Guerre civile : le spectacle va commencer

Publié le 30 août 2020 - par - 30 commentaires - 2 900 vues

Chers lecteurs de Riposte Laïque,

Dans ma première « chronique de la décadence heureuse » (1), j’avouais espérer vivre assez longtemps pour pouvoir jouir du spectacle inaugural de la guerre civile qui finira par faire exploser la France. À la suite de la joyeuse fête, avec déprédations et pillages y afférents, qui s’est déroulée le 23 août dernier sur les Champs-Élysées, j’ai aujourd’hui le sentiment que je n’aurai peut-être pas beaucoup à attendre.

Encore ai-je profondément regretté que notre fière équipe du PSG ait dû s’incliner devant le Bayern de Munich. Non que je porte un quelconque intérêt au football de haut niveau et à ses joueurs prétentieux et surpayés, mais parce que je suis convaincu qu’en cas de victoire française, les émeutes des Champs-Élysées eussent été encore plus belles, sous le regard impassible de la flicaille et pour la plus grande satisfaction des « belles personnes ». Par exemple un certain Jean Viard, sociologue de son état : « N’empêchons pas le bonheur de la vie, n’empêchons pas les jeunes de faire la fête » (France Info, 23 août). Ou encore Anne Hidalgo, maire de Paris : « Il faut faire confiance, accepter que la joie soit là, que toutes celles et tous ceux qui sont fiers et heureux puissent le manifester le plus pacifiquement possible (sic) et dans le respect des gestes barrières (re-sic) » (Le Parisien, 23 août). D’ailleurs, ajoutait (sans rire) Jean Viard, c’est normal « qu’il y ait un peu de tensions autour du foot (…) disons qu’on fait la guerre par un moyen sportif et sympathique »…

Jean Messiha, membre du Rassemblement national, a fait de cette ambiance « sympathique » une analyse un tantinet différente (Valeurs Actuelles, 25 août) : « Un assaut global, violent, protéiforme, omniprésent et croissant d’une partie significative de l’immigration maghrébine et sub-saharienne contre tout ce qui est ou fait français ». Et de poursuivre : « De tout temps, l’invasion s’est imposée par la force. (…) Nous y faisons face aujourd’hui. Notre choix est simple : nous défendre ou être assujetti. Nous défendre ou disparaître »… Voilà qui est bien vu. Bien vu, mais n’aboutissant qu’à la classique exhortation à « nous ressaisir ». Comme s’il en était encore temps, comme si le « peuple historique » qu’on invoque en était encore capable… Mais, Monsieur Messiha, le peuple n’est pas la solution, il est le problème ! Ce peuple lâche et pétochard, qui n’aspire qu’à la tranquillité et au moindre effort, se soumettra demain à l’islam comme il est aujourd’hui soumis à l’idéologie gauchiste et au respect moutonnier des « gestes barrières ». En revanche, ce qui peut arriver un de ces quatre matins, c’est que quelques Gaulois moins abrutis que les autres en viennent à « péter les plombs » – ce sera le début du spectacle que j’attends.

Le spectacle pourrait commencer par quelques petits scénarios, certes classiques, mais qu’on apprécie toujours. Par exemple : ayant violé et assassiné une jeune « face de craie », des « chances pour la France » sont jugées avec mansuétude par de bons magistrats (tendance « mur des cons ») et rapidement libérées (c’est connu, « la prison n’est pas une solution… »). Hélas, le frère de la victime, aidé de quelques copains n’ayant comme lui aucun sens du « vivre-ensemble », se met en chasse des meurtriers. Je vous laisse imaginer la suite… Nul doute que le dernier combat, avec le duel final (sur une musique d’Ennio Morricone, cela va de soi) restera une scène d’anthologie… Allez, un autre exemple : les commerçants d’une petite station balnéaire, las de subir les attaques des « jeunes des quartiers » de la ville voisine et écœurés de l’inaction de la municipalité (monsieur le maire l’a dit, « il faut le supporter, on n’y peut rien… »), chargent un des leurs d’aller recruter d’anciens légionnaires pour assurer leur défense. Sept mercenaires acceptent ainsi de tenter l’aventure, au mépris de nos valeurs socio-progressistes les plus sacrées. Là encore, imaginez la suite comme vous voudrez… Mais, vous le savez d’avance, l’ultime attaque des « jeunes », noyée dans l’hémoglobine, sera une scène grandiose… Voilà un bon début, n’est-ce pas ?

Après, les actions devraient devenir de plus en plus organisées (avec la constitution de milices armées de part et d’autre), de plus en plus sanglantes aussi, l’usage des explosifs étant particulièrement spectaculaire… Christian de Moliner, récemment interviewé par Boulevard Voltaire (2), est de ceux qui ont essayé d’envisager la guerre civile et ses issues possibles, dont la partition de la France (avec, si les musulmans vainqueurs le permettent, quelques enclaves réservées aux « Français de souche »). À moins, ajouterai-je… à moins qu’un putsch – soyons fous…– ne mette alors en place un régime autoritaire capable d’imposer par la force les réformes nécessaires en écrasant la racaille et ses idiots utiles… Pour ma part, je n’ai jamais beaucoup aimé les militaires, mais si c’est la seule façon de sauver malgré lui le « peuple historique »…

Vous le savez si vous avez lu ma première chronique, j’eus pour aïeul le docteur Pangloss, grand philosophe du XVIIIe siècle immortalisé par Voltaire (lisez ou relisez « Candide ou l’optimisme »). C’est sans doute de lui que je tiens ma vision positive de l’humanité : notre civilisation, certes, est devenue décadente et risque de devoir se soumettre à l’islam, mais cela aura au moins le mérite de nous débarrasser des abus de certaines minorités ainsi que des féministes hystériques – pardon pour le pléonasme. En outre, avec ou sans intermède sous domination musulmane, la guerre civile devrait faire émerger des hommes forts, qui seront à l’origine d’un nouveau cycle civilisationnel. Ainsi, tous les évènements seront enchaînés, comme le disait mon aïeul, dans le meilleur des mondes possibles.

En attendant, Mesdames et Messieurs, prenez place : le spectacle va commencer.

Veuillez agréer, chers lecteurs, l’expression de mes très courtoises salutations.

Papy PANGLOSS, Professeur honoraire de philosophie, membre du Cercle d’anticipation métaphysico-optimistico-sociologique de l’évolution de l’Humanité (CAMOSEH)

Août 2020

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
saurer

Ecraser, anéantir la racaille et ses idiots utiles … tout est dit.
Rappelons que des Patriotes courageux, voire héroïques, ont donné l’exemple de la solution radicale, et du chemin à suivre : en Norvège Anders Breivik (2011) et en Nouvelle Zélande Brentton Tarrant (en 2018).
Des amorces de réaction du peuple se font jour : à Lons le Saunier, s’est constitué un comité citoyen pour dire ça suffit, et placarde la ville d’affiches. Le maire socialope qui soutien les racailles, boit du petit lait …

daniel

alors ça commence quand ? putain c’est long!!!

AGARIC

“O mes frères, suis-je donc cruel ? Mais je vous dis : ce qui tombe, il faut encore le pousser !
Tout ce qui est d’aujourd’ hui – cela tombe et déchoit : qui voudrait le retenir ? Mais moi – moi je veux encore le pousser ! ” (Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra)
“Il y a tant d’aurores qui n’ont pas encore lui” citation du Rig Veda en exergue à Aurores.
Et n’oublions pas, les classes dirigeantes sont des rochers branlants qu’il faut pousser au bon endroit…

Marnie

Il y a loin de la coupe aux lèvres ! Les gens bougeront lorsqu’il y aura au moins le tiers de la France décimée. Et ce n’est même pas certain. On nous l’a dit et redit Il faut vivre avec, et surtout s’habituer : fleurs, bougies, marches paisibles, refus de la haine.

Pierre

C’est ce que je pense aussi, les veaux sont incurables, par contre quelques milices organisés, ça je l’espère

Richard Mil

Pas de souci, la Gaule ne manque pas de gros bras et en France B on sait encore user du gourdin !

Sniper 338

Exelente prose ….sauf que toujours se reflexe impossible a maîtriser pour certains patriotes/natio …de culpabiliser le de mettre en cause le peuples français heleno-chretienne-blancs occidental …qu’ils pretende défendre…..
Alors que le peuples français est la victime comme tout les peuples heleno-chretienne-blancs d’occident de la même mafia mondialistes parasitaire…..moi je suis mal a l’aise avec ceux qui pratique l’nversion accusatoir …tout en se mettant hors de cause ….le genre de chute qui peut vous ruiné toute credibilité….

Khamsa

Il faut réinventer les brigades du tigre non pas les officielles mais recréer les hommes de l’ombre résistant contre l’ennemi intérieur.

Durocher

Reste à savoir : cette guerre “augmentera t elle” pare strates progressives pendant un long laps de temps, ou cela sera-t-il comme une “déflagration” du jour au lendemain comme en ont déjà été capable les Français ? La 2ème hypothèse est moins probable mais on ne sait jamais combien peut-être soudain et violent un “ras le bol” !
Dernière chose : sortons du carcan “manifestation organisée”. Maintenant il est urgent de manifester spontanément, sans gilet jaune, sans badge, sans prévenir. Nous aurons accompli notre devoir quand les “gilets jaunes” seront n’importe qui dans la masse.

Anne Lauwaert

d’ici peu le retour des belles longues soirées et puisque la télé ne produit que des coronavets faites comme moi: sortez vos DVD avec des bons films de quand il y avait du vrai cinéma, ça va vous donner d’abord du courage et ensuite des idées… exactemente genre justicier qui va règler les comptes à sa façon.

Wouah

Et donc ?
J imagine même pas votre utilisation des films pornographiques.
Votre vie psychique doit certainement vous entraver dans ses débordements.

Claude

…/… la télé ne produit que des coronavets….
¡ Excellent !

Respectvaleurs

Attention, vous faites du plagiat, c’est Laurent Obertone qui ne va pas être content !

bretteur

Avant toute chose, bien garder présents à l’esprit les 3 points suivants :

1) ce ne sont pas les bougnègres qui déclencheront la GV, ce n’est pas leur intérêt puisqu’ils gagneront avec le temps, en étant toujours plus nombreux.

2) c’est à nous de déclencher la GV car il n’y aura pas de putsch des flics ou de l’armée.

3) et il faut que nous la déclenchions car elle est notre unique et dernier moyen de faire tomber le gouvernement et de chasser les bougnègres.

Henri

Bel article, constat implacable. Merci.
Le point de départ probable et éminemment vraisemblable de la guerre civile sera celui décrit par Laurent Obertone, dans “Guerilla”, ou une situation équivalente, cad le policier* qui, excédé, n’en pouvant plus, sort son arme et vide son chargeur sur un groupe d’arabes, en en laissant plusieurs au tapis.
M. Pangloss, plutôt que d’être spectateur, pourquoi ne pas tenter d’être acteur, même un rôle minuscule ? C’est ce que j’envisage de mon côté, malgré mon âge très avancé. Vous savez, pour appuyer sur une détente, pas besoin de beaucoup de force !
Policier*: je dis policier et non plus flic, devenu terme de mépris, par respect pour mes anciens collègues. Les bouffeurs de policiers pullulent sur RL.

patphil

il y a bien des policiers, ceux qui mettent leurs vies en danger pour protéger leurs concitoyens et puis les cognes qui se mettent à six contre un pour tabasser et menotter un sans masque ou éborgner un giletjaune

Sniper 338

Henri…tu t’ilusionne de croire que t’a toujours affaire a une police/gendarmerie
dite “NATIONALE “……
Sa fait des decennie depuis aux moin 1980
Que nous somme de plus en plus face à
la milice de la mafia des larves mondialistes parsitaires est c’est dans tout les pays occidentaux…avec les giscardocescu miteranocescu , chiracocescu , sarkocescu , macroncescue et tout les tyrannosaur-nain
Si t’a pas vue la métamorphose de l’intérieur
C’est normal ..car pour voir et comprendre le tableau d’ensemble il faut prendre du recul…
Ou alors c’est ton esprit corporatif étriqué qui t’empêche de voir la réalité….
Fort avec les faible =gilet jaunes historique
Faibles avec les fort = racailles
afros-magrebines , anti-fa-(france) no-border
Black-bloc….enfin tous la hordes des orcs…

Henri

Tu parles quelle langue là ?… tête de noeud… ça se veut natio et c’est même pas capable d’aligner une phrase correcte en en céfran !

François Desvignes

Plus ils seront nombreux,
Plus le grain viendra à manquer

Plus il manquera,
Plus leurs protecteurs, nos gouvernants, seront choisis pour cible

Plus ils seront choisis pour cible,
Plus les riches et les beaux quartiers seront en première ligne

On mesure ainsi les progrès de la guerre civile à son déplacement de la banlieue vers le centre, et du centre vers l’Ouest de Paris.

Si vous êtes d’accord avec ce constat, alors vous comprendrez que si vous boycottez l’élection, l’impôt les medias et la Justice, vous retirerez ainsi à la gouvernance ses derniers soutiens : vous.

Sniper 338

Francois Desvignes…
Je te presente respect mes respect patriotique….ok mais boycotter..l’impôt et la justice ?….comment ?

François Desvignes

La justice : ne répondez à aucune de ses convocations (ne vous inquiétez pas, le jugement est déjà rédigé AVANT votre comparution). Simplement, votre absence mettra le juge ne peut pas condamner “le vide”

Les impôts : ne consommez pas de produits taxés ; donc emballés ou marqués. C’est à eux de financer leur politique qui nous est hostile, non à nous de financer une politique qui nous est hostile

.Dupond1

François Desvignes
Parfaite analyse ….vous pouvez y ajouter quelques attentats style FLN dans les gorges de palestro ( pour le moment sont seuls les maires visés ……mais pour combien de temps ?) Quand il n’y a plus de foin au ratelier ,les cheveaux se battent) . La supression de l’argent liquide ne va pas arranger les choses ….comprenez vous mon allusion ?

BERNARD

Intéressant, d’autant plus qu’ils commencent à parler de possibles “milices d’auto-défense” à la TV (c’était le cas hier et aujourd’hui même).. Réponse unanime tant du côté de LFI que du RN en passant par tout le spectre politque : Force doit rester à la loi !
Ça se bouscule dans les cours d’auto-défense.
Et quand la loi ne s’applique plus, il faut bien s’attendre,à ce qu’elle soit remplacée par des “expéditions punitives”, avec, malheureusement, des dégâts collatéraux inévitables, car quand on tire dans le tas il y a des innocents qui tombent aussi. Mais ça ne sera en fait qu’une conséquence du laxisme et de l’impéritie (pour être gentil) de l’État. Il ne faudra donc pas après qu’il s’étonne, de la même manière que lorsqu’on libère des assassins, d’autres seront à leur tour assassinés.

quiditvrai

Donc vous , Papy Pangloss, avez décidé de n’être qu’un simple spectateur au lieu de faire parti des soldats de Riposte Laïque.
Un déserteur et défaitiste comme vous ne mérite aucun respect de nos soldats qui entretiennent malgré toutes les embûches, l’espoir de jours meilleurs.
Allez faire votre enculage de mouche philosophique défaitiste avec ceux qui vous ressemblent et ne venez plus polluer l’esprit de notre mouvement.
Dégagez , tout ce que vous n’aviez pas à dire , vous l’avez dit .
Adieu.

Wouah

Dit-il, confortablement installé derrière son clavier

kabout

“Guerre civile : le spectacle va commencer”….attention aux racailles a qui elles auront a faire,car tout le monde ne se laissera pas jeté a terre et se laisser taper par 10 racailles….y a des francais qui défourailleront bien avant ! c’est la que le spectacle commencera,c’est de l’autre coté que ca tombera comme des mouches,la peur va changer de camp et ca va faire du bien.

philibert

Le retour du grand JHON WAYNE ça sent la poudre🔫💣

jeannot

RIen à espérer de l’armée ni de la police. Il y a dans leurs rangs 30 % de noirs et 30 % d’arabes. (dixit Soral) Contre qui vont-ils pointer leurs armes ? On en a eu un petit aperçu avec les gilets jaunes. Et cette majorité de héros français planqués au fond de leur cave comme pendant la dernière guerre qui sortiront de leur trou à la fin des hostilités pour tondre et lyncher les patriotes survivants. S’il n’y a pas un réveil urgent et massif de la population, (pas du 51/49 %, mais du 80 %) ça s’est déjà vu mais c’était un autre peuple, c’est bel et bien foutu

Prouvencau

Enfin!

.Dupond1

jeannot
Et cette majorité de héros français planqués au fond de leur cave comme pendant la dernière guerre qui sortiront de leur trou
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Aucune comparaison ….les français au fond des caves etaient de pauvres citadins qui n’avaient pas les moyens de gagner la campagne et se mettaient a l’abri des bombes avec leurs enfants pendant que le gratin etait parti dans leurs maisons de campagne et que le show biz parisien collaborait allégrement avec l’occupant (voulez vous la liste?)

Lire Aussi