Guaino vomit les bourgeois de droite, mais ne se remet pas en question

Henri Guaino, LR, s’est présenté pour les législatives dans la seconde circonscription de Paris. Il faut croire que son succès dans les Yvelines en 2012 lui était monté à la tête : 28,11 % au premier tour, 61, 85 % au second et donc il avait été élu haut la main. Il devait se croire invincible. Il ne savait pas que les électeurs sont souvent volages et volatiles. Comme les élus. Horreur : il n’a obtenu cette fois que 5% des suffrages. Le voilà qui jette l’éponge, abandonne la vie politique après trente ans d’activité et crache sur ceux qui ont eu le toupet de ne pas l’élire : il les vomit, dit-il.

http://www.lefigaro.fr/elections/legislatives/2017/06/12/38001-20170612ARTFIG00013-battu-guaino-estime-que-les-electeurs-de-sa-circonscription-sont-a-vomir.php

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/06/henri-guaino-critique-vivement-l%C3%A9lectorat-bourgeois-de-droite.html#comments

«L’électorat qui a voté aujourd’hui dans la 2e circonscription de Paris (Ve, VIe, VIIe arrondissements de Paris) est, à mes yeux, à vomir», dit-il. Stupéfaction sur le plateau. «Vous m’entendez bien, à vomir», a alors répété Henri Guaino. Avant d’ajouter devant ses auditeurs stupéfaits :

« Et puis il y a cette espèce de bourgeoisie traditionnelle de droite. Celle qui va à la messe, qui amène ses enfants au catéchisme et qui après vote pour un type qui pendant trente ans s’est arrangé, a triché par tous les moyens ».

Je dois dire que je suis plutôt d’accord avec lui : les bobos cathos dans leur ensemble (il y a bien sûr des exceptions) ne sont pas logiques, ne réfléchissent pas, ils suivent toujours le beau parleur du moment, par effet de mode, et même si c’est contre leur intérêt. Dussent-ils pour le suivre tuer père et mère.

Je me suis fourvoyée dans un dîner bobo-catho cette semaine. Tout le monde se pâmait devant Macron le-beau-gosse. Devant le chignon de Brigitte, comme si c’était une assurance d’être bien gouvernés. « Un parcours sans faute… » a dit quelqu’un. J’ai risqué quelques objections bien senties. On m’a écoutée poliment un instant. Puis la mélopée en forme de méthode Coué a repris : « un parcours sans faute… » C’était incantatoire. Il n’y avait rien à faire. Quand Maqueron-Jupiter aura cessé de plaire, quand on verra que son programme est épouvantable, quand tous ces bobos se retrouveront ruinés et pire, cocufiés par l’islam, que se passera-t-il ?… Ils ne le voient pas venir et c’est pathétique.

Mais Guaino, lui qui prétendait conduire les Français ?… « J’ai épuisé le sujet », dit Henri Guaino au sujet de la politique. Oh, pas du tout. Le sujet n’est pas du tout épuisé. Pourquoi n’est-il pas allé jusqu’au bout de son sujet ? Il avait commencé à reconnaître que le FN n’était pas fasciste. Il était sur la piste. Et puis, et puis ?…

Henri Guaino devrait se remettre en question et se demander les raisons d’un échec aussi énorme. Certes les bobos sont insupportables. Mais lui, Guaino, qu’a-t-il fait ? Il a sa part de responsabilité dans son propre naufrage. Il semble que s’il avait daigné faire front commun avec le FN, Debout la France, le Siel (pour lesquels on a de la sympathie), cela n’aurait pas été la Bérézina. L’union fait la force. Seul Dupont-Aignan a osé, mais seulement pour les présidentielles. Dommage pour lui : il n’est pas allé jusqu’au bout, et il subit de plein fouet la sanction de s’être apparemment trompé.

Mais voilà : Guaino comme Myard n’ont pas daigné reconnaître qu’il fallait s’allier au FN. Myard avec 35,16 % contre 46,73% à sa rivale LREM Yaël Braun-Pivet, est mis en sévère ballottage dans son fief réputé insubmersible des Yvelines. Claquemuré dans son hôtel de ville de Maisons-Laffitte, le front entre les mains, il médite sur la grandeur et la décadence. Tant pis pour lui. Myard comme Guaino ont été paralysés par la diabolisation du FN. Ils ont eu peur d’être diabolisés eux-mêmes. Preuve qu’ils n’ont pas tout à fait la stature qu’il faut en politique. En politique, il faut savoir prendre position. A force d’user d’échappatoires, ils ont découragé leurs électeurs, qui ont choisi de les virer. « On a choisi le classement vertical pour vous », dit un des déçus de Guaino. Ce sont des colosses aux pieds d’argile. La franc-maçonnerie, à laquelle ils appartiennent plus ou moins,  y est sûrement pour quelque chose…

Toutes ces officines, tous ces candidats qui soutiennent le FN sans oser le dire par pure trouille du retour de bâton politiquement correct, sont bêtement allés à la bataille en ordre dispersé, chacun pour soi. Ils ont été battus ?… Qu’ils s’en prennent à eux-mêmes.  Ces politiciens-là, assis entre deux chaises, par manque de courage, manque de consistance, manque de décision, finiront dans les poubelles de l’histoire. Les Guaino et les Myard. Sic transit gloria mundi. Ainsi passe la gloire du monde. Il fallait y réfléchir, M. Guaino,  avant de vomir les électeurs.

Sophie Durand

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Chère Sophie Durand , d’après le pseudo anonyme – un minable type d’après moi – les bobo catho n’existent pas !…
    Qu’avez vous à lui répondre ?… ( il ne sait pas vous lire… , lol ! )

  2. On voit bien sur le cas Gaino combien les journalistes impactent sur les décisions électorales car il s’est retrouvé avec une image de looser du seul fait que les journalistes se sont payés sa tête régulièrement, voire systématiquement, en essayant de le ridiculiser, et il n’en faut pas plus. En ce moment, ils tentent de la même façon de faire passer Marine pour une looseuse, qui ne doit sa défaite qu’à un débat raté, et ils insistent bien là-dessus, pour détériorer son image, alors que la défaite, écrite d’avance n’a rien à voir avec sa performance, mais précisément avec leur travail quotidien. C’est pourquoi, nous devons lui consacrer un soutien sans faille, car même dans nos rangs, les esprits faibles sont manipulables, et leur long travail de sape méthodique ne s’arrêtera jamais.

  3. Admettez qu’il n’a pas tout à fait tort. Moi aussi, tous ceux qui ne votent pas FN me font vomir…

  4. Les patriotes du FN sont tout aussi respectable que d’autres.Marre de les voir démonter par les médias à tous propos. Certes parmi eux il y a des inconséquents qui font des commentaires du café du commerce mais pas plus que les autres qui eux ne se gênent pas par leurs excès.La Droite à tort de se priver des adhérents du FN, de ne pas faire alliance avec car au final nous voulons la même chose. Sauf que certains ont des convictions plus ancrées que d’autres et la dernière votation nous l’a prouvé !. Maintenant avec la dictature macronnienne nous allons voir ce que nous allons voir. Donnons lui six mois soit deux fois les cents jours de Napoléon et après …..

  5. La droite est en pleine déconfiture. Guaino, « plume » de Sarko et bedeau aux côtés de Boutin, n’a rien compris, comme beaucoup des « républicains » post-sarko. La Laïcité exige, oui, exige de ne pas faire état de ses croyances, dans l’exercice d’une fonction publique. Et d’avoir écrit que le curé est plus important que l’instituteur fut une faute inexcusable. Bon débarras!
    Mais il en reste encore beaucoup à droite, de ces anti-laïcs qui vont aller à la soupe Macron. Heureusement, ça ne durera pas plus de 2 ans. Des zécolos cohn-bendités aux Lemaire-bayrouïsés en passant par les péhesses recyclés et les banquiers en mal de députation, la cohabitation va vite devenir explosive.
    400 sièges avec 13,4% des inscrits, ce résultat inique signe déjà la fin du parti des médias-banquiers.

  6. oui malheureusement son heure de gloire et terminer,place a la frustration,la descente aux enfer d’un homme qui a trop cru au pere noel tout comme les Francais.

  7. Quitte à se « suicider » politiquement, autant rejoindre un parti patriote. Mourir pour renaître… en mieux ! On a besoin d’avoir une offre patriote variée, FN, DLF… avec des alliances possibles mais aussi une saine concurrence.
    Dommage ce retrait de la vie politique. C’est LR qui est trop timide, qui s’empare de certaines problématiques vaines comme les réformes familiales mais délaisse d’autres fondamentales comme l’islam et l’immigration. Il n’y a pas de demi-mesure quand on a des convictions ! On ne peut qu’être déçu quand on drague la droite molle.

  8. Et un « gaulliste de gauche » comme Guaino qui écrit les discours de Sarkozy c’est pas à vomir ? Comme une sorte de gaulliste qui aurait cru jusqu’en 1944 que Pétain sauverait la France contre Hitler. Il a eu tout faux le malheureux Guaino et il lui manque quelques années d’hésitation pour enfin comprendre qui il est et où est sa place. A la poubelle de l’histoire. Comme Myard et tant d’autres que le courage n’a jamais étouffé.

    • Pourtant un cerveau tel que le sien, si au dessus du lot des citoyens lambda ?!Etonnant non ?! Nous aurai-il enfumé à l’insu de notre plein gré lui aussi ?

  9. mince les bobos catho en prennent pour leur grade ! ( à juste titre, je m’empresse de préciser ! )
    Attention Sophie, vous allez avoir sur le dos tous les antiracistes catholiques du coin !

    • Qu’est ce que tu peux être stupide et antipathique mon pauvre Jan, rien ne te manque: antisémite, cathophobe, le minable-type. Ps les bobos ne sont JAMAIS cathos.

      • Qu’ est ce que tu peux être stupide et antipathique mon pauvre Anonyme, rien ne te manque: antisémite, cathophobe, le minable-type. Ps : il y a des bobos cathos, c’est même l’auteur de l’article Sophie Durand qui le dit ! ( tu l’as lu ?…) mince ça t’en bouche un coin , hein ?!
        M’enfin quand on est stupide, hein ?… et lâche , car t’osera pas la contredire , hein ?!…
        Alors l’ anonyme antisémite, cathophobe , anti patriote , bref le minable type ! dégage de ce site ou t’a rien à faire !

        Vive les catho patriotes ( de tous pays )
        vive les juifs patriotes ( de tous pays !)
        vive les patriotes !

      • @Anonyme
        Les bobos, jamais cathos ?… Où vivez-vous ? Vous ne rencontrez jamais personne ? Bien sûr que si le bobo catho existe ! Je l’ai rencontré. J’en connais un certain nombre et même un nombre certain. Auteuil-Neuilly-Passy, jamais entendu parler ?…(les Inconnus). Sortez un peu, lisez, regardez autour de vous…

  10. Si le néo FN n’était pas devenu chevènementiste, Cà d Islamo-marxiste, peut-être que des rrsponsables comme Guaino auraient fini par le considérer comme un partenaire acceptable, C’est ce qu’on fait Vanneste et Ouchikh avant de se faire décourager par les marinistes lesquels n’ont besoin de personne pour perdre

  11. « Je me suis fourvoyée dans un dîner bobo-catho cette semaine. Tout le monde se pâmait devant Macron le-beau-gosse. »

    Oui, Macron, 100% avortement. En accord total avec la doctrine de l’Eglise catholique n’est-ce pas ? Moi aussi je vomis sur cet électorat. Je lui crache dessus. Je le crucifierais si j’en avais le pouvoir. Je peux parfaitement admettre qu’un athée soit pro-IVG et vote pour un candidat pro-IVG. Mais de la part de soi-disant catholiques, je ne l’accepterai jamais.

    • Non, pas la crucifixion, trop de symbolique divine, le pal suffira!

  12. Les parisiens sont en effet à vomir. Guaino aurait dû se représenter dans le 78.

    • Le Parigopithéque-Hidalgus est une sous-espèce de sous-merdes.

  13. Dommage car Gueno était un des meilleurs chez les LR mais, avec son discours plus à droite, il ne peut pas grand chose face à des électeurs très majoritairement à gauche ( la plupart des LR ont une politique de gauche et Marine Le Pen a un programme économique de gauche).Les Francais en redemandent : Hollande ne leur a pas suffi. Ils vont payer cher mais ce sera trop tard. Pour les jeunes talentueux le mieux est de quitter le pays.

  14. Quand il vomit je suis d’accord avec lui les électeurs écoutent et suivent comme des moutons des veaux n’ont aucune opinion jusque là OK mais me guaino il fut un temps où il aurait fallu prendre position claire et courageuse VOUS ne l’avez pas fait et ce qui vous arrive aujourd’hui est un juste retour de boomerang et vous ne méritez que cette cuisante défaite qui vous va comme un gant je ne vous plains pas je jubile la prochaine fois si il y a tachez de vous en souvenir.

Les commentaires sont fermés.