1

Guerre contre la Russie : Macron joue avec la vie des Français

Macron est fou ! C’est un euphémisme me direz-vous ! Pour évacuer les cinq ans de son bilan catastrophique et redorer un blason qui n’a jamais brillé sinon par son absence, il veut plonger la France et l’Europe dans la guerre. Sait-il seulement ce qu’est une guerre ?

Si nous le laissons faire, si certains ont l’incommensurable sottise ou l’inconscience de le reconduire dans ses fonctions destructrices de la France pour encore cinq ans, il fera ce pour quoi il a été mis en place : il nous détruira tous jusqu’au dernier. Si nous voulons sauver notre peau, nous n’avons pas le choix, il faut éradiquer le mal à la racine et le dégager manu militari le 10 avril prochain.

Vu son âge, notre « foudre de guerre » n’a jamais approché un pays en état de guerre, pas plus qu’il n’a fait son service militaire. Sait-il au moins ce qu’est une arme ? Rien n’est moins certain. Mis à part porter un déguisement des uniformes des forces armées quand ça l’arrange, nous ne pouvons que douter de ses qualités de combattant.

Imagine-t-il seulement ce que vous éprouvez lorsque vous avez face à vous un homme armé au regard froid dont vous savez pertinemment qu’au moindre geste il n’hésitera pas ? Sait-il qu’elle douleur atroce provoque le passage d’une balle dans les chairs humaines qui, si vous avez de la chance, se contentera de vous en « enlever un morceau », ne restera pas plantée dans votre corps, dans un organe essentiel, vous aura juste « effleuré », mais dont le passage provoquera quasi certainement une infection qui peut vous tuer aussi sûrement que la balle elle-même ? Je prends un pari déjà gagné que non. Face à une arme notre Foutriquet mouillerait sûrement son pantalon en « pleurant sa mère ».

Pour savoir il faut l’avoir vécu, savoir ce qu’est le bruit d’une culasse que l’on arme, signe d’une mise a mort quasi certaine… et prier pour que ceux qui sont avec vous voient et agissent ! De quel droit s’arroge-t-il par conséquent celui de vouloir fomenter une guerre dont nous ne voulons pas ? Se croit-il à l’abri dans son bunker au point qu’il est certain d’y survivre ? Se prend-il pour Dieu ? D’autres, avant lui, ont fait ce pari et l’Histoire nous en a conté pourtant la fin.

En lisant l’excellent article de Boris Karpov, qui est bien placé pour nous ré-informer journellement sur les événements actuels, on découvre avec horreur que, selon ses sources (et visiblement nous avons les mêmes) : « le Président français et le Chancelier allemand seraient les plus virulents et « harcèlent » (terme employé par la source) le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg… ».
https://ripostelaique.com/macron-harcele-lotan-pour-declarer-la-guerre-a-la-russie.html

Ce qui induirait que l’un comme l’autre appellent de leurs vœux une guerre totale !?!

Macron sait-il seulement ce qu’est un « hiver nucléaire » ?

Le 13 mars dernier, les dirigeants de l’Union européenne, convoqués par Macron pour un simulacre de sommet qui a plutôt ressemblé à un déjeuner entre copains de club où notre paon a pu « faire la roue » à l’envi, ont décidé de doubler le budget décidé précédemment à l’intention du gouvernement de Kiev pour son armement. Ce qui veut dire que désormais, l’UE va verser 1 MILLIARD D’EUROS pour envoyer des armes au gouvernement ukrainien.

Cela représente pour la France qui, bien que totalement ruinée, paye environ 20 % du budget européen, une dépense avoisinant 190 millions d’euro pris, sans que nos députés et sénateurs et encore moins les Français, à qui on fait ainsi les poches, ne soient même consultés. Certes députés et sénateurs ne sont plus représentatifs de rien et sont devenus parfaitement inutiles, et quant aux Français, nous savons tous en quelle estime le Foutriquet les tient !

Par un simple coup de plume la présidente de la commission européenne, qui est allemande, qui n’a jamais été élue par les soins de personne, avec sans nul doute la complicité de Macron, a décidé de débourser 1 milliards d’euros en armes ! Des armes livrées à qui ? Mystère !

Ces armes se retrouveront-elles entre les mains du gouvernement de Kiev ? De réseaux mafieux ? Feront-elles l’objet d’un trafic ? Vont-elles « tomber du camion » et se retrouver comme c’est déjà arrivé entre les mains de terroristes qui se feront un plaisir futur d’agir sur le sol français ? Les paris sont ouverts !

Il n’y a en outre rien de plus dangereux que de donner des armes à une population qui ne sait pas les manier et qui risque d’en faire un usage tout autre que celui imaginé.

Une fois encore l’Union européenne jette de l’huile sur le feu en donnant de l’armement à l’Ukraine alors que son rôle devrait être celui de médiateur menant à la désescalade. Par ses actions, l’UE continue à développer un conflit dont les peuples se passeraient bien mais qui semble pourtant l’arranger. Pourquoi ?

Les Russes savent pertinemment que le seul moyen d’armer les Ukrainiens est de passer par un pays de l’OTAN, à savoir la Pologne toute proche. Résultat, quelques heures après l’annonce de l’UE, les forces armées russes bombardent la base militaire de Yaroviv qui se situe à une vingtaine de kilomètres de la Pologne et qui, on l’imagine facilement, a dû réceptionner le « cadeau » de l’UE. Cadeau aussitôt atomisé ! Voilà ce que nous pourrions appeler un « placement rentable » ! Car n’oublions pas que tout ce que dépense l’UE sort de nos poches, est financé par nos impôts, sans notre accord !

Ceci dit, en bombardant cette base militaire, les Russes ont mis en évidence des faits que les médias subventionnés traitaient jusqu’alors comme des « Fake news complotistes » à savoir que cette base servait de site d’entraînement à des forces militaires de l’OTAN et abritait des formateurs américains et canadiens ainsi que des mercenaires étrangers. À toute chose malheur est bon et, au moins, une vérité est alors apparue comme par magie : les Russes ne plaisantent pas et ils ne laisseront jamais passer l’Ukraine dans le cadre de l’OTAN. Le message a-t-il été compris par les dirigeants politiques français et les médias ? Vu leur attitude, nous ne pouvons qu’en douter !

La situation, par la faute de l’Union européenne et du Foutriquet de l’Élysée, est devenue quasiment ingérable. D’autant que les USA qui ne sont jamais avares de meurtres sur les territoires étrangers et sont toujours avides du sang des autres ont rappelé à la Russie que « si jamais il y avait la moindre agression contre un pays de l’OTAN, les États-Unis entreraient en guerre » ! Biden a-t-il demandé aux Américains s’ils avaient envie d’aller combattre et de se faire tuer en Russie ou sur le territoire américain sous le feu des missiles ? Nous pouvons être bien certains que non.
Jusqu’où ira cette folie ?

En quelle langue faut-il rappeler à tous ces inconscients que la Russie est la première puissance nucléaire au monde, que cette guerre n’est pas uniquement celle de Vladimir Poutine mais aussi celle du peuple russe qui, quoi qu’on en dise dans la presse aux ordres, soutient son président (contrairement à Macron que 84 % de la population française voudrait voir dégager), et de la hiérarchie militaire russe. Vladimir Poutine n’est pas Hitler. Il n’a jamais dit, ni eu l’intention de s’attaquer à des pays de l’OTAN, il ne veut qu’une « surface de protection » autour de la Russie comme nous voulons tous un espace de sécurité autour de chez nous.
Néanmoins, gageons que les Russes ne transigeront pas, dussent-ils aller jusqu’à la guerre nucléaire.

Imaginons… Est-il possible de laisser des fous inconscients déclarer une guerre nucléaire juste pour qu’un petit pays, sans intérêt pour les peuples européens, comme l’Ukraine, puisse éventuellement adhérer à l’OTAN ?
Soyons sérieux ! Le vrai fond de ce conflit pour l’Europe et les USA, dont elle le valet obéissant, c’est visiblement bien d’attaquer la Russie sous couvert de l’Ukraine qui n’en est que le prétexte.

Nos gouvernements prennent des sanctions contre la Russie qui vont de fait se retourner contre nous et tout particulièrement contre la France. Comme d’habitude, les Français, « idiots utiles », sont les dindons de la farce avec une envolée des prix du gaz, du pétrole, des métaux, des matériaux de construction, des céréales, des denrées alimentaires… Le niveau de vie va rétrograder à toute allure, ajouter des pauvres aux 12 millions déjà créés en cinq ans par la Macronie et tout ça pour quoi ? Pour que l’Ukraine puisse éventuellement entrer dans l’OTAN ?
Soyons lucides !

Ces acteurs de seconde zone qui nous gouvernent veulent déclencher une guerre nucléaire… pour l’Ukraine !
Comme je l’ai écrit précédemment, Macron sait-il seulement ce qu’est un « hiver nucléaire » ?

Il est vrai que la bombe A d’Hiroshima, qui peut être considérée désormais comme une « petite bombe », n’a fait que 70 000 morts sur le coup et 190 000 si l’on compte les personnes irradiées et tous ceux morts de cancers par la suite du fait des radiations.

Imaginons ce que serait l’explosion d’une bombe thermonucléaire plusieurs centaines de fois plus puissante… Si les deux grandes puissances entrent dans cette folie, nous pouvons parier que 30 à 40 % de la population terrestre sera immédiatement atomisée. Les explosions provoqueront un dégagement de poussière et de débris dans la stratosphère quasi identique à celui engendré par l’écrasement sur terre de l’astéroïde géant dans la péninsule du Yucatan qui a détruit les dinosaures voici 66 millions d’années. La planète sera plongée dans une nuit quasi éternelle et dans le froid de l’hiver nucléaire avec des températures permanentes inférieures à 0°C pour une durée évaluée à au moins quatre ans. Plus de printemps fleuris, plus d’étés ensoleillés, plus d’automne… un hiver et un froid permanents, essentiellement pour l’hémisphère Nord, auxquels la majorité de la population ne survivra pas dans la mesure où le rayonnement solaire n’arrivant plus jusqu’au sol, il n’y aura plus de récoltes, plus de fruits, plus… rien ! Si nous ne mourrons pas par les radiations résiduelles des bombes, nous mourrons tout simplement de… faim !

Les seuls qui pourront survivre à un hiver nucléaire seront les USA et la Russie du fait de l’étendue de ces deux pays dont une partie de la surface sera préservée, et bien évidemment la Chine.

Les seuls qui risquent véritablement leur peau dans l’escalade de ce conflit, ce sont les Européens. Des Européens qui n’ont jamais voulu ça, qui n’ont rien demandé, qui s’opposeraient certainement à l’escalade si on leur disait la vérité sur le fond de l’histoire et si on leur demandait leur avis. Des Européens qui n’ont pas envie de mourir par centaines de milliers par la faute de guignols sans foi ni loi qui ne vivent que pour le pouvoir et l’argent qu’ils espèrent en retirer, et tout ça pour quoi ? Pour permettre à un gamin immature à qui on a donné bien légèrement les codes nucléaires français de s’amuser à la guéguerre ? Pour que l’Ukraine entre dans l’OTAN ? STOP !

« La guerre est un sujet trop grave pour la confier à des militaires », disait Clemenceau !
Soyons conscients que ce conflit parle de la destruction de toute civilisation sur au moins la moitié de la planète, voire de l’éradication pure et simple de la vie humaine sur terre. Pour arrêter cette folie, il faut obliger les gouvernements européens à appliquer la jurisprudence Cuba 62 et à renoncer à vouloir mettre l’Ukraine dans la zone d’influence de l’OTAN. Ce que Kennedy a exigé de la Russie, qui voulait installer des missiles à Cuba à l’époque, doit pouvoir s’appliquer aujourd’hui à l’Ukraine sans discussions.

Si nous entrons dans un futur proche dans une guerre nucléaire nous ne pourrons que remercier les USA et les pays de l’OTAN qui auront trahi leurs engagements oraux et écrits vis-à-vis de la Russie et dont l’expansion comme celle de la peste noire ne s’arrêtera que lorsque le dernier humain vivant sur cette terre aura rendu l’âme. Seule consolation : nous n’aurons plus besoin de nous inquiéter pour le climat !

Valérie Bérenger