peuple et cet opportuniste Macron-LREM décline, Macron ne voit plus aucune possibilité d’agir là où les Gilets jaunes ne voient rien venir de l’enfumage du faux Grand Débat de Macron en campagne. Avec de Gaulle, le grand homme est d’abord charismatique. Avec de Gaulle, c’est le charisme de l’appel du 18 juin qui exerce sur « chacun des Français une force pour le conduire à se dépasser » contre l’occupant. Le grand homme de Gaulle est-il compatible avec la démocratie ?

C’est ce que l’abuseur envieux Miteux de la médiocratie socialiste voulait faire croire. Assurément, la démocratie aussi a besoin de personnes qui la conduisent au dépassement car « on ne peut vivre indéfiniment, comme dit Renan, du parfum d’un vase vide » répond Jacques Julliard. (Librement adapté de Larcher Laurent)

Jacques Julliard : « Quand la vérité est porteuse de contradictions, il ne faut pas vouloir à tout prix supprimer les contradictions : ce serait attenter à la vérité. » Pourtant, la suite française de l’affaire Macron-Benalla est de nier la réalité et de fabriquer des mensonges, car c’est le sport national de l’Élysée des LREM.

Premier temps : la déferlante « Benalla n’est pas mon amant… Qu’ils viennent me chercher » balance le petit Macron arrogant. Résultat : sidération et dégoût. Même si tous les hommes ne sont pas assimilés à « Benalla n’est pas mon amant » et que seuls les comportements les plus bestiaux sont visés : « Qu’ils viennent me chercher » a laissé des traces. « Mais il n’est pas vrai, contrairement à la doxa à la mode, qu’il faille employer des mots sales pour désigner les choses sales. Sinon, où serait la supériorité des gens propres ? »

Avec la déferlante : « Benalla n’est pas mon amant… Qu’ils viennent me chercher », le scandale est énorme, c’est-à-dire une des mystifications les plus viles qui puissent sortir à la télé. Il s’est trouvé que des Gilets jaunes ont voulu aller le chercher. Et Macron a pris peur, planqué derrière les blindés de Castaner.

Depuis, la répression du sinistre de l’intérieur, c’est la police partout. Une société LREM qui fait elle-même sa police, au lieu de la confier à la démocratie, est une société en voie de totalitarisation.

Malgré la répression du sinistre de l’Intérieur, l’opération de revendication publique des Gilets jaunes est nécessaire. En témoigne l’ampleur du mouvement des Gilets jaunes, un véritable raz-de-marée qui a effrayé le bourgeois LREM et balayé les doutes sur cet opportuniste Macron-LREM. Cela ne changera pas grand-chose aux violences policières du cynique Castaner faites aux Gilets jaunes pacifiques.

Félicitons-nous qu’en France, le mouvement des Gilets jaunes ait rarement pris un tour violent. Ce qui vient de se passer avec les Black Blocs est corrélatif de l’entrée en grand nombre de ces enfants de bourgeois, les bobos de la gauche caviar, qui se donnent des frissons en se déguisant en Black Blocs.

Le Salon beige, Michel Janva : Samuel Pruvot a enquêté pour Famille chrétienne sur les Black Blocs. Une source du ministère de l’Intérieur lui indique : « Ces jeunes sont en général issus des classes moyennes ou supérieures. Ils sont instruits et ils ont les moyens de se déplacer à l’étranger pour commettre leurs méfaits. » Nos dirigeants politiques ont-ils pris conscience des dangers ? « Ils ont pris la décision de dissoudre certains groupes d’extrême droite, mais ils font preuve d’un certain laxisme avec l’ultragauche.

« Il est temps pour eux de s’attaquer à ces groupuscules nocifs et toxiques qui constituent le vivier de recrutement des Black Blocs. Certains pensent encore, à tort, qu’il faut que jeunesse se passe… »

Jacques de Guillebon ajoute : « Refusant les voies du parlementarisme comme la société – famille, école, Église –, assimilées à des instruments de domination, il ne leur reste plus que cette voie-ci. »

« Je conçois la fièvre qui peut saisir le manifestant et quelle jouissance il y a à détruire des « symboles du capitalisme ». Mais là, c’est de toute évidence organisé, voulu, planifié et c’est le fait d’enfants de bourgeois (les bobos de la gauche caviar) qui se donnent des frissons. »

Et en même temps, le domicile du responsable des Jeunes Républicains de Loire-Atlantique est pris pour cible par des activistes d’extrême-gauche. Avec la complicité passive de Christophe Castaner ?

L’entrée en grand nombre de ces enfants de bourgeois, les bobos de la gauche caviar qui se donnent des frissons en se déguisant en Black Blocs, est le prolongement du mouvement de déconstruction socialo-gauchiste des valeurs de la France, qui restera le déshonneur de la gauche triste du XXe siècle. On ne peut que s’en méfier avec les socialo-opportunistes LREM. Surtout, soyons vigilants quant aux conséquences !

À la faveur de cet opportuniste Macron-LREM, cette élection a un goût désagréable. C’est pourquoi le mouvement des Gilets jaunes est indispensable et se développe dans un climat de bienveillance populaire.

En clair, le mouvement des Gilets jaunes est devenu la forme suprême de l’inconvenance aux yeux des petits-bourgeois LREM et des commentateurs des télés collabos BFM-Macron et LCI le pire de TF1 !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

20 Commentaires

  1. Qui face à Griveaux, Hidalgo ?
    « Paris, envahi, trahi, sali, encombré… « Mais enfin libéré ? »
    Par QUI ?

  2. Mais non c’est pas la France, ni la République qui ont été attaqués M. Griveaux. Comment se fait-il que vous ne compreniez pas que LAREM ne représente ni la vraie France, ni la République mais seulement un aéropage de personnes.

  3. et dire que 25% des votants vont aller les soutenir
    gaulois, svp, n’oubliez pas d’aller voter (pour des gens qui feront plus que 1 ou 2%)

  4. Le mouvement identitaire doit être rallié par tous les patriotes. Ensuite organisons la résistance et les actions contre ces jeunes bobo Lrem.

  5. macron désavoué par le conseil constitutionnel , un échec de plus.
    j’ai reçu cet article :
    Le 4 avril, le conseil constitutionnel a examiné la loi anticasseur et à rejeter son article phare qui visait à légitimer le tournant répressif déjà enclenché avec la généralisation des interdictions de manifestation, les interdictions administratives individuelles. C’est là un échec pour le Macron qui avait lui-même saisi… le Conseil Constitutionnel pour tenter de légitimer par la haute juridiction son offensive contre le mouvement social.
    c’est une douche froide pour Macron.ce minus incapable,viré de Corse en fin de Grand déballage !

  6. Samedi dernier, il y avait 4 000 GJ selon le ministère de l’intérieur et 14485 contrôles a priori. Chaque GJ a été contrôlé 3,5 fois. C’est plus que certains. Chercher l’erreur.

    • Oui et ça n’a pas choqué grand monde malgré la répétition en boucle sur les télés en continu.

  7. Griveaux , tête de veau et Mélenchon , tête de c….! Mélenchon : ‘LÉtat , c’est moi . je suis intouchable , moi , monsieur . »

  8. Il y a bien longtemps que Paris n’est plus la plus belle ville du monde.
    Paris est devenu un cloaque, sale, non sécurisé, irrespirable, ou grouille des dizaines de nationalités désemparées qui ont atterrit là au gré des fortunes.
    Paris est devenu un repère de voyous, d’escrocs, de criminels en tout genre, de politiciens véreux, d’étrangers aux réseaux financiers opaques.
    Il en faut du courage pour vivre à Paris!.

  9. Griveaux est bien un produit de la caste, cynique, arrogant, pédant, suffisant et comme tous les oligarques du gouvernement, incompétent et malfaisant!.
    Mais le malheur dans toute cette histoire, c’est qu’il se trouve des abrutis pour voter pour cette glaire!.

  10. Si les Français ne peuvent s’exprimer sur le choix d’accepter ou non des étrangers sur leurs sol, il faut s’en prendre à De Gaulle qui en rédigeant en 1958 la constitution de la cinquième république assura aux frères siamois UMP / PS / LREM le pouvoir sans partage et non stop pour 60 ans.
    Mais je pense que le train de cette petite histoire de partie de ping pong arrive au terminus et il se pourrait bien que cette statue un peu rouillée du Gaullisme tombe un de ces jours sous les coups de la tempête qui s’annonce!.
    Enfin je dis ça…

    • senechal
      +10000000000000000000
      Ceux qui se referent a 2gaulle ont été les premiers a l’évincer en 68 .Ceux qui vont se faire filmer sur sa tombe a Colombey , dans le vercors ou aux glieres y vont pour se creer une image d’intégrité . On peut ne pas aimer degaulle mais rendons lui hommage pour le fait qu’il est mort sans fortune ce qui n’est pas le cas de ceux que nous avons depuis qui non seulement s’enrichissent sur notre dos , nous font envahir et assassinner et décretent des guerres pour enrichir des marchands d’armes souvent leurs amis

      • Certains sont trop grands pour les petits politiciens médiocres qui se sentent trop insignifiants pour survivre face au grand homme. Alors comme pour Churchill, il faut absolument s’en débarrasser !

  11. « Griveaux a été sauvé des Gilets jaunes et évacué d’urgence après une intrusion violente dans le bâtiment abritant ses bureaux le 5 janvier » il a eu chaud c’était un lève pallette, ils auraient pu venir avec un Leclerc…

  12. griveaux le bénet,le niais,qui a l’air d’etre toujours a l’ouest va tenter le coup a la mairie de Paris……griveaux,hidalgo,hidalgo,griveaux pour les parisiens ca ne changera rien,,rues dégueulasses,trottoires jonchés d’immondices,de migrants,infectées par les multiples agressions, leur ville ressemblera de plus en plus a un taudis a ciel ouvert quoi qu’il arrive,Paris ne sera un Las Végas ou un Los Angeles mais bien le ghetto du bronx.

    • kabout
      N’oubliez pas qu’un grand pas en avant a Paris a été fait avec les salles de shoot …..faut pas pousser quand meme (mdr)

  13. Depuis mai 68 nous avons des banqsters , et des pleutres a la tete du pays qui part a la ruine . Alors que nous aurions besoin d’un Clemenceau (bis) nous avons des gonzesses a grandes gueules qui mouillent la petite culotte face aux muzz ,que ce soit a la justice ou dans les médias . Il n’y a rien de plus beau qu’une mere de famille !!! Ci dessous les traitres a notre patrie
    https://www.medias-presse.info/quand-simone-veil-empecha-un-projet-de-remigration-imagine-par-valery-giscard-destaing/76677/

Les commentaires sont fermés.