Guerre entre Azerbaidjan et Arménie : la main noire d’Erdogan, une fois de plus

Publié le 2 octobre 2020 - par - 14 commentaires - 683 vues
Traduire la page en :


La région du Haut Karabakh, frontalière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, est un point de tension qui empoisonne depuis des décennies les relations entre ces deux pays. Il ne m’étonne nullement que les deux pays se trouvent à présent engagés dans un conflit armé. Le moment choisi m’étonne encore moins : car dans ce conflit, comme dans bien d’autres qui enveniment le Moyen-Orient et l’Afrique en ce moment, c’est la main noire d’Erdogan qui manipule les belligérants et souffle sur les braises. Car l’Arménie chrétienne est depuis toujours la bête noire de la Turquie, alors que l’Azerbaïdjan est un allié traditionnel d’Ankara. Erdogan fait feu de tout bois depuis un an : Grèce, Chypre, Syrie, Libye, Arménie, il attaque sur tous les fronts. C’est devenu l’ennemi numéro un de la paix dans le monde, comme je l’ai déjà indiqué dans de nombreux articles, ou dans des émissions sur TV Libertés, Radio Athéna et Radio Courtoisie il y a plusieurs semaines. Mais qui est capable de s’opposer à lui ? La Turquie est membre de l’Otan, protégée de Washington, et également protégée de l’Allemagne en tant que vieil allié traditionnel. L’UE n’a même pas été capable de la rappeler à l’ordre dans les tensions en Méditerranée orientale, alors que la Turquie se trouve en conflit avec quatre de ses membres : France, Italie, Grèce et Chypre… L’Onu est aux abonnés absents, il semble que tout le système soit impuissant face aux prétentions de la Turquie d’Erdogan. Dans ce tableau, soyons honnêtes, Macron est le seul à essayer de contrer Erdogan : il a d’ailleurs pointé du doigt la présence de djihadistes envoyés au Haut-Karabakh par Ankara. Mais il est lui-même prisonnier du système qu’il défend bec et ongles, ce même système qui l’a humilié il y a quelques semaines, quand Angela Merkel et Charles Michel ont refusé de s’engager contre Erdogan, à sa demande. Erdogan doit bien rire, dans son immense palais d’Ankara : à lui tout seul, il met en défaut toutes les institutions internationales, crée la discorde au sein de l’UE, révèle les failles, carences et contradictions du système mondialiste, et profite de la situation. Seul Poutine a été capable de le remettre à sa place, en février, en Syrie : mais comme Poutine est le grand méchant loup de l’Otan et de l’UE, alors, mieux vaut laisser Erdogan à ses basses œuvres…

Olivier Piacentini

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Cyprien

Macron est tenu par l’UE, tenue elle-même par Merckel. Ses positions sont bonnes, on doit l’avouer, mais ça restera lettre morte.

patphil

erdogan veut terminer le travail, après le génocide d’arménien, il en restait quelques uns, j’ai bien peur que la russie fasse comme l’otan, l’onu, l’ue en regardant les chrétiens d’arménie se faire génocider

Léon

Vos inquiétudes sont jusqu’à présent hélas parfaitement justifiées.On peut bien interpeller: où sont ceux qui ont reconnu à l’unanimité! le génocide arménien, qu’ils soient Français ou Européens?A quoi cela a-t-il servi? Pour s’afficher une étiquette de droitdel’hommiste?A part Macron, Dupont-Aignan, Valérie Boyer on n’a entendu aucun politicien de premier rang. Pourquoi aucune réaction officielle des grands partis politiques français, pour condamner le sultan et le dictateur Alyev?Pourquoi ne pas condamner le fait qu’un pays membre de l’OTAN, la Turquie du sultan, agresse et l’Arménie et le Karabach dans le but affiché d’anéantir ce dernier territoire, car la population du Karabach ne veut pas être administrée par l’Azerbaidjan.Un silence qui en dit long:QUI NE DIT MOT CONSENT!

FCC Cercle Légitimiste de France

Entièrement d’ accord avec cette analyse en nuançant le cas du maquereau macron en langue picarde qui, par un coup de pute, feint de soutenir l’ Arménie alors qu’ il ne fait que tenter de ménager un électorat qui lui est de plus en plus hostile et lui fera défaut en 2022. Qui plus est, la Ve et dernière république ne conserve le pouvoir que grâce aux mahométans et elle ne se risquera jamais à leur déplaire par quelque action militaire que ce soit contre la Turquie du sultan ottoman Erdogan. Au demmeurant, de l’ occupation de la partie nord de Chypre par les turcottomans au début des années 1970, rien n’ a été fait contre ces envahisseurs envahisseurs mahométans.

Arman

Il est vrai que dans le monde occidental Macron est le seul à essayer de contrer le sultan. Problème, ce dernier s’en fout. Il a le feu vert tacite des USA qui veulent affaiblir la Russie et l’Iran. Ça arrange aussi Israël qui vend jusqu’à ce jour des armes sophistiquées à l’Azerbaidjan, l’argent n’a pas d’odeur et la vie des chrétiens Arméniens compte pour des
peanuts. Macron proteste bien, mais on ne voit pas bien l’étape suivante de sa démarche. Il aurait fallu qu’il claque au moins provisoirement la porte de l’Otan si celle-ci persiste à baisser la culotte face au sultan. Finalement où c’est que l’Europe veut en venir? A force de baisser la tête devant ce tyran, elle va transformer les peuples qui la composent en dhimmis.

Système

Le « tyran » a été légitimement élu, plus encore qu’un Macron en France ou un Trump aux States. Et puis, Erdogan, à l’instar de Poutine, est un vrai chef d’Etat, soucieux de défendre les intérêts de son pays. Monsieur Piacentini se trompe sur toute la ligne…

Requiem

Adolphe aussi a été élu. Ou Staline, Poutine, Chirac.
La démocratie est une connerie, soit les veaux élisent une raclure, soit on trafique les élections.
Les musulmerdes dans ton genre choisissent toujours des purs et durs qui leur disent “on va conquérir le monde et buter tout les kouffars”.
Voir l’Iran, la Tunisie, l’Egypte…
Faudrai dire aux chinois que les zobs de mouslimes ça fait grandir le pénis, comme les cornes de rhino et les ailerons de requins.
Le problème muz serait règler en quelques mois.

Paskal

Un tyran peut hélas ! être légitimement élu. Hitler, Staline étaient de vrais chefs d’Etat.
“soucieux de défendre les intérêts de son pays”
De sa caste, je veux bien.

cimala marc

C’est vrai que la position d Israël marchand d armes à l Azerbaïdjan est absolument scandaleuse. Et Erdogan pour l instant tire les marrons du feu. Pour l instant seulement. Car je doute fort que Poutine laisse massacrer les Arméniens. ….donc les chrétiens. …et Erdogan pourrait le payer finalement très cher. C’est à souhaiter.

Bellitos

Tu sais y avait 4 généraux d’origine arménienne chez les n’aies et l’Arménie entretiens des rapports frères avec l’Iran qui passe son temps à vouloir détruire israel

Système

Erdogan menacerait là paix ? Quelle paix ? Le monde est soit au feu et à sang, soit sur le point de l’être ! Et ce, bien avant qu’Erdogan soit en âge de faire ses premiers pas. Et puis excusez Erdogan de défendre les intérêts de la Turquie ; après tout, il n’en est que le président élu…

cimala marc

Hitler aussi était le premier élu. ….on connaît la suite.

Bellitos

Les russes vont pas défendre leurs frères orthodoxes car ils aiment bien diviser pour mieux regner

Paskal

Défendre les intérêts de la Turquie du Karabakh au Fezzan en attendant mieux ?

Lire Aussi