Guerre de l’acier : Macron-Merkel impuissants face à Trump

Publié le 2 juin 2018 - par - 26 commentaires - 1 016 vues

Nous assistons depuis hier, à une nouvelle version de guerre commerciale et économique entre Macron Premier et Trump the breaker.

Comme promis (ce qui est difficile de comprendre pour Macron et beaucoup d’Européens dans la haute sphère politique et économique que Trump puisse imposer ses promesses à l’Amérique et au reste du monde), Trump va taxer l’acier de 25% et l’aluminium de 10% venant d’Europe. Macron crie à la guerre commerciale et décide d’imposer une taxe sur le Bourbon, les bonbons et les Harley Davidson. Mais est-il en état de répliquer ? A-t-il la capacité économique de répondre du tac au tac au Président des Etats-Unis ?

La constatation malheureusement, est bien sûr que non. Seule l’Allemagne risque de perdre beaucoup plus si les voitures sont taxées. Dans le livre « Quand le Made in France devient le Mad in France », j’explique que l’exportation de Renault ou Peugeot est quasiment nulle par rapport à Mercedes Benz ou Porsche et même les voitures coréennes ou japonaises. La France a loupé le coche dans les année 70/80 et ne s’en est pas remise.

Merkel préférera certainement négocier avec Trump plutôt que d’accepter cette catastrophe industrielle de son pays dans le cas où les véhicules subiraient une hausse brutale de 25%. La situation au niveau de l’Europe sera alors du chacun pour soi, chaque tête d’Etat défendant ses intérêts. Macron ne sera pas suivi par plusieurs pays européens, l’Allemagne entre autres.

Autre constatation : le voyage à Washington de Macron a non seulement été inutile et n’a rien apporté comme résultats diplomatiques, politiques et surtout économiques mais il a démontré de manière irréfutable la faiblesse de la France face au Titan Trump.

Mais une remarque est évidente : lorsque Macron se montre fier d’appliquer toutes les promesses de sa campagne électorale et qu’il les met en route toutes « en même temps », il ne voit pas qu’il fait comme Trump mais à une échelle nationale plutôt qu’internationale. Car que peut-il modifier sur la scène internationale ? Pas grand chose, la France n’ayant les moyens d’apporter des changements drastiques.

Trump sort de la Cop 21, rompt le traité avec l’Iran et déplace son ambassade à Jérusalem. Que peut faire Macron sinon pousser un cri de colère et désapprouver cette politique ? Maintenant devant cette guerre commerciale, de quelles armes va-t-il disposer ? Des représailles, d’une réplique « œil pour œil », d’un boycott quelconque ?

Cette décision de Trump va encore plus diviser l’Europe, séparer la France de l’Allemagne et la réunification du continent sous l’égide de Macron va encore plus s’éloigner.

Il apparaît que beaucoup de dirigeants européens se sont trompés sur les intentions de Donald Trump, pensant que des promesses de campagne ne sont en général jamais mises en œuvre. On peut promettre la lune pour être élu mais on sait que l’on ne pourra pas l’offrir à son pays. C’est ce qui détonne dans la réaction des gouvernements européens. Rien ne va comme ils le souhaitent et surtout pour Macron qui se trouve confronté à de nombreux problèmes qui le contrarient fortement : l’Italie et son nouveau gouvernement, l’Allemagne qui traîne des pieds, la Pologne qui reçoit nos délocalisations, l’Angleterre qui se fige dans le Brexit et tout cela à l’extérieur. Quant à l’intérieur, ce n’est guère mieux entre les retraités, les cheminots et son impopularité qui s’accroît. Même sa majorité godillot se fendille et son ministre Hulot montre son mécontentement.

La Chancelière Angela Merkel déclare elle aussi les tarifs illégaux et ces mesures menacent une escalade de la guerre qui ferait des dégâts chez tout le monde. Le Premier ministre Trudeau dit qu’il est inconcevable que le Canada puisse être considéré comme une puissance qui menace la sécurité des Etats-Unis. Le Mexique annonce la liste des marchandises américaines qui subiront des représailles et il nomme les pommes, les airelles, les fromages et l’acier.

Le ministre Bruno Le Maire compare cette guerre larvée à un combat de OK Corral. Mais c’est exactement le comportement de Trump depuis son élection : un combat au pistolet comme dans les films de Cow-boys, Trump devenant le Shérif de la planète.

Devant cette situation où chacun risque d’y laisser des plumes, certaines nations ont déjà cédé à l’appel de Trump : restreindre les importations vers les Etats-Unis. Ce sont l’Argentine et le Chili qui vont diminuer leurs exportations et accroître leurs importations des Etats-Unis pour aider ce pays à redresser les comptes de sa balance commerciale bien en déficit. C’est sans aucun doute ce que va faire la Chine qui a négocié une ouverture plus importante des produits américains vers ses marchés et diminuer d’autant l’énorme déséquilibre de sa balance extérieure.

Dans ce domaine, Trump va gagner des parts de marchés et réduire les importations.

La question est ouverte : où cela va-t-il nous conduire ? Quelles solutions valables Macron tient-il entre ses mains ? Pourra-t-il retrouver et chez nous et chez les autres la sérénité qu’il a toujours l’intention d’avoir comme sûr de sa politique et des résultats qu’il escompte obtenir ?

Son manque de souplesse, sa vision de l’avenir, sa compréhension d’une certaine forme de libéralisme l’ont aveuglé quant à l’agencement de ses mesures. Il est allé trop vite, trop fort, sans aucune consultation. Sa jeunesse fougueuse, sa victoire brillante mais inattendue lui ont fait perdre la notion de partage, l’idée de la négociation. Il est à présent face à différents faits accomplis : manifestations, grèves, mécontentement en France et dispositions prises par Trump qui contrarient l’avenir de son mouvement.

Il ne lui reste plus qu’à descendre de son piédestal, se rapprocher des véritables interlocuteurs qui représentent les diverses couches sociales, parler au peuple pour expliquer ce qu’il cherche à faire. Ralentir les réformes, les prendre l’une après l’autre et non les fourrer dans le même sac car le mélange devient détonant et lui fait perdre le contrôle de ses promesses.

Mais surtout il doit comprendre que la France est grande au point de vue patrimoine, fascinante au point de vue Histoire mais a perdu depuis la dernière guerre sa place dans le royaume des grandes nations puissantes qui ont la force de s’imposer. La Chine, l’Inde, le Brésil jouent un rôle de plus en plus important sur la scène économique et financière. La Chine achète, ce que ne peut plus faire la France, et des pans entiers de l’industrie et du transport se retrouvent sous contrôle de Pékin.
Nous avons aussi perdu notre rôle dans la diplomatie en ne restant pas neutre sur certaines affaires. On veut encore intervenir partout, au Moyen-Orient, en Afrique, donner des leçons à tous ceux qui contrarient Macron, avec la certitude de perdre son influence.

Macron aura beau s’égosiller : ce que dit Trump, il le fait pour rester maître de la situation.

André Girod

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
dufaitrez

C’est la fin de la “Mondialisation heureuse” bénie par tous nos “chefs économistes” !
Trump OSE, ce que l’U.E. n’a jamais voulu faire ! Protéger nos frontières dans tous les domaines. Immigration, importations…
On en paie le prix ! On fait les Gros Bras ! (Jus d’orange, Bourbon, Harley Davidson!”.
MDR !!! Les plaintes auprès l’OMC prendront des années…
“Economie pour les Nuls” ?

eric delaitre

Il va taxer l’acier d’Arcelor Mittal ? parler de l’acier français me ferait rire si ça n’était pas aussi triste. Bon, notre réplique sera fulgurante, taxer le jus d’orange, pas grave il y a de belles oranges de Jaffa !

eric delaitre

Ceci dit, on verra bien si les étasuniens préfèrent leurs propres voitures particulièrement banales aux belles allemandes ? J’ai vérifié, il semble qu’il n’y ait aucune usine des marques allemandes au Etats Unis ? Merkel va se prendre une baffe, déjà qu’elle n’est plus au mieux de sa forme.On a raté le coche dans les années 70/80, normal, nos gouvernements ayant une propension fantastique à tout rater, sauf l’immigration qui va nous tuer, ça, en revanche ça va bien.

Fouguet07

Entre une ford mustang cabriolet et un gros suv audy ou bmw mon choix est vite fait. À moi la belle américaine. À bientôt 80 km/h sur nos routes à quoi bon voyager dans ces gros suppositoires ? Nos États-Uniens peuvent se passer du reste du monde, au moins en matière automobile.

le Franc

ils sont tous antiracistes mais ils choisissent tous l’esthétique racée à l’Allemande pour se distinguer du look médiocre de la “philosophie” française qui veut “ne choquer personne” pour parait-il “faire plaisir à tout le monde”.. ne provoquant aucune “lutte de classes” dans l’inconscient de l’acheteur ; résultat ? les friqués n’ont aucun intérêt d’acheter une caisse qui lui fait ressembler à tout le monde, et notamment à un looser

Jean Neymar

Quand est ce que le monde va cesser d’utiliser le mot Amérique alors que l’Amérique n’est même pas un pays ?????
Il s’agit des ETATS UNIS d’Amérique.
Même les prof. de geo et nos hommes d’état font l’erreur.
Ouvrez vos vieux bouquins, de grâce

eric delaitre

C’est vrai qu’en l’occurrence c’est extrêmement important, mais on est tellement cons, nous qu’on en est restés à Christophe Colomb, pas Gérard Colomb, hein, je parviens quand même à faire la différence. Mais, néanmoins, je suis un homme heureux, je ne sais pas comment j’aurais pu encore subsister sans votre intervention.

Fouguet07

Macron pour qui je n’ai pas voté est malgré tout le président démocratiquement élu des français. Il n’a pas d’autre choix que de foncer dans le tas si dans les 5 ans qui lui sont imparti (une connerie de mitterand) il souhaite réellement réformer la France. Qu’il cesse de vouloir pêter plus au que son c.l et se concentre sur le pays. Arrêt de l’immigration, renvoie des parasites, stop aux délocalisations, réindustrialisation, réanimer notre Éducation Nationale (enseignement, ordre et discipline), nettoyage au Karcher de nos lois qui rendent notre Justice inefficace (là aussi y a du boulot), s’occuper des banlieues et zones de non-droit plutôt que de la Syrie ou du Mali … Monsieur est hyperactif ? Tant mieux, il a de quoi s’occuper pour les 4 prochaines années. La France aux français !

Dunois

Je me permets d’apporter une correction… Non ! macron n’a pas été elu démocratiquement et vous devez le savoir. En effet, il a fait passer un bon nombre de bulletins blancs sous son nom dans beaucoup de villes de France. Personne ne veut en parler dans les médias mais c’est la vérité. Alors, le macro qui prend une branlée par Trump, ça fait plaisir à voir.

VivelaRepublique

Ce que je ne comprends pas, surtout, c’est l’absence de distinguo entre ses alliés et ennemis. Je ne suis pas contre le principe des restrictions envers les dictatures et autres arriérés, mais ne pourrait-il pas faire une exception pour les démocrates, les civilisés en un sens. Europe, Japon, Australie me semblent un minimum quand même!!

Bref, on voit tout de même le problème du nationalisme lorsqu’il est appliqué chez les autres, de notre point de vue (en l’occurrence la première superpuissance).

L’un dans l’autre, on finit par devoir choisir entre devenir un nouvel Etat américain, ou tomber dans le Tiers monde…. Remarque, ça nous ferait des représentants au Congrès.

Espoir50

Le minet macron de la vieille birguit sait, après s’être présenté devant le grand Trump qu’il est plein de pellicules, alors, il devrait pour l’honneur de la France se montrer plus humble et surtout dépenser sa petite énergie à assurer la sécurité de son pays plutôt que de donner de mauvais conseils à ses voisins.

Nemesis

L’UE allemande ne vaut rien et ne sert pratiquement à rien. Elle n’a aucun pouvoir aux yeux des vraies grandes puissances. A sa tête c’est juste une association de profiteurs qui vit aux dépens de l’ensemble des citoyens européens.

duglimbule

macron est allé voir Trump;
il devait faire ceci, l’obliger a cela. résultat la cop 21 NO !, le traité transatlantique NO la détaxation sur les produit made in EU NO ! mais il s’est fait épousseté les pellicules.
pauvre pantin rentre chez en France après avoir a nouveau pris une veste.
quand a Merkel il lui a proposé de fabriquer une de ses grade marque auto aux USA en lui disant ouvertement que s’ils étaient construits au Mexique la taxe serait de 40%.
pas étonnant que l’UE essai de le descendre par tous les moyens nous n’avons plus a faire a un Obama ou a un Clinton .

Jackblack

Ils rêvent à quoi macro et makrel, ils veulent faire les rebelles face à Trump, ca va être dur pour eux.
Déjà ils vont lui envoyer un mail, twiter , sur un “I” phone,mac,book (choisir) via Google, commander des cadeaux (spécial lèche cul) sur Amazon, et venir le voir en Boeing parce que l’Airbus est en panne de GPS oh flûte encore un truc américain indispensable aux européens.
Dans une prochaine histoire je vous raconterais le bordel en Europe si Donald coupe le GPS civil…..la légende raconte que les macro et makrel iraient même jusqu’à donner l’acier et l’alu gratuitement….

a.picadestats

Bien d’accord avec les trois derniers paragraphes.

jackturf

M. Girod, votre article est en tout point remarquable et sans vouloir donner de conseilles à R.L je conseillerai de le placer en UNE, c’est nettement plus intéressant que les aventures ”ramadanesque” annuel de Mme Idalgo. Je rajouterai juste un point si vous le permettez, vous oubliez l’emprise militaire des USA sur l’U.E
https://actucourses.blogspot.com/2018/06/allemagne-bruits-de-bottes-lestpoutine.html
https://actucourses.blogspot.com/

martelentete

Donald Trump a recu dernierement l avorton couvert de pellicules et la grosse Bertha. Je pense qu il a du les prevenir gentiment de ne pas jouer au plus fin avec lui. Ils n ont pas compris. Aussi est il normal qu il leur balance une premiere torpille en guise d avertissement

Lotus bleu

Ça passe ou ça casse. Si ça casse, un paquet de pays vont souffrir économique, les Américains trouveront le moyen. «Ça passe» D’ores et déjà, des pays d’Amériques du Sud ont choisi de plier devant l’ogre. Là, les Américains veulent faire plier les Canadiens et les Mexicains, des gros sous sont en jeu. Et les Chinois ont dit: On va vous acheter plus de produits. Trump avance ses pions.

Lotus bleu

Le 31 mai dernier, Trump a dit: «Fair trade» (à tous les pays). Petite menace mine de rien. En français: Que le commerce soit juste. Selon moi le commerce est juste, chaque pays bataille pour bien vendre ses produits et dans ce jeu, les Allemands et les Chinois en connaissent un rayon. Voici, les Américains doivent se serrer la ceinture, mais ils ne le font pas, alors ce seront les autres qui devront payer pour leur gloutonnerie. Et aussi, les Américains veulent faire payer une partie de leur armement aux autres.

Lotus bleu

Ils sont coincés parce qu’aussi ils ne peuvent pas réduire leurs dépenses. Ex.: l’armée ou la défense. Couper dans leurs armées ce serait un drame pour eux. Le fonctionnement de toutes leurs administrations et sécurité sociale est incompressible. Et eux aussi doivent payer des intérêts sur leur dette. Et il paraît que les taux d’intérêt vont remonter. Ça va être un dur coup pour eux, mais aussi pour la France, si ça devait arriver. L’heure arrive où il va falloir passer à la caisse. Ça va pleurer dans les chaumières.

Lotus bleu

En français: Accord de Libre Échange Nord-Américain. C’est simple depuis la signature de cet accord en 1994, les USA ont toujours été perdants, les Mexicains et les Canadiens se sont enrichis un peu sur le dos des Américains. Et je découvre que les Américains sont aussi perdants avec l’UE. Avec certainement les Allemands, leurs voitures (BMW, Mercedes, etc) et tous leurs produits industriels. Je serais étonné d’apprendre que la France soit gagnante avec les USA. La France importe plus qu’elle n’exporte.

Lotus bleu

Pourquoi Trump fait tout ça? Selon moi, il veut baisser la dette de son pays. Aujourd’hui elle est de 20.000 milliards de dollars, soit 105% du PIB, leur richesse nationale, ce qui commence à être beaucoup. Est-ce grave docteur? Oui, très. En France, notre dette est de 2.230 milliards, soit 97 ou 98% du PIB. Trump ou plutôt les Américains sont coincés, ils importent trop et n’exportent pas assez, ils sont donc perdants. Je sais qu’ils sont extrêmement perdants avec les Chinois, j’ai déjà vu les chiffres, mais là, je ne m’en souviens plus. Ils sont aussi perdants avec le Canada et le Mexique, surtout depuis qu’ils ont signé en 1994 le NAFTA (North American Free Trade Agreement).

Jean des Entommeures

Ce que n’ont pas compris les Laurel et Hardy de l’U.E. c’est que Donald Trump puisse tenir ses promesses de campagne : manque d’habitude, sans doute… :-D

jacksoul

A souhaiter que cette augmentation des taxes porte un coup fatal au TAFTA, traité géré jusqu’à présent par la seule commission Européenne dans l’opacité la plus totale. Pleure pas, Moscovici…
Par contre, étonnant que Canada et Mexique, partenaires des US dans l’ALENA, soient aussi concernés.

Dunois

Le macron n’a plus aucune crédibilité. A force de tuer le pays et de faire tuer les français par ses amis musulmans, il peut dire tout ce qu’il veut, on ne le croit plus. C’est un assassin et il doit être jugé et condamné comme tel. Trump fait ce qu’il dit et on ne peut pas le lui reprocher quand on voit ce que font les criminels du gouvernement macron. Et puis, on ne dit pas la chancelière machin truc, on dit : la grosse vache qui pue la mort.

maujo

“André Girod
Devant cette situation où chacun risque d’y laisser des plumes, certaines nations ont déjà cédé à l’appel de Trump : restreindre les importations vers les Etats-Unis. ”

M. Girod, il y a un non sens dans votre phrase, jécrirai plutot restreindre les importation des Etats-Unis.
On importe des Etats-Unis
On exporte vers les Etats-Unis
Bonne journée.

Lire Aussi