Guillaume Alric : réponse à un grand artiste injustement méconnu et professeur d’Histoire… drôle !

Publié le 31 juillet 2014 - par - 2 187 vues
Share

RL vient de publier une remarquable analyse de M. Guillaume Alric :

http://ripostelaique.com/riposte-laique-je-vais-denoncer-votre-miserable-site-a-mes-amis-artistes.html

Remarquable ? Non, je plaisante bien sûr ! Ce M. Alric, alias « Mayd Hubb », est un ahuri doublé d’un ignorant — ce que déjà le style et l’orthographe de son message suffisent à confirmer. En effet, M. Alric en est resté à ce discours primaire et infondé de la bien-pensance socialofficielle (si je puis me permettre ce néologisme) qui défie à la fois l’histoire et la logique dans le but, sans doute louable, de ne pas traumatiser nos chères petites têtes brunes.

Ainsi, par exemple, je cite : le « savoir immense en diverses sciences des pays musulmans » est à mourir de rire : et que n’en ont-ils pas eux-mêmes bénéficié ? — une science, rappelons-le, qui provient d’autres civilisations, la seule science de l’islam étant intégralement contenue dans ce fabuleux distributeur de Prix Nobel qu’est le Coran.

Mais en effet, pourquoi donc les savants musulmans n’ont-ils pas développé eux-mêmes leurs propres pays ? Peut-on m’expliquer pourquoi les musulmans du Maghreb ont dû attendre l’arrivée de ces méchants colons européens, ces Pieds-Noirs qui les auraient si honteusement exploités ?

Ah, cela me rappelle cette propagande de faussaires sur la brillante civilisation arabo-andalouse d’Espagne qui aurait vu cohabiter dans la fraternité (et pourquoi pas l’amour et la joie) les trois cultes sous la bienveillance du pouvoir musulman… Ce n’est pourtant pas bien difficile d’imaginer la situation des envahisseurs musulmans qui, pas suffisamment nombreux pour cultiver eux-mêmes les terres et assurer le commerce, ont donc été contraints de composer avec les autochtones juifs et chrétiens pour tenir et développer le pays ! C’est aussi simple que cela et ça n’a rien à voir avec une prétendue symbiose des trois cultes : les musulmans n’avaient pas le choix ! Ce sont les dhimmis chrétiens et juifs, les Pieds Noirs d’alors qui, sous le glaive, ont bâti l’Andalousie.

Et pour conclure notre maître ès-électro hip-hop et reggae affirme que « les Marocains n’ont pas osé venir conquérir nos territoires » : il a raison, l’Espagne n’a pas été conquise et Charles Martel n’a jamais existé — du reste on s’est aperçu récemment de ce mensonge historique nauséabond et raciste, et on l’a viré des manuels d’histoire !

L’ignorance est un fléau en ce sens qu’elle trompe les hommes et, au-delà, leurs sociétés ; elle est à l’origine de la plupart des conflits. La violence prospère sur l’ignorance, c’est un lieu commun que l’islam nous rappelle tous les jours. Contrairement à ce que pense notre jeune détracteur, Riposte Laïque fait partie de ces sites qui visent à apporter des informations tues, pour diverses raisons, par les médias officiels, et des points de vue hors des idées reçues. Ces informations peuvent choquer certaines convictions ; on peut ne pas être d’accord ; l’esprit critique permet à ceux qui en disposent de vérifier les sources et, si elles sont exactes, d’enrichir sa connaissance. L’insulte et le mépris ne sont pas des arguments.

Jean Ducluzeau

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.