Guerre d’Ukraine : vers l’embrasement et la disparition de l’Europe?


On pouvait y compter : les agents médiatiques et les intellectuels de bas étage, faux philosophes mais vrais collabos de l’oligarchie mondialiste attelée à la démolition de la civilisation européenne, attisent les flammes de la guerre. Le problème est que cette guerre, une fois de plus, est intra-européenne, donc fratricide.

Comme si 1914, 1939 et leurs dizaines de millions de morts n’avaient pas suffi, nous voilà disposés à justifier une nouvelle fois l’adage : jamais deux sans trois. Il y eut, certes, la résilience de nos pères. C’est oublier, toutefois, qu’elle fut de moins en moins effective après chaque conflit. George Steiner a des paroles fortes pour le dire, et il souligne combien les hécatombes de la Première Guerre mondiale – auxquelles il faut ajouter celles de la Deuxième – « ont arraché à l’Europe les meilleurs éléments de son avenir » (Le château de Barbe Bleu, Folio, 1973, p. 43).

Car la guerre qui s’est engagée entre une Russie assiégée, en état de légitime défense, qui eut donc raison de réagir par la force, et une Ukraine prisonnière du machiavélisme états-unien et mondialiste – une Ukraine arrachée à sa patrie d’origine, oublieuse du fait que la Russie a commencé à Kiev, – cette guerre, dis-je, peut nous mener tout droit vers une conflagration généralisée sur le modèle de 14-18.

C’est d’ailleurs bien ce que les oligarchies mondialistes, en déplacement régulier entre Washington et Davos, le Bilderberg et Bruxelles, les officines feutrées du FMI et celles de la BCE, attendent. Ce n’est rien moins, en réalité, que la disparition pure et simple, dans une apothéose de douleur et de mort, qu’elles espèrent. Car la vieille Europe, comme le démontre Michel Geoffroy, ne leur est plus d’aucune utilité puisque leur tapis de jeu s’est déplacé vers l’Orient et l’Afrique.

https://www.polemia.com/guerre-en-ukraine-quand-polemia-analysait-les-manoeuvres-de-loligarchie/

Rappelons-nous le message des écoles de commerce américaines, imitées partout, à savoir que les « élites » n’ont besoin que de 20 % de la population mondiale pour dominer les peuples et se gaver des richesses de la terre ; le 80 %, dès lors, peut, soit disparaître (cela viendra d’ici la fin du siècle), soit, dans un premier temps, être réduit à l’état de troupeau bêlant (ce sera chose faite avant vingt ans).

C’est à une telle apothéose que contribuent les agents médiatiques cités plus haut : les BHL, les Enthoven, les Cohn-Bendit, les Aphatie, les gnomes de BFM et autres auxiliaires serviles de gouvernements européens trahissant leurs peuples et de leur alma mater, l’Union européenne, en appelant à armer jusqu’à la gueule le gouvernement fantoche ukrainien. Les premiers sont bel et bien les porte-voix des seconds, ces derniers ayant seuls le pouvoir de concrétiser l’injonction de la levée en masse contre la Russie.

Le résultat, si la Russie et l’Ukraine ne finissent pas par s’entendre, c’est-à-dire si l’Ukraine ne se détache pas de son prurit d’appartenance à l’OTAN, ne se neutralise pas, ou si la Russie, devant la mauvaise volonté de son adversaire, n’occupe pas l’ensemble du territoire en en chassant les éléments occidentaux, est évident : l’Europe entière s’embrasera, les armes nucléaires tactiques seront engagées, et le cœur de la civilisation occidentale disparaîtra dans un océan de flammes.

Il pourrait y avoir consolation à la perspective que les responsables médiatiques et politiques européens de ce gâchis subissent mêmes souffrances que leurs victimes. Mais il n’en est rien : voilà bien longtemps qu’ils se sont aménagé de confortables résidences, admirablement protégées, efficacement défendues, quelque part aux États-Unis, dans les Îles Vierges, aux Bahamas ou dans quelque douillette capitale asiatique.

Ce sont donc les peuples, comme d’habitude, qui vont payer. Les peuples qui, dans leur majorité, s’imaginent être toujours en démocratie. Car deux années de mensonges, à propos d’un vrai Covid mais d’une fausse pandémie, ainsi que d’une obscure thérapie illégalement imposée, lourde de futurs effets graves, ne leur ont pas suffi. Ils vont donc passer d’une incarcération sanitaire provisoirement suspendue à un enfer guerrier. N’est-ce pas l’Union dite européenne de madame « conflits-d’intérêts von der Leyen » qui assurait : « L’Europe, c’est la paix » ?

Michel Bugnon-Mordant

Essayiste, géopolitologue

image_pdfimage_print
20
1

20 Commentaires

  1. la disparition de l’europe ? physiquement j’espére que non mais telle qu’elle est administrativement avec sa mafia j’espére que oui,qu’elle s’écroule enfin,que chaque pays reprennent leurs frontieres,leurs lois,que chaque peuple puisse enfin respirer et décider par eux mémes,de toute facon en cas de conflit armé réel je vois mal tout les 27 pays envoyer sa jeunesse se faire tuer pour un conflit qui n’interesse que les pontes a Bruxelles.

    • Hélas…. ce n’est pas NOUS, le peuple,les « gueux »qui décidons !

  2. Le but des anglo-saxons est la destruction de l’Europe. C’est bien parti, mais je pense que Poutine, avec son allié Xi, avait bien analysé les conséquences avec le choix, j’interviens ou j’encaisse les coups jusqu’à la partition de la Russie.

  3. « Car la guerre qui s’est engagée entre une Russie assiégée, en état de légitime défense, qui eut donc raison de réagir par la force » : où quand on est tellement enfermé dans une idéologie aveugle et dans un panurgisme forcené qu’on ne se rend même plus compte de ce qu’on écrit. Ça dépasse littéralement l’entendement, une expérience de Milgram en direct. Les enfants ukrainiens qui vous regardent de là-haut depuis quelques jours n’osent pas croire que ce soit possible. Si je ne suis pas censuré, comme sur les animaux, inutile de me répondre, je ne vous lirai pas. Gloire aux ukrainiens, de vrais nationalistes et fiers anti-communistes qui n’ont pas cédé aux chants de la propagande, n’ont rien oublié de leurs martyrs passés et reconnaissent le danger quand ils le voient où l’abritent à domicile et savent le combattre avec un courage exemplaire.

    • Mais il est con ce mec, rien compris à ce qui se trame, depuis quelques années

      • Ouh la c’est plus grave que tout s’il n’était que con on pourrait à la rigueur l’admettre mais à ce niveau là j’en reviens encore pas ça dépasse l’entendement !!!

    • C’est dommage que tu ne nous lises pas. Tu aurais appris que tu es un idiot doublé d’une fiotte.

  4. C’ est horrible ce qui se passe j ai la désagréable sensation que les Européens vont aller a l’ abattoir comme des moutons ils offrent leur cou avant le heure

  5. C’est bizarre!
    Sur toutes pratiquement toutes les images publiées à la tv sur l’Ukraine, on ne voit pratiquement aucun soldat ukrainien mais des civils!
    Ils sont ou les militaires, toute l’armée protège le COMEDIEN qui déclame à la tv comme celui de la France?

  6. C’est le « karma » de l’humanité.. selon le principe du Karma tout ce qui a eu lieu dans le passé produit des « effets karmiques » qui ne cessent quasiment jamais, ceci est valable pour l’individu comme pour la totalité de l’humanité.. et au vu du passé sanguinaire de celle ci, qui en plus se multiplie sans limite, c’est pas près de s’arrêter!

    • NE pas oublier que l ukraine cote culture est proche de la russie et bon nombre ukreniens se sentent russes mais ca sa passe pas a la tele quant a la ursula elle ferait mieux de la fermer c est avec des dangers en paroles comme ca que l on en arrive la nous sommes diriges par des dingues …..et macron en fait partie avec lui il va encore nous rajouter des pays dans l europe faudrait que tous ces umbeciles de francais arrivent a le comprendre…..preparez vous a ce qu on vous prenne d office votre chambre d amis pour loger tout ce monde

    • @ breer
      Certes. Mais il n’y a rien d’irréversible, les Forces Cosmiques peuvant renverser la tendance en envoyant dans le Monde un être d’exception qui servira de guide pour rendre la lumière à l’Humanité.
      Si vous croyez au karma vous ne pouvez nier cette espérance, le Seul et Véritable Bouddha a toujours prôné la supériorité des Forces Cosmiques sur les forces sataniques.
      Le Christ parlait ainsi également, en d’autres termes, et en ajoutant : « N’ayez pas peur ». Confiance et Espoir.

  7. Nous vivons toujours comme à l’époque de Cro-Magnon. Avec la massue un jour sur l’épaule et le lendemain sur la gueule de l’autre.
    Rien à envier à Daesh et autres communautés de primaires.

    Aucune évolution. Les penseurs patentés, les philosophes-mayo, les « réfléchisseurs de salon » n’ont servi à rien depuis des siècles. Juste des chieurs d’encre.

    Et l’Humain a toujours la prétention de maîtriser le Monde!!!???

  8. L’Europe ne disparaît pas, elle confirme seulement qu’elle n’est autre qu’une succursale des Etats Unis. Reste à savoir combien de temps allons nous encore les laisser nous détruire et laisser les employés du mondialisme ( c’est à dire des états unis ) nous étrangler avec leurs lois insanes et leur finance mafieuse ? La vieille Europe leur est au contraire très utile. A condition de parfaire la casse de la seconde guerre mondiale et de changer définitivement la population.

  9. S’il y a guerre dans toute l’Europe, j’espère que Poutine passera la sulfateuse sur l’Amérique du nord avec une ribambelle de bombes? Ça leur fera du bien de connaître une guerre sur leur sol à ces pauvres types et ils verront ce que cela fait.

  10. Superbe analyse fine mais pertinente! L’ONU-l’UE-l’OTAN-et tous ses structures d’outils sans frontières sont les agents de la fin de notre monde à nous populations lambda! La Russie tiens dans ses mains notre avenir !!! Les médias communautaires maintiennent pour la grande partie des populations de la planète l’information que ses derniers triture dans tous les sens pour faire coïncider les stratégies narratives avec leurs calendriers politique ! Nous savons tous très bien (((QUI))) possède les médias et (((QUI))) mets le monde en coupe réglé!!!

  11. La disparition de l’EU me suffira… Tout est dit.

  12. Poutine n’est pas bête. Si l’Europe doit disparaître, les États-Unis aussi.

1 Rétrolien / Ping

  1. Guerre d’Ukraine : vers l’embrasement et la disparition de l’Europe ? | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.